COUNTRY RENDEZ-VOUS CRAPONNE 2011

Photo 4   ARTICLE & PHOTOS DE ROLAND ROTH

Photo 2                  Photo 1553

24ème COUNTRY RENDEZ-VOUS de CRAPONNE /SUR  ARZON

                 Photo 1552

 

Le  24ème Country Rendez-vous  s’est tenu comme tous les ans, à Craponne-sur Arzon, dans le Haut Forez en Haute Loire à environ 1000m d’altitude.

Craponne-s-Arzon est une petite localité d’environ 3000 habitants renommée pour ses dentelles et son Country Music Festival.

Le festival se tient chaque année à environ 600 à 700 m du centre de la ville sur un pré en pente sous forme d’amphithéâtre, en plein centre d’une forêt de pins et d’épicéas.

Dans les forêts environnantes, les chercheurs de champignons sont aux anges pour ramasser des girolles et des cèpes à cette période-là.

Pendant 3 jours, du vendredi soir au dimanche soir, Craponne-s-Arzon devient la Music City française de la Country Music, le Nashville made in France, avec entre 25 000 et 30 000 fans de Country selon les années et qui accourent de tous les coins de France et de Navarre, et aussi de l’Europe entière pour assister à des concerts vraiment exceptionnels avec des artistes de valeur.

Ce festival a un impact économique conséquent et non négligeable sur toute la région du Haut Forez.

D’après les chiffres annoncés l’année dernière par les organisateurs, il y avait

  • 80 % des visiteurs qui venaient pour les 3 jours du festival,
  • 42 % résidaient dans des hôtels dont près de 500 nuitées furent achetées par le festival pour les artistes et invités 
  • -64 % profitaient de leur passage pour faire du tourisme et visiter la région.

 

Photo 1556      Photo 1559      Photo 1560

Photo 1562      Photo 1566      Photo 1568

              Photo 1759                             Photo 1760

 

En effet, les alentours ne manquent pas de sites intéressants à voir comme :

- le vieux village de Chalençon, avec son château et un pont du diable

- la magnifique Abbaye de la Chaise-Dieu

- la Tourbière du Mont Bar à Allègre

- le Jardin pour la Terre et le Musée de la Dentelle à Arlanc

- le musée des manufactures de dentelle à Retournac

- Ambert avec ses musées, un parc zoologique et un train

  touristique et son fromage

- la vieille ville du Puy-en-Velay, le musée Crozatier et le rocher St   

  Michel d'Aiguilhe

- la Maison du Saumon et l’Hôtel de la Dentelle à Brioude

- le château Lafayette à Chavaniac, le château de Polignac ….   

   etc….

 

La scène du festival de 160 m2 accueille les artistes  pour la plupart venus des USA,

2 pistes de danses attendent les danseurs de Country Line Dance, 3 écrans géants dont 1 de plein jour de 25 m2 sont également mis en place sur le site.

Plus de 200 bénévoles oeuvrent pour le plaisir des festivaliers et contribuent au bon déroulement à l’intérieur du festival et plus de 150 à l’extérieur.

Il n’y a pas que les concerts car des stages de danse et de musique sont aussi enseignés en ville.

Le budget du festival est important et représente environ 500 000 € tout de même.

 

Photo 1761  Photo 1763 Photo 1764

        Photo 1766              Photo 1765              Photo 1767

 

Le 24ème Country Rendez-vous de Craponne sur Arzon est aussi le plus grand festival de pure Country d’Europe.

 

Les organisateurs, George Carrier et toute son équipe, nous ont encore gâté cette année pour la 24ème édition, avec les 15 artistes de bon niveau dont 11 sont venus spécialement des Etats-Unis et parmi lesquels des bonnes pointures.

 

La présentation a été faite, comme d’habitude par Johnny Da Piedade de la radio Big Cactus Country.

 

Et comme chaque année (ou presque), fidèles au poste, on  a pu voir parmi les spectateurs, les invités, les spécialistes et amateurs de Country Music : 

 

Rémy Maechling, Président de l’Interclubs Country du Grand Est, Christophe Lacourt de Country Music World et Normandy Country, Marion Lacroix de Radio Arc en Ciel Strasbourg,

Alain Sanders de Country Music Attitude, Claude Berthias de RVL Radio, Dominique André de Fotozic, Yvon Doumas de CountryLine FM, Alain Mangenot de Country France, Gérard  Vanderborck du French Riviera Country Music Festival  etc……

et j’en passe et des meilleurs …..

 

Parmi les Clubs Country alsaciens représentés, j’ai pu dénombrer les fans de Country Music et danseurs des clubs du Bas-Rhin,

de Let’s Dance de Marmoutier dont mon épouse et moi-même faisons partie, de Drusenheim, de Soufflenheim ex.Betschdorf  avec son président d’honneur Fernand, du country club de Hoerdt, de Country Rose du Neuhof  et aussi du Haut-Rhin les clubs de Wihr-au-Val et de Guémar, de Lorraine et d’ailleurs … etc … et en plus tous ceux que je n’ai pas vus ou reconnus !

 

Le  temps était cette année encore très frais les deux premiers jours, les nuits étaient plutôt froides ( 8 à 10°C), la journée du dimanche par contre tranchait carrément, très agréable avec un beau soleil.

 

Photo 1768 Photo 1769 Photo 1770

Photo 1771 Photo 1772 Photo 1773

Photo 1774 Photo 1775 Photo 1762

 

Voici, pour celles et ceux n’ayant pas pu venir au festival, mes impressions personnelles ( et qui n’engagent que moi)

avec un aperçu de ce  24ème Country Rendez-vous de Craponne 2011.

 

Vendredi 29 juillet 2011

 

Par un temps plutôt frais, le festival débuta avec :

 

TENNESSEE STUD (F)

Photo 1776 Photo 1778 Photo 1781 Photo 1777 Photo 1779 Photo 1780

  

Ce groupe Lyonnais créé en 2005 a puisé ses influences dans le Bluegrass, la Country, le Folk et le Blues.

Il adapte les standards de la musique américaine en fonction des possibilités de ses instruments acoustiques.

En mai 2007, il sortit le premier album « The First One » puis le deuxième  « What If … » en 2009, et le tout nouvel album en 2011 « Travelling On Songs ».

Le groupe est composé par :

Christian Labonne au banjo , au chant et dans les choeurs.

Sandrine Varnet au chant et dans les choeurs,

Thierry Aïli au chant et chœurs  et à la guitare,

Jean Marc Salas à la guitare et au dobro,

Pascal à la basse,

Philippe Jeoffroy à la batterie

Christian avec deux de ses collègues composent la majorité des chansons.

Ces amateurs passionnés ont été très dynamiques sur la scène de Craponne en faisant l’ouverture du festival, ce qui n’est pas facile. Leur bonne interprétation et une prestation bien professionnelle leur a valu un rappel du public.

 

 

THE SWEETBACK SISTERS (USA)

 

Photo 1782 Photo 1784 Photo 1783

Photo 1785 Photo 1786 Photo 1787

                 Photo 1788                                  Photo 1789

 

Les Sweetback Sisters,  Emily Miller née au Kansas, au chant, violon et guitare et Zara Bode au chant et à la guitare, ne sont pas sœurs par le sang, mais leur parfaite harmonie du style familial fait penser aux meilleurs duos ou groupes de la Country Music depuis les Everly Brothers aux Judds.

Emily a passé la majeure partie de son enfance à Hong Kong, mais aussi à Toronto et Chicago.

Sa famille a créé le « The Miller Family Band » avec son père au banjo, son frère à la guitare, la mère au violon et tout le monde au chant.

A Hong Kong ils chantèrent « Take Me Home, Country Roads », que les gens adorèrent.

Ce groupe un peu rétro, souvent sorti tout droit des années 1950, joue une mixture de Country, de Swing et de Honky Tonk.

 

Dans le groupe se trouve également :

Jesse Milnes de la West Virginie, au violon, guitare et chœurs, Ross Bellenoit du Massachusett, à la guitare électrique et aux chœurs,

Stefan Amidon à la batterie et accompagnement vocal,

Peter Bitenc du Wisconsin, à la goghouse basse.
Les six musiciens ont vraiment des influences musicales différentes.

Emilie et Zara se rencontrèrent en 2005, lors d’une tournée européenne au sein d’un chœur de musiques du monde et chantaient un répertoire varié allant depuis la musique bulgare et sud-africaine jusqu’à une sélection de musique de Georgie.

Mais elles ont surtout une passion commune pour les chansons de Hank Williams.

Emily habita à New York à Brooklyn, à quelques pas de Zara.

C’est d’ailleurs à Brooklyn que le groupe enregistre avec un label indépendant « Signature Sounds ».

Le public new-yorkais est moins spécialisé en Country Music que d’autres régions des States et vient surtout pour le spectacle.

Sur scène, leur musique est très variée et oscille entre le swing, une tendance un peu rock et Honky Tonk et du rétro Old Time, avec une pointe de Yodle et tout cela accompagné par une steel guitare bien sympathique et de bons musiciens.

Le public a été enchanté et enthousiaste.

 

 

WHITEY MORGAN & THE 78’S (USA)  

Photo 1790 Photo 1791 Photo 1792

Photo 1793 Photo 1794 Photo 1795

Photo 1796 Photo 1797 Photo 1798

 

Whitey Morgan and the 78's  est un groupe de Honky Tonk  basé à Flint dans le Michigan.

En 2010, ils signèrent un contrat avec Bloodshot Records de Chicago.

Mais ils débutèrent en 2005 sous le nom de Whitey Morgan and the Georgia Waycross Farmboys.

Les membres actuels depuis 2007 sont :

Whitey Morgan au chant et à la guitare et pedal steel

Benny James Vermeylen à la guitare et au chant

Jeremy "Leroy" Biltz à la guitare,

Jeremy Mackinder à la basse,

Mike Popovich à la batterie et plus récemment en 2009,  Travis Harrett,

Tamineh Gueramy au violon et dans les chœurs vient de rejoindre l’équipe ainsi que Brett Robinson en 2010.
Ils sortirent en 2008 leur premier album ‘  Honky Tonks and Cheap Motels’.

Le groupe a déjà joué dans des concerts de Shooter Jennings, Hank Williams III, David Alan Coe, Dale Watson, Eric Church, Luke Bryan, Justin Moore, Lynyrd Skynryd, The Kentucky Headhunters et plein d’autres artistes.

Le groupe assure près de 200 shows par année.

Le « 78 » du nom du groupe vient selon eux du fait que la musique était bonne jusqu’en 1978 et plus après !!

Ces sympathiques barbus dont la barbe est de couleur différente nous disent que celle-ci n’est pas un critère d’embauche obligatoire dans le groupe mais souhaité.

Ils se sont mis au Honky Tonk car beaucoup de gens du Michigan dans les milieux ouvriers et pauvres de la région de Détroit, viennent du Sud et connaissent cette culture.

Ils sont très imprégnés de la musique de Waylon Jennings, ou de Johnny Paycheck et essayent de retrouver cette bonne et vieille musique Country pas compliquée et qui les inspire.

Sur scène, ils font un tabac avec du bon Honky Tonk comme on aime.

La belle voix profonde du chanteur rappelle par moment celle de Ray Scott, peut-être Jamey Johnson ou encore un peu Travis Tritt.

Ils distillèrent aussi du Merle Haggard avec « Workin’ Man Blues ».

Je me répète mais c’est de la très bonne Country musique et le public ne s’y est pas trompé en leur faisant un triomphe.

 

 

JOSH ABBOTT BAND (USA)

Photo 1799 Photo 1800 Photo 1801 

Photo 1802 Photo 1803 Photo 1805

 

Voilà autre chose. Josh Abbott Band  nous vient du Texas.

Il est composé par :

Josh Abbott au chant et à la guitare,

Preston Wait au violon et à la guitare,

Edward Villanueva à la batterie,

James Hertless à la basse

Caleb Keeter à la guitare.

 

Josh Abbott a fondé son band dans les années 2000 à Lubbock au Texas après avoir quitté le collège pour poursuivre sa carrière musicale à plein temps.

Le groupe a enregistré un album « Scapegoat » en 2009.

Leur second album «She's Like Texas » suivit en 2010 et fut classé dans les Top Country Albums charts.

Josh Abott qui compose lui-même ses chansons écrit ce qu’il a vécu, beaucoup de chansons autobiographiques.

Il dit qu’il y a beaucoup de groupe talentueux à Nashville mais qui n’écrit malheureusement pas ses chansons.

Un journaliste les compare au niveau look et voix (en plus jeune) au Randy Rogers Band venant également du Texas car ils ont certaines similitudes comme un violon, ce qui n’est pas toujours le cas au Texas.

Josh Abott s’inspire un peu de ce band en mettant sa touche personnelle.

Il a aussi fait un duo avec un autre Texan Pat Green sur son nouvel album.

Sur scène, c’est de la vrai Texas Music actuelle et moderne, un peu ou parfois très rock qui déménage, un peu Hard , aussi un peu de Honky Tonk et par moment des chansons plus cool avec des rythmes très variés et souvent très entraînants.

Il fut accompagné par Kacey Musgraves pour plusieurs duos.

Sur scène la jeune génération Texane troque volontiers le bon vieux chapeau texan contre des casquettes plus à la mode.

Le public a été ravi et les danseurs de Country line dance également.

 

AARON WATSON (USA) 

SA BIOGRAPHIE  cliquez

1 32 Photo 1807 Photo 1806 

Photo 1808 Photo 1809 Photo 1810

 

Aaron Watson, auteur compositeur et musicien est né à Amarillo au Texas et a fait ses études à la « Abilene Christian University » où il commença à jouer de la guitare.

Son premier album « A Texas Cafe » suivi de « Shuttupanddance » n’ont été que des succès régionaux.

A ses débuts, il a été aidé par Larry Gatlin qui l’a fait monter sur scène et ils devinrent amis.

Les choses sérieuses démarrèrent en 2004 avec l’album  « The Honky Tonk Kid » (c’est son surnom) produit par Ray Benson  (de Asleep at the Wheel) avec qui il dit aimer travailler.

Sur cet album il chante en duo avec Willie Nelson, Dale Watson et Asleep At The Wheel. Puis en 2005 sortira son album « Live at the Texas Hall of Fame ». En 2006 son titre « San Angelo » sera classé à la 60ème place des U.S. Billboard Country Charts.

Watson sortira un an plus tard une collection de gospel songs « Barbed Wire Hal ».

Son 8ème album de 2008 « Angels & Outlaws » sera quant à lui à la 4ème place des U.S. Billboard Heatseekers Chart et 28ème dans les  Country Albums Charts.

Il sera suivi en septembre 2009 par « Aaron Watson LIVE: Deep in the Heart of Texas » un set de CD/DVD enregistré en live au

Hog Creek Ice House à Waco, TX en Juin 2009.

En  Juillet 2009, Watson  a chanté au 81st Texas FFA Convention à Dallas, Texas.

On le retrouve souvent en tournées au Nebraska, Kansas, Colorado, Oklahoma et au Nouveau Mexique.

Watson et sa femme Kimberly ont deux fils Jacob né en 2006, Jack né en 2007 et une fille Jolee Kate née en 2009.

Il dit aimer la Country Music mais encore plus sa famille et qu’il est béni du seigneur.

 

Photo 1811   Photo 1812   Photo 1813

Photo 1814 Photo 1815  Photo 1817

 

Watson est à la tête de 11 albums et dit qu’il préfère la musique texane à celle de Nashville.

Etant très indépendant, il préfère chanter ses propres chansons et croire dans ce qu’il chante.
Il a été influencé par les concerts de Garth Brooks et Clay Walker.

 

A Craponne, sur scène, Aaron Watson a une très bonne relation avec le public.

Il est ravi d’être la première fois en France.

Avec trois guitares, une steel guitare, un violon et une batterie, sa musique est très variée et entraînante avec du Honky Tonk, des Texas et Western Swings à gogo.

Le jeune musicien violoniste de 21 ans, Damian Green, joue merveilleusement bien et se trouve mis très bien en valeur avec ses envolées musicales et solos comme  dans un « Orange Blossom Special » adapté pour le plus grand bonheur du public.

Ses prouesses au violon sont exceptionnelles car il jouait dans toutes les positions, avec l’archer sous les genoux ou derrière le dos.

Ses chansons « The Road & The Rodéo » et  « When I Go Honky-tonking Around Texas » sont superbes, ainsi que le Silver Swing » de Merle Haggard.

Dommage qu’il manquait à son répertoire ce soir-là la très belle chanson « San Angelo ». (à écouter)

 

A la fin du concert Georges Carrier a complimenté Aaron Watson pour sa prestation et tous les artistes de la soirée sont venus sur scène pour chanter avec Aaron.

Superbe concert !

 

Samedi 30 juillet 2011

 

Ce samedi a été une journée assez agréable avec des alternances de nuages et de soleil.

Le site du festival s’est rempli petit à petit pour atteindre son apogée entre 20 et 21 heures.

Les premiers à se mettre en piste furent :

 

TRUCK STOP RULES (F) 

Photo 1818 Photo 1819 Photo 1820

Photo 1821  Photo 1822   Photo 1823

 

On peut voir ce groupe de Montpellier dans de  nombreux grands festivals français après leur 1er album « Get Back To The Country » avec des compositions originales.

De la Country Music et de l’Americana, une tendance irlandaise, du bluegrass et de la folk accentués par le banjo soulignent leur propre style de musique.

Ils ont eu la chance de partager l'affiche à Berck sur Mer avec Ryan Bingham, (qui est l’Oscar pour la meilleure chanson du film "Crazy heart" avec Jeff Bridges).

 

Leur 2ème album « On Track » est sorti en octobre 2009

Le band est composé de :

Sébastien Douzal à la guitare électrique et acoustique et au chant, François Virlogueux à la basse,

Marc Raynaud à la guitare acoustique et au chant,

Laurent Brétaille au banjo

Vivian Pere à la batterie.

 

Tout en gardant une ligne directrice, ils n’hésitent pas à intégrer d’autres styles.
D’ailleurs selon eux, la musique Country dérivant vers la Pop et le Rock ne les dérange pas, mais ils aiment aussi le Jazz et le Swing.

Leur rêve serait d’enregistrer à Nashville avec des musiciens comme Brent Mason.

C’est d’ailleurs ce qu’à fait Marie Dazzler pour son dernier album. Elle m’a dit qu’elle en a été enchantée !

Leur concert a été sympathique avec un répertoire de chansons de leur composition mais aussi des reprises.

Le public a apprécié.

 

BOBBY FLORES & THE YELLOW ROSE BAND (USA) 

Photo 1824 Photo 1826 Photo 1825

Photo 1827 Photo 1828 Photo 1829

Photo 1831 Photo 1832 Photo 1833

Bobby Flores est un chanteur multi instrumentaliste, arrangeur, compositeur et producteur qui vient du Texas.

Il a enregistré et s’est produit sur scène avec :

Ray Price, Willie Nelson, Johnny Bush, Doug Sahm et bien d’autres artistes de la Country Music.

Mais c’est Ray Price qui l’a le plus influencé.

Il a reçu en 2003 un Grammy Award pour ses arrangements de violon et de cuivres et ses performances au violon pour l’album de Freddy Fender « La Musica de Baldemar Huerta ».

 

On a pu voir Bobby récemment sur le « New Tru-Country show », diffusé sur la RFD TV channel.

Il chanta aussi au Austin City Limits, au Grand Ole Opry, au TNN Prime Time, au Willie Nelson 4th of July Picnics et au Kennedy Center à Washington D.C., au Stars Over Texas show sur C.M.T. avec  Vince Gill et  Dolly Parton.

 

Bobby Flores and the Yellow Rose Band est le premier classic Country and Western Swing band au Texas.

Sur son dernier album, Bobby n’a composé qu’une seule chanson. Mais il a écrit, dans le passé, pour un groupe de mariachis et a joué sur leur album.

Il aime enseigner la musique et les instruments à de nombreuses personnes.

Il a appris à jouer du violon, de la guitare et de la steel guitare.

 

Bobby n’a jamais voulu être coincé et catalogué dans le style ou une image précise vu ses origines, c’est pourquoi il n’a chanté dans le passé qu’une seule chanson Tex Mex  «Jealous Heart ».

 

Il préfère différents styles de Country comme la Country traditionnelle ou le Western Swing et quelques airs Cajuns de Louisiane.

Sur scène, il chanta « Miles And Miles From Texas » avec brio , mais aussi « Heartaches By The Number » de son idole Ray Price.

Ses musiciens à Craponne sont les mêmes qui jouent avec lui, les week-ends dans les dance hall du Texas.

Sur scène on trouve souvent trois violons, une guitare, une pedal steel (jouée avec talent), une contrebasse et une batterie.

C’est une musique très rythmée.

Bobby est très souriant, détendu et sympathique et s’accompagne en chantant avec sa guitare ou joue au violon.

Le public a été ravi par sa prestation et l’a ovationné à la hauteur de son mérite.

Très beau concert !

 

FLYNNVILLE TRAIN (USA)  

Photo 1834 Photo 1835 Photo 1836

Photo 1837 Photo 1838 Photo 1839Photo 1840 Photo 1843 Photo 1842

Encore autre chose de bien différent, un peu plus « enlevé » dirais-je !

Le groupe et Country/Rock band Flynnville Train a sorti son premier album (de son nom) en septembre 2007 qui produisit 2 singles Hits dans les U.S. Billboard Hot Country Songs charts.

 

Le band est composé de :

Brian Flynn au chant,

Brent Flynn à la guitare,

Damon Michael à la guitare basse

Tommy Bales à la batterie.

Le groupe avait signé avec le label de Toby Keith, Show Dog Nashville en Juin 2006 avec lequel il se sépara en avril 2009.

Flynnville Train a comme managers actuels : Shelia Shipley Biddy et John Dorris de la Hallmark Direction Company ayant son siège à  Nashville, TN.

Le style Southern Rock plait énormément au public.

Le groupe a déjà sorti deux albums et leur nouveau  single « Preachin' to the Choir » a vu le jour en juin 2010, celui-ci étant le single principal de leur second album  «  Redemption ».

Flynnville Train se dit influencé par Marty Stuart, mais n’a pas de style particulier et prétend faire de la musique américaine.

Ils avaient fait la première partie du concert de Toby Keith au « Love This Bar & Grill » au Harrah’s à Las Vegas.

Ils ont été en tournée avec lui pour 300 concerts par an.

Ils aiment bien la culture française.

Bien sûr, ils ont un look spécial, un peu hirsute, ce qui n’empêche pas de faire de la bonne musique.

Ils se disent représenter la classe ouvrière dont ils se revendiquent et qui est la source de la Country Music.

 

Le public s’est massé devant la scène pour écouter ce rock sudiste pur et dur.

C’est vrai que cela déménage et que cela a commencé très fort avec un son de guitares électriques très métallique.

Le batteur a été très sollicité et s’est donné à plein régime ;

il n’a pas chômé !

Bien sûr dans ce type de Country il n’y a pas de place pour du violon ou de la steel guitare.
Je ne fus pas surpris du style car j’avais vu Flynnville Train en 2008 sur scène au CMA Music festival de Nashville.
Les chansons de Marty Stuart, des Kentucky Headhunters ont été superbement interprétées, le chanteur a une très belle voix lorsqu’il ne crie pas.

Les rythmes sont très variés et ils jouent très bien.

Le public a adoré et moi aussi.

 

 

RHONDA VINCENT & THE RAGE (USA)  

SA BIOGRAPHIE   cliquez

Dscn4647 Photo 1844 Photo 1846

Photo 1845 Photo 99  Photo 1849 Photo 1850 Photo 1848             Photo 1847

 

Autre artiste, autre genre !

Madame Vincent, une star du Bluegrass !

 

Rhonda Lea Vincent , 49 ans, est née à Kirksville dans le Missouri.

Etant enfant, elle joua déjà dans le band familial, The Sally Mountain Show et sa carrière musicale dure depuis presque une quarantaine d’années.

Son succès dans le domaine du Bluegrass pendant les années 1970 et 1980 gagna l’admiration et le respect de ses pairs masculins.

Son plus jeune frère Darrin est membre du groupe de bluegrass Dailey & Vincent qui se produira en septembre prochain au festival de Gstaad en Suisse.

A l’âge de 8 ans, elle joua déjà de la mandoline et la guitare.

 

Elle gagna en 1985 un concours dans le show de la télévision TNN « You Can Be A Star » et fera sa première apparition professionnelle avec la star de la Country et du Grand Ole Opry Jim Ed Brown.

Après un passage dans la Country traditionnelle pendant cinq années dans les années 1990, elle sortit deux albums.

Elle revint au Bluegrass en 2000 avec son album « Back Home Again » et qui est le genre de musique qu’elle affecte le plus.

Elle obtiendra par la International Bluegrass Music Association (IBMA) le Female Vocalist of the Year Award pour les années 2000 à 2006. et en plus le Entertainer of the Year en 2001.

Rhonda s’est mariée en 1984 avec Herb Sandker et a deux filles Sally (1986) and Tensel (1988).

Après une relation de 8 années avec Hunter Berry ( le violoniste  de Rhonda) Sally Sandker, sa fille, s’est marié avec lui.

Rhonda Vincent, surnommée « The Queen of Bluegrass »  a sorti un album « Taken » en septembre 2010 qui se plaça au top des Top Bluegrass Albums chart.

En juin 2011, Rhonda Vincent et Gene Watson ont enregistré un album de duos « Your Money and My Good Looks ».

Elle avait rencontré Gene Watson la première fois sur la scène du Grand Ole Opry à Nashville pour chanter avec lui.

Rhonda avait aussi fait un duo avec Tanya Tucker sur un album de cette dernière.

 

Photo 1851 Photo 1852 Photo 1853

 

Fan de Tanya Tucker, Rhonda était il y a trois ans, incognito à un de ses concerts.

Rhonda est la 5ème génération de musiciens de sa famille.

Elle joue aussi bien de la mandoline que du violon, du banjo, de la guitare et d’autres instruments.

Pendant la conférence de presse, elle a fredonné une petite chanson, sympa non?

Elle avait déjà chanté sur la scène de Craponne, il y a dix ans exactement.

La revoilà, superbe, enflammant le public qui le lui rend bien.

Un énorme succès bien mérité ! quelle prestance !

Sur scène les instruments classiques du Bluegrass étaient présents : mandoline, banjo, violon, guitare, contrebasse et des musiciens super !

Des morceaux de Richard Marx, de Keith Urban, de Bill Monroe ou encore des chansons comme « Cheating heart », « Jolene » ou « Rocky Top » ont été largement appréciés.

Là aussi le violoniste était un vrai virtuose.

Un rappel était de mise ! belle prestation.

 

LISA HALEY (USA) 

Photo 1855 Photo 1856 Photo 1857

Photo 1858 Photo 1859 Photo 1860 

                         Photo 1861                         Photo 1862

 

Lisa Haley est une descendante de l’écrivain Francis Scott Fitzgerald, de Pocahontas mais aussi arrière cousine du Rock’n’Roller Bill Haley.

Sa famille sudiste s’est expatriée près de Hollywood en Californie.

Elle commença à jouer à l’âge de 4 ans, tout en voyageant en été avec ses parents en Louisiane, Texas, Arkansas et Tennessee à la recherche de leur héritage du Sud.

Elle commença en famille (violoniste depuis 4 générations) par jouer de la musique classique et du violon.

Son genre est le Cajun, le Zydeco néo-traditionnel et l’Americana, une musique progressiste de rythmes des Bayous de Louisiane et de Roots Music résolument moderne, aussi appelé « Zydecosis ».

 

Lisa a fait des tournées aux USA, au Canada et en Europe et a été la protégée du légendaire accordéoniste Cajun Joe Simien.

Elle enregistra et joua avec KebMo’, Queen Ida, Al Rapone, Rockin’ Sydney (« Don’t Mess With My Toot-Toot »), Randy Newman, Lyle Lovett, Taj Mahal, John Hiatt, Brian Setzer, Dave Koz.

Elle créa son propre groupe « The Zydecats » en 1995.

Elle jouera du violon dans des films notamment avec Jim Carey et Anthony Hopkins.

Avec 7 albums à son crédit avec le label « Blue Fiddle Records », Lisa enflamme d’une large audience les fan’s d’Americana, de Zydeco/Cajun, de Jazz, de Rock, de Haïtien, d’Irish/Blues, de Gospel et de Folk Music.

On a pu la voir sur NBC TV dans un show à Las Vegas chantant et jouant avec le légendaire Little Richard.

L’album "King Cake" a été nominé aux Grammy Awards.

Le band The Zydecats est composé de :

3 femmes dont Lisa Haley au violon et chant (avec son violon bleu « Louie »,

de Gigi Rabe “Accordion Diva”  donc à l’accordéon,

de l’étonnante Maria Martinez à la batterie (qui a publié 10 livres sur les différents styles de batterie),

mais aussi Chuck Alvarez à la guitare et chœurs et Andy Anders à la basse et chœurs.

Le dernier album est « Absolutely Live ! »

Elle fait ses tournées dans plus de 20 pays à travers le monde.

Lisa parle un peu le Cajun/Acadien.

Son père adoptif est Jo-El Sonnier l’accordéoniste de Country et Cajun music et elle adore Zacharie Richard, l’innovateur de la Cajun et Zydeco Music.

En tout cas, ce samedi soir à Craponne le public a aimé cette musique si variée et typique et l’énergie débordante de Lisa Haley.

 

Dimanche 31 juillet 2011

 

Enfin le beau temps est de retour et c’est un groupe Hollandais qui a la primeur pour débuter la journée :

 

THE RANCH HOUSE FAVORITES (NL)

 

Photo 1863 Photo 1864 Photo 1865 

Photo 1866 Photo 1867 Photo 1868

Ce groupe hollandais a été créé en 1992 et fut influencé par les grands bands de Western Swing des années 1940 et 1950,

mais il joue parfaitement de la Country contemporaine authentique et chère au Line-dancers.

D’années en années, le groupe est devenu un des meilleurs groupes Européens qui écume les dance floors.

Le band est passé par les différents styles des légendaires artistes de la Country Music comme le singing cowboy Roy Rogers, les troubadours du Hillbilly, Hank Williams et Ernest Tubb, le père du Bluegrass Bill Monroe et le  King of Western Swing Bob Wills, donnant un aperçu du paysage de la musique américaine.

Ils jouèrent sur scène avec des artistes comme Bobby Bare, South Mountain, Dale Watson & His Lonestars, Buddy Miller et aussi le King of Honky-Tonk Swing : Hank Thompson.

Le groupe est composé de :

Bertie van der Heijdt Upri (Basse et chant)

Richard Hoekstra (guitare électrique et chant)

Ron Hokke (Guitare acoustique et chant)

Ralf Wychgel (Banjo  à 5 cordes / Harmonica et chant)

Herby Wagner (violon).
Le nom du groupe vient d’un album de Bob Wills « The King Of Western Swing » qui leur inculqua le goût pour le Western Swing et l’intérêt pour la musique des années 1940/50, les racines de la Country Music.

Le groupe chante et joue aussi des standards classiques de Western Swing et des morceaux de Hank Williams ou de Lefty Frizzell.

L’interprétation du morceau « Smoke, smoke That Cigarette » de Merle Travis et Tex Williams est excellente.

Les spectateurs ont apprécié le dynamisme de leur musique et le groupe fut étonné d’avoir été rappelé par deux fois.

 

KATHY KALLICK BAND (USA)

Photo 1869 Photo 1875 Photo 1871

Photo 1872 Photo 1873 Photo 1874 

Kathy Kallick est originaire de Chicago, mais vit à San Francisco en Californie.

Ce groupe, depuis sa création en 1975, distille son genre de West Coast Bluegrass de Californie, de tendance soft, jazzy et un peu différent du Bluegrass traditionnel.

Depuis, le Kathy Kallick Band a sorti 15 albums  qui incluent plus de 100 compositions originales.

Le band gagna un Grammy et deux IBMA Awards pour leur « True Life Blues: The Songs Of Bill Monroe ». 

Le groupe fait des tournées en Amérique du Nord, en Europe, au Japon et ailleurs.

Leur dernier album « Between the Hollow and the High-Rise » date du mois de mai dernier.

Kathy Kallick est une des meilleures songwriter de la sensibilité Bluegrass et de la musique acoustique.

Elle a une merveilleuse expérience et elle est très à l’aise sur scène.

Elle a déjà sorti 15 albums.

A part Kathy Kallick à la guitare et au chant, le groupe est composé :

de Tom Bekeny à la  mandoline, voix harmonique et voix principale,

de Dan Booth à la basse acoustique, voix harmonique et voix principale,

de Greg Booth au dobro, banjo, voix harmonique 

d’Annie Staninec: violon, voix harmonique.

 

Sur la scène de Craponne, le groupe a chanté et joué des classiques du Bluegrass, en hommage à Bill Monroe avec « Kentucky Mandolin », mais aussi une de ses compositions « My House » et quelques instrumentaux comme « Panhandle Rag ».

La prestation de cette californienne d’adoption a été excellente et très appréciée du public qui a été ravi.

                       

KYLE PARK (USA) 

Photo 1876 Photo 1877 Photo 1878 

Photo 1879 Photo 1880 Photo 1881 

Photo 1882 Photo 1885 Photo 1884

 

Kyle Park, ce pur Texan qui vient d’Austin, a sorti en 2010 deux CD’s avec 4 ou 5 chansons (Eps) en prélude d’un album studio qui devrait sortir fin de l’année ou l’année prochaine.

Son dernier et second album « Anywhere In Texas » comporte une douzaine de chansons qui ont été écrites ou co-écrites par Kyle, dont « Cold in Colorado », chanson très mélodieuse avec des paroles audacieuses et personnelles, souvent autobiographiques et qui viennent du cœur.

Il compose, chante et joue de la guitare et ses chansons sont régulièrement classées dans les Texas Music Charts.

Il enregistre ses albums avec des musiciens du Texas ou de Nashville.

En décembre 2006, Kyle Park avait chanté en première partie d’Asleep at The Wheel au Broken Spoke à Austin.

Depuis il chante et ouvre les concerts pour des grands artistes de la country comme Clint Black, Tracy Lawrence, Mark Chestnutt, Gary Allan, Pat Green, Jack Ingram, Randy Rogers Band ou Eli Young Band, avec 175 shows par année à travers le Texas et le Midwest.

Son band est composé par :

Karl Schwoch qui joue du violon depuis l’âge de 6 ans.

Will Armstrong natif d’Austin sait jouer de la trompette, de la guitare et de la batterie.
Eric Lenington qui joua du piano à 6 ans.

Travis Moore venant du centre du Texas joue également au piano de préférence du Western Swing.

Avant Craponne, Kyle Park a quitté son cher Texas pour chanter au célèbre Four Corners Music Hall à Untermeitingen en Allemagne.

Lors de sa conférence de presse à Craponne, il prétend chanter pour les danseurs.

Sur ce, un journaliste lui posa la question concernant le débat en France entre orchestre et danseurs.

Pour lui aux states, cela ne pose pas de problème, il chante pour tout le monde et pour le plaisir de son public.

Il dit aussi qu’il est très libre au niveau de sa musique  indépendante par rapport aux maisons de disques et qu’il a la chance de faire ce qu’il aime.

Ses chanteurs Country préférés sont Waylon Jennings, Merle Haggard et George Jones .

L’idée de Kyle est de laisser ses fans s’impliquer dans la réalisation du nouvel album car il souhaite savoir ce qu’ils pensent des chansons qu’il met sur le Web et leur laisse le choix de celles qu’ils veulent entendre et qu’il doit enregistrer.

Kyle dit vouloir exercer son job toute sa vie, car il considère que c’est un métier où il ne travaille pas.

Sur scène c’est de la musique très Rock avec un niveau sonore élevé, çà déménage ! mais le show est très bon et le public aime cela.

Pour le rappel, son « Folsom Prison Blues » de Johnny Cash à sa  manière est très apprécié.

 

TANYA TUCKER (USA 

 

Photo 1886 Photo 1889 Photo 1888

Photo 1891   Photo 1893   Photo 1892

 

Tanya Tucker étant la star de ce festival, je vais m’étendre un peu d’avantage sur sa vie et sa carrière.

 

Tanya Denise Tucker est née à Seminole au Texas en 1958.

Son père Beau travaillait dans le bâtiment et sa mère Juanita l’ont encouragé très jeune pour avoir une carrière musicale.

La famille Tucker s’installa en Arizona et en Utah où Tanya fit une audition pour le film « Jeremiah Johnson »  avec un petit rôle.

Mais sa carrière musicale débuta avec Mel Tillis qui fut impressionné par son talent.

Elle chantait “You Ain’t Woman Enough” de Loretta Lynn avant l’âge de 13 ans.

Pour promouvoir la carrière de leur fille, la famille Tucker a déménagé à Las Vegas.

Son père lui a financé une maquette de disque.

C’est en 1972 que le producteur Billy Sherrill a fait rentrer Tanya Tucker chez Columbia Records à Nashville, bien qu’elle n’ait pas trop apprécié la chanson sélectionnée pour elle :  « The Happiest Girl in the Whole U.S.A. »

Elle connut son premier hit « Delta Dawn » toujours en 1972.

 

Photo 1894 Photo 1895 Photo 1896

Photo 1897 Photo 1899 Photo 1898

 

Très précoce, à cette époque, Tanya a été la plus jeune star féminine de la Country Music.

Cependant, d’autres vedettes féminines ont également débuté très jeune avec succès dans la Country comme Brenda Lee, Marie Osmond, LeAnn Rimes, Lila McCann, Jessica Andrews ou Taylor Swift.

Elle fit environ 200 concerts par an et avait déjà une présence sur scène très forte.

Elle avait signé avec le label MCA le jour de son 16ème anniversaire et elle avait décidé de faire des disques dans le style Country/Rock  des Eagles.

Au cours des décennies suivantes, elle a été récompensée par de multiples Awards et nominations et a accumulé une série impressionnante de hits au Top 10 et au Top 40.

En 1978, elle décida de changer radicalement son image en se lançant dans le Rock ce qui lui valut une diminution des ventes de disques et un passage très difficile dans sa jeune carrière.

Après la couverture provocante de son album TNT, elle a interprété un Rock’n’Roll éraillé au Grand Ole Opry où elle fut huée.

Parmi ses amours célèbres, on compte le chanteur country Merle Haggard (qui était de 21 ans son aîné), l'acteur Don Johnson, le regretté chanteur de Pop Andy Gibb, et aussi le chanteur Country et Pop star Glen Campbell, avec qui elle avait une relation très houleuse.

Leurs duos, avec une reprise de « Dream Lover » de Bobby Darin, étaient classés très bas dans les charts.

A cette époque, elle a été éclipsée de la scène musicale et sa carrière s’est arrêtée momentanément suite à des histoires de maltraitances physiques.

Mais également pour une autre raison, car elle a été admise à la clinique Betty Ford pour une cure de désintoxication suite à des problèmes d’alcool et de cocaïne.

Elle fit son comeback entre 1986 et 1997 et sa carrière fut revitalisée en signant avec Capitol Records en 1986 qui était aussi le label de Glen Campbell.

Son album « Girls Like Me »en 1986 a généré 4 singles classés dans le Top 10.

Elle continua à nouveau à placer des hits dans les Charts avec une musique du style Country/Pop et Outlaw.

Elle renoua aussi avec les nominations et les récompenses aux différents Awards.

Début des années 1990, elle connut une relation avec l’acteur de Holywood Ben Reed avec lequel elle aura sa première fille Presley Tanita et son fils Beau Grayson.

En 1997, elle fera son entrée au Texas Country Music Hall of Fame.

Puis elle connut Jerry Laseter, un songwriter de Nashville.

En 1999, à quelques jours de leur mariage, Tanya Tucker a annulé celui-ci quand elle a découvert qu'elle était enceinte de Laseter (sa 2ème fille Layla) en prenant comme prétexte qu'elle ne voulait pas marcher en étant enceinte avec sa robe de mariée dans l'allée de l’église.

En 2002, Tucker fonda son propre label Tuckertime Records qui lui permettait de garder le contrôle du processus d'enregistrement et de sortir les singles qu’elle souhaitait.

En 2005, elle enregistra un album en live à savoir « Live at Billy Bob's Texas ».

Elle chanta aussi avec ses amis Willie Nelson ou Billy Joe Shaver.

 

Photo 1900 Photo 1902 Photo 1901

 

Gretchen Wilson a fait réference à Tanya Tucker dans son hit de 2004 « Redneck Woman ».

Elle enregistra l’album « Lonesome Town » et signa avec Saguaro Road Records en 2009.

L’album comporte aussi bien des reprises de chansons de country classique de Buck Owens que des reprises de country traditionnelle comme « Lovesick Blues » ou « Crazy Arms » ou « Lonesome Me ».

A Craponne, elle est apparue souriante et cool, mais avec de sacrés retards dans les timings et aussi avec des exigences de grande star.

Après la conférence de presse, c’est la seule artiste du festival à partir en « courant » et ne pas donner des autographes, de faire des photos ou d’enregistrer des spots pour les radios.

Elle a dit que l’un de ses artistes favoris est Travis Tritt,

qu’elle est aussi disposée à chanter de la Pop Music car la musique c’est de la musique.

Avant son entrée sur scène, c’est l’orchestre seul qui entame deux morceaux en attendant sa venue.

Sur scène, elle assure, un show très professionnel.

Elle a de la « bouteille » et du métier, cela se voit à ses attitudes, ses positions corporelles et ses jeux de scène.

Elle chanta ses succès comme « San Antonio Stroll », « Delta Dawn », « My Walking Shoes » ou « My Turn ».

Ce fut le concert le plus court d’un artiste du festival compte tenu de la prestation solo du groupe au début et le placement de ses deux filles dans le concert.

Les deux chansons interprétées par sa fille aînée Presley Tanita (22 ans) qui était aussi choriste dans l’orchestre, étaient bien chantées, de la New Country.

Puis ce fut le tour de la fille cadette Layla (12 ans) qui avait le trac, de pousser la chansonnette « Take me Home, Country road », pas trop mal.

Le musicien au clavier est un virtuose et a su enflammer le public.

 

Photo 1904 Photo 1905 Photo 1906

 

 

LOS PACOMINOS (UK)   

Photo 1907 Photo 1909 Photo 1908

Photo 1911 Photo 1912 Photo 1913

 

Los Pacominos, contrairement à la consonance de son nom, vient de Grande-Bretagne avec des musiciens comme :

Drew Barfield,

Matt Irving à l’accordéon et claviers,

Mark Pinder à la batterie,

Steve Greetham à la basse,

Jamie Moses à la guitare,

Melvin "The Wonderhorse" Duffy, le meilleur pedal steel  d’Angleterre.

 

Paul Young, 55 ans, (Wherever I Lay My Hat, original de Marvin Gaye en 1962) ancien chanteur Pop/Rocket Blue-Eyed Soul, reconverti.

A l’époque il chantait aussi du RNB, de la Pop/soul genre Marvin Gaye ou Otis Redding.

Tous les musiciens du band étaient membres du groupe de Paul Young pendant les années 1980 et 1990.

Le groupe s’est formé à Londres en 1993 pour égayer les sombres soirées d’hiver Anglaises et une longue amitié est née entre les musiciens membres du band.

Los Pacominos joue de la musique Tex Mex arrangée avec leur touche personnelle en passant par The Texas Tornados et Ry Cooder à Los Lobos et Roy Orbison.

Il ne manquait plus qu’une bonne tequila pour agrémenter la soirée. C’est ce qui fut fait avec la chanson « Tequila » par l’apparition d’une charmante femme qui distribua par deux fois à l’orchestre  et à l’équipe  une rasade de Tequila.

Les musiciens viennent de tous les horizons et genres de musiques, c’est un groupe d’amis et çà se voit.

Paul Young nous apprend que la chanson de Patsy Cline « South of The Border » a été écrite par deux Anglais, qu’il assure un tiers des compositions du groupe, qu’il est fan de Flaco Jiménez (72 ans) le célèbre accordéoniste  de Tejano Music de San Antonio au Texas.

Photo 1914 Photo 1912 Photo 1917

Photo 1916       Photo 1915        Photo 1910

 

Sur scène, Los Pacaminos, avec 7 personnes, assurent le spectacle avec 3 ou 4 guitares, un accordéon, un clavier, une steel guitare et une batterie, de très bons musiciens !

Les rythmes variés du type Blues, Rock, Cajun et d’autres se succèdent pour le plus grand plaisir du public.

Ils interprétèrent la chanson des années 1960 «Woolly Bully (Bule Bule) » ; çà déménage pas mal sur scène et dans le public. 

Pour un des deux rappels, ils ont interprété une « Bamba » effrénée.

 

 

Pour finir ce festival, comme d’habitude George Carrier a remercié tout le monde, les artistes, les bénévoles et le public.

Nous aussi, les spectateurs, souhaitons remercier Georges pour la grande qualité des artistes choisis, un programme très varié et  qui satisfait les goûts de chacun.

 

Par contre cette année, il n’y a pas eu de « bœuf » de clôture comme les deux dernières années.

 

Pour tous les concerts du festival, les effets spéciaux de lumières et projections en fond de scène étaient particulièrement soignés et innovants par rapport aux autres années.

 

2011, encore un bon cru du Country Rendez-vous !

 

 

LE  FESTIVAL  OFF

 

Le festival Off s’est déroulé, comme chaque année, au centre ville de Craponne, à la place Croix de mission et au faubourg Constant, le samedi après-midi et le dimanche matin.

Pendant le festival, à Craponne City, les danseurs et musiciens en herbe ont la possibilité de participer à des cours de danse Country et des cours de musique.

 

Cette année, on pouvait voir sur les scènes du Off :

 

MATCH RIVER

Photo 1919                          Photo 1918

 

Ce groupe français formé en  2007 autour de la chanteuse américaine Angie Baxter, d’un steeler du Jura et des cinq membres d’un groupe de la Haute Saône « Route 70 » (qui a été crée initialement en 2001).

Le répertoire comprend du Gospel, du cajun, de la musique canadienne, de Nashville et de la Southern Country.
Il est également influencé par les nouvelles stars et talents de la New Country US comme  Terri Clark, Carrie Underwood, Rascal Flatts ou Sugarland.

L’expérience et la culture musicales du groupe sont très variées avec des musiciens émanent des milieux du hard-rock, du jazz, du rock progressif, de la chanson québécoise....

Leur premier CD est  «Honky Tonkin’ Haze».

Les danseurs ont pu s’éclater sur les musiques variées du band.

 

HOWLIN’FOX

Photo 1920                                    Photo 1921

 

Le groupe venant de Caen en Basse Normandie a été créé en 1994 et se compose de :

Walf (Frédéric Mahieu) à la guitare, harmonica et au chant 

Josselin Cheri à la double bass et choeurs

Pierre Grandin à la mandoline, guitare rythmique et chœurs.

Olivier Long au violon et choeurs

Séraphin Bacon au banjo, harmonica et violon.

Eric Allart au dobro

Leur style de country comprend outre le Bluegrass, du Western Swing et du Rockabilly.

Ils se connaissent depuis presque vingt ans.

Tout en étant amateur le band a été sélectionné trois années de suite au Festival Bluegrass International de la Roche-sur-Foron, en 2009 et en 2010.

Leur premier CD est sorti en 2004 : « Bluegrass On The Run »  suivi du deuxième : « Fox Songs » avec des reprises et des compositions propres.

Bonne musique entraînante.

 

BLUEGRASS DELUXE

Photo 1922

 

Les membres du groupe qui viennent de la région Rhône/Alpes sont :

Claude Rossat (Banjo, Voix)

Philippe Bony (Mandoline, voix)

Jean-Marie Troupeau(Guitare, Voix)

Gérard Vandestoke(Contrebasse, Voix)

 

Trois des membres sont semi professionnels et un,

Claude Rossat est professionnel et sont tous chanteurs solistes.

Gérard Vandestoke a fait un album country en Français.

Tous les musiciens viennent d’autres groupes dissous.

Ils se produisent cette année au festival Européen de Bluegrass de la Roche s/ Foron.

Bonne prestation pour ce groupe.

 

CRAPONNE CITY

Photo 1936 Photo 1935 Photo 1933

 Photo 1932 Photo 1924 Photo 1923

Photo 1930  Photo 1928 Photo 1931

Photo 1927 Photo 1926 Photo 1925

 

 

LE SITE DU FESTIVAL INN

Photo 1951 Photo 1950 Photo 1949

    Photo 1948         Photo 1947       Photo 1946

Photo 1945 Photo 1944 Photo 1943

Photo 1942 Photo 1941 Photo 1940

Photo 1939 Photo 1938 Photo 1937

 

 

SPÉCIAL TANYA TUCKER

Poses et positions

Photo 1968   Photo 1969   Photo 1967

Photo 1966 Photo 1965 Photo 1964

Photo 1963 Photo 1962 Photo 1961

Photo 1960 Photo 1959 Photo 1958

Photo 1957 Photo 1956 Photo 1955

Photo 1954 Photo 1953 Photo 1952

     

Photo 1970     Georges Carrier    Photo 1971

 

 
   

 

 

                                                                          THE END 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 28/01/2018