FLORIDA STRAWBERRY FESTIVAL 2015

ARTICLE & PHOTOS DE ROLAND ROTH

Dsc02656 Dsc02806 2 Dsc02566

Le Florida Strawberry  Festival 2015 s’est tenu à Plant City, une petite ville à 15 min à l’Est de Tampa en Floride. 

Le festival est à grande dominance  axé sur la Country Music

La manifestation  n’est pas seulement un festival de musique  mais aussi une grande foire où l’on trouve de tout, même pour acheter des voitures et c’est aussi une énorme fête foraine.

 

Le site  est immense et il y a un monde fou, c’est une grande fête populaire avant tout.

La nourriture  se trouve à profusion, de tout, dans toutes les allées.

La fraise est présente à toutes les « sauces » !

Dsc02798  Dsc02791 Dsc02796

Dsc02799Dsc02568Dsc02561

Dsc02564Dsc02560Dsc02661

 

Fin février c’est la récolte des fraises dans toute la région, des oranges d’ailleurs aussi.

 

La « Miss Strawberry »  du festival est d’origine  latino, Floride oblige, une dauphine également. 

Dsc02875 Dsc02804 1 Dsc02664

J’ai eu l’occasion d’assister  à 5 concerts  Country sur trois jours, les 27, 28 février et le 1er mars 2015.

 

Durant ces trois jours, à l’affiche Country, j’ai pu voir : 

Mel Tillis, Scotty McCreery, Kevin Costner and Modern West, Brett Eldredge et Hunter Hayes, ainsi que quelques petits groupes locaux.

 

D’autres artistes Country sont montés sur scène les jours suivants :

Alabama, Sara Evans, Reba McEntire, Ricky Skaggs, Craig Morgan, Sawyer Brown, Ronnie Milsap, Oak Ridge Boys, Dan+Shay,  Parmalee …. 

 

 

MEL TILLIS

Dsc02555  Dsc02540 Dsc02537

Un vétéran de la Country, un pilier, un vieux de la vieille !

 

Lonnie Melvin « Mel » Tillis  débuta sa carrière musicale début des années 1950 avec le groupe The Westerners.

Sa longue liste de succès date des années 1970.

Né le 8 août 1932 (82 ans) à Dover, Floride, près de Tampa.

Marié de 1957 à 1977 à Doris Tillis

Ses enfants :  Pam Tillis (chanteuse country),  Hannah Tillis,  Cindy Tillis,  Mel Tillis Jr,  Connie Tillis et Carrie April Tillis.

 

En 1976, Mel Tillis a été introduit au « Nashville  Songwriters  International Hall of Fame »  et la même année, il obtint l’award de l’artiste de l’année aux CMA Awards.

En Septembre  1999, la « Broadcast Music, Inc. (BMI) » nomma Mel Tillis comme  « Songwriter  of the Decade » pour deux décades.

Mel reçut « The Golden Voice Entertainer  Award » pour 2001.
Il fut introduit en juin 2007 au Grand Ole Opry et en octobre 2007 comme membre du Country Music Hall of Fame. 

Son état de naissance, la Floride, l’honore  en mars 2009 comme membre du

« Florida  Artist Hall of Fame ».

En 2010, l’Academy of Country Music a choisi Mel pour recevoir « the Cliffie Stone Pioneer Award »

En 2012, Mel obtint « the National Medal of Arts » du Président des Etats Unis.

 

En tant que songwriter,  il a écrit plus de 1000 chansons dont environ 600 enregistrées  par les plus grands artistes country comme :

"Ruby, Don’t Take Your Love To Town" - Kenny Rogers

"Detroit City" - Bobby Bare

"Emotions" - Brenda Lee

"I Ain’t Never" - Webb Pierce

"Burning Memories" - Ray Price

"Thoughts of a Fool" - George Strait

"Honey (Open That Door)" - Ricky Skaggs

Dsc02539  Dsc02545 1 Dsc02548 

ON STAGE

Sur la scène du festival,  Mel Tillis a été accompagné de musiciens  d’un certain âge, certes (sauf le batteur) mais avec des instruments bien country comme deux violons, une pedal steel, des guitares acoustiques  et électriques, deux claviers et la batterie.

 

Mel Tillis est très bavard sur scène et raconte  plein d’histoires.

Au niveau chansons, c’est de la vieille country très traditionnelle  bien agréable à écouter.

Sa voix, par moments, est un peu chevrotante, normal, vu son âge !

Il a chanté de bonnes chansons de son répertoire  comme :

Rose Of El Paso, Detroit City, A Thousand Miles Ago, Coca Cola Cowboy, 

I Ain't Never ou Burning Memories.

Le public est à l’image de l’artiste, d’un certain âge ou d’un âge certain, selon ! en tout cas très senior.

 

SCOTTY McCRERY

Dsc02582 Dsc02624 Dsc02588

On passe de l’ancien au petit jeunot !

Scott Cooke « Scotty »  McCreery  est né le 9 octobre 1993 à Garner en Caroline du Nord.

McCreery commence à apprendre la guitare à l'âge de dix ans.
Il a fait ses études  à la « Garner Magnet High School » où il rejoignit  un ensemble vocal « Die Meistersingers »  qui se produisit à travers les États-Unis. 

McCreery a remporté le concours de chant « Clayton  Idol » à la fête de la Moisson de Clayton et a été l'un des 36 finalistes  dans un concours de chanteurs adolescents  en Caroline du Nord, « Rip the Hallways » .

Dsc02623 Dsc02590 Dsc02602

McCreery a remporté la dixième saison de « American  Idol » le 25 mai 2011.

Scotty a publié son premier single  « I Love You This Big » courant 2011.

La chanson est entrée dans le classement Billboard  Hot Country Songs à la 32e place.

Le single a été vendu à 171 404 exemplaires durant la première semaine.

Le premier album de McCreery  intitulé  « Clear as Day »

est sorti le 4 octobre 2011.

L'album contient une reprise de Keith Urban.

L'album s'est vendu à 197 000 exemplaires  sur sa première semaine de sortie  et Scotty McCreery  est devenu le premier artiste country  à entrer à la première place du Billboard 200 avec son premier album studio.

Dsc02637 Dsc02653 Dsc02610
ON STAGE

Scotty, du haut de ses 21 ans, veut marquer son appartenance  au monde de la Country en mettant un T-shirt avec l’image de Merle Haggard.

Son band est composé de quelques guitares, par moment d’une mandoline  mais aussi d’une steel guitar, clavier et batterie.

Dommage que la steel guitar fut souvent couverte par les guitares !

Evidemment,  avec Scotty, on s’attend à de la bonne Country Music et ce fut le cas.

Son répertoire  est très diversifié  en passant de la Country traditionnelle  à la New Country, voire à la New New Country et à la Pop-Rock/ Country.


Scotty  ne s’est pas privé de chanter un pot-pourri  de titres de styles très différents de Merle Haggard, de George Jones, d’Alabama, d’Elvis Presley  et de Keith Urban avec Walkin’ the Country.

Comme tous les chanteurs américains, il est de bon ton de chanter une chanson pour les troupes, cette fois-ci pour l’Afghanistan.

Pendant sa prestation,  des clips sont projetés sur les deux écrans géants.

Sur scène, Scotty  est bien remuant en arpentant celle-ci de long en large.

Il saute aussi au bas de la scène pour signer des autographes.

Après 1 heure et demi de spectacle, Scotty fut rappelé sur scène par trois fois. Le public a aimé.

 

KEVIN COSTNER

Dsc02735 Dsc02673 Dsc02666

Et oui, c’est bien l’acteur hollywoodien  bien connu  pour ses grands films comme Bodyguard  ou Danse avec les loups.

Kevin Costner & Modern West est un band de Country/Rock  créé avec les encourgements  de sa femme Christine.

       
       

 

En octobre 2007, il débuta une tournée mondiale avec son band en se produisant à Istanbul,  Rome ….

Kevin a aussi participé aux « NASCAR Sprint Cup Series races au  « Daytona International  Speedway »  et au « Lowe's Motor Speedway »  à Concord, North Carolina.

En novembre 2008, Kevin Costner et son band sortirent leur premier album country « Untold Truths »  avec Universal South Records.

Il se classa à la 61ème place dans les Billboard Top Country Albums charts.
Le troisième  album « From Where I Stand » sortit en 2011, en incluant dans les chœurs, la chanteuse  Pop allemande  Nena.

Dsc02694 Dsc02687 Dsc02680

ON STAGE

Kevin Costner a fait un super show, il fut aussi bien en tant que chanteur qu’en tant qu’acteur.

Avant d’arriver  sur scène, on nous a projeté,  sur les deux écrans géants, des extraits de tous ses films,  c’était chouette !

Bien sûr, c’est de la Country/rock,  un peu énergique,  mais aussi avec de très belles ballades.

Modern West, son band, est composé de 5 guitares et une batterie, Country/Rock  oblige, mais aussi d’un violon.

La voix de Kevin, un peu rauque, lui va bien et fut mise en valeur par une très bonne qualité sonore.

Physiquement,  je trouve qu’il a pris un petit coup de vieux, un tout petit, il n’a que 60 ans !

Il est très sympa, très décontracté,  normal, il est acteur avant tout.

Le public a bien apprécié son concert.

Pour la finale, il entama son fameux « Hey Man What About You » (une country line danse) .

Dsc02763 Dsc02774 Dsc02779

 

BRETT ELDREDGE

Dsc02821 Dsc02847 Dsc02843

Brett Ryan Eldredge est né le 23 mars 1986 (29 ans) à Paris dans l’Illinois.

Son cousin est Terry Eldredge  du groupe « The Grascals ».

Il a co-écrit la chanson « I Think I've Had Enough » pour Gary Allan.

Il a signé fin 2010 avec le label « Atlantic  Records Nashville »  et il sortit son premier single « Raymond »  le 27 septembre 2010.

Celui-ci se classa à la 52ème place des U.S. Billboard  Hot Country Songs charts pour atteindre la 2ème place.


Son second single « It Ain't Gotta Be Love » se classa, quant à lui, à la 46ème place.

En 2013, son 3ème single « Don't Ya » a été N°1 dans les Country Airplay charts et fut son premier à enter dans le Top 20 des Hot Country Songs charts et à paraître dans le Billboard Hot 100.

Son premier album « Bring You Back » sortit le 6 août 2013.

Eldredge a chanté au Grand Ole Opry pour la première fois le 29 octobre 2010.

Il ouvrit les concerts du « Red Tour » de Taylor Swift.

Dsc02864 Dsc02834 Dsc02822

ON STAGE

On change de décor, les minettes en mini jupes ou shorts et santiags  se précipitent  par gros paquets dans l’arène ;  Ça promet !

Brett, avec sa voix puissante, chante très bien avec une bonne sono.

Son répertoire est comme prévu très New Country dont les premières trois chansons ont un air de Country/Pop.
L’arène est remplie à craquer et le genre féminin est déchaîné !  Les filles chantent à tue-tête toutes ses chansons.

Il entama un « Georgia On my Mind » de Ray Charles de bonne facture, excellent.

Il passa en revue ses grands succès :  « Raymond »,  « It Ain't Gotta Be Love » et « Don't Ya » ainsi que son hit actuel « Mean To Me ».

Il est très sympa et très attentionné  vis-à-vis  de ses fans.


En effet, il n’hésita pas de se rapprocher du public pour signer des autographes  sur les boots, sur les chapeaux, à faire des selfies avec les portables des fans et ceci pendant un grand laps de temps.

Dsc02863 Dsc02813 Dsc02869 

Dsc02872 Dsc02868 Dsc02860

HUNTER HAYES

Dsc02990 Dsc02878 Dsc03012

Hunter Easton Hayes est né le 9 septembre 1991 (23 ans) à Breaux Bridge, en Louisiane.

Il a des origines françaises  et allemandes.

Il a signé avec Atlantic Records Nashville  et a publié son premier single « Storm Warning » le 16 mai 2011.

Il a commencé  à jouer un instrument de musique à l'âge de deux ans quand sa grand-mère lui a offert un accordéon  en jouet.
À l'âge de quatre ans, il débuta à faire des apparitions à des spectacles locaux et à la télévision  nationale.

« American  Songwriter  Magazine » prétend  que Hunter a reçu sa première guitare de l'acteur  Robert Duvall, à l’âge de six ans.

À l'âge de 13 ans, on a pu voir Hunter dans « America's  Most Talented Kids » où il chanta « Hey Good Lookin » de Hank Williams.

Dsc03009 Dsc02886 Dsc02998
En 2010, il a co-écrit « Play » pour l'album « Nothing Like This » du groupe Rascal Flatts.

En septembre 2010, il signa avec Atlantic Records Nashville  et il sortit son premier single « Storm Warning »  le 16 mai 2011, co-produit avec Dann Huff, et dans lequel  il a joué tous les instruments.

Sa voix est souvent comparée avec celle de Gary LeVox, le leader du groupe Rascal Flatts  avec qui Hunter a fait la tournée « Thaw Out Tour » de janvier à février 2012.

Selon la chanson, il y a aussi une ressemblance  avec la voix de Keith Urban.

Son premier album éponyme est sorti le 11 octobre 2011.

Hunter Hayes a fait la première  partie de dix dates de la tournée « Speak Now World Tour » de Taylor Swift en 2011.

Hunter et l'actrice-chanteuse   Victoria Justice ont fait un duo pour la bande originale du remake de 2011 du film Footloose  sur la chanson « Almost Paradise » (danse Interclubs)  de Mike Reno et d’Ann Wilson du film original en 1984.

Fin 2012, il a fait l'ouverture  des concerts du « Blown Away Tour » de Carrie Underwood.

Son deuxième album « Storyline »  est sorti le 6 mai 2014.

Dsc02930 Dsc03011 Dsc02887
ON STAGE

Voilà autre chose !  J’ai été énormément déçu par ce jeune homme, fort sympa au demeurant, l’ayant vu sur la scène de Nashville, tout à fait différent, plus posé et moins exité.

Il est un fait qu’il est un multi-instrumentaliste   parfait et un excellent guitariste.

Le public est à 90% très jeune, normal !

Par contre sur scène, il joue au kangourou, en sautillant  comme sur des ressorts et il se déplace tout le temps !

Ce qui est moins bien, c’est qu’il braille comme un dingue, et c’est très faible comme terme !

En plus, toutes les nanas de l’enceinte  (env.60% ou plus des spectateurs)  se mettent également à hurler comme des folles avec leurs voix stridentes  et aiguëes d’américaines, bonjour  les oreilles !

En un mot : tout son concert fut de la Pop/Hard Rock, rien à voir avec de la Country, autant aller voir AC/DC ou Metallica.

On lui a amené un piano pour sa chanson « Wanted ».

Ce morceau est super sur le CD, mais sur scène, c’est pas terrible, c’est très  mal interprété , sur un rythme trop rapide, avait-il envie d’en finir ?


Sa dernière chanson « I Want Crazy » (country line dance)  chantée en rappel, était entièrement dénaturée,  mais les jeunes  étaient en délire, c’est l’essentiel.

Dsc02999  Dsc02934 Dsc02888

Voilà pour mes impressions  personnelles et qui n’engagent que moi.


             À bientôt pour de prochains concerts !

 

                                                             THE END

 

Date de dernière mise à jour : 12/12/2015