GUNFIGHTERS 2/2

 

ARTICLE DE ROLAND ROTH

Photo 932OLD WEST GUNFIGHTERSPhoto 933

 

              L’HISTOIRE des GUNFIGHTERS                                                  

                 Les combattants au pistolet 

 

          2ème PARTIE

 

 



TOP 20 des GUNFIGHTERS  

  P1010827 1                           P1010832 1

 



Billy the kid  BILLY  THE  KID    17 septembre 1859 – 14 juillet 1881

 

Henry McCarty, alias William H. Bonney ou tout simplement «Billy the Kid» a commencé avec de petits larcins et le vol de chevaux, mais il a  d'abord tué un homme à l'âge de dix-huit ans.

Il n'y a pas de                 hors la loi plus légendaire que Billy the Kid. D'innombrables livres, films et chansons ont retracé sa courte vie, mais la réalité n’était pas aussi glorieuse. Souvent décrit comme un tueur de sang-froid, il est entré dans une vie du crime par nécessité, par malice aussi.

Les gens qui le connaissaient personnellement disaient de lui qu’il était courageux, débrouillard, honnête et très souriant.

Dans d'autres circonstances, il aurait pu être un homme qui réussit sa vie.

On disait de lui qu'il a tué 21 personnes, une pour chaque année de sa vie, mais il était probablement responsable de quatre morts.

En 1877, il est allé travailler comme gardien de bétail pour l’éleveur John Tunstall.

Tunstall a été impliqué dans une sévère dispute avec les commerçants locaux Lawrence Murphy et James Dolan. Le 18 février 1878, Tunstall a été assassiné par les travailleurs de Murphy pendant qu’il faisait paître son bétail dans les prairies.

Cet événement a fait naître ce qui allait être appelé « The Lincoln County War ».

En colère, les hommes du ranch, y compris Billy, ont été mandatés pour amener les hommes de Murphy.

Ils se sont appelés les régulateurs.

En raison de la corruption, le gouverneur a dérapé et s’est mis du côté de Murphy et les régulateurs sont devenus leurs ennemis.

Le groupe était imperturbable et classé comme bandits, en commettant une série de meurtres, abattant trois personnes au cours de trois jours, y compris un sheriff et son adjoint.

Le groupe a finalement été brisé par l’application de la loi, mais le Kid a réussi à échapper à la capture.

Il a formé un gang et a augmenté sa notoriété après avoir abattu un joueur dans un saloon du Nouveau-Mexique.

Après un certain nombre de démêlés avec la loi, le Kid a été de nouveau capturé et condamné à mort, mais il a réussi à s'échapper après avoir obtenu une arme et abattu les deux hommes qui le gardaient.

Après cette évasion audacieuse de la prison, et trois mois de cavale, en 1881, Billy en se cachant dans la maison d'un ami a été abattu et tué par le sheriff Pat Garrett qui le traquait depuis un bout de temps.

Au fil des ans, plusieurs personnes ont prétendu être Billy the Kid, mais la chance qu'il ait survécu et / ou que son corps ait été mal identifié est hautement improbable.

 

jesse james JESSE JAMES     5 septembre 1847 – 3 avril 1882

 

Jesse James est né dans le Missouri et avec son frère, Frank, ils étaient des combattants confédérés de la guérilla pendant la guerre civile.

Après la guerre, James rejoignit ses frères plus jeunes et ils formèrent le gang James-Younger. Ensemble, ils ont volé les banques, les diligences et les trains.

En 1869, le gang a cambriolé la « Daviess County Savings Association » à Gallatin, Missouri.

Jesse a tiré et tué un greffier, le confondant avec quelqu'un d'autre. Quand il a réalisé sa terrible erreur, il commença une correspondance avec John Newman Edwards, rédacteur en chef et fondateur du Kansas City Times. Edwards avait aussi combattu pour l’armée Confédérée et il avait de la sympathie pour les  frères James.

Il a fait paraître de nombreux articles admiratifs sur le gang et il a publié les lettres de Jesse James dans lequelles Jesse déclarait son innocence.

Ces articles ont fait sa renommée en faisant de lui une sorte de héros populaire.

Bien qu'il fut célèbre de son vivant, il est devenu une légende suite à sa mort, quand il fut abattu en traitre d’une balle dans l’arrière de sa tête, dans sa propre maison, par un ami de confiance Robert Ford.

Sa mère, Zerelda James a choisi cette épitaphe pour son fils : « En mémoire affectueuse à mon fils bien-aimé, assassiné par un traître et lâche dont le nom n'est pas digne d'apparaître ici ».

colt              P1010904 1

 

John wesley hardin  JOHN WESLEY HARDIN       26 mai 1853 – 19 août 1895

 

Lors d’une vie relativement courte, le hors-la-loi et célèbre gunfighter John Wesley Hardin fut un des personnages le plus sanguinaire de l'Old West et a été crédité de la mort de pas moins de 42 personnes.

Il fut le fils d'un prédicateur méthodiste. Il a été prénommé en l’honneur d’un prêtre anglican britanique John Wesley, fondateur de la foi méthodiste.

Quand il était âgé de seulement 14 ans, il a poignardé un garçon qui se moquait de lui.

Un an plus tard, il s’amusait avec un ex-esclave nommé Mage et lui égratigna le visage.

Le lendemain, Mage, caché au bord d’un chemin a attaqué en représailles Hardin.

Hardin a tiré trois coups de semonce, mais quand Mage n'a pas reculé, Hardin a été contraint de lui tirer dessus en auto-défense. Mage est mort.

Comme beaucoup de policiers  du Texas étaient d'anciens esclaves, Hardin n'avait aucune chance d'un procès équitable.

Hardin a finalement été arrêté à 17 ans pour l'assassinat d'un Texas City marshall, mais il a été en mesure de se procurer une arme à feu en prison et lors de son transfert, il a tué un de ses gardes et le voilà de nouveau en cavale.

Il est entré dans la clandestinité et a été averti par son frère quand la police a trouvé sa cachette.

Il ne s’est pas enfui, mais il est resté et a combattu sur place.

Il a tué les trois policiers et s’est trouvé hors-la-loi.

Hardin était connu pour porter ses deux pistolets dans des étuis attachés à sa poitrine, ce qui, selon lui, a facilité à déguainer rapidement. 

Plusieurs arrestations et d'évasions plus tard, on le retrouva à Abilene, au Kansas, où il se lia d'amitié avec Wild Bill Hickok.

A Abilene, il logea à l' American House Hotel.

Lorsque un étranger dans la chambre au-dessus ne s’arrêta pas de ronfler, il a tiré avec un pistolet dans le plafond à deux reprises.

Le premier coup a réveillé l'homme, et le second l'a tué. Hardin s’est évadé par la fenêtre et rentra au Texas.

De nombreux accrochages contre la loi ont suivi et il a finalement été arrêté par une équipe de Texas Rangers, à 25 ans, condamné et mis en prison pour dix-sept ans.

Pendant son temps d’incarcération, il a terminé son diplôme en droit et pratiqué le métier d'avocat lors de sa libération à l’âge de 41 ans.

En 1895, Hardin a témoigné en tant que témoin de la défense dans un procès d’un assassin à El Paso et après que le procès était terminé, il a décidé de rester dans cette ville et d'ouvrir un cabinet d'avocats.

Mais sa vieille réputation l’a finalement rattrapé.

En effet, il a commencé une liaison avec une femme mariée d’un client. Lorsque son mari l’a découvert, Hardin a embauché plusieurs justiciers pour assassiner le mari trompé.

En 1895, Hardin a été tué dans le dos par un homme de loi à El Paso, au Texas, alors qu'il jouait aux dés dans un saloon. 

 

 Wyatt Earp   WYATT EARP    19 mars 1848 - 13 janvier 1929

 

Le célèbre homme de loi Wyatt Earp est peut-être la figure la plus légendaire du Far West mais il était aussi un flingueur accompli qui a été très redouté par les bandits de l'époque.

Earp a eu une carrière variée qui l'a vu se rendre dans les  boomtowns comme Wichita, Dodge City et la ville sans loi de Tombstone pour servir la loi.

Il a participé à quelques-unes des fusillades les plus légendaires des années 1800.

La plus célèbre d'entre elles est sans aucun doute le « Règlement de comptes à OK Corral », qui a eu lieu en 1881,  lorsque Wyatt Earp, ses frères Morgan et Virgil et leur ami Doc Holliday ont été confrontés à un groupe de cow-boys.

Trois des cow-boys, Billy Clanton et les deux frères McLaury ont été tués dans le combat et tout le monde sauf Wyatt a été blessé.

La fusillade a provoqué un énorme scandale et les amis des cow-boys ont bientôt riposté, blessant Virgil, le frère de Wyatt et tuant l’autre frère Morgan.

Earp et Holliday ont alors formé une équipe de gunfighters pour ce qui est connu sous le nom de « Vendetta Ride ».
Ils ont finalement tué plusieurs hommes en rapport avec le meurtre de Morgan Earp avant de fuir hors du territoire de l’Arizona.

Tout compte fait, Earp a participé à de nombreuses fusillades dans sa vie, tuant entre 8 et 30 hors la loi (en fonction de la source) et ses exploits restent certainement les plus célèbres histoires du Far West.

(voir la biographie complète de Wyatt Earp prochainement sur ce site )

P1010760 2                        Josephine sarah marcus

                                                                        JOSEPHINE SARAH MARCUS ( COMPAGNE DE WYATT EARP )

 

Wild bill   WILD BILL HICKOK       27 mai 1837 – 2 août 1876

 

C’est l'une des figures les plus légendaires du Far West. Wild Bill Hickok était un acteur, joueur, homme de loi et gunfighter et a été considéré comme l'un des tireurs les plus habiles de son temps.

Hickok a fait ses débuts en tant qu'agent et cavalier pour le Pony Express mais il a acquis sa réputation d'être très habile avec une arme à feu surtout après avoir tué le bandit David McCanles avec une seule balle à 70 mètres.

Hickok est l'un des rares gunfighters à avoir participé à un véritable " Western-style  quick-draw duel", un duel rapide de la gachette en face à face, le 21 Juillet 1865, ou il a tué un homme, ancien soldat confédéré nommé Davis Tutt Jr. sur un différend relatif à des dettes de jeu.

Ils se tenaient face à face avec leurs armes à feu et Tutt tira en premier mais a raté Hickok alors que la balle de celui-ci frappa son adversaire droit au cœur.

 

En 1869, Hickok a été élu sheriff du comté de Ellis au Kansas et 'on dit qu’il a tué deux hommes lors de son premier mois au travail.

Bien que bon nombre de ses exploits sont légendaires, probablement le plus célèbre aspect de la vie de Bill Wild est sa mort, survenue à Deadwood au Dakota du Sud en 1876.

Hickok a joué au poker quand il a été abattu dans le dos  par un joueur du nom de Jack McCall, soi-disant en représailles à une agression préalable.

Hickok a été censé tenir une double paire d'As et de 8, une combinaison maintenant appelée « Dead Man’s Hand «  (la main de l’homme mort). 

 

butch cassidy  BUTCH CASSIDY       13 Avril 1866 – circa Novembre 1908

En 1879, à l'âge de 13 ans, Robert LeRoy Parker (Butch Cassidy) a vécu et travaillé avec sa famille dans le ranch de Jim Marshall à Circleville dans l’Utah.

C’est là qu'il a rencontré son ami et mentor, Mike Cassidy qui a donné à Bob son premier pistolet et lui a appris à tirer.

Des années plus tard, Bob prennait son nouveau nom de famille, Cassidy. Son premier problème avec la loi a eu lieu quand il entra dans la ville pour acheter une nouvelle paire de salopettes. Le magasin général étant fermé, Bob y rentra quand même et il a trouvé une paire de pantalon qui lui convenait et il a laissé une note promettant qu'il reviendrait pour payer plus tard.

Le commerçant a rapporté l’incident au Sheriff qui lui pardonna cette intrusion.

Le 24 Juin 1889, lui et trois autres malfrats ont dévalisé la San Miguel Valley Bank à Telluride, empochant 21.000 $. Avec cet argent, il a acheté un ranch près de l'infâme repaire de hors la loi  « Hole-in-the-Wall ».

Mais Parker, à cette époque « Butch Cassidy », n'a jamais été un très bon éleveur et il est soupçonné d'avoir pris  simplement ce prétexte comme une couverture pour ses activités illégales.

En 1896, il est devenu le chef de file d’un groupe de criminels connus sous le nom de « Wild Bunch » qui comprenait certains des bandits les plus connus du Wild West.

Comme son compagnon Sundance Kid, on ne sait pas si Cassidy est vraiment mort en Bolivie  et à quelle date (1908 ?) ou si, comme sa famille l’affirme, il retourna aux Etats-Unis.

 

henry  THE  SUNDANCE KID        1867 – 6 November 1908 ?

Le « Sundance Kid », de son vrai nom Henry Longabaugh, a reçu son surnom quand il a été capturé et condamné pour vol de chevaux à Sundance dans le Wyoming.

Malgré sa réputation de gunfighter, il n’est pas certain qu’il ait tué quelqu’un.

Après sa sortie de prison en 1896, lui et Robert LeRoy Parker alias « Butch Cassidy » ont formé le gang connu sous le nom de « Wild Bunch ».

Ils étaient responsables de la plus longue série de vols réussis de trains et de banques, dans l'histoire américaine.

En raison de la pression de l'Agence de détective Pinkerton qui était sur leurs traces, Sundance, Butch et Etta Place, la compagne de Sundance, ont quitté les Etats-Unis pour l'Argentine afin de laisser les choses se décanter.

On soupçonne qu’il a été tué dans une fusillade en Bolivie, mais plusieurs membres de sa famille affirment qu’il est revenu aux Etats Unis et a changé son nom en William Henry Long, en vivant jusqu'en 1936 dans la petite ville de Duchesne dans l’Utah.

À partir de cette affirmation, le 12 déc 2008, son corps a été exhumé et a été soumis à des tests d'ADN pour déterminer la vérité. Les résultats ne furent pas concluant.

Le journal « Deseret News » de Salt Lake City avait publié un article avec des photos dans leur numéro du 16 déc 2008. 

wild bunch                              P1010697 1

 

Allison  CLAY ALLISON            2 septembre 1840 – 3 juillet 1887

 

Allison a été un rancher vacher au Texas et un gunfighter.
Connu pour sa personnalité et son tempérament violents, Clay Allison était un bandit qui est dans les mémoires comme l'un des bandits les plus notoires et carrément le plus dérangé du Far West.

Allison s’est battu pour la Confédération pendant la guerre civile mais a été libéré après une blessure à la tête et a eu un comportement erratique.

Cette maladie, d’après de nombreux historiens, expliquerait ses actions scandaleuses et brutales.

En effet, il décapita un homme qu'il soupçonnait d'assassinat et porta sa tête dans son bar favori.

Cet acte a cimenté sa réputation comme étant l'une des figures les plus meurtrières de son temps.

Allison a continué à participer à un certain nombre de fusillades contre d'autres cow-boys.

La plus célèbre d'entre elles fut celle contre le gangster Chunk Colbert à qui Allison logea une balle dans la tête lorsque Colbert sortit son arme pointée sur lui et après un repas qu'ils avaient partagé.

Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il avait mangé avec un homme qui voulait le tuer, Allison a répondu: «Je ne voulais pas envoyer un homme en enfer avec un estomac vide.»

Pour un homme qui a vécu une vie aussi dangereuse, Allison a eu une mort ironique et plutôt médiocre en 1887. Il est tombé d'un wagon de train et s’est cassé le cou.

Sa pierre tombale déclare : "Clay Allison. Gentleman Gunfighter. Il n'a jamais tué un homme qui n'avait pas besoin d’assassiner".

 

 

william brocius WILLIAM « CURLY BILL » BROCIUS        circa 1845 – 24 mars 1882

 

« Curly Bill » fut surnommé ainsi soi-disant à cause de sa  chevelure noire épaisse et bouclée.

Il fut un tueur, voleur et un bandit « Cowboy » dans la région du comté de Cochise du territoire de l'Arizona pendant le début des années 1880.

Son nom rappelle un autre bandit nommé William « Curly Bill » Bresnaham qui avait commis une tentative de vol en 1878 à El Paso au Texas.

Après la mort de « Old Man » Clanton, il est devenu le chef de la bande des « Cowboys », des voleurs de bétail à Tombstone, Arizona.

Il a également travaillé pendant un certain temps comme collecteur d'impôts pour le Sheriff John Behan de la Cochise County.

Brocius avait un certain nombre de conflits avec les représentants de la loi de la famille Earp

Curly Bill était un grand buveur. Il devenait très exubérant en état d'ivresse.

Une nuit, tout en buvant avec d'autres Cowboys dans un saloon de Tombstone, le marshall Fred White lui a demandé de déposer ses armes. En remettant le fusil au marshall, un coup de feu est parti accidentellement et frappa White.

Fred White, qui avait été ami avec Curly Bill, a fait une déclaration sur son lit de mort en disant que la fusillade était un accident. Brocius a été acquitté par le tribunal. Wyatt Earp a témoigné pour sa défense.
Mais plus tard Wyatt ne l’a pas manqué et l'a tué lors de sa « Vendetta Ride » en représailles à l'assassinat de son frère Morgan Earp.

En effet, l’US Marshal adjoint Wyatt Earp et un groupe d’autres adjoints, y compris son frère Warren Earp, poursuivirent ceux qu'ils croyaient responsables de la mort de leur frère  Morgan. Les Earp rencontrèrent inopinément Curly Bill et d’autres Cowboys le 24 Mars 1882, à Iron Springs (aujourd'hui Mescal Springs).

Wyatt a tué Curly Bill au cours de la fusillade. Dans son journal, écrit en octobre 1881, George Parsons a surnommé Brocius comme étant « le plus célèbre hors la loi de l'Arizona ».

 

 

Bat masterson BAT MASTERSON         24 novembre 1853 ou 1856  -  25 octobre 1921

 

William Barclay « Bat » Masterson vécut une vie d'aventurier en excerçant notamment les activités de chasseur de bisons, d'éclaireur de l'US Army, de joueur de poker, de garde-frontière, de Marshall puis d'éditeur de magazines sportifs et journaliste pour le New York Newspaper.

À la fin de son adolescence, lui et deux de ses frères, Ed et Jim, quittèrent la ferme familiale au Kansas pour devenir chasseurs de bisons. Bat s'engagea quelque temps comme éclaireur de l'Armée Américaine dans une campagne contre les indiens Comanches et Kiowas.

Sa première fusillade eut lieu le 24 janvier 1876  à Sweetwater, au Texas (actuellemnt Mobeetie

Etant agressé par le caporal Melvin A. King lors d’un duel probablement à cause d'une fille, Mollie Brennan. Melvin King a été touché et mourut de ses blessures, alors que Masterson fut blessé au bassin. L’histoire veut que cette  blessure l'obligea à porter une canne durant le reste de sa vie ce qui semble-t-il n’est pas vrai.

En 1877, il rejoingnit ses frères à Dodge City au Kansas. Jim était le partenaire d’Ed Masterson qui était marshall de Dodge City et qui mourrut en service le 9 Avril 1878.  Ed a été abattu par un cow-boy nommé Jack Wagner.

Bat, qui était dans le voisinage, a répondu avec une force meurtrière en tirant à la fois sur Wagner et son patron, Alf Walker. Wagner est mort le lendemain, mais Walker s’est enfuit au Texas mais fut repris. Bat a vengé son frère.

Il a servi comme sheriff adjoint aux côtés de Wyatt Earp. Le 6 Novembre 1877, Bat a été élu shériff du comté de Ford County au Kansas et a capturé quatre membres de la bande de Mike Roark, ainsi que Jim « Spike » Kenedy qui avait tué par inadvertance une artiste nommée Dora Hand à Dodge City.

Masterson a participé à des combats dans le Colorado lors de la guerre contre le chemin de fer "Rio Grande" jusqu'à ce qu'il a été démis de ses fonctions en 1879. Il alla rendre visite à Wyatt Earp à Tombstone, en Arizona, en 1881, le quittant peu avant la célèbre fusillade de O.K. Corral. Durant un an, il fut marshall de Trinidad dans le Colorado.

En 1883, il participa à un conflit sanglant  appelé la Guerre de Dodge City. En 1891, il vivait à Denver, au Colorado, où il acheta un Hôtel Théâtre.  Il continua à voyager à travers les villes de l'Ouest, jouant et organisant des combats de boxe et il ouvrit l'Olympic Athletic Club pour promouvoir la boxe.

Il arriva à New York en 1902. Il devint éditeur de sports et journaliste pour le New York Morning Telegraph.

En 1905, le président Roosevelt nomma Masterson marshall du district sud de New York. En 1921, Masterson mourut d'une attaque cardiaque alors qu'il écrivait. Il fut enterré au cimetière Woodlawn dans le Bronx, à New York.

À noter que Bat Masterson est aussi le grand-père de Robert Ballard, le scientifique qui découvrit l'épave du Titanic en 1985.

Dscn8489 1                       Dscn8500 1

        Dscn8599 1                                    Dscn8621 1

 

Sam bass SAM BASS         21 juillet 1851 – 21 juillet 1878

 

Sam Bass a commencé par être un honnête homme. Après avoir fui l'oncle violent qui l'a élevé, il est allé travailler dans une scierie dans le Mississippi.

Son rêve était d'être un cow-boy et il a finalement tracé  son chemin au Texas.

Après une saison, il a décidé qu'il n’aimait plus le Texas.

En 1876, Bass et un homme au caractère rugueux nommé Joel Collins conduisirent un troupeau de Longhorns vers le nord où les prix des bovins ont été plus élevés.

Ils étaient censés retourner au Texas pour rembourser les propriétaires du troupeau, mais à la place ils ont pris le bénéfice de 8000 $ pour eux-mêmes.

Bass et Collins ont dépensé l'argent du convoyage du bétail au jeu à Deadwood au Dakota du Sud.

Quelques mois plus tard, lui et Collins ont entrepris une attaque de diligence.

Les sept hold-up suivants de diligences ne leur rapportaient pas beaucoup d'argent.

Ils jettent alors leur dévolu sur du plus sûr et du plus lourd, l’attaque de trains.

Bass et son gang ont volé le train d'or de l’Union Pacific de San Francisco, raflant plus de 60.000 $.

Bass a été blessé par les Rangers du Texas lors du cambriolage d’une petite banque à Round Rock et il mourut deux jours plus tard pour son 27ème anniversaire,

 

2 2  BELLE STARR         5 février 1848 – 3 février 1889

 

Myra Maybelle Shirley est née à Carthage dans le  Missouri.

Comme une jeune femme, elle a fréquenta la « Carthage Female Academy »  où elle excellait dans toutes les disciplines et elle est devenue une pianiste accomplie.

Elle a grandi avec Cole Younger et plus tard elle se lia d'amitié avec les frères James.

Lorsque les bandits du  gang James-Younger devaient  se cacher, ils se sont souvent réfugiés à la ferme de la famille de Maybelle.

Il ne fallut pas longtemps pour qu'elle soit mêlée à  une vie de crime. Elle a été surnommée  « The Bandit Queen », la reine des bandits.

En 1866, Maybelle a épousé Jim Reed, un ancien guerillero de l’armée confédérée. Jim Reed a essayé de vivre la vie d'un fermier honnête, mais quand cela n'a pas marché, il s’est acoquiné avec les Starrs, une famille indienne Cherokee connue pour avoir volé des chevaux.

Avec les amis de sa femme, les James et les Youngers ont planifié et exécuté de nombreux braquages audacieux.

Jim a été tué alors qu'il tentait d'échapper à la garde d'un sheriff adjoint qui l'avait arrêté pour vol.

Après la perte de son mari, Belle a organisé sa vie et planifié ses vols et cambriolages ainsi que la vente des biens volés.

Elle a épousé Sam Starr en 1880 et deux ans plus tard les deux ont été reconnus coupables d'avoir volé des chevaux. Ils ont été libérés un an plus tard et sont repartis dans l'anarchie.

Belle a été assassinée le 3 février 1889, deux jours avant ses 41 ans.

On lui a tiré dans le dos alors qu'elle rentrait à la maison suite à une visite au general store.

Son meurtrier n'a jamais été identifié.

 

 

Bill tilghman  BILL TILGHMAN           4 juillet 1854 – 1 novembre 1924

 

William Matthew Tilghman Jr. est né à Fort Dodge dans l’Iowa.

A 15 ans, il a été chasseur de bisons et se targuait d’avoir tué plus d’un millier de bisons durant ses 5 années d’activités.

Durant cette période, il rencontra des collègues chasseurs comme Wild Bill Hickok, Wyatt Earp, Bat Masterson et le mystérieux Dave Mather.

Son frère aîné, Richard Tilghman, qui a chassé avec lui, a été tué pendant le milieu des années 1870, attaqué lors d’une partie de chasse par des Indiens.

Après sa carrière de chasse, Tilghman a déménagé à Dodge City, Kansas, où il a ouvert un saloon en 1875 avec l'argent qu'il avait économisé.

 Tilghman était à Dodge avec avec Wyatt Earp, Luke Short, Bat Masterson et d'autres au cours de la" guerre" de Dodge City et a été photographié avec les autres en tant que « Dodge City Peace Commission ».

 

En septembre 1878, il a servi comme éclaireur dans la cavalerie américaine au cours d'une vague de raids contre les Cheyennes, en travaillant aux côtés du tireur John Joshua Webb.

Puis il servit comme sheriff adjoint de Bat Masterson.

Il a occupé ce poste jusqu'en 1884 et il a gagné une excellente réputation, travaillant à différents postes pour l'application de la loi  et il eut le respect de Masterson, Doc Holliday, Wyatt Earp et Virgile Earp.

En 1889, Tilghman a déménagé à Guthrie dans le nouveau territoire de l’Oklahoma pendant la ruée vers les terres.

Cette même année, il a participé à la bataille de Cimarron, Kansas, une fusillade célèbre pendant la "guerre" de Gray County qui impliquait aussi James Masterson, et Ben Daniels.

Tilghman a été blessé à la jambe mais a réussi à s’enfouir de la ville avec un chariot et quelques-uns de ses hommes.

En tant que US Marshall adjoint, Tilghman a été chargé du maintien de l'ordre dans la région avec Heck Thomas et Chris Madsen.

Les trois gardiens de la loi étaient responsables de l'arrestation et / ou des meurtres de plusieurs des pires éléments criminels de l'époque et on a estimé leur action à plus de trois cents arrestations ainsi que l'élimination du gang tristement célèbre, le  Wild Bunch (Butch Cassidy).

En 1895, il captura Bill Doolin à Eureka Springs, Arkansas. Il tira et blessa Doolin membre du gang « Little Bill » Raidler et il captura les bandits adolescentes, Little Britches et Jennie Stevens.

Tilghman a pris sa retraite en tant que US marshall en 1910 et a été élu au Sénat de l’Oklahoma.

En 1911, Tilghman a accepté le poste de chef de la police d'Oklahoma City.

En 1915, il a dirigé et joué dans le film « The Passing of the Oklahoma Outlaws ».

En 1924, à l'âge de soixante-dix ans, Tilghman a accepté un poste de marshall de Cromwell dans le comté de Seminole, Oklahoma.

Il est mort le 1er Novembre 1924, tué par Wiley Lynn, un agent corrompu de la prohibition lors d’une fusillade à l'extérieur d'un saloon.

Deux coups de feu retentirent, Tilghman s’est affaissé et il est tombé au sol.

L’adjoint Sawyer, inexpérimenté, n’a pas tiré mais plutôt désarmé Lynn et a crié : Wiley Lynn a tué le marshall.

Wiley Lynn a été acquitté après que plusieurs des témoins de la fusillade aient témoigné pour lui.

Lynn a été tué quelques années plus tard dans une fusillade avec un autre officier de police, l’agent Crockett Long, de l’Oklahoma State Crime Bureau.

 

Dscn8490 1                            P1010882 1

 

 Cole younger  THOMAS COLEMAN YOUNGER         15 janvier 1844 –21 mars 1916

 

La vie de Cole Younger a tourné court pour toujours quand son père a été assassiné par le capitaine Walley de l’Union.

M. Younger père avait donné à Walley une raclée sévère parce qu’il avait fait des avances à sa fille (la sœur de Cole).

Cole était déjà membre des « Raiders de Quantrill », cette horde de hors-la-loi, une unité de combat d’aventuriers de la guerre de Sécession vaguement organisée de rangers partisans pro-confédérés dont William Clarke Quantrill était le chef et responsable d’importantes tueries visant délibérément des civils, en particulier le massacre de Lawrence au Kansas.

Après l'assassinat de son père, Cole a rejoint l'armée confédérée. 

Il est entré dans le banditisme la première fois quand il fut suspect, en 1868, après le vol de la banque « Nimrod Long & Co » à Russellville dans le Kentucky.

Cole et ses frères ont formé un gang avec Jesse et Frank James.

Ils ont dévalisé les diligences, les trains et les banques dans le Missouri, le Kentucky, le Kansas, et la Virginie occidentale.

La chance a tournée pour les frères Younger le 7 septembre 1876 au cours d'un vol raté dans une banque. Cole et ses frères Jim et Bob ont plaidé coupable pour éviter la corde du bourreau.

Ils ont été condamnés à la prison à vie, mais ils furent mis en liberté conditionnelle en 1901.

Puis Cole a parcouru le pays avec Frank James en donnant des conférences sur le Far West.

Il est ensuite devenu un bon chrétien et a renoncé à son passé criminel.

Cole mourut paisiblement 4 ans plus tard, à 72 ans, en ayant encore 11 balles logées dans son corps, un souvenir de ses exploits de ganster.  

                                                               Dscn8554 1                             

killin jim JAMES B. « Killer » MILLER          25 octobre 1861 – 18 avril 1909

 

James Miller était aussi connu sous le nom de « Deacon Jim » parce qu'il allait à l'église et ne fumait et ne buvait pas.

Malgré sa piété, il était en fait l'une des gâchettes les plus meurtrières du Wild West.

Il a ouvertement déclaré qu'il tuerait quiconque pour de l'argent.

Il est connu pour avoir commis 14 meurtres, mais les rumeurs ont gonflé ce nombre à 50.

La méthode habituelle de Miller était de tendre une embuscade à ses victimes, la nuit de préférence, en utilisant un fusil de chasse et portant une redingote noire difficile à repérer dans l'obscurité.

Il dissimula sous son manteau une plaque d'acier qu’il portait sur sa poitrine pour le protéger des coups de feu adverse, en somme une première version d'un gilet pare-balles.

A ce propos, un des plus célèbres événements à son sujet l’implique dans une confrontation qu'il a eu avec un sheriff nommé Bud Frazer concernant la présomption de Miller dans l'assassinat d'un éleveur de bétail.

Miller a tiré avec son arme sur Frazer qui a répliqué sur lui en tirant six fois. C’est bien sa plaque d’acier sous son manteau qui avait bloqué toutes les balles de Frazer.

Deux ans plus tard, Miller a suivi le sheriff A.A.« Gus » Bobbitt et l'a tué avec un fusil de chasse.

Il a été arrêté à Ada, dans l'Oklahoma en 1909 pour cet assassinat.

Une foule d'une quarantaine de personnes a fait irruption dans la prison.

Miller et trois autres hors la loi ont été traînés dans une grange à proximité et lynchés.

Dans son état de maniaque typique, avant d'être pendu, Miller a crié : « Let'er rip! » (laisse le s’en aller)

Et volontairement il a sauté vers la mort

Avant de mourir il avait fait deux demandes.

Il voulait que sa bague soit donnée à sa femme (qui était une cousine de John Wesley Hardin, voir ci-dessus) et être autorisé à porter son chapeau lors de la pendaison.
Son corps et les corps des trois autres hommes ont été laissés en suspens pendant des heures jusqu'à ce qu’un photographe ait pu être trouvé pour immortaliser l'événement.

 

Thompson  BEN THOMPSON       2 novembre 1843 – 11 mars 1884

 

Ben Thompson était un joueur, gunfighter et parfois justicier et homme de loi qui a côtoyé certaines des plus célèbres figures du Wild West.

Il a commencé sa carrière criminelle à l'âge de 17 ans quand il a poignardé et tué un camarade qu'il avait accusé de tricher aux cartes.

Thompson a combattu pour la condédération lors de la guerre civile et plus tard pour l’empereur Maximilien au Mexique.

En 1875, Ben Thompson est allé au Texas, à Fort Elliott, dans le Panhandle.

Là, il se lia d'amitié avec Bat Masterson.

Lorsque Masterson avait abattu un caporal de la cavalerie, Melvin King, Thompson est intervenu pour empêcher les autres soldats d'attaquer Masterson.

Après cet incident, les chemins de fer de Santa Fe ont embauché les deux hommes pour intercéder dans un conflit entre les Santa Fe et Rio Grande Railroad.

Thompson était connu pour tirer, rapide comme l'éclair et il a acquis une solide réputation en tant que gunfighter.

Puis Thompson est retourné à Austin au Texas où il a ouvert l'Iron Front Saloon. Un de ses concurrents a été le théâtre détenu et exploité par Mark Wilson.

La veille de Noël 1876, Thompson et des amis étaient au théâtre quand une bagarre a éclaté impliquant d'autres clients. Lorsque Thompson a essayé d'intervenir, Wilson a sorti un fusil de chasse et a tiré sur lui, mais il l’a raté.

Mais Thompson a tué Wilson. Un barman, Charley Matthews a tiré avec un fusil Winchester et frôla la hanche de Thompson. Thompson a répliqué, touchant Matthews. Bien que grièvement blessé, Matthews a survécu. Thompson n'a pas été arrêté car la fusillade a été jugée comme légitime défense.

En Juin 1880, Ben Thompson est allé voir Masterson à Ogallala au Nebraska pour sauver son jeune frère Billy qui avait des problèmes à la suite d'une fusillade.

Bat Masterson, Ben et Billy Thompson se sont enfuis d’Ogallala pour rejoindre Dodge City.

Voulant échapper à sa mauvaise réputation, il a pris un travail comme marshall à Austin au Texas en 1881 ce qui fit chuter le taux de criminalité de cette ville.

Mais il a été contraint de démissionner quand il a tué, lors d'une dispute, le propriétaire du Vaudeville Variety Theater de San Antonio, nommé Jack Harris.

Thompson a été inculpé pour assassinat.

Il a été jugé et acquitté, après quoi il est retourné à Austin.

Thompson a été tué lui-même en 1884, à l’âge de 40 ans, alors qu’il était en compagnie de King Fisher. Des amis de Harris les attendaient en embuscade pendant une représentation à l’opéra house à San Antonio au Texas.

Après une rafalle de balles, un certain Coy a couru vers lui et lui a tiré dans la tête avec un pistolet. Thompson a été tué presque immédiatement.

Fisher est mort après avoir été touché par treize fois mais avant il a pu riposter en représailles, blessant Coy qui a été paralysé à vie.

dalton gang                              P1010898 1

               THE DALTON GANG

 

Fisher KING FISHER         1854 – 11 mars 1884

 

John King Fisher est né dans le comté de Collin, au nord de Dallas, au Texas et fut un des cowboys les moins connus étant pourtant notoirement un des plus violents de l'Old West.

Après la fin de la guerre civile, la famille déménagea à Williamson County, près d'Austin, où son frère James résidait alors.

Il a connu les prisons dès l'âge de seize ans.

King Fisher était un agité, beau, populaire avec les filles.

En 1871 Fisher a été arrêté pour vol de chevaux et condamné à deux ans de prison. Toutefois, en raison de sa jeunesse, il a été libéré dans la même année après seulement une courte période de détention.

Après sa sortie de prison, Fisher a commencé à travailler comme cowboy. Mais suite à des raids incessants, des pillages et attaques de ranch du Texas par des gangs de bandits, il a rapidement lui-même trouvé sa voie en participant à ce genre d’activités.

À la suite de ses succès dans ce domaine, il se croyait gunfifgter.

Puis en 1870, Fisher est devenu un vrai bandit hor-la-loi quand il a commencé, avec un gang,  à attaquer des ranchs au Mexique.

Fisher a été connu à la fois pour son style flamboyant car il aimait s’affubler de vêtements de couleurs vives et il portait une paire de pistolets avec des crosses en ivoire. Il était aussi renommé pour son style brutal et son extrême violence.

Un jour, un différend a surgi sur la façon de répartir leur butin. Un des hommes du gang a sorti son pistolet et Fisher a immédiatement riposté et a il réussi à tuer trois des bandits dans la fusillade qui a suivi. Il a ensuite été le chef de la bande et au cours des prochains mois il tua sept pistoleros mexicains.

En 1872, il a acheté un ranch sur le Rio Grande à proximité de Eagle Pass, dans le comté de Maverick sur la frontière mexicaine. Il a utilisé ce ranch comme base arrière pour les opérations de son gang. Il a placé une pancarte à l’entrée qui disait « Ceci est la chemin de King Fisher. Prenez l'autre ».

Ce fut un temps de raids massifs, de pillages, de viols et d’assassinats réprimés par les bataillons des Texas Ranger qui tentaient de stoper les raids des gangs et des bandits mexicains au Texas.

Dans sa plus célèbre fusillade, Fisher dit avoir tué quatre cowboys mexicains à lui seul.

Les Rangers ont perquisitionné le ranch de Fisher et il fut arrêté. Cependant, il a été libéré après un « accord tacite ».

La pression exercée par les Rangers du Texas a conduit Fisher à se retirer de ses activités crapuleuses et il s’est lancé dans l'élevage légitime de bovins.

Il a épousé Sarah Vivion en 1876 et le couple a eu quatre filles.

Il a servi brièvement en 1883 en tant que sheriff du comté de Uvalde au Texas. Au cours de ce service, il arrêta deux suspects de vol qualifié de diligences, les frères Tom et Jim Hannehan. Les Hannehans ont résisté et Fisher a abattu Tom. Jim se rendit et fut placé en détention.

En 1884, Fisher a été pris en embuscade et tué, avec Ben Thompson (voir plus haut), par des amis de Jack Harris que Thompson avait lui-même tué.

 

dallas stoudenmire  DALLAS STOUDENMIRE          11 décembre 1845 – 18 Septembre 1882

 

Dallas Stoudenmire était un justicier redouté et fut connu pour avoir participé à pas mal de fusillades.

 Après avoir été blessé à plusieurs reprises en combattant lors de la guerre civile, Stoudenmire fut aussi éleveur de moutons, charron, marchand, soldat, propriétaire, charpentier, Texas Ranger (3 années), policier et U.S. Marshall.

Il avait la réputation d'être bel homme, taillé comme une commode et un gentleman pour ces dames. Mais quand il était ivre, il pouvait être extrêmement dangereux et il avait un tempérament très vif.

Il était connu pour son habitude de porter deux armes à feu et il fut également très habile des deux mains.

Il a disparu de la circulation entre 1874 et 1878, peut-être résidait-il au Mexique pendant ce temps-là. Il parlait assez bien l’espagnol.

Puis Stoudenmire s’est installé dans la ville sans loi d'El Paso au Texas, en tant que sheriff.

 

Le jeudi 14 Avril 1881, à peine trois jours dans son nouvel emploi, Stoudenmire fut impliqué dans une des plus célèbres et légendaires fusillades dans l'histoire du Far West  communément appelée « Four Dead in Five Seconds Gunfight » (Règlement de comptes de quatre morts en cinq secondes ).

Le récit de cette fusillade a été publié dans les journaux dans les lointaines villes comme San Francisco et New York.

Les événements ont commencé un mile (1,6 km) au sud, au Rio Grande, à la frontière des Etats-Unis et du Mexique.

Environ 75 cowboys mexicains lourdement armés galopaient vers El Paso à la recherche de deux jeunes cowboys mexicains, Sánchez et Jauregui qui avaient volé plus de trente têtes de bétail dans un ranch de l'autre côté du fleuve.

Les animaux disparus appartenaient à un riche mexicain qui a embauché ce groupe armé pour les récupérer.

L’agent de police d’El Paso, Gus Krempkau, les a guidés et il a retrouvé les corps des deux Mexicains près du ranch de Johnny Hale.

Hale était le propriétaire du ranch et du bétail volé.

Deux voleurs de bétail américains, Peveler et Stevenson ont été accusés des meurtres après s’être vantés d’avoir tué les deux cowboys en ayant trouvé le troupeau du ranch de Hale.

Une grande foule était rassemblée à El Paso avec John Hale et son ami, l'ancien marshall  George Campbell.

L'animosité était à son comble et l'inquiétude se faisait sentir parmi les Américains car les Mexicains, furieux et lourdement armés, étaient à la limite de la ville.

Les Mexicains en colère réclamaient en effet justice pour les hommes tués.

Une enquête a été ouverte.

Les deux Américains ont été officiellement inculpés des meurtres et immédiatement arrêtés. Leur procès a été repoussé à une date ultérieure. En présence du marshall Dallas Stoudenmire, le tribunal a été ajourné et la foule se dispersa.

Le policier Krempkau est allé à un saloon à côté pour récupérer son fusil et son pistolet.

Là, une confrontation avec George Campbell a eu lieu à cause des traductions de Krempkau en espagnol et son amitié apparente avec les Mexicains.

John Hale, qui aurait été désarmé et qui était fortement imbibé d’alcool a saisi un des deux pistolets de Campbell et a ensuite tiré sur Krempkau, qui chancela en arrière et tira son propre pistolet.

Le Marshall Stoudenmire a entendu le coup de feu,  il a également sorti ses pistolets et il s'est précipité dans la rue. Lors de la fusillade, Stoudenmire a tiré une fois, tuant Ochoa, un spectateur mexicain innocent. John Hale a été tué par Stoudenmire qui lui a tiré entre les yeux, le tuant instantanément.

Il s’en suivi une confusion totale et des tirs entre Campbell, Krempkau et Stoudenmire.

Stoudenmire marchait lentement vers Campbell qui dans son agonie a crié: «grand fils de pute! tu m'as tué ! » .

Le combat se soldait par la mort en quelques minutes de quatre hommes.

Trois Rangers du Texas se tenaient à proximité, mais n’étaient pas intervenus en disant plus tard que Stoudenmire avait la situation bien en main.

Moins d'un an après ces incidents, Stoudenmire tua six hommes de plus dans des fusillades lui donnant une réputation comme étant l'un des hommes de loi les plus redoutés du Texas.

Le 18 Septembre 1882, les frères Manning et Dallas Stoudenmire se sont rencontrés dans un saloon local pour faire ce qu'ils appellent un «traité de paix» et mettre fin à leurs querelles. Mais, très vite, une discution s’envenima et James Manning et Stoudenmire dégainèrent leurs pistolets et tirèrent.

Un ami de Stoudenmire a poussé les deux hommes, Stoudenmire a perdu son équilibre et une balle de Doc Manning a frappé Stoundenmire dans son bras gauche. Le deuxième coup de feu qui a frappé Stoudenmire l’a fait basculer en dehors de la porte. Il a réussi à sortir un de ses pistolets avec sa main droite et a tiré sur Doc Manning le touchant au bras.

Pendant que Stoudenmire tirait, James Manning est venu par  derrière vers Stoudenmire et il a tiré à deux reprises en le touchant derrière l'oreille gauche, le tuant net.

Une cérémonie funèbre pour Stoudenmire a eu lieu à El Paso dans la loge maçonnique.

 

 

Tom horn  TOM HORN           21 novembre 1860 –  20 novembre 1903

 

Tom Horn a passé une bonne partie de sa vie dans le droit chemin comme homme de loi et détective.
Mais en réalité il était un tueur de sang-froid de l'Old West.

Thomas Horn est né à Memphis au Missouri.

A l'âge de 14 ans, il quitta la ferme familiale après avoir reçu une correction mémorable de son père. Il partit pour Kansas City et Prescott en Arizona où il travailla pour les chemins de fer et il  conduisit des wagons de frêt puis des voitures à chevaux.

En 1882, il est recruté par Al Sieber comme éclaireur de l'Armée dans l'expédition de la Sierra Madre dirigée par le général George Crook.

En 1885,  il joua un rôle dans la poursuite et la réddition de Geronimo en 1886.

Après avoir quitté l'Armée, il travailla comme prospecteur d'or ainsi que dans un ranch.

En 1888, il gagna un championnat de rodéo.

Puis Horn s’est fait un nom comme éclaireur de l’armée en combattant les indiens.
Il poursuivit et captura un gang de voleurs de chevaux et fut à l’origine de l'arrestation de nombreux criminels redoutés.

Il travailla aux côtés d'un sheriff au Colorado. 

De ce fait, il attira l'attention de la très sérieuse « Pinkerton Detective Agency » pour qui il va travailler pendant quatre années comme chasseur de primes.

Il créa le bureau de Denver, parcourant la région des Montagnes Rocheuses en chassant les pilleurs de trains et autres hors-la-loi. C'est ainsi qu'il parvint à capturer le célèbre voleur de train, Peg-Leg Watson, sans un seul coup de feu.

Horn est alors connu pour sa violence. En tant qu’employé de l’agence, il commit un vol au Nevada. Reconnu coupable, on lui évita la prison afin de ne pas nuire à la réputation de l'Agence.

Mais en 1894 il a été forcé de démissionner de son poste en tant que détective après avoir été lié aux meurtres de 17 personnes.

Il tua entre autre William Lewis, en août 1895, Fred Powell, en septembre 1895 pour 1200 dollars, Jack Christian et Robert Christian tous les deux en 1897. 

Après sa démission, en 1894, sa réputation de tireur d'élite, de mercenaire et de chasseur de primes l’a conduit à être engagé pour la Swan Land & Cattle Company du Wyoming (association des éleveurs de bétail du Wyoming) comme cowboy-détective et recruteur.

Il travailla discrètement avec la Wyoming Cattlemen's Association afin d'éliminer les voleurs de bétail qui sévissaient dans la région. Horn était payé 600 $ pour chaque voleur tué. 

Plus tard, il massacra des fermiers lors de la légendaire Johnson County Range War.

Horn se vanta en disant: « Killing men is my specialty ».

Après un court retour à l'Armée pendant la « Spanish American War », Horn retourna au Wyoming et il tavailla pour le riche John Coble.

Horn a assassiné (selon lui par erreur) un garçon de 14 ans, William Nickell, fils d’un fermier, à côté d’Iron Mountain dans le Wyoming, le 19 juillet 1901.

En 1903 Tom Horn fut arrêté à Denver par le marshall John Lefors, condamné puis finalement pendu le 20 novembre 1903, un jour avant son 43ème anniversaire, à Cheyenne dans le Wyoming, pour le meurtre douteux du jeune de 14 ans,

Certains historiens ont affirmé qu'il a peut-être trempé dans environ 50 meurtres.

 

Doc holliday  DOC HOLLIDAY          14 août 1851 – 8 novembre 1887

 

Il est né à Griffin en Géorgie.

Le jeune John étudia le latin, le français et le grec à l'institut de Valdosta.

Il entra en 1870 dans l'école fondée par son cousin Robert Holliday afin de devenir dentiste.

Il s'associa après l'obtention de son diplôme avec le docteur Arthur C. Ford et tous deux travaillèrent dans un cabinet à Atlanta. John était un bon dentiste mais il était atteint de la même maladie que sa mère bien-aimée et il a contaminé son frère adoptif de la tuberculose.

Les nombreux médecins consultés estimèrent qu’il n’avait que quelques mois à vivre mais qu’il pouvait toutefois prolonger sa vie s'il partait vivre sous un climat plus sec.

Suivant le conseil de ses médecins, Doc plia bagage et s'en alla vers l'Ouest en octobre 1873.                                               

Sa première destination fut Dallas au Texas .

Il possédait un don naturel pour le jeu et à cette époque les joueurs professionnels avaient tout intérêt à savoir se défendre.                                                                                         Doc ne quittait jamais son "six coups" caché dans un holster situé sous son épaule, l'autre sur sa hanche et il avait aussi un poigard sur lui.

Le 2 janvier 1875, Doc et un tenancier de saloon nommé Austin se sont disputés et plusieurs coups de feu furent échangés mais aucune balle ne toucha l'un des deux adversaires.

Plus tard, Doc tua par balle un citoyen important. La situation devint délicate pour lui et il fut forcé de fuir la ville.

Il alla à Jacksboro, Texas, où il fut impliqué dans trois combats au révolver et il tua un de ses adversaires.

Dans cette région sauvage aucune action de la justice ne fut intentée contre lui.

Puis lors de l'été 1876 il tua un soldat du Fort Richardson.

Doc, à nouveau  décida de partir en vitesse de cette ville afin d'échapper à ses poursuivants et à une pendaison certaine.

Il se rendit dans le Colorado où il séjourna pendant une courte période à Pueblo, Leadville, Georgetown et Central City, laissant trois morts de plus sur son passage.

Il passa par Denver sous le nom de Tom Mackey  où il a failli décapiter Bud Ryan mais qui a survécu à ses blessures en demeurant mutilé au cou et au visage.

Suite à cela , il se dirigea vers le Wyoming, vers le Nouveau-Mexique puis à nouveau vers le Texas, à Fort Griffin.

C'est là qu'il rencontra sa compagne « Big Nose Kate » Helder (Mary Catherine Haroney), une prostituée cultivée au nez proéminent (d’ou son surnom), la seule femme ayant partagée sa vie.

Leurs liaisons et leurs relations furent orageuses et leurs disputes et ruptures fréquentes.

Doc rencontra également Wyatt Earp qui était alors à la poursuite du voleur de bétail Dave Rudabaugh.

Vu que Doc avait joué aux cartes avec le bandit, Earp décida à l'interroger et  Doc lui indiqua qu'il pensait que Rudabaugh était parti pour le Kansas ce qui contribua à arrêter le hors-la-loi.

C’est là qu’Earp et Holliday nouèrent une solide amitié qui dura pendant des années.

Doc Holliday était un tueur de sang-froid et il avait un tempérament plus emporté que cruel et plus colérique que mauvais sachant que sa fin était imminente.

En 1877 Doc joua aux cartes avec une brute nommée Ed Bailey qui le provoqua en trichant malgré les deux avertissements lancés par Holliday.

Comme Bailey ne l'avait pas écouté, Doc ramassa la mise mais son adversaire sortit son révolver de sous la table.

Holliday fut plus rapide que Bayley et il toucha le tricheur avant que celui-ci n'ait eu le temps de presser sur la détente.

Malgré la légitime défense, Doc fut arrêté et incarcéré.

Big Nose Kate serait venue le délivrer, le révolver au poing, obligeant le gardien désarmé à ouvrir sa cellule.

Le couple se dirigea vers Dodge City.

 

Un soir, alors que Doc Holliday était au Long Branch Saloon, plusieurs cowboys arrivèrent en ville dont un dénommé Ed Morrison qui dirigeait un troupeau de bovins.

Les hommes galopèrent à travers la ville, firent feu dans la rue et  brisèrent les vitrines des échoppes.                                    

Ils entrèrent finalement au Long Branch Saloon et harcelèrent les clients.

Wyatt Earp entra au saloon pour rétablir l'ordre, mais il fut accueilli par des révolvers braqués vers lui.

Morrison annonça que la fin de Earp était venue.                 

Cela aurait été le cas si Doc n'avait pas pointé son révolver sur la tempe du cowboy, ordonnant aux autres cowboys de se rendre.

Earp a jeté les hors-la-loi en prison, mais il n'oublia jamais qu'il devait la vie sauve à son ami Doc Holliday.

Plus tard, Doc et Kate eurent à nouveau une violente dispute. Furieux, Doc s'en alla pour Trinidad dans le Colorado.

Là, il fut provoqué au combat par un jeune joueur connu sous le nom de « Kid Colton ». Le jeune homme mordit la poussière, transpercé par deux balles.

Ne souhaitant pas s'attarder sur les lieux du crime, Doc se mit en route pour Las Vegas au Nevada, dans le courant de l'été 1879 où il acheta un saloon.

En août 1879, il se disputa avec Mike Gordon qui paya son imprudence de trois balles dans le ventre lors d'un duel loyal. Holliday décida donc de retourner à Dodge City avant de partir pour Tombstone où il avait appris que son ami Wyatt Earp s'y trouvait.

Au début de l'été 1880, sur la route pour Tombstone, du côté de Prescott en Arizona, Doc rencontra sa compagne  Big Nose Kate qui s’y rendait également.

À son arrivée à Tombstone, Doc retrouva Wyatt Earp et également ses frères Morgan, James et Virgil.

La relation de Doc et de Kate se détériora progressivement notamment à cause des abus d'alcool de la jeune femme et Doc la jeta dehors au début de l'année 1881.

En octobre 1881, c'est un Doc Holliday ivre qui eut une altercation avec Johnny Tyler à l'Oriental Saloon.                  

La dispute se poursuivit avec le propriétaire, Milt Joyce. Doc ne tarda pas à ouvrir le feu et il toucha Joyce à la main et le barman Parker à un orteil du pied gauche.

Le 25 octobre 1881, Ike Clanton, ivre, menaça les frères Earp.

Virgil Earp l'assomma et le désarma.                                 

Le lendemain, Ike et Billy Clanton revinrent à Tombstone, accompagnés de Tom et Frank McLaury avec l’intention de tuer Virgil Earp.                                                                                                    Les frères Earp et Doc Holliday se rendirent près d’une écurie appelée « OK Corral » où les attendaient les Clanton et les McLaury.                                                                 Une fusillade éclata, le fameux « Règlement de Comptes à OK Corral ».

( à voir bientôt tous les détails de la « Vie mouvementée de Wyatt Earp » en 3 parties sur ce site).

Les frères McLaury et Bill Clanton furent tués alors que Doc Holliday, Virgil et Morgan Earp furent blessés.

Les Clanton et McLaury décidèrent de se venger : Virgil Earp fut estropié par un tireur embusqué, Morgan Earp fut tué.                                                                                  Suite à cela, Wyatt Earp et Doc Holliday décidèrent d'en finir avec le clan des Clanton et McLaury.                                                              

Ils tuèrent une vingtaine de cow-boys.                                      

Après un an de règlements de comptes et de vendetta, Wyatt Earp et Doc Holliday quittèrent l’Arizona pour le Colorado. 

Le dernier « gunfight » de Doc Holliday a eu lieu dans le salon de Hyman à Leadville, Colorado, avec un certain Billy Allen.                                                                             Holliday a tiré sur Allen, le touchant au bras.                      

Avant qu'il ne puisse tirer de nouveau, le barman l’a désarmé. Holliday a été mis dans la prison du comté pour une semaine et fut acquitté au procès pour légitime défense.

En 1887, Doc Holliday mourut à 36 ans de la tuberculose à Glenwood Springs au Colorado au « Glenwood Hotel » et non au sanatorium qui ne fut construit qu’en 1896.                                                

Wyatt Earp n'était pas présent lors de sa mort et n'en fut informé que plusieurs mois plus tard.  

Les derniers mots de Doc auraient été « This is funny » (c'est drôle) car ni lui ni personne n'avait envisagé qu'il allait mourir dans son lit. Il a toujours pensé qu'il serait tué un jour en pleine action avec ses bottes aux pieds.

Big nose kate                                      P1010822 1

            Big Nose Kate

Img 548                           Dscn8622 1

 

Luke short  LUKE SHORT            22 janvier 1854 – 8 septembre 1893

 

Luke L. Short fut cowboy, éclaireur de l’U.S. Army, estafette, joueur professionnel, promoteur de boxe et propriétaire de saloon.

Il a été épargné après l'un des deux duels les plus connus du Wild West contre Charlie Storms à Tombstone dans le territoire de l’Arizona et Jim Courtright à Fort Worth au Texas.

Il était associé à trois des plus célèbres saloons du Far West :

l'Oriental Saloon à Tombstone en Arizona Territory, le Long Branch Saloon à Dodge City au Kansas et le White Elephant Saloon à Fort Worth au Texas.

Une querelle qui couvait depuis longtemps entre Luke Short et Charles Wright s’est finalement concrétisée par un duel à Fort Worth le 23 Décembre 1890.

La fusillade a eu lieu devant le Bank Saloon sur la Main street.

Un coup de fusil de Wright blessa Short à la hanche à la jambe gauche et à la main gauche.

Une balle de pistolet de Short brisa le poignet droit de Wright. 

Luke restera cloué au lit pendant des mois.

Les deux antagonistes ont été inculpés et accusés de voies de fait avec intention d’assassiner et n’ont eu à payer qu’une amende de 1000 $.

Ce vendredi 25 Février 1881, Luke se trouvait dans l'Oriental Saloon de Tombstone quand il fut impliqué dans une fusillade renommée.

Charlie Storms a été l'un des joueurs les plus connus dans tout l’Ouest et il fut impliqué à plusieurs reprises, avec succès, dans des gunfights.

Une querelle éclata entre les deux hommes qui sortirent sur le trottoir pour régler leurs comptes.

Luke dégaina son pistolet, un Colt calibre 45, mais comme son adversaire était trop lent à dégainer Luke lui a collé le canon de son pistolet sur le cœur et a appuyé sur la gâchette. Il est mort sur le coup.

Le tribunal a considéré que l’action de Luke était justifiée  et il fut libéré.

Un autre duel bien connu dans le Wild West impliqua Short à Fort Worth au Texas avec Jim Courtright.

Le 8 Février 1887, Timothy Isaïe "Longhair Jim" Courtright, et son ancien ami Short, se disputaient tous les deux pour des affaires louches, au White Elephant Saloon. 

Le temps que Bat Masterson accourt, les deux se battaient en duel dans la rue.

Ils dégainèrent leurs pistolets et Short tira le premier, soufflant le pouce de Courtright. Courtright changea le pistolet de main

mais il fut trop lent. Short lui a tiré dans la poitrine, le tuant sur le coup.

Luke Short est mort d'hydropisie à Gilbert House à Geuda Springs dans le Kansas, le 8 Septembre 1893.

Deux jours seulement avant la mort de Luke, sa belle-mère était morte à Fort Worth et finalement les deux enterrements ont eu lieu en même temps. Sa femme Hattie se trouva veuve à 29 ans.

Il est enterré au Oakwood Cemetery à Fort Worth.                                                                                    

Sa pierre tombale mentionne une simple inscription : LL Short 1854-1893.

 

Dscn8567 1                          9 8

 P1010708 1                                       insigne

 



                                                    6 6

         Les ARMES des «  GUNFIGHTERS » du WILD WEST.

Army pistolet                              pistolet

JESSE JAMES

1860 Colt Army percussion - 8 inch barrel - .44

1851 Navy Colt percussion - 7 ? barrel - .36

1873 Single Action Army - 7 ? barrel - .45

S&W Schofield - 7 barrel - .45

1875 Remington - 7 ? barrel - .44

Merwin Hulbert 3rd. Mod. - 7 barrel - .44

FRANK JAMES

Remington Army percussion – 8 inch. Barrel - .44

1875 Remington Army - 7 ? barrel - .44 (s.n. 5116)

WYATT EARP

Smith & Wesson American – 8 inch barrel - .44

VIRGIL EARP

Smith & Wesson New Model #3 – 6 ? barrel - .44 (s.n. 14289)

DOC HOLLIDAY

1851 Navy Colt Conversion – 7 ? barrel - .38

1873 Colt Peacemaker - 7 ? barrel - .45 (s.n. 11301)

JOHNNY RINGO

1873 Colt Peacemaker - 7 ? barrel - .45 (s.n. 222)

WILD BILL HICKOK

1851 Navy Colt percussion – 7 ? barrel - .36

1851 Navy Colt conversion – 7 ? barrel - .38

JOHN WESLEY HARDIN

1860 Colt Army percussion – 8 inch barrel - .44

Remington Army percussion – 8 inch barrel - .44

Smith & Wesson American - 8 inch barrel - .44 (s.n. 25274)

BOB FORD

1873 Colt Peacemaker - 7 ? barrel - .45 (s.n. 50432)

Smith & Wesson New Mod. #3 – 6 ? barrel - .44

PAT GARRETT

1873 Colt Peacemaker - 7 ? barrel - .45 (s.n. 55093)

1873 Colt Peacemaker - 7 ? barrel - .44

WILD BILL LONGLEY

1860 Colt Army percussion – 8 inch barrel - .44

Dance Dragoon - 7 ? barrel - .44

NED CHRISTY

1860 Colt Army conversion – 8 inch barrel - .44

DALLAS STOUDENMIRE

Smith & Wesson Americans (2) – 8 inch barrel - .44

1860 Colt Army conversion - 2 ?-3 inch barrel

BUFFALO BILL CODY

Remington Army percussion – 8 inch barrel - .44 (s.m. 73293)

Smith & Wesson American - 8 inch barrel - .44

TEXAS JACK OMOHUNDRO (contemporain et ami de Cody)

Smith & Wesson American - 8 inch barrel - .44

Colt 1878 D.A. – 7 ? barrel - .44

DR. GEORGE POWELL (ami de Cody)

1873 Colt Peacemaker - 7 ? barrel - .44 (s.m. 127109)

ANNIE OAKLEY

Smith & Wesson New Model #3 (several) – 6 ? - .44

GEORGE MADDOX (Missouri Guerrilla)

Remington Army percussion (several) – 8 barrel - .44

JOHN JARRETT (membre du James Gang)

1851 Navy Colt percussion (several) - 7 ? barrel - .36

 

Source: The Shootist (NCOWS) November December 2005

 

Img 534                           P1010812 1

                                            gunfighters

 



Les  PRINCIPAUX «  GUNFIGHTS » du WILD WEST

 

Battle at Blazer's Mill (1878)

Blackwell, Oklahoma Gunfight (1896)

Buckshot Roberts Last Stand (1878)

Cherokee Courtroom Shoot-out (1872)

Dalton Gang at Coffeyville, Kansas (1892)

El Paso Gunfight (1881)

Frisco Shootout (1884)

Harrison-Levy Shootout (1877)

Hyde Park Gunfight/Newton Massacre (1871)

Bill Hickok-Phil Coe (1871)

Bill Hickok-David Tutt Shootout (1865)

Lampasas Saloon Gunfight (1873)

Lampasas Square Shoot Out (1877)

Hunnewell, Kansas Gunfight (1884)

Ingalls, OK Gunfight With the Doolin Gang (1893)

Las Vegas, NM Saloon Shootout (1880)

Long Branch Saloon Shootout (1879)

O.K. Corral Gunfight (1881)

Owens-Blevins Shootout (1887)

Rock Creek Station & the McCanles Massacre (1861)

Sandbar Fight (1887)

Luke Short-Jim Courtright Duel (1887)

Spokogee Gunfight (1902)

Talbot Cowboys Shootout (1881)

Trinidad, Colorado Saloon (1882)

 

P1010834 1                     P1010876 1

Voici une liste de certains bandits, flingueurs, cowboys dangereux, voleurs de banques, de diligences et de trains, chefs de gangs du Wild West ainsi que les célèbres justiciers qui les pourchassaient.

clint                                     Billy the kid 1

5 7                                                 8 3

 



Les « GUNFIGHTERS » du WILD WEST

John Hicks Adams (1820–1878)

Burt Alvord (1866–??)

Robert Clay Allison(1840–1887)

David L. "Billy Wilson" Anderson (1862–1918)

Charlie Anderson (1844–1868)

Cullen Baker (1839–1869)

Seaborn Barnes (1849?–1878)

Richard H. "Rattlesnake Dick" Bartar (1833–1859)

Sam Bass (1851–1878)

"Queen" Ann Bassett (1878–1956)

Josie Bassett (1874–1964)

Charlie Bassett (c.1847–1896)

Tom Bell (1825–1856)

Jules Beni (??–1861)

John Billee (??–1890)

William "Tulsa Jack" Blake (c.1859–1895)

Dan Bogan (1860–??)

Charles "Black Bart" Bolles (1829–??)

Henry "Dutch Henry" Borne (1849–1930)

N. K. Boswell (1836–1921)

Joaquin Botellier (??-??)(membre du « the Five Joaquins gang ».

Charlie Bowdre (1848–1880)

Richard M. "Dick" Brewer (1850-1878)

William "Curly Bill" Brocius (c.1845–1882)

William L. "Buffalo Bill" Brooks (c.1832–1874)

Henry Newton Brown (1857–1884)

Rufus Buck (??–1896)

John Bull (1836–1929)

Laura "Della Rose" Bullion (1876–1961)

Frederick Russell Burnham (1861–1947)

Charlie "Dutch Charley" Burris (??–1881)

Reuben "Rube" Burrow (1856–1890)

Matthew Burts (1878–1925)

Frank M. Canton (1849–1927)

"Laughing" Sam Carey (??–??)

Joaquin Carrillo (??-??)(membre du « the Five Joaquins gang »

William "News" Carver (1868–1901)

Butch Cassidy(1866–1908)

Jose Chavez y Chavez (1851–1924)

Ned Christie (1852–1892)

Billy Claiborne (1860–1882)

Billy Clanton (1862–1881)

Ike Clanton (1847–1887)

"Dynamite" Dan Clifton (1865–c.1896)

Theodore Clifton (1844–1868)

Frank Coe (1851-1931)

George Coe (1856-1941)

Chunk Colbert (??–1874)

Shotgun John Collins (1851–1922)

Scott Cooley (1845–1876)

Brack Cornett (1859–1888)

Gregorio Cortez (1875–1916)

Juan Cortina ("The Red Robber of the Rio Grande") (1824–1894)

"Longhair" Jim Courtright (1848–1887)

George "Flatnose" Curry (1864–1900)

Bob Dalton (1868–1892)

Emmett Dalton (1871–1937)

Gratton "Grat" Dalton (1861–1892)

William M. Dalton (1866–1894)

John Daly (1839–1864)

Pancho Daniel (??–1858)

Roy Daugherty (1870–1924)

Jackson "Diamondfield Jack" Davis (1879–1949)

Jonathan R. Davis

Pat Desmond (1842–1890)

Charles "Pony" Diehl (??–??)

Cornelius "Lame Johnny" Donahue (1850–1879)

Bill Doolin (1858–1896)

Mart Duggan (1848–1888)

Rose "Rose of the Cimarron" Dunn (1879?-1953?)

William B. Dunn (??–1896)

Wyatt Earp (1848–1929)

Chris Evans (1847–1917)

Jesse Evans (1853–??)

Virgil Earp (1843-1905)

Morgan Earp (1851-1882)

John Fisher "King" (1854–1884)

Juan Flores (1834 – 1857)

Friedrich "Plug" Fluger (??–c. 1868)

Tom O'Folliard(c. 1858 — 1880)

Charles Wilson "Charley" Ford (1857–1884)

Robert Newton Ford (1862–1892)

Hendry William French (??-??)

Jim French (??-??)

Elijah "Lige" Gardner (c.1846–c.1901)

Pliney Gardner (c.1835–1893)

Patrick "Pat" Floyd Garrett (1850–1908)

John Joel Glanton (1819–1851)

Crawford "Cherokee Bill" Goldsby (1876–1896)

Dick Gosset (?-1869)

"Deaf Charley" Hanks (aka Charles Jones) (1863-1902)

John Wesley Hardin (1853–1895)

Seth "Spade" Harper(1862–1888)

Pearl Hart (c.1871–??)

Haskay-bay-nay-ntayl "The Apache Kid" (c.1860–??)

Marion Hedgepeth (1856–1909)

Boone Helm  "The Kentucky Cannibal" (1828–1864)

James "Wild Bill" Hickok (1837–1876)

John "Pink" Higgins (1848–1914)

Robert Woodson "Wood" Hite (c.1850–1881)

Thomas J. "Tom Bell" Hodges (1825–1856)

John Henry "Doc" Holliday (1851–1887)

Tom Horn (1860–1903)

Rufus Henry Ingram (1834–??)

Frank Jackson (1856–1930?)

Frank James (1843–1915)

Jesse James (1847–1882)

Calamity Jane(1852–1903)

Henry Jerrell (1845–1868)

Turkey Creek-Jack Johnson (1852?–1887)

Thomas "Black Jack" Ketchum (1863–1901)

Henry "Billy the Kid" McCarty (1859–1881)

Ben "Tall Texan" Kilpatrick

Jeff Kidder (1875-1908)

Sandy King (1852?–1881)

John Kinney (1847–1919)

Elzy Lay (1868–1934)

Buckskin Frank Leslie (1848?–1930?)

James Andrew "Dick" Liddil (1829–1905)

Pío Linares (??–1857)

Harvey "Kid Curry" Logan (1867-1904)

" Steve" Long (?–1868)

Harry "Sundance Kid" Longabaugh (1863–1908?)

"Wild Bill" Longley (1851–1877)

Frank Loving (1860-1882)

Chris Madsen (1851–1944)

George "Big Nose George Parrott" Manuse  (??–1881)

John Mason (??–1866)

Bat Masterson (1853–1921)

James Masterson (1855–1895)

Mysterious Dave Mather (1851–1886?)

Tom McCauley aka, James "Jim" Henry (??–1865)

William J. McClosky (????-1878)

Sherman McMasters (1853–c. 1892)

Frank McNab (??-1878)

William McWaters (1844-1875)

Bob Meeks (??-1912?)

John Middleton (c. 1854–c. 1885)

Michael "Texas Tom" Miles (1866–1888)

Jim "Killer" Miller (1866–1909)

Jeff Davis Milton (1861–1947)

Bill Miner (1847–1913)

John J. Moore (1847–1868)

William "Outlaw Bill" Moore (??–??)

Jim Murphy (1861–1879)

Joaquin Murrieta (c. 1830–1853)

L.H. Musgrove (??–1868)

Billy Moreland "The Shutter Gun Kid" (1840-1901)

George "Bittercreek" Newcomb (1866–1895)

Joaquin Ocomorenia (membre du « the Five Joaquins gang ».

Edward Capehart O'Kelley (1858–1904)

"Cool Hand Conor" O'Neill (1865–1888)

Mike "Johnny Behind the Deuce" O'Rourke (1862–1882)

Commodore Perry Owens (1852-1919)

Tom Pickett (1858–1934)

Salomon Pico (1821–1860)

Charley Pierce (c. 1866 - 1895)

Thomas Bell Poole (1818 - 1865)

Jack Powers (1827–1860)

Procopio (c. 1841–c. 1880)

Queho (1880–c. 1940)

Nathanial "Texas Jack" Reed (1862–1950)

James C. Reed (1845?–1874)

Frank Reno (1837–1868)

Simeon Reno (1843–1868)

William Reno (1848–1868)

James "Jim" Riley (1853–??)

Johnny Ringo (1850–1882)

Porter Rockwell (1813 or 1815–1878)

Vincente Romero (??-??)

Charles Roseberry (1843–1868)

Dave Rudabaugh (1854–1886)

Charles L. Ruggles (1870–1892)

John D. Ruggles (1859–1892)

Yginio Salazar (1863-1936)

Ab Saunders (1851-1883)

George Scarborough (1859-1900)

John Scroggins (??-??)

Doc Scurlock (1849–1929)

John Selman (1839–1896)

Luke Short (1854–1893)

Cyrus Skinner (??–1864)

George "Reelfoot Williams" Skinner (??–1856)

Adelbert "Bertie" Denton Slye, membre du « the Slye-Wilson gang ».

Adelbert Slye, "Jim" Francis et "Dink" Wilson

"Tiger Sam" Smith (??-??)

Jefferson Randolph "Soapy Smith" Smith (1860–1898)

Frank Sparks (1841–1868)

Myra Maybelle Shirley Reed "Belle Starr" Starr (1848–1889)

Henry Starr (1873–1921)

Tom "Uncle Tom" Starr (1813–1890)

Matt "Steiny" Steinmueller (??-??)

"Dirty Steve" Stephens (18??-??)

Frank Stilwell (c 1856–1882)

Charlie Storms (18??-1881)

Dallas Stoudenmire (1845–1882)

John Sontag (1862-1893)

William "Russian Bill" Tattenbaum (1853–1881)

Jack Taylor (1884–1887)

Heck Thomas (1850-1912)

Ben Thompson (1842–1884)

Billy Thompson (1845-1897)

Tom Threepersons (1889—1969)

Bill Tilghman (1854–1924)

Harry Tracy (1874–1902)

Dangerous Dan Tucker (1849-??)

Trino Lee Lopez Ucan (1852–1894)

Francisco Ulibarri (??-??) - Indien Comanche

David "Big Dave" Updyke (1830–1866)

Joaquin Valenzuela (??–1856)(membre du « the Five Joaquins gang ».

Tiburcio Vasquez (1835–1875)

Henry Clay “Hank” Vaughan (1849–1893)

"Texas" Jack Vermillion (1842–1911)

Fred Waite (1853-1895)

William "Bronco Bill" Walters (1869–1933?)

John Joshua Webb (1847–1882)

Richard "Little Dick" West (1860–1898)

Henry Clay White (??–1900?)

Lucius R. "Dink Wilson" (??-1894), membre du « the Slye »

Milt Yarberry (1849-1883)

Bob Younger (1853–1889)

Cole Younger (1844–1916)

Robert Zachary (??-??)

Francisco Zamora (??-??)

                Cowboy                                  3 3  

 

THE END

 

décembre 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 09/08/2016