THE AMERICAN WILD OLD WEST 1/2

     

ARTICLE DE ROLAND ROTH

 

Photo 223                   Photo 224

  THE AMERICAN « WILD OLD WEST »

 

Je vous propose de vous résumer l’histoire de la conquête de l’Ouest des Etats-Unis du début du 19ème siècle au milieu du 20ème siècle.

 

1ÈRE PARTIE

 

Naissance des Etats-Unis

 Photo 4 declaration independance par john trumbull 1817 1818                      Photo in congres july 4 1776 a mettre a 1788 apres declaration independance

1776 : Suite à la guerre d’indépendance et après la défaite des Anglais par les forces américaines assistées des Français et des Espagnols, le Congrès a proclamé que «tous les hommes sont nés égaux» et sont dotés de « certains droits inaliénables ». Il a adopté la Déclaration d'Indépendance rédigée en grande partie par Thomas Jefferson, le 4 Juillet 1776 et comprenant 13 états fondateurs de l’Est.

La date du 4 juillet est désormais célébrée chaque année comme fête nationale et jour de l'Indépendance des Etats-Unis d'Amérique.

1788 : La constitution a été ratifiée. Les représentants se réfèrent aux expériences de la Grèce antique et aux théories de l’Anglais Locke ainsi qu’au Français Montesquieu.

De Montesquieu, la constitution reprend la proposition de son ouvrage « De l’Esprit des Lois » avec les trois pouvoirs : l’exécutif, le législatif et le judiciaire.

1789 : La nouvelle république est proclamée et le premier Sénat, la chambre des députés et le président George Washington prennent leurs fonctions.

1791 : Le « Bill of Rights », les dix premiers amendements à la Constitution américaine garantissant, entre autres droits, la liberté d'expression, de religion et de réunion et restreignant les libertés individuelles de l’état fédéral en garantissant une gamme de protections juridiques, a été adopté.

Le premier amendement, le plus important, empêche le congrès d’intervenir contre la liberté du culte, d’expression, de presse et de libre réunion et sur les droits de rédiger une pétition adressée au gouvernement pour remédier aux injustices.

Le deuxième et le troisième amendement assurent, l’un la liberté du port d’armes et l’autre le refus de donner asile aux soldats.

Les cinq amendements suivants définissent les droits légitimes parmi lesquels la protection contre les perquisitions, les saisies abusives et le droit pour tout citoyen d’être jugé publiquement et rapidement en présence d’un jury. De plus, nul ne peut être retenu prisonnier pour un délit grave, sans un acte d’accusation.

Les deux derniers amendements garantissent globalement les droits des individus et ceux de l’état.

 

 

COMMENT L’ OUEST A ÉTÉ GAGNÉ ET PERDU !

 

Pour les premiers colons, l’Ouest (the West) se situait quelque part au-delà des montagnes des Appalaches.

Jusqu’à la fin des guerres en 1763 impliquant les Français et les Indiens, une forte présence d’indiens dans les montagnes ont découragé les colons américains à quitter les terres de l’Est.

Mais après la déroute des Français et des Indiens, rien ne pouvait plus empêcher les colons de pousser vers l’Ouest.

Les colons étaient prêts et surtout affamés de nouvelles terres vers le Far West !

Photo 226                      Photo 227 

 

Les premiers Américains d’origine européenne à s’aventurer dans l'Ouest étaient des soldats, des explorateurs, des hommes de montagne, des trappeurs et des commerçants.

Dans leurs pérégrinations, ils suivirent tout d'abord les fleuves et les vallées. Mais par la suite, ils se sont vite rendu compte qu’il fallait aussi traverser les montagnes pour accéder à certains territoires de l’Ouest.

Les marchands de fourrures étaient parmi les premiers hommes blancs à suivre les pistes indiennes qui sont devenues par la suite un modèle pour des pistes empruntées par les colons comme l'Orégon Trail.

Ceux-ci apprirent à s’orienter, à apprendre à connaître les configurations des territoires, à identifier les itinéraires de voyage, mais aussi à être confronté aux Indiens et à la faune locale.

Ils poussèrent vers les grandes plaines considérées comme désolées et convenant seulement aux Indiens.

Au début, le gouvernement négocia des traités avec les tribus pour les cantonner dans ces grandes plaines.

La loi du « Indian Removal Act », en 1830, forçait les tribus indiennes de l’Est du Mississippi à échanger leurs terres et territoires contre des prairies plus à l’Ouest, avant d’être déplacées et entassées, plus tard dans des réserves de plus en plus petites.

Pourtant la plupart des colons ont préféré continuer leur marche vers l’Ouest. (go west)

Plus de 300 000 personnes se sont aventurées vers l’Ouest avec leurs chariots, leurs bétails et leurs familles, en passant surtout par l’Oregon Trail en direction de la Californie.

Au milieu des années 1800, ce fut la voie terrestre principale franchissant les montagnes rocheuses.

Les quelques  3 200 km de piste à parcourir à travers des territoires correspondant aux états actuels du Missouri, du Kansas, du Nebraska, du Wyoming, de l'Idaho et de l'Oregon, nécessitaient de 5 à 6 mois de trajet en convois.

Pour effectuer ce trajet en une seule saison, la plupart des voyageurs partaient en avril ou mai, au moment où l'herbe était suffisamment haute. La piste longeait des rivières et des ruisseaux afin de permettre aux convois de chariots un approvisionnement suffisant en eau et en combustible pour les feux de camp.

Par ailleurs, il fallait que les chemins empruntés soient un minimum carrossables pour que les chariots puissent y circuler sans encombre.

Les colons qui empruntaient la piste de L’Oregon voyageaient en petits groupes et se déplaçaient en chariots bâchés, à cheval, à pied et en bateau pour s'établir dans le territoire de l'Oregon en tant que fermiers, hommes d'affaires ou chercheurs d'or.

Environ un émigrant sur 15 est mort en cours de route.

Ce territoire était au début du 19ème siècle revendiqué à la fois par les Britanniques et les Américains.

Le nom donné par les Britanniques à ce territoire très convoité était « District de Columbia ».

Lorsque la construction de la ligne de chemin de fer transcontinentale fut achevée en 1869, l'utilisation de la piste par les voyageurs déclina au profit de la voie ferrée.

En 1883, la ligne de la « Northern Pacific Railway » atteignait la ville de Portland et la piste de l'Oregon perdait toute raison d'être.

Les cowboys étaient rois dans l’Ouest.

 Photo 228                     Photo 230  

Sans ces rudes et intrépides gaillards, l’Ouest aurait eu un autre déroulement de son histoire.

Ces vétérans de la guerre de sécession, ces Mexicains et vaqueros, ces anciens esclaves, ces gens de l’Est avides d’aventures et de sensations fortes, ont façonné l’image du Far West.

Ces cowboys, à cheval sans relâche pendant 18 h par jour, protégeaient contre les voleurs et les Indiens leurs troupeaux de bétail qu’ils convoyaient vers Abilene ou Dodge City.

C’est dans ces Cowtowns que les cowboys se détendaient pour dépenser leur maigre paye de l’ordre de 25 $ dans les saloons qui sont souvent des antres d’ivresse et de débauche incroyable.

Mais là aussi, le changement se fait sentir car les prairies se couvrent de clôtures et de fils de fer barbelés et le chemin de fer détrône le cheval et met au chômage une grande partie de ces cowboys.


Mais revenons aux différentes étapes de cette colonisation de l’Ouest, voici les :

 

CHRONIQUES  DE L’OUEST AMÉRICAIN

 

« Si l’enfer se trouvait à l’Ouest  » disait-on au 19ème siècle, « les Américains traverseraient le ciel pour y arriver ! »

 

  Photo 231                         Photo 232

1803 : Le Territoire de la Louisiane a été vendu par la France (Napoléon Bonaparte) au président Thomas Jefferson pour 15 millions de dollars ce qui doubla la superficie des Etats-Unis et repoussa la frontière de l’Ouest vers les Rocheuses et favorisa une longue série de guerres indiennes.

Le drapeau tricolore qui flottait sur la Nouvelle-Orléans vient d’être remplacé par la bannière étoilée.

L’acquisition de la Louisiane est l’une des plus importantes cessions de territoires jamais enregistrée dans l’histoire.

En 1801, l’Espagne avait rétrocédé ce territoire à la France.

La France qui avait récemment perdu des milliers de soldats lors de la guerre contre les esclaves noirs révoltés de Saint-Domingue, ne tenait plus à maintenir une présence stratégique dans le golfe du Mexique ou sur le continent nord-américain.

C’est le Virginien James Monroe qui fut envoyé en France par le président Jefferson afin de convaincre Napoléon Bonaparte de vendre le territoire de la Louisiane aux Etats-Unis. Napoléon accepta très rapidement.

Le ministre français Talleyrand a qualifié la vente de « bonne affaire ».


 Photo 15 meriwether lewis                              Photo 16 william clark

1804 à 1805 : Meriwether Lewis et William Clark furent envoyés par le Président Jefferson pour explorer les territoires de Louisiane à l’ouest du Mississippi.

Leur voyage de deux années et de 7700 miles (environ 13 000 km) a servi à mieux connaître cette partie du pays jusqu’aux territoires de l’Oregon.

Lewis a reçu l’ordre de trouver le moyen de franchir les montagnes rocheuses occidentales afin d’accéder à l’océan Pacifique.

Les explorateurs quittent Saint Charles en mai 1804 et atteignent le Missouri après des agressions d’Indiens Sioux près de la rivière Teton.

Ils ont fait des recherches utiles sur la faune et la flore dans le Nord du Missouri et ont négocié habillement avec les chefs des tribus Mandans, Missouris, Otoes, Ree et Arikaras.

Trois membres de l’expédition ont déserté et le sergent Charles Floyd est décédé suite à de violentes coliques.

L’expédition de Lewis et Clark se déplace avec le petit détachement de 26 soldats et plusieurs solides trappeurs connaissant les mœurs indiennes. Parmi eux se trouvaient George Drouillard, d’origine française qui sert d’éclaireur et de pisteur au groupe et l’interprète Toussaint Charbonneau qui a emmené avec lui sa femme Sacajawea de la tribu des Shoshones et leur jeune enfant Jean-Baptiste.

Ils voyagèrent à bord de 6 canoës et empruntèrent les gorges de la rivière Yellowstone et contemplèrent pour la première fois l’imposante barrière des montagnes rocheuses.

En atteignant les chutes du Missouri, l’expédition a dû continuer à pied en portant les embarcations jusqu’aux trois fourches du Missouri, avant d’atteindre le territoire des Shoshones.

Grâce à Sacajawea, ils se procurèrent des chevaux et des vivres pour entamer la traversée périlleuse des monts Bitterroot Range vers la Snake River et les rapides de la Columbia River.

Le 7 novembre 1805, l’expédition arrive au Pacifique et touche enfin à son terme après un périple de dix-huit mois


 Photo 250  1807 : Le trappeur John Colter a exploré le parc du Yellowstone.

Le phénomène thermal qu’il observa comme le geyser du « Old Faithful » a été appelé Colter’s Hell (l’enfer de Colter).


1811 : John Jacob Astor, un immigrant allemand qui avait un quasi-monopole du commerce des fourrures, a fondé le port d’Astoria dans l’Oregon.

Il fut le premier multi millionnaire de la nation américaine.


1812 : La Louisiane est admise au sein de l’Union, le 30 avril, et devient le 18ème état américain.

La Louisiane fut le premier et seul état de l’Union qui composait une majorité linguistique non anglophone comprenant les descendants des Acadiens « les Cadiens », des Français, des Espagnols et des Créoles.

Un Code civil très complet reposant sur le Code Napoléon fut adopté par le législateur de la Louisiane.

Ce code fut rédigé en français, puis traduit en anglais. Les textes français priment encore actuellement en cas de litiges d'interprétation de la version anglaise.


 Photo 2511813 : L’officier Zebulon Pike décède à 34 ans à York dans l’Ontario au Canada.

En tant que Capitaine de l’armée des Etats-Unis entre 1806 et 1807, il a dirigé l’expédition pour explorer et documenter la partie Sud de la Louisiane, récemment acquise, et de trouver la source de la Red River.

Il la découvrit et le lieu fut appelé plus tard le Pikes Peak dans le Colorado.

Capturés par les Espagnols alors qu'il errait dans l'actuel Colorado, Pike et ses hommes ont été emmenés à Chihuahua au Mexique et interrogés par le gouverneur.

Ils ont été libérés plus tard, en 1807, à la frontière de la Louisiane.

En 1810, Pike a publié un récit de ses expéditions, un livre si populaire qu'il a été traduit en français, allemand et hollandais pour la publication en Europe.

Plus tard, il a atteint le grade de général de brigade dans l'armée et fut en service pendant la guerre de 1812.

Il a été tué pendant la bataille de York, qu’il a remportée pour les États-Unis.


1818 :  Le Missouri a été appelé à devenir un état esclavagiste et à rompre ainsi  l'équilibre (11 états pour et 11 contre) entre les états esclavagistes et les états libres.


1818 : Sur les bords de la rivière Trinité, dans le territoire espagnol du Texas, fut fondée la colonie de « Champ d’asile » sous l’autorité du général français Charles Lallemand.

Chaque colon, qui ne peut être admis dans cette communauté qu’à la condition d’avoir servi dans la Grande Armée de Napoléon Bonaparte, reçoit 20 arpents de terre.

Menacés par les Indiens et les Espagnols, les colons quittent leur emplacement et retournent à Galveston (Texas) où, depuis 1816, le corsaire Jean Laffite avait installé une garnison, puis ils s’installèrent à la Nouvelle-Orléans.


1819 : Un navire à vapeur, le « Western Engineer » remonte les eaux tumultueuses du fleuve Missouri jusqu’à Council Bluffs, à plus de 500 km en amont de Saint Louis.

Sa vitesse de croisière d’un peu moins de 5 km/h a permis aux savants faisant partie de l’expédition d’observer tout à loisir le fleuve et la nature environnante.


 Photo 2331821 : William Becknell est un commerçant Indien du Missouri.

Il a conduit un convoi entre la ville du Missouri,d’Independence au Missouri et Santa Fe au Nouveau-Mexique.

Il ouvrit ainsi la « Santa Fe Trail » longue d’environ 1500 km, une route commerciale vitale qui fut remplacée par l’arrivée du chemin de fer en 1880.

Il conseilla aux « Missouriens » venus avec lui pour faire des affaires à Santa Fe, de ne rien acheter qui ne soit « d’excellente qualité et de teinture impeccable ».


1821 : L’Indien métis Sequoyah, surnommé Hog’s Foot, élabore un alphabet de phonétique comprenant 86 symboles.

Ce Syllabaire permet de parler la langue Cherokee et de lire et d’écrire cette langue difficile.

Issue de l’Iroquois, elle est parlée essentiellement dans le Tennessee, mais également en Georgie et dans d’autres états du Sud.

Sequoyah, né d’un père européen et d’une mère indienne à Tuskegee, a été chasseur, trappeur et orfèvre.


 Photo 2341824 : Jedediah Smith, 24 ans, et ses trappeurs ont trouvé un nouveau chemin.

Il permettait de traverser les montagnes Rocheuses à son extrémité Sud, la seule voie de passage utilisable à travers le massif montagneux révélée par les Indiens Crows.

En 1821, il participa déjà à l’expédition du major Henry dans la région du Yellowstone où il faillit être tué par un ours grizzli qui lui arracha l’oreille. Mais cela ne l’a nullement découragé pour poursuivre ses expéditions.


1825 : Le premier rendez-vous des trappeurs de fourrure et d’hommes des montagnes s’est tenu pendant une semaine dans les rocheuses à Green River.

Sponsorisée par la « American Fur Company », société de John J. Astor, créée en 1808, cette manifestation a permis aux trappeurs solitaires (et indiens) de vendre ou de troquer leurs fourrures contre toutes sortes de marchandises et fournitures.

Le chiffre d’affaires du commerce des peaux se monte à 400 000 dollars.

A la recherche de castors, des hommes comme John Colter, Jedediah Smith, Jim Bridger ou Jim Beckwourth ont appris à connaître les pistes des indiens à travers les montagnes.

Deux autres rendez-vous de trappeurs (jusqu’à 1000 personnes) eurent lieu en 1827 et 1828 à Bear Lake.

 



Photo 2351827 : David Crockett devient député au Congrès de Washington.

Il est vêtu de son habit de trappeur et de son célèbre bonnet à queue de castor.

Le député Crockett fit sensation au congrès. Il fut plusieurs fois élu pour représenter l’Etat du Tennessee au Congrès américain.

Son ancêtre, Antoine De Croketagne, huguenot, quitta la Normandie pour l'Angleterre suite à la révocation de l'Edit de Nantes.

Son troisième fils se maria puis émigra aux U.S.A, dans l'état de New-York et prit le nom de Crockett.

Davy vit le jour le 17 août 1786.

Crockett épousa Mary Finley en 1806 et le couple aura trois enfants.

Il devient un excellent trappeur.

Mais son tempérament le poussa à tenter l'aventure en 1811 vers les terres indiennes où il participa à l'extermination des Indiens Creeks aux côtés du général Andrew Jackson.

Après sa défaite électorale, il partit pour San Antonio au Texas avec 12 compagnons du Tennessee pour s’engager dans la révolution texane contre le Mexique.

Le 14 janvier 1836, il prête serment avec 65 hommes pour aider le  gouvernement provisoire du Texas, sous la houlette de Sam Houston.

Chaque volontaire aura la promesse d'une récompense d’environ 1860 hectares de terre.

Il prend part à la défense du siège du fort Alamo du 23 février au 6 mars 1836 et se voit confier la garde de la palissade sud où il mourut au combat.

Les rares survivants d'Alamo affirmèrent avoir vu le corps de Davy Crockett lors de l'assaut final.


Photo 20 the trail of tears by robert lindneux1830 : Le congrès vote l’ « Indian Removal Act ».

Il autorise le président Andrew Jackson à déplacer (à déporter) les tribus indiennes de l’Est vers les territoires à l’Ouest du Mississippi.

Les débats au congrès ont été d’une violence inaccoutumée entre les détracteurs qui jugent la loi inhumaine et ses défenseurs qui la considèrent comme étant le seul moyen de sauver les Indiens de l’extinction.

Leur sécurité devait être garanti par le gouvernement.

Au total, plus de 70 000 Indiens sont obligés de migrer vers l’Oklahoma, un chemin de souffrance, de désolation et de mort.

Leur voyage sera à sens unique et ils ne reverront plus jamais la terre de leurs ancêtres.

En 1838, les soldats, baïonnette au poing, ont emmené des milliers d’Indiens Cherokees originaire de Georgie ( environ 18 000), dans quelque 645 chariots, pour un sinistre cortège au-delà du Mississippi.

Ils souffriront du gel, de la neige puis de la sécheresse et de la chaleur, de la faim et d’une épidémie de variole. Beaucoup périrent en cours de route.

Coupés de leurs racines, les Cherokees sont condamnés à subir leur sort.

Cette épreuve est connue sous « The Trail of Tears » (le sentier des larmes). 


1830 : Pour la première fois, un convoi de chariots bâchés a franchi les Rocheuses et atteint l’Upper Wind River en été.

Conduits par Jedediah  Smith et son associé dans la « Rocky Mountain Fur Company », William Sublette, les colons ont parcouru en 6 semaines plus de 1000 km en terre indienne depuis l’ouest de la rivière Missouri.

Ils ont ainsi démontré que des chariots très lourds pouvaient, sans grandes difficultés, traverser les prairies et les montagnes pour atteindre l’océan Pacifique.


1835 : La « Ranging Companies », organisation de lutte contre les Indiens de Stephen F. Austin, devient les Texas Rangers.

Ils rempliront le rôle du State Bureau of Investigation du Texas.

Les Rangers ont participé à des événements importants de l'histoire du Texas et furent impliqués dans l'histoire criminelle de la conquête de l’Ouest en intervenant dans les affaires du célèbre gangster et héros controversé de l’Old West, John Wesley Hardin, ou le braqueur de banque Sam Bass ou encore plus tard le duo hors-la-loi Bonnie and Clyde.


Photo 2361836 : El Alamo est un évènement majeur.

Pendant la guerre d’indépendance du Texas, la  bataille et le siège d’Alamo dura du 23 février au 5 mars 1836 et l’assaut final aura lieu le 6 mars.

Les 189 combattants volontaires, côté américain, n’ont pas survécu à la bataille face à une armée mexicaine régulière de 1500 soldats (dont environ 600 furent tués) commandés par le général Santa Anna.

Les héros de la bataille de Fort Alamo ont été David Crockett, le lieutenant-colonel William B. Travis et James « Jim » Bowie, tous tués.


Photo 2371836 : Samuel Houston fut nommé à la tête des troupes texanes.

Le 2 mars, les Texans s’étaient dotés d’un gouvernement provisoire.

Suite à la défaite d’Alamo, Sam Houston donna l’ordre à Gonzales (sud du Texas) pour lancer l’attaque décisive, le 21 avril 1836, avec 900 hommes contre les troupes mexicaines lors de la bataille de San Jacinto (près de la ville de Houston).

Le général Santa Anna a été fait prisonnier après la bataille et a dû signer l’acte de reddition et le traité de Velasco le 14 mai 1836, reconnaissant ainsi l’indépendance du Texas.

Le général Sam Houston, élu avec 80 % des voix, devint le premier président de la République du Texas et reconnu officiellement par le gouvernement américain.

Stephen Austin, le politique et fondateur de l’état, s’était également présenté aux élections.

La capitale de la nouvelle république se trouvait d’abord dans la nouvelle ville de Houston et fut transférée ensuite à Austin en 1839.


1836 : Après plus de 6000 km de voyage de la Nouvelle-Angleterre jusqu’en Oregon, Narcissa Whitman et Eliza Spalding furent les premières femmes blanches à passer au-delà des rocheuses.

En 1837, Whitman donna naissance au premier enfant blanc né dans l’Ouest américain.

La petite fille s’est noyée dans la Walla Walla River à l’âge de 2 ans.


1836 : 150 californiens et renégats mexicains, menés par Isaac Graham, trappeur et fabricant de whisky, et par un Mexicain nommé José Castro ont pris d’assaut le palais du gouverneur à Monterey.

Après avoir tiré qu’un seul coup de canon, ils obtinrent la reddition du gouverneur Gutierrez qui a été embarqué sur le premier navire à destination du Mexique.

Les révolutionnaires ont proclamé l’indépendance.


Photo 23 indien mandan1837 : Dakota du Nord, la variole décime les tribus d’Indiens vivant dans le Missouri.

 Les tribus des Mandan, Hidatsa et Arikara sont en voie d’extinction et faisant près de 15 000 morts.

La tribu des Mandans, qui comprenait 2000 individus, n’a plus qu’une centaine de survivants.

Le virus a été introduit par un navire à vapeur de la compagnie des fourrures et a contaminé les Indiens.


Photo de colons a mettre dans comment l ouest a ete gagne avec les premiers americains d origine europeenne1840 : Les territoires de l’Ouest envahis.

Par l’Oregon Trail, des milliers de colons, des commerçants, des missionnaires, des agriculteurs et des ranchers commencèrent à migrer massivement avec leurs chariots bâchés vers les territoires de l’Ouest.

Au début, seule une poignée s’installa au nord de la Columbia River.

Puis les pionniers commencèrent à affluer, un millier en 1843, 1500 en 1844, 4000 en 1847.

En 1850 plus de 12 000 américains avaient bravé les dangers des 3600 km de  l’Oregon Trail.


Photo 2381842 : John Fremont a établi la première carte précise de l’Ouest américain.

Il travailla pour le service topographique de l’armée.

Il a bénéficié de l’expérience d’un guide de renommée, Christopher « Kit » Carson.

Ils prirent la piste de l’Oregon à travers les grandes plaines en suivant la Platte River, puis les Rocheuses.

Ils plantèrent le drapeau américain au sommet d’un pic au-dessus de la Wind River.

C’est Fremont qui fut plus tard, en 1846, le porte-drapeau californien (avec l’ours) lors de la révolte contre les Mexicains.

Les habitants de Sonoma l’ont nommé à la tête de la « République de Californie ».

Cette même année, le premier hôtel (Inn) ouvrira à l’Ouest des Rockies à Sidney Moss dans l’Oregon.

Les clients payèrent 5 dollars pour la semaine afin de dormir dans des couvertures sur le plancher.


1845 : Les Etats-Unis annexent la république du Texas qui devient le 28ème état.

Le président James K. Polk déclara à nouveau la guerre au Mexique.

Le résultat de la victoire des Américains en 1848 se traduisit par la cession par les Mexicains, d’une grande partie de l’Ouest, de la Californie, du Nevada, de l’Utah, du Wyoming, de l’Arizona, du Nouveau-Mexique et d’une partie du Colorado.


1845 : Amos Lovejoy du Massachusett et Francis Pettygrove du Maine ont fondé une ville sur la Willamette River dans l’Oregon.

Ils tirèrent au sort son nom entre Boston et Portland et c’est Portland proposé par Pettygrove qui l’emporta.


Photo 1845 le texan samuel maverick1845 : Le texan Samuel Maverick refusa de marquer son bétail.

Le mot « Maverick » est entré dans le langage courant et dans le lexique anglais signifiant à la fois un animal sans marque ainsi qu'un terme d'argot.

La raison invoquée par Maverick pour ne pas marquer son bétail était qu'il ne voulait pas faire souffrir ses bêtes.

Cependant on soupçonnait que sa véritable motivation était de rassembler des bovins sans marque et de les revendiquer comme étant les siens. 


Photo 1846 selon joseph smith et son book of mormon1846 : Joseph Smith prétend que  les Indiens sont la tribu perdue d’Israël.

Les mormons, conduits par Brigham Young, affluèrent des états de New York, de l’Ohio, du Missouri vers l’Illinois.

En février, les mormons « The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints » entamèrent leur grande marche de 2100 km, avec 300 hommes et 72 chariots, de Nauvoo dans l’Illinois par la Platte River vers Great Salt Lake Valley dans l’Utah.

Ils arrivèrent après 4 mois de route difficile et périlleuse, en été de la même année, et y fondèrent la capitale de l’Utah, Salt Lake City.

Certains se sont implantés en cours de route dans l’Iowa et dans le Nebraska.

Le chemin parcouru pour cette migration se nomme la « Mormon Pioneer National Historic Trail ».


1846 : Après la guérilla des Californiens, matée par la troupe des soldats du général Stephen Kearny, l’armée américaine, conduite par le colonel S.W. Doniphan et ses 863 soldats, a vaincu l’armée mexicaine près de Las Cruces au Nouveau-Mexique.

Cette même année, un accord est passé entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, sous la menace d’une guerre.

Aux termes du traité de l’Oregon, tous les territoires situés à l’Ouest des montagnes Rocheuses et au Sud du 49ème parallèle passeront aux Etats-Unis. L’Oregon devient américain.


1847 : 49 immigrants partis pour la Californie ont été bloqués par une tempête de neige précoce dans la haute Sierra.

Quand les secours arrivèrent, 3 mois et demi plus tard, ils ne trouvèrent que 45 rescapés qui ont survécu en mangeant ceux qui sont morts.


Photo 2401848 :  Le 24 janvier, James Wilson Marshall trouve de l'or.

C'est un charpentier d’une scierie du rancher suisse Johan « John » Sutter qui découvrit une pépite d’or de 23 carats dans l’American River à Coloma en Californie.

Ceci déclencha la ruée vers l’or (Gold Rush) en Californie et la grande migration qui transforma l’Ouest américain.

Sutter a essayé de cacher la nouvelle craignant une ruée vers l'or qui pourrait détruire son empire foncier. Mais rien n’y fit.

Il fut dépouillé de ses propriétés par la cour suprême et mourut ruiné.


Photo 2411848 : Belle Starr (Myra Maybelle Shirley Reed Starr) naquit dans le Missouri.

Elle s’installera plus tard à Scyene au Texas.

Elle s’associera au gang Quantrill avec les frères Jesse et Frank James avec qui elle avait grandi dans le Missouri.

Belle épousera Jim Reed avec lequel elle aura deux enfants.

Jim Reed fréquenta de nombreux malfrats, dont les frères James, mais aussi le clan des Starr, une famille d'origine Cherokee, très connue comme voleuse de bétail et de chevaux.

Belle Starr, proscrite et hors-le-loi notoire, tireur émérite, avait l'habitude de monter en amazone en arborant un Stetson avec une plume.

Elle portait de longues robes en velours noir, de grandes bottes et deux pistolets  avec des cartouchières à travers ses hanches.

Elle passe son temps dans les saloons, elle boit, joue et tire en l'air dans la rue tout en chevauchant.

Elle a été descendue dans l’Oklahoma et n’avait que 40 ans

Elle était à cheval et quelqu'un lui tira dans le dos.

L'identité du meurtrier n'a jamais été élucidée.

Sur sa tombe, on trouve un épigraphe de sa fille Pearl : « Ne versez pas de larmes amères pour elle, ne laissez pas votre cœur aller à de vains regrets, il n'y a ici qu'un cercueil, la gemme qu'il contient continue à scintiller ».


1850 : En 1848, les Etats-Unis et le Mexique signent un traité qui met fin à la guerre entre le deux pays et attribue aux Américains une grande partie du Sud-Ouest dont la Californie qui devient en septembre 1850, le 31ème état de l’Union.

La première capitale fut San José.

Ce n’est que plus tard que la ville de Sacremento, fondée par John Sutter, prendra le relais.


1850 : Le gouvernement fédéral, pour tenter de réduire les tensions avec les Indiens, créa de nouvelles frontières tribales dans les grandes plaines avec deux nouveaux traités.

Le traité de Fort Laramie en 1851, établit les zones tribales des Sioux, des Cheyennes, des Arapahos, des Crows et d’autres tribus et autorisa de construire des routes et des forts à travers ces territoires.

Le second traité devait assurer le passage en toute sécurité pour les convois de chariots sur la Santa Fe Trail.

En retour, les tribus indiennes reçoivent pour 10 ans, des compensations pour les dommages causés par les colons migrants.


1851 : La mélodie « The Arkansas Traverler », la plus populaire composition pour violon, a été déposée pour droits d’auteur chez un éditeur de musique.

L’air serait à créditer au violoniste Joseph Tosso.

D’autres disent que c’est le colonel Sanford Faulkner qui l’aurait composé. Le morceau a été de 1949 à 1963 l’hymne de l’état de l’Arkansas.


Photo 2421852 : Henry Wells et William Fargo fondent la célèbre Wells Fargo & Company.

Fondée à San Francisco, c'est une société de diligences qui desservit tout l’Ouest.

L’extension se fit vers d’autres villes et camps de mines d’or et d’argent.

Les diligences parcourent plus de 5000 km, reliant la Californie au Nebraska et le Colorado aux régions minières du Montana et de l’Idaho.

 Avec le trafic de diligences, Wells Fargo se diversifia par la suite dans les bateaux à vapeur, le chemin de fer, le télégraphe et le service de distribution de courrier par cavaliers, qui deviendra neuf années plus tard le fameux Pony Express.


Photo 2431853 : L’immigrant bavarois Levi Strauss est le créateur du fameux jeans.

Le marchand ambulant a ouvert un commerce de vêtements en gros à San Francisco.

En 1874, lui et Jacob Davis commencèrent la fabrication industrielle de pantalons robustes confectionnés à partir d’un tissu français appelé « denim » (de Nîmes) ou « jean » (coton sergé connu en France sous le nom de « genes »)  et qui avait servi pendant des décennies pour bâcher les chariots et confectionner des tentes.

Ces nouveaux pantalons sont surtout vendus aux chercheurs d’or de la région.

Les poches sont très utiles aux mineurs pour glisser leurs outils.

Au départ, les jeans étaient de couleur marron, mais Strauss a élaboré une teinture moins onéreuse à base d’indigo pour pouvoir vendre son produit aux mineurs moins riches.


1854 : Le « Kansas-Nebraska Act » a autorisé aux résidents des deux territoires de déterminer si leurs gouvernements respectifs devraient permettre l'esclavage.

Les deux territoires vont finalement entrer dans l'Union comme états libres.


Photo 30 adolphe busch1857 : Des immigrants allemands s'installent dans le Missouri et dans d’autres états.

Ils commencèrent à brasser leur boisson nationale : la bière.
Eberhard Anheuser a construit une petite brasserie à Saint-Louis, juste à côté de sa fabrique de savon.

Adolphe Busch en fait de même et devient propriétaire d’une brasserie.

 Budweiser fait actuellement partie du groupe Anheuser-Busch.

A Milwaukee dans le Wisconsin, Joseph Schlitz agrandit sa brasserie.

La brasserie de Miller tourne aussi à plein régime.


1857 : L’armée a expédié en Californie des chameaux qui ont été importés d’Egypte.

La cavalerie américaine les a utilisés comme bêtes de somme dans le désert et les montagnes du Texas compte tenu de leur capacité de résistance en terrain aride.


1859 : Une diligence de l’ « Overland Mail Company » vient de relier Saint-Louis à Los Angeles en 20 jours et bat le record de vitesse et la plus grande distance jamais parcourue d’une seule traite.

Elle est partie de Saint-Louis en passant par Fort Smith dans l’Arkansas avant de traverser le Texas, El Paso, le Nouveau-Mexique et Fort Yuma et d’arriver à Los Angeles.

La diligence a transporté cinq passagers et du courrier et elle a parcouru, nuit et jour, plus de 4000 km de désert et de prairies en traversant les territoires hostiles des Indiens Comanches.

La diligence, de type « Concord », fut tirée par des attelages de 4 ou de 6 chevaux.

 


Photo 2441859 : Le plus riche filon d’argent  de l'ouest fut découvert à Virginia City (Nevada).

Le filon produisit environ 5500 tonnes d’argent mais aussi 230 tonnes d’or et a permis un boom phénoménal de la ville. Après un an d’existence, on recensait dans la ville un grand opéra, un théâtre, 42 saloons, 42 magasins, 6 restaurants, 3 hôtels et 868 habitations et maisons de millionnaires pour 2345 habitants.

La population augmenta à 15 000 résidents en 1863, soit 4 ans après.


Photo 1859 les ruees vers l or de l ouest americain1859 : La ruée vers l’or en Californie a débuté.

 

Environ la moitié des 2,5 millions d'émmigrés sont germanophones fuyant la ruine de leurs fermes, l’industrialisation ou les révolutions.

L’or a aussi fasciné près de 70 000 chinois et 86 000 canadiens sont partis vers le Sud suite à la dépression de 1857.

Les 40 000 Suisses éditent leur quotidien « Helvetia » en allemand.


Photo 2451860 : Le cavalier, Tom Hamilton, du Pony Express part de St. Joseph dans le Missouri.

C'est le premier des relayeurs qui va délivrer le courrier à Sacramento en Californie, et ceci  après 11 jours de trajet.

Une sacoche contenant une cinquantaine de lettres et de journaux pendait à la selle de son cheval.

Le terrible trajet de 3200 km traversa les prairies désertes, les montagnes escarpées et les terres désolées et les cavaliers bravèrent les flèches indiennes et les conditions climatiques.

Le cavalier a chevauché à grande vitesse pendant 20 km et a mis pied à terre pour enfourcher un prochain cheval qui l’attendait à chaque relais.

La diligence mettait 8 semaines pour le même trajet.

Le coût d’un courrier a été de 2 à 10 dollars par ounce (env. 28 g).

Moins de deux ans plus tard, le Pony Express fut enterré par l’apparition du télégraphe.


Photo 2461860 : Naissance dans l’Ohio, d’Annie Oakley de son vrai nom Phoebe Ann Moses.

Elle fut tireur d’élite dans des attractions et foires.

Grâce à son talent, elle connut une rapide gloire qui la conduisit dans le premier rôle du Buffalo bill Wild West Show qu’elle rejoignit en 1885.

En Europe, elle se produisit devant la reine Victoria en Angleterre, le roi Umberto 1er en Italie, Madame Marie François Sadi Carnot (épouse du président de la République Française) et d’autres grandes personnalités.

A sa demande, elle a tiré et enlevé les cendres de la cigarette du Kaiser allemand Wilhelm II.

Elle sera la première super star américaine féminine.

L’attraction phare dans le show d’Oakley a été, à l’aide de sa carabine 22 Long Riffle, de diviser à plusieurs reprises sur la tranche, une carte à jouer, et d’y loger plusieurs trous supplémentaires avant que celle-ci ne touche le sol, et ceci à une distance de près de 30 mètres.

Elle décédera en 1926 à l’âge de 66 ans.

 


Photo 2471861 à 1865 : La guerre de Sécession « The Civil War » a éclaté.

Elle mettait face à face les états de l’ « Union » dirigés par Abraham Lincoln, et les états confédérés « la Confédération ») dirigés par Jefferson Davis, et rassemblant onze états du Sud qui avaient fait sécession avec les États-Unis.

L' « Union » comprend tous les états abolitionnistes et cinq états frontaliers esclavagistes.

Outre un nombre indéterminé de victimes civiles, cette guerre provoqua la mort de 620 000 soldats, dont 360 000 nordistes et 260 000 sudistes.

La très grande majorité des soldats était native des Etats-Unis, mais la participation non américaine fut l’ordre de 600 000 étrangers, principalement européens.

Parmi eux on a recensé environ 26 000 Français dont environ 40 % combattirent avec le Nord, et 60 % environ avec le Sud.


1862 : Le congrès a promulgué les lois « Three Landmark Laws » conçues pour ouvrir les horizons de l’Ouest :

1)La loi du « Homestead Act » offre gratuitement à chaque citoyen américain ou tout étranger ayant l’intention de devenir Américain, 160 acres ( 75 ha) de terre dans l’Ouest, à condition de les entretenir et d’y vivre pendant cinq années.

2)La loi « Land-Grant Act » prévoit l’établissement de collèges publics et d’universités à travers les territoires de l’Ouest.

3)Par le « Pacific Railroad Act « , les États-Unis accordent des subventions et des prêts pour aider la construction de la première voie ferrée transcontinentale.

     Entre 1862 et 1871, les chemins de fer ont obtenu de l’Etat

     174 millions d’acres  et terres.

La construction de ce chemin de fer transcontinental s’échelonna entre 1863 et 1869 et fut partagée entre la « Central Pacific Railroad of California » et la « Union Pacific Railroad ».

Les deux compagnies, l’une construisant à partir de l’Ouest et l’autre à partie de l’Est, se sont rejointes le 10 mai 1869 à Promontory dans l’Utah (près de Salt Lake City) reliant ainsi le continent.

La propagation du chemin de fer a certes facilité l’implantation des colons dans l’Ouest, mais elle a aussi attisé les conflits avec les Amérindiens.


Photo 2481864 : Kit Carson est né dans le Kentucky.

Il  était trappeur, éclaireur pour l’armée, héros de la guerre mexicaine et pourchasseur d’Indiens a été envoyé par l’armée pour déloger les Indiens Navajo vers des réserves.

Il a fait détruire leurs villages et tuer leur bétail pour les emmener vers une marche de la mort.


Photo 2491865 : Le 14 avril, Abraham Lincoln est assassiné.

Lors d'une représentation au Théâtre Ford à Washington D.C, l'assassin du 16ème président des États-Unis, John Wilkes Booth, un sympathisant sudiste, s'introduisit dans sa loge et lui tira une balle dans la nuque à bout portant.

 

 

                                   FIN DE LA 1ÈRE PARTIE

                                                                  À SUIVRE …….

 

                                            Photo a mettre a la fin de l article avant la note

 

 

 Photo 37 a mettre en tout petit devant notes   Note :  Les images, dont la source est Wikipedia, sont tombées dans le domaine public car leur copyright ont expiré.

Ceci est valable en Australie, ainsi que dans l’Union européenne et dans les pays où le copyright a une durée de vie de 70 ans ou moins après la mort de l’auteur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 09/08/2016