ALCATRAZ

 

             Photothe que 1782

 ARTICLE & PHOTOS (sauf quelques-unes) DE ROLAND ROTH 

 

 

Dsc03489 1   L’ILE PRISON D’ALCATRAZ 

 

L'île d'Alcatraz se trouve dans la baie de San Francisco à 1,92 km du port de San Francisco en Californie sur la côte Ouest des États-Unis.

Elle est située à l'est du Golden Gate Bridge, d’une grandeur d’environ 90 000 m2, soit neuf hectares.

 

C’est un refuge pour de nombreux pélicans et autres volatiles marins.

En effet, « alcatraces » est le nom de l’espagnol ancien désignant le pélican et non la traduction moderne du « fou de Bassan » dont certains se sont installés sur l'île.

(il ne vit généralement que dans l'Atlantique nord).

Le nom fut par la suite anglicisé en « Alcatraz ».

 

L'île est également surnommée « The Rock », le rocher.

 

Photothe que 1746 Dscn7087 Photothe que 1127 

 

Sur l’île d’Alcatraz on avait construit tour à tour une forteresse militaire de 1850 à 1909, une prison militaire de 1909 à 1933 et enfin une prison fédérale de haute sécurité de 1934 à 1963.

De 1969 à 1971, le site a été occupé par des Amérindiens contestataires.

 

De nos jours, Alcatraz a été reconverti en un site historique géré par le service des parcs nationaux des États-Unis.

Il est visité chaque année par plus d'un million de touristes et demeure un lieu d'observation des oiseaux de la baie.

 

Alcatraz03182006

                    Voici l’histoire de cette île : 

 

Il y a bien longtemps, les Amérindiens Ohlones qui peuplaient la baie sont venus chasser, pêcher et ramasser les œufs des oiseaux.

En 1775, un explorateur espagnol, Juan Manuel de Ayala, a été le premier européen à entrer dans la baie de San Francisco.

Il appela l'une des trois îles de la baie « Alcatraces ».

 

Au 18ème siècle, les Amérindiens qui voulaient fuir les missionnaires espagnols y trouvèrent refuge.

Julian Workman fut le plus ancien propriétaire de l'île.

 

En juin 1846, elle a été cédée au gouverneur du Mexique Pio en échange de la promesse de construire un phare qui fut par la suite le premier site à posséder un phare dans l'Ouest américain.

 

Puis, l’île fut ensuite achetée par le gouverneur militaire américain de Californie John Charles Frémont.

Comme toute la Californie, l'île d'Alcatraz faisait partie d’une colonie espagnole avant d’appartenir au Mexique suite à son indépendance, puis elle a été annexée par les États-Unis en 1850.

 

Img 3153  L’histoire de San Francisco  ( cliquez)

 

Au début des années 1850, l’état lança un projet pour l'établissement sur l'île d'une réserve militaire pour l'armée américaine afin de protéger la baie de San Francisco par une forteresse en formant un triangle de défense avec le Fort Point et le Lime Point.

L'armée voulait ainsi installer une centaine de canons dans cette forteresse.

 

En 1853, l'armée des États-Unis se mit à fortifier l'île entourée de hauts murs et les travaux durèrent jusqu'en décembre 1859 où s'installa la première garnison du Camp Alcatraz pouvant contenir 200 hommes en cas de siège.

 

En 1861, lors de la guerre de Sécession, les effectifs militaires ainsi que la puissance de l'artillerie furent augmentés et l’île fut utilisée en tant qu’arsenal de San Francisco.

Alcatraz servit aussi la première fois de prison pour les sympathisants confédérés.

Après la guerre de Sécession, les canons furent supprimés.

En 1867, une prison en dur fut aménagée et en 1868 Alcatraz devint officiellement un lieu de détention pour les prisonniers militaires.

On modernisa le site entre 1870 et 1876.

 

Img 3112 P1010180 Img 3124

 

Dans les années 1870, des Amérindiens Hopis qui s'étaient révoltés contre la politique du gouvernement à leur égard, furent incarcérés à Alcatraz.

Le nombre de prisonniers à Alcatraz passa de 25 en 1899 à 441 en 1900.

 

Après le tremblement de terre de 1906 à San Francisco, des détenus civils furent transférés à la prison d’Alcatraz qui confirma ainsi son rôle de prison dès le début de la première moitié du 20ème siècle.

 

En 1909, Alcatraz devenait officiellement une prison militaire et on y construisit jusqu’en 1912 un grand bâtiment en béton qui comprenait 600 cellules, une cuisine, un réfectoire, une infirmerie et des bureaux et à côté une centrale électrique.

Pendant la Première Guerre mondiale, l’état incarcérait dans la prison des objecteurs de conscience.

 

En 1933, après l'utilisation de l'île par l'armée américaine pendant plus de 80 ans (de 1850 à 1933), la propriété de l’île d'Alcatraz fut transférée sous la juridiction du département de la Justice des États-Unis et à l’usage du Bureau fédéral des prisons, « Federal Bureau of Prisons ».

 

En 1934, le gouvernement fédéral voulait montrer sa fermeté pour enrayer la hausse de la criminalité en faisant d'Alcatraz un établissement modèle avec un maximum de sécurité pour prévenir les évasions et avec peu de privilèges pour les détenus qui ne pouvaient négocier leurs conditions d'incarcérations.

 

Alcatraz a aussi été conçue pour incarcérer les prisonniers impliqués dans les crimes violents qui ont prévalu dans le pays dans les années 1920 et 1930 et qui causaient continuellement des problèmes dans d'autres prisons fédérales.
Alcatraz devait être une « prison de dernier recours » pour détenir le pire des pires criminels qui n'avaient aucun espoir de réhabilitation.

 

Le 11 août 1934 à 9h40, le premier groupe de 137 prisonniers arriva à Alcatraz, par le chemin de fer et il fut escorté jusqu'à Alcatraz, depuis le pénitencier de Leavenworth au Kansas, de Santa Venetia en Californie et de l'île McNeil dans l’état de Washington.

 

Les prisonniers étaient ensuite menottés dans des véhicules de haute sécurité et gardés par quelque 60 agents spéciaux du FBI, des marshals et des agents de sécurité ferroviaire.

La plupart des prisonniers étaient des voleurs de banque notoires et des contrefacteurs, des meurtriers ou des violeurs.

 

L'île d'Alcatraz devenait aussi le lieu de résidence des gardiens et de leurs familles.

En 1936, pas moins de 52 familles vivaient à Alcatraz dont 126 femmes et enfants.

 

P1010227 P1010226 P1010183 1

 

 La prison d’Alcatraz a hébergé des détenus célèbres

      et les plus dangereux des Etats-Unis comme : 

 

 Alphonse "Al" Gabriel Capone , surnommé, Scarface de 1934 à 1939.

Al    N° matricule 85 1934-3.

Le grand caïd du crime de Chicago fut condamné pour fraude fiscale en 1931 et en maître manipulateur il réussit à continuer ses activités mafieuses en corrompant les gardiens de la prison.

En 1938, Capone avait purgé seulement quatre ans et demi de sa peine et avait développé la syphilis.

Il avait une mauvaise santé mentale et fut transféré au  « Federal Correctional Institution » de Terminal Island à Los Angeles.

Il a été libéré de prison en novembre 1939 et a vécu à Miami jusqu'à sa mort en 1947 à l'âge de 48 ans.

 

 Henri Young  de 1935 à 1948.

Il fut condamné pour vol à main armé et meurtre en 1935.

Il est connu du public par le film « Meurtre à Alcatraz ».

Le 13 janvier 1939, il tenta de s'échapper de la prison avec Arthur Barker et Rufus McCain.

Mais il se fit prendre sur l’île et retourna en prison.

Un an plus tard, Young assassina Rufus McCain avec une cuillère de la cantine de la prison; il ne révélera jamais ses motivations.

En 1972, il est mis en liberté conditionnelle.

Il a disparu depuis et personne ne sait où il est, ni s'il est encore en vie.

 

 Alvin Francis Karpavicz  ("Creepy Karpis") de 1936 à 1962.

N° 325 1936-62

Il était connu pour être l'un des trois chefs du gang Ma Barker-Karpis dans les années 1930

Lituanien de naissance, il fut déclaré ennemi public N° 1 par le FBI et il a été pris personnellement par J. Edgar Hoover ( patron du FBI ) .

Karpis a été crédité de dix meurtres et six enlèvements en dehors du braquage de banque.

A Alcatraz, il se bagarrait souvent avec ses codétenus.

Il travailla à la boulangerie du pénitencier.

Il n'essaya jamais de s'enfuir.

C'est le prisonnier qui avait le plus long séjour à Alcatraz pendant 26 années.

Karpis a été déporté au Canada en 1971 et il est mort en Espagne en 1979.

 

   Photothe que 1783                            P3292276 

 

 Robert Franklin Stroud  surnommé Birdman of Alcatraz ("Oiseau d'Alcatraz") de 1942 à 1959.

Robert Stroud    N° matricule 594 1942-59

Après des incarcérations à l'île McNeil et à la prison fédérale de Leavenworth où il avait tué l'agent Andrew Turner, il a été transféré à Alcatraz.

Il a été condamné pour homicide et il passa six années en isolement cellulaire au Block D, puis 11 années dans l'hôpital de la prison.

En 1959, il fut transféré au « Medical Center for Federal Prisoners » de Springfield.

C’était un ornithologue autodidacte.

Il a écrit des livres et son « Digest » sur les maladies des oiseaux fut considéré comme un classique en ornithologie.

Il n’eut jamais le droit de garder des oiseaux dans sa cellule.

Il est mort en 1963.

 

 George Celino Barnes  surnommé Machine Gun Kelly ou Pop Gun Kelly de 1934 à 1951.

N°117 1934-51

A Alcatraz, Kelly se vantait constamment de plusieurs vols et meurtres qu'il n'a jamais commis.

Le directeur de la prison l'avait considéré comme un prisonnier modèle.

Il fut condamné pour l'enlèvement de Charles Urschel et il passa 17 ans dans la prison d’Alcatraz, puis fut transféré à Leavenworth en 1951.

 

 Waxey Gordon  de 1951 à 1952.

Condamné pour trafic d'héroïne et membre du gang de la Yiddish Connection,

En 1951, Gordon fut arrêté pour trafic d'héroïne et tentative de corruption car il fut pris en flagrant délit alors qu'il tenta de vendre de la drogue à un policier en civil.

Gordon (62 ans) aurait ensuite offert au détective tout son argent en échange de sa libération.

Gordon a été condamné à 25 ans de prison à Alcatraz où il décéda d'une crise cardiaque le 24 juin 1952.

 

 Frank Lee Morris  de 1960 à 1962.

N° AZ1441     

Frank Lee Morris s’est rendu célèbre pour son évasion de la haute sécurité d’Alcatraz le 11 juin 1962 avec les frères Clarence et John Anglin.

Un autre complice, Allen West devait les aider, mais il rencontra des problèmes pour sortir de sa cellule car le trou qu'il avait creusé était trop petit pour lui.

Il se blessa quand il essaya de passer à travers puis il abandonna.

Juste après l'extinction des feux, les trois fugitifs placèrent leurs mannequins rudimentaires dans leurs lits pour tromper les gardes et s’enfuirent par le tunnel creusé.

Morris et ses complices sont présumés morts noyés et n'ont jamais été retrouvés.

 

 Arthur « Doc » Barker  de 1935 à 1939.

N° 268 1935-39

Il a été membre d'un gang avec son frère et avec Alvin Karpis.

La nuit du 13 janvier 1939, Arthur Barker, Henry Young et Rufus McCain tentèrent de s'échapper mais au pied de l'île Barker fut abattu par un garde et Young et McCain sont repris.

Ils sont tous les deux immédiatement placés en isolement.

 

 Meyer Harris Cohen de 1963 à 1963 puis transféré à Atlanta.

 N° 1518 1961-63   

Mickey Cohen a travaillé pour la Yiddish Connection ayant des liens très étroits avec la mafia italienne et il a été reconnu coupable d'évasion fiscale et condamné à 15 ans à l'île d'Alcatraz.

Pendant qu'il était en prison à Atlanta, le 14 août 1963, le détenu Burl Estes McDonald a blessé Cohen avec une barre en plomb et il fut partiellement paralysé.

Après sa libération en 1972, Cohen a mené une vie tranquille avec de vieux amis et il décéda en 1976.

 

 Rafael Cancel Miranda  de 1954 à 1960.

N° 1163 1954-60    

En juillet 1954, Miranda a été envoyé à Alcatraz pour y purger six ans de sa peine.

Il a été un prisonnier modèle et il travailla dans la fabrique de brosses et servait comme enfant de chœur aux services religieux catholiques.

Ses amis les plus proches qui parlaient comme lui l’espagnol étaient ses compatriotes Portoricains Emerito Vasquez et Hiram Crespo-Crespo.

Il s'est également lié d'amitié avec Morton Sobell.

Sa famille pouvait lui rendre visite à la prison, mais il n'a pas été autorisé à voir ses enfants.

Mais sa femme a pu lui parler (en anglais) à travers une vitre en utilisant un téléphone.

Il a été transféré à Leavenworth en 1960.

 

 Ellsworth Raymond Johnson  surnommé "Bumpy" de 1954 à 1963

N°1117 1954-63     

« « Bumpy » Johnson » fut appelé le « parrain de Harlem ».
Il était un gangster afro-américain, racketteur et bootlegger à Harlem au début du 20ème siècle.

Il a été incarcéré à Alcatraz en 1954 et il y a été emprisonné jusqu'en 1963.

Il aurait également participé à la tentative d'évasion de Frank Morris, John et Clarence Anglin en 1962.

 

Photothe que 1791 Photothe que 1790 Photothe que 1788

 

 LA VIE A ALCATRAZ 

 

La plupart des 1 576 prisonniers incarcérés à Alcatraz y étaient détenus non pas pour leurs crimes mais pour leurs violences et leur grand risque d'évasion et surtout parce qu'ils refusaient de se conformer aux règles dans les autres prisons fédérales.

 

La vie à Alcatraz était très stricte et les prisonniers ne jouissaient que de quatre droits : recevoir à manger, être habillés, être logés et recevoir une assistance médicale en cas de besoin.

Tout le reste était considéré comme un privilège.

 

Mais ils avaient la possibilité de travailler, de correspondre avec l'extérieur, de recevoir des visites, de consulter la bibliothèque, d’avoir des activités comme la peinture et la musique, jouer au baseball ou au softball quelques heures le week-end.

 

Par exemple Al Capone travailla à l'usine de textile et confectionna des uniformes.

 

Les Afro-Américains furent séparés des autres prisonniers et placés dans d’autres cellules pour des raisons d’abus raciaux.

 

Le « D-Block » abritait les pires détenus et ses cellules étaient désignées sous le nom de «The Hole» dans lesquelles les prisonniers qui posaient problèmes étaient envoyés pour des périodes de punition et souvent traités brutalement.

Dans le bâtiment principal et la salle à manger les prisonniers et le personnel mangeaient ensemble trois repas par jour.

 

Dans les premières années de la prison, il était interdit aux détenus de parler pendant qu'ils mangeaient, mais cette règle a été plus tard assouplie, à condition que les prisonniers communiquent tranquillement.

 

La salle à manger avait des cartouches de gaz lacrymogène attachées aux chevrons du plafond qui pouvaient être déclenchées à distance au cas où les prisonniers se rebellaient ou tenteraient de s'échapper.

Plusieurs émeutes ont éclaté dans la salle à manger pendant l'histoire d'Alcatraz.

 

L'hôpital d'Alcatraz était juste au-dessus de la salle à manger.

Les cellules étaient relativement primitives et comprenaient un lit, une table, un lavabo et des toilettes.

 

Photothe que 1776 Photothe que 1771 Photothe que 1773

 

Les détenus n'avaient aucune intimité lorsqu'ils allaient aux toilettes et celles-ci dégageaient une forte puanteur due au rinçage à l'eau salée.

Les robinets d'eau chaude n'ont pas été installés jusqu'au début des années 1960, peu avant la fermeture de la prison.

Les prisonniers avaient l’obligation de se raser dans leurs cellules trois fois par semaine.

 

Les détenus recevaient une chemise bleue, un pantalon gris (plus tard bleu et blanc), des sous-vêtements longs en coton, des chaussettes et un mouchoir bleu.

 

Le papier toilette, les allumettes, le savon et du produit de nettoyage étaient distribués dans les cellules les mardis et samedis et les détenus pouvaient demander de l'eau chaude et une serpillère pour nettoyer leurs cellules.

 

Ceux qui tentaient de soudoyer, d'intimider ou d'agresser des gardiens de la prison, commettaient une infraction très grave soumise à punition et mis à l’isolement.

Tous les soirs, les prisonniers avaient le droit de lire des livres prêtés à la bibliothèque.

 

Lors des années 1950, les conditions des prisonniers se sont nettement améliorées.

Ils pouvaient jouer des instruments de musique tels que guitare, accordéon ou autres pendant une heure.

Al Capone a joué du banjo dans le bloc des douches.

Ils pouvaient aussi regarder des films le week-end, peindre et entendre la radio et les prisonniers ont pu parler tranquillement ensemble.

 

En 1936, la cour de récréation qui était auparavant recouverte de terre a été pavée.

Les détenus étaient autorisés à sortir dans la cour les samedis, dimanches et les jours fériés pour un maximum de 5 heures.

 

Un grand nombre de détenus profitaient de la seule occasion réelle en fin de semaine dans la cours pour converser les uns avec les autres et discuter de crimes ou de projets d’évasion par exemple.

 

P3292284 Photothe que 1789 Photothe que 1777

 

En effet, la cour était utilisée pour la tentative d'évasion la plus violente d'Alcatraz en mai 1946 quand un groupe de détenus a pu obtenir la clé dans la cour de récréation et tuer les gardes de la tour, prendre des otages et les utiliser comme boucliers.

 

L’île d’Alcatraz devait approvisionner l’eau du continent qui a été apportée par remorqueurs et péniches.

Le château d’eau contenait un volume de 950 000 litres d'eau douce.

Il servait à stocker de l'eau potable pour la boisson, de l'eau pour la lutte contre les incendies et de l'eau pour la laverie de l'île.

 

En cas d’un comportement exemplaire, les prisonniers avaient la possibilité de purger le reste de leur peine dans une autre prison fédérale du pays.

Pendant la seconde guerre mondiale, les ateliers du bâtiment « nouvelles industries » furent très productifs dans la fabrication des uniformes de l'armée et aussi de filets de cargaison et d'autres articles et en juin 1945 les pénitenciers fédéraux ont fabriqué jusqu’à 60 000 moustiquaires.

 

Photothe que 1803       Photothe que 1799       Photothe que 1794

 

 LA FIN D’ALCATRAZ 

A partir de 1952, les rapports fait par les directeurs de la prison indiquèrent clairement qu’il fallait remplacer Alcatraz, surtout pour son coût de fonctionnement qui était plus de trois fois plus cher que la prison américaine moyenne soit 10 $ par prisonnier par jour comparativement à 3 $ dans beaucoup d’autres prisons.

Mais il y avait aussi l’entretien du site qui nécessitait un budget de plus de 5 millions de dollars, réparations qui débutèrent en 1958 mais à fonds perdus.

 

Pour poursuivre l’activité d’Alcatraz, il fallait encore débourser trois à cinq millions de dollars pour une partie de sa restauration et sa maintenance.

 

Ces coûts faramineux provenaient de l’acheminement des denrées alimentaires, des vêtements et du courrier, mais surtout de l'eau douce puisque Alcatraz n'avait aucune source d’eau.

Chaque semaine, il fallait acheminer pas moins de trois millions de litres d'eau.

Le gouvernement fédéral estima finalement qu'il était plus économique de construire une prison plus moderne que de rénover et maintenir Alcatraz.

Le 21 mars 1963, le Procureur général des États-Unis Robert Kennedy a décidé de fermer définitivement les portes de la prison d'Alcatraz après vingt-neuf années de fonctionnement.

La même année, Alcatraz fut remplacé par le pénitencier de Marion dans l'Illinois.

 

Quand la prison a été fermée, les instances ont examiné plusieurs idées pour transformer l'île d'Alcatraz dont celle de construire un monument pour les Nations Unies, d'ériger une « statue de la Liberté » pour la côte Ouest ou encore d'aménager un complexe hôtelier.

Dans les années 2007/2008, la « Global Peace Foundation » proposa de raser la prison et de construire à la place un centre pour la paix mais le projet fut rejeté.

 

Finalement en 1972, le Congrès américain créa la « Golden Gate National Recreation Area » dans lequel l'île d'Alcatraz fut intégrée et elle a été classée dans le « National Register of Historic Places » en 1976 puis déclarée « National Historic Landmark » en 1986.

Alcatraz est de nos jours un site historique géré par le service des parcs nationaux.

 

Le public pouvait visiter le site de l’ancienne île prison d'Alcatraz dès 1973 et il devint très rapidement une des attractions touristiques les plus fréquentées de San Francisco avec environ 1,5 million de visiteurs par an actuellement.

Les visiteurs arrivent par bateau du Pier 33 de San Francisco et peuvent visiter les cellules du pénitencier et l'île avec un diaporama et une écoute audio avec des anecdotes d'anciens détenus, gardes et rangers d’Alcatraz.

 

             L'occupation d’Alcatraz par les Amérindiens en 1969 

   Ile                                   Lepri

 

Le 9 mars 1964, cinq étudiants sioux s’étaient introduits sur l’île pour réclamer et proclamer l’existence d’une université amérindienne mais ils avaient été rapidement expulsés et leur tentative était passée inaperçue.

 

Avant l’aube du 9 novembre 1969, un autre groupe débarqua sur Alcatraz avec 78 Amérindiens dirigés par Richard Oakes, un Indien mohawk et directeur du département des études indiennes au collège d'État de Chicago et par Grace Thorpe, une Indienne Sauk et Fox, fille de Jim Thorpe, footballeur et athlète olympique.

Le 20 novembre 1969, d'autres Amérindiens rejoignirent ce premier groupe et ils furent environ une centaine, originaires de tribus différentes.

Beaucoup d'entre eux étaient étudiants de l'université de Californie à Los Angeles.

Par une déclaration, ces Amérindiens revendiquèrent leur droit ancestral d’Alcatraz : « Nous tenons le Rocher » (We hold the Rock) en proposant d'acheter Alcatraz avec des perles de verre et des chiffons de toile, comme les Blancs l'avaient fait pour Manhattan, 300 ans auparavant.

 

Ils exigeaient aussi la création d'un centre culturel et universitaire à Alcatraz qui devait leur inculquer, dans leur langue, une éducation selon leur culture, leurs pratiques cérémonielles et leurs croyances.

 

En occupant Alcatraz, les Amérindiens ont réussi à attirer l'attention de millions d'Américains et d'étrangers sur leurs problèmes.

Pendant l’occupation de l’île, un incendie détruisit cinq des bâtiments.

Les autorités ont mis 1 an ½ pour les déloger en leur coupant l'eau, l'électricité et le téléphone et finalement prendre l'île d'assaut en expulsant les 15 derniers Amérindiens le 10 juin 1971.

 

De nos jours, les Amérindiens de l'« International Indian Treaty Council » organisent des cérémonies sur l'île, notamment les Sunrise Gatherings, le jour de Christophe Colomb et à Thanksgiving.

 

Photothe que 1795    Les évasions les plus marquantes d’Alcatraz : 

 

Compte tenu de la haute sécurité et de l'emplacement d'Alcatraz dans les eaux froides et les forts courants de la baie de San Francisco, les autorités de la prison croyaient qu'Alcatraz était une prison à l'épreuve des évasions.

La sécurité dans la prison était très stricte avec la vérification constante des barreaux, des portes, des serrures, des appareils électriques et d'autres zones.

L'île était entourée de tours de garde (dont la plupart ont été depuis démolies) qui étaient fortement gardées pour éviter que les détenus ne s'échappent.

La cour de récréation et d'autres parties de la prison étaient entourées d'une clôture de plus de 7m de haut surmontée de barbelés pour que les détenus ne tentent pas de s'échapper pendant leur sortie.

Tous les jours, les prisonniers étaient comptés 13 fois.

La porte d'entrée était faite d'acier et il était pratiquement impossible pour les prisonniers de s'échapper.

  

Lmpo        Et pourtant : 

(Source Wikipedia)

Pendant les 29 ans de fonctionnement de la prison d’Alcatraz de 1934 à 1963, 36 détenus ont essayé de s'évader lors de 14 tentatives différentes.

Sur ces 36 évadés, 23 furent rattrapés, 6 furent tués par balle et 5 se sont enfuis par la mer et ne furent jamais retrouvés et présumés noyés.

 

Deux prisonniers furent exécutés dans une chambre à gaz de la prison d'État de San Quentin (Californie) pour leur rôle dans la mort d'un gardien durant leur tentative d'évasion d'Alcatraz du 2 au 4 mai 1946, ce que l'on appela plus tard la bataille d'Alcatraz.

Officiellement, aucun détenu n'est jamais parvenu à s'évader totalement d'Alcatraz en rejoignant le continent.

 

Une des évasions les plus remarquables d'Alcatraz est la fuite dans la nuit du 11 juin 1962 de trois prisonniers du pénitencier et prison fédérale de haute sécurité, Frank Morris, les frères Clarence et John Anglin.

Ils prennèrent la fuite à bord d'un radeau de fortune après avoir creusé le mur de leur cellule.

Allen West, un quatrième complice, n'a pu se joindre à eux en raison d'un contretemps, car le trou qu'il a creusé était trop petit pour lui.

Il se blessa quand il essaya de passer à travers et il abandonna puis il commença à creuser un peu plus le contour de la grille pour terminer à 2 h du matin.

 

Malgré l'important dispositif pour les capturer, ils ne seront pas retrouvés.

Les enquêteurs supposèrent qu'ils se sont noyés dans la baie de San Francisco.

Malgré cette hypothèse, les trois fugitifs laissés pour morts restèrent toujours recherchés par les autorités.

 

P1010181 Dsc03511 Photothe que 1770

 

 

 Les 14 évasions d'Alcatraz entre 1934 et 1963

sont des épisodes souvent rocambolesques

 Les voici : 

 

 

27 avril 1936 : tandis qu'il brûle des détritus dans l'incinérateur de l'île, Joe Bowers commence à forcer les grillages au bord de la rive.

Après avoir refusé de se rendre et de faire demi-tour, il est abattu par un gardien depuis la tour de garde de la route ouest.

Le détenu fait alors une chute de 15 à 30 mètres sur le rivage. Il meurt de ses blessures.

 

16 décembre 1937 : pendant qu'ils travaillaient, Theodore Cole et Ralph Roe réussissent à s'évader de leur cellule et disparaissent dans la baie.

Même si une tempête fait rage ce jour-là et que les courants sont forts, certaines personnes pensent qu'ils ont pu s'en sortir.

Jamais retrouvés, ils sont officiellement portés disparus et présumés noyés.

 

23 mai 1938 : James Limerick, Jimmy Lucas et Rufus Franklin attaquent un garde non armé qu'ils tuent à l'aide d'un marteau.

Les fuyards sont rapidement stoppés par les tirs des gardiens.

Limerick meurt tandis que Lucas et Franklin sont condamnés à des peines de prison à perpétuité.

 

13 janvier 1939 : Arthur « Doc » Barker (l'un des quatre fils de Kate Barker), Dale Stamphill, William Martin, Henri Young et Rufus McCain s'échappent de leur cellule en unité d'isolement. Ils sont interceptés sur le rivage ouest.

Martin, Young et McCain se rendent tandis que Barker et Stamphill sont neutralisés par balle.

Plus tard, Arthur Barker meurt de ses blessures.

Le film « Meurtre à Alcatraz » est basé sur ces faits.

 

21 mai 1941 : Joe Cretzer, Sam Shockley, Arnold Kyle et Lloyd Barkdoll prennent plusieurs gardiens en otage.

Cependant, ils renoncent à leur tentative d'évasion après avoir été persuadés qu'il était impossible de s'échapper d'Alcatraz.

 

15 septembre 1941 : pendant sa session de travail au centre des déchets de l'île, John Bayless tente de s'échapper.

Peu après s'être introduit dans l'eau froide de la baie, il renonce. Au cours de son jugement, il réessaye de s'évader, sans succès.

 

14 avril 1943 : James Boarman, Harold Brest, Floyd Hamilton et Fred Hunter prennent deux gardiens en otage et en profitent pour s'échapper; mais un des otages réussit à prévenir les autres gardiens.

Le feu est ouvert sur les fuyards qui nagent au large.

Tandis que Hunter et Brest sont tous deux appréhendés sans problème, Boarman est tué par balle (son corps a instantanément coulé et n'a pu être repêché) et Hamilton est présumé noyé… avant qu'il ne soit retrouvé par des gardiens à Alcatraz vers où il avait fait demi-tour.

 

7 août 1943 : Huron « Ted » Walters disparaît de la laverie. Il est capturé sur le rivage avant qu'il ne puisse tenter de rejoindre la baie de San Francisco.

 

31 juillet 1945 : dans une des tentatives d'évasion les plus ingénieuses, John Giles tire avantage de sa fonction de déchargeur de bateaux aux docks de l'île.

Ce jour-là, il déchargea du matériel militaire envoyé à Alcatraz pour être nettoyé par les détenus.

Giles en profite pour subtiliser un uniforme militaire et grâce à cet accoutrement repartir avec le bateau.

Malheureusement pour lui, le bateau fait route vers Angel Island et non San Francisco comme il l'espérait.

Tout de suite déclaré manquant, il est rattrapé à Angel Island faute de pouvoir en sortir.

 

2 au 4 mai 1946 : durant cet incident connu sous le nom de « Bataille d'Alcatraz », six prisonniers tentent de prendre la fuite en maîtrisant les gardiens et en prenant possession des armes et des clés de la prison.

Durant le combat, dix-huit gardiens sont blessés et deux sont tués.

L'armée intervint le 4 mai et les corps de trois des prisonniers sont retrouvés dans la prison.

Deux preneurs d'otages sont condamnés à la peine de mort (ils sont gazés à San Quentin en 1948) et le troisième âgé de 19 ans est condamné à une seconde peine à perpétuité.

 

23 juillet 1956 : Floyd Wilson disparaît de son travail aux docks. Après plusieurs heures de recherche au bord du rivage, il est retrouvé et réincarcéré.

 

29 septembre 1958 : Durant leur travail, Aaron Burgett et Clyde Johnson s'évadent en neutralisant un gardien et s'échappent de l'île à la nage.

Clyde Johnson est capturé ; mais après de longues recherches son compagnon d'échappée n'est pas retrouvé.

Ce n'est que deux semaines plus tard que le corps d'Aaron Burgett est repéré en mer.

 

Photothe que 1781 Photothe que 1780 Tete

 

11 juin 1962 : Rendue célèbre par le film L'Évadé d'Alcatraz avec Clint Eastwood, l'évasion de Frank Morris et des frères John et Clarence Anglin reste un mystère.

Disparus de leur cellule dans la nuit et de la prison via les bouches d'aération, on ne put jamais les retrouver.

Ils partent sur un radeau gonflable de leur fabrication.

C'est seulement au petit matin que les gardes s'aperçoivent de leur évasion ; leurs cellules sont vides et leur absence dissimulée par des têtes de mannequins fabriqués en papier mâché.

Le FBI lance alors l'une des plus grandes chasses à l'homme jamais entreprises — sans succès.

Des effets personnels (vestes, lettres et photos) sont par la suite retrouvés dans la baie de San Francisco et plusieurs semaines plus tard, un corps en tenue bleue comme celui des détenus d'Alcatraz est repêché.

Mais son état de détérioration est tel qu'il ne put jamais être identifié.

Frank Morris, John et Clarence Anglin ont été officiellement portés disparus et présumés noyés.

La cellule des évadés est reconstituée lorsque l’on visite la prison, notamment les trois cellules avec les mannequins et les bouches d'aération forcées.

En 2009, on voit encore un avis de recherche des trois évadés, avec leurs visages vieillis informatiquement, qui semble destiné surtout à entretenir un mythe folklorique.

Roj Autr Lit 

                                                                Frank Morris / les frères John et Clarence Anglin

 

16 décembre 1962 : John Paul Scott et Darl Parker scient les barreaux de leur cellule et sautent à l'eau.

Parker est par la suite retrouvé sur un rocher près de l'île tandis que Scott qui a tenté de nager jusqu'à San Francisco est déporté vers le large avant d'être lui aussi retrouvé vers Fort Point par des adolescents.

Souffrant d'hypothermie, il est transféré dans un hôpital militaire avant de retourner à la prison d'Alcatraz.

 

Dscn9883      Photothe que 1803      Dscn0921 

 

Une des légendes d'Alcatraz raconte qu'il est impossible de s'évader de l'île par la nage à cause des requins.

En réalité, il y a bien des requins dans la baie de San Francisco, mais aucune espèce mangeuse d'homme.

Le principal obstacle pour les fuyards est la température basse de l'eau (environ 10-12 degrés) ainsi que les forts courants qui entraînent vers le large et aussi la distance au continent (deux kilomètres).

 

En 1934, une jeune fille a réussi la traversée pour prouver aux autorités fédérales que celle-ci était possible.

Plusieurs nageurs ont depuis réussi à rejoindre la ville depuis l'île, notamment un garçon âgé de sept ans, le 22 mai 2006, qui a accompli la traversée en quarante-sept minutes.

Une épreuve sportive de natation, très encadrée, est organisée chaque année.

 

Une personne entraînée et conditionnée peut sans doute survivre à l'eau froide et parcourir la distance de la traversée tout en remontant les courants.

En revanche, pour les prisonniers, qui n'ont aucun entraînement, aucun contrôle sur leur régime alimentaire et pas de conditions de vie optimales, les chances de succès sont faibles.

De plus l'administration pénitentiaire faisait prendre systématiquement des douches chaudes aux détenus afin qu'aucun d'entre eux ne puisse s'accoutumer à l'eau froide.

A ce jour, aucun détenu n'a d'ailleurs jamais réussi officiellement à rallier San Francisco.

 

  Dsc03516 1 

 

           FILMOGRAPHIE 

        Evade alcatraz    L’évadé d’Alcatraz (1979) 

        (Escape from Alcatraz)

 Le film raconte la tentative d'évasion de Frank Lee Morris avec les frères Clarence, John Anglin et Chester « Doc » Dalton.

Il sous-entendait que l'évasion avait réussi.

Film de Don Siegel qui fut interprété par Clint Eastwood , Fred Ward, Jack Thibeau et Roberts Blossom sous le nom respectivement de Frank Morris, John Anglin, Clarence Anglin et Chester « Doc » Dalton.

 

 Rock (1996) 

(The Rock)

Film de Michael Bay avec Sean Connery, Nicolas Cage, Ed Harris

 

 X-Men : L'Affrontement final (2006) 

(X-Men : The Last Stand)

Un film d’action, d’aventure et de science fiction.

Film de Brett Ratner avec Hugh Jackman, Patrick Stewart, Ian McKellen

 

 Le Prisonnier d'Alcatraz (1962) 

(Birdman of Alcatraz)

Film de John Frankenheimer avec Burt Lancaster, Karl Malden, Thelma Ritter

 

 Le Point de non retour (1967 )

(Point Blank)

Film policier de John Boorman avec Carroll O'Connor, Lloyd Bochner, Michael Strong

 

 Le Livre d'Eli (2010 

(The Book of Eli)

Film de science fiction et d’action de Albert Hughes et Allen Hughes avec Denzel Washington, Gary Oldman, Mila Kunis

 

 Mission Alcatraz (2003) 

(Half Past Dead)

Film d’action et policier de Don Michael Paul avec Steven Seagal, Ja Rule, Morris Chestnut, Nia Peeples, Tony Plana, Kurupt.

 

 Mission Alcatraz 2 (2007) 

(Half Past Dead 2)

Film de Art Camacho avec Bill Goldberg, Kurupt, Jack Conley, Robert Madrid, Joe Perez, Alona Tal.

 

 Alcatraz (Série) (2012) 

Réalisé par Jack Bender avec Sarah Jones, Jonny Coyne, Jorge Garcia.

 

 Meurtre à Alcatraz (1995) 

Film de Marc Rocco avec Christian Slater, Kevin Bacon, Gary Oldman.

 

 L'Inspecteur ne renonce jamais (1977) 

Film de James Fargo avec Clint Eastwood, Harry Guardino, Tyne Daly.

 

 Quand Harriet découpe Charlie ! (1993) 

Film de Thomas Schlamme avec Mike Myers, Nancy Travis, Anthony LaPaglia.

 

……….

Photothe que 1768 P1010344 P1010184

 

                 THE END 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 20/03/2018