BURNING MAN

 

     ARTICLE DE ROLAND ROTH           Dmdpoi

 

Apanneau  BURNING MAN  / BLACK ROCK CITY 

 

Burning Man est une grande manifestation, un genre de festival, une rencontre artistique spéciale qui se tient chaque année lors de la dernière semaine du mois d’août dans le désert de Black Rock au Nevada car le premier lundi de septembre, le Labor Day, est férié aux États-Unis. 

Burning man se traduit en français par « homme qui brûle ».

C’est le rassemblement d’une grande communauté, une ville temporaire, un genre de mouvement culturel très spécial et excentrique, une célébration de création artistique réunissant plus de 80 000 personnes actuellement.

Dans cette ville utopique et éphémère, pendant une semaine, les limites n’existent plus lors de ce festival déjanté extrêmement célèbre aux Etats-Unis.

La règle principale et essentielle de cette manifestation veut qu’une fois fini, on n’y trouve plus aucune trace car elle est basée sur l’écologie et toutes les créations artistiques sont en grande partie faites à partir de matériaux de récupération.

En 1986, un certain Larry Harvey, alors jardinier paysagiste, a décidé de brûler un mannequin géant sur la plage de Baker Beach en face du Golden Gate Bridge à San Francisco. 

En effet, cette manifestation annuelle connue sous la dénomination de Burning Man a commencé comme un feu de joie rituel du solstice d’été de 1986 lorsque Larry Harvey, Jerry James et quelques-uns de leurs amis s’étaient réunis sur la plage de Baker Beach pour y brûler une effigie de forme humaine en bois d’une hauteur de 2,4 mètres ainsi qu’une statue de chien en bois de taille plus petite. 

Comme les gens étaient accourus pour assister à ce spectacle, Harvey a été convaincu que cette cérémonie pourrait être renouvelée.

 

Mais cette manifestation pourrait avoir ses racines ailleurs. 

Depuis plusieurs années, bien avant 1986, la sculptrice Mary Grauberger qui est une amie de Janet Lohr, la compagne de Larry  Harvey, rassemblait déjà ses adeptes, environ 35 personnes autour de bûchers de solstice d’été sur la plage de Baker Beach.

Et c’est donc quand Grauberger cessa d’organiser ce rassemblement que Larry Harvey et Jerry James reprirent le flambeau en construisant une effigie en bois de dimensions beaucoup plus modestes et plus simple que le faste de néons et de lumières des Burning Man récents.

En 1987, la hauteur de l’effigie à brûler s’éleva déjà à 4,6 mètres et en 1988 elle avait atteint environ 12 mètres avec 80 participants. 

Larry Havey choisit d’utiliser le nom de « Burning Man » avec 200 participants.

 

 Bm Burma Burnign m

 

En 1990, l'événement a été déplacé en plein désert du Nevada loin de tout, un endroit très peu connu du grand public situé à quelques 150 km au nord de Reno et qui s’appelle le Black Rock Desert. 

On y créa une ville temporaire (Art Camps) permettant d’accueillir de nombreux participants, les « Burners »

Cette manifestation insolite avait été imaginée par Kevin Evans avec comme point central une effigie temporaire destinée à être incendiée. 

C’est John Law, un des fondateurs de la « Cacophony Society » qui se chargea des fonctions centrales de l’organisation. 

Dans le bulletin d’information de la « Cacophony Society », l’événement fut annoncé sous la dénomination de « Zone Trip #4, A Bad Day at Black Rock » inspiré du film éponyme Bad Day at Black Rock.

 

Avant le transfert de la manifestation au Nevada, le bûcher de San Francisco sur la plage fut interdit par la police, faute d’autorisation officielle. 

Après négociations, un compromis fut trouvé pour laisser le bonhomme monté, mais non plus incendié. Mais les organisateurs de l’événement démontèrent l’effigie en découpant à la tronçonneuse les jambes et le torse de « l’Homme » et les morceaux enlevés furent déplacés sur un autre terrain.

Un ami de Larry Harvey, Dan Miller, prit la direction de l’organisation et l’effigie fut emmenée et reconstruite à la Zone Trip #4 au Nevada.

Michael Mikel, autre actif de la « Cacophony Society », choisit pour nom Danger Ranger et créa les Black Rock Rangers, service d’ordre constitué de bénévoles destinés à prêter main-forte à la police officielle.

 

Ainsi est né Black Rock City. 

 

          

 

Par le seul « bouche à oreille », la nouvelle manifestation allait ainsi doubler son affluence année après année en accueillant à chaque fois des créateurs et artistes de plus en plus nombreux venant du monde entier.

La manifestation a été appelée la première fois Burning Man en 1991 et avait reçu une autorisation officielle de la part du BLM, le Bureau of Land Management, l'Office fédéral d’aménagement du territoire.

A la fin de 1996, Law, Harvey et Mikel ont dissous leur association et ont constitué la société Paper Man LLC (Limited Liability Company, propriétaire de l’appellation Burning Man.

Mais celle-ci céda à son tour cette appellation à la Black Rock City LLC.

 

La cité éphémère reconstituée chaque année devient, le temps de la manifestation, l'une des villes les plus peuplées du Nevada avec des participants venant d’Amérique, d'Europe et d'Asie. 

Les participants de ce drôle de festival ont une créativité débordante avec des groupes ayant certains thèmes vestimentaires avec des déguisements exubérants, des sculptures et véhicules bizarres et futuristes, des danses de toutes sortes venant de tous les coins du monde entier.

 

Sisue Zzzz 1 Isu

 

Cette fête extravagante finit à chaque fois par le bûcher d’une grande effigie humaine.

 Il existe dix préceptes, dits « principes Burning Man » qui portent sur la libre expression, l’autogestion, le bénévolat, la proscription du commerce, la créativité en commun entre autres.

En 1997 on a déjà pu voir plus de 10 000 visiteurs, mais les voitures sur le site étaient devenues trop dangereuses et il fallait imposer quelques restrictions à la circulation automobile. 

La manifestation fut donc réservée aux seuls piétons, bicyclettes et « véhicules artistiques » de tous genres. 

Il fut décidé de déménager la manifestation vers une propriété privée, le Fly ranch, sur un lac desséché et le nouveau site relevait désormais de la juridiction du comté de Washoe pour les autorisations officielles.

 

Au fil des années des règles et de nombreuses obligations et restrictions ont été introduites, telles que :

Un agencement des rues selon une grille semi-circulaire.

Une limitation de vitesse à 8 km/h.

Une interdiction de rouler en voiture, excepté pour les « véhicules mutants et artistiques » et les voitures de service.

Restrictions et impositions de normes de sécurité pour les « véhicules mutants ».

Interdiction de brûler des feux de camp et des torches dites « tiki ».

Obligation de brûler ses œuvres d’art dans le périmètre d’enceintes approuvé et prévu à cet effet.

Interdiction de lancer des feux d’artifice (pas appliqué)

Interdiction d'introduire des armes à feu.

Interdiction d'introduire des chiens.

Une autre restriction imposée aux visiteurs de ce festival étrange concerne la clôture temporaire en plastique, haute de 1,2 mètre et d’une longueur de 11 km et qui entoure la manifestation et fixe les limites d’une zone de forme pentagonale utilisée par Burning Man. 

Cette barrière s’appelle « clôture à immondices » ( trash fence ) car son but était à l’origine de capter les débris poussés par le vent en évitant qu’ils ne s’échappent des campements au cours de la manifestation. 

En 2007 quelques démêlés judicaires eurent lieu entre les organisateurs et les fondateurs au sujet de la propriété de la marque.

 

Slso Sksiso Quqi Annnnn 

    

En 2016, le temple a été construit à la main comme si c'était un vestige du passé avec une hauteur de 30 mètres par 15 de côté. 

Il est fleuri avec un grand autel intérieur et un énorme lustre au milieu et 8 autels placés autour de la cour. Il servira pour la méditation de la communauté.

Cette année-là le festival déjanté du Burning Man à Black Rock City est une ville de 60 000 personnes en plein désert du Nevada au milieu de nulle part, « the biggest and bizarre party in the world ! ».

Le ticket d'entrée coûte plus de 400 dollars (les places partent à grande vitesse) pour participer une semaine à ce fameux festival où l'argent est banni et le commerce y est interdit (même pour tout ce qui est des substances illicites !!!) et où chacun participe bénévolement aux constructions artistiques éphémères dans ce campement démesuré. 

 

Le Center Camp est situé sur la ligne médiane de Black Rock City face à l’Homme debout dans la position de 6h00 sur l’Esplanade et fait office de lieu central de rencontre pour la ville toute entière.

On y trouve aussi un service postal, un hôpital, le Center Camp Cafe, le Camp Arctica et d’autres institutions de la ville. 

On y pratique l'art de la musique, du déguisement, les performances, les spectacles, les démonstrations de tous genres, la méditation et aussi (parfois) la drogue et le sexe !! ceci afin de promouvoir le partage, la créativité et la spontanéité des participants. 

Les villages et les camps à thème se trouvent tout le long des rues situées au cœur de la cité et offrent des distractions ou des services aux participants.

 

Mpdo Flmf Eirury

 

Une section de la Playa est utilisée pour un aérodrome temporaire aménagé avant chaque édition. La piste d’atterrissage est une simple bande de terrain tassée et dépourvue de balises lumineuses.

Le Burning Man la nuit n’a plus rien à voir avec le site de jour. 

En effet, tout prend une dimension grandiose et irréelle, les créations s’illuminent de lumières phosphorescentes, l’atmosphère est alors fantastique.

 

                  

 

Les habitants de cette ville utopique du Burning Man sont cool, souriants, à l’écoute, prêts à l’entraide. 

Aucune restriction vestimentaire n’est imposée.

Dans un décor fabuleux en plein milieu du désert, les températures avoisinent tout de même les 35° à 40°C et il est préférable de prévoir une réserve d’eau d’environ 40 litres.

 

Burning Man est largement tributaire d’un grand nombre de volontaires bénévoles pour faire vivre la manifestation. 

Le travail bénévole pour Burning Man est une participation qui n’est pas rétribuée sous aucune forme ni même d’un billet d’entrée gratuit. 

Plus de 2 000 volontaires sont nécessaires pour exécuter l’ensemble des tâches pour faire fonctionner la manifestation.
Entre autres, durant l’événement, il faut des séries d’équipes composées de volontaires venus du monde entier qui se chargent des différentes tâches comme l’accueil, les guichets, les installations d’art, les navettes d’autocar, le recyclage, la radio d’information, l’éclairage, l’aéroport, etc…

 

Avvvv Bur Bu

Yyyy  Ttttt  Uuu

 

Le service d’ordre des Rangers s’occupe des activités spéciales comme l’entraînement, le nettoyage, etc… tout au long de l’année pour préparer leurs volontaires.

Les volontaires de l’Office des travaux publics doivent être sur place plusieurs semaines précédant l'événement pour réaliser la construction de la ville et ceci environ un mois avant le début de la manifestation. 

Après le Burning Man, les équipes des volontaires DPW sont transformées en escouade de nettoyeurs et passent la playa au peigne fin afin de détecter le moindre clou qui traîne et de ne laisser aucune trace sur le site.

 

          

 

Au niveau sécurité et ordre public, le site de Black Rock City est sillonné par des patrouilles de diverses autorités policières locales et de l’État du Nevada ainsi que par les gardes officiels, les Rangers du BLM. 

Le festival du Burning Man a son propre service d’ordre, les Black Rock Rangers, composé de volontaires et intervenant en médiateurs informels chaque fois qu’un conflit surgit entre les participants ou entre des participants et les forces de police officielles.

La lutte contre les incendies, les secours médicaux d’urgence, les services de santé mentale et les services liés aux communications sont assurés par les volontaires du Département des services d’urgence de Black Rock City (Black Rock City Emergency Services Department (ESD).

 

De multiples dégâts sont causés à la playa au détriment de l’environnement.

Tous les objets sur le site doivent obligatoirement être brûlés sur des plates-formes prévues à cet effet. 

Dans le temps il était permis de brûler à même le sol de la playa, mais on a mis un terme à cette pratique qui laissait des traces énormes de brûlage. 

 

 Hhhh   Burni   Pro

 

Le Bureau of Land Management, qui est chargé de l’entretien du désert, soumet l'événement à des exigences très strictes comme le nettoyage et ramassage des détritus, l’élimination au sol des cicatrices de brûlage, la réduction des poussières et la collecte des liquides tels que huile ou carburant qui se seraient écoulés des différents véhicules. 

L’équipe de remise en état de la playa (Playa Restoration Crew) du département des Travaux publics de Black Rock City (Black Rock City Department of Public Works, BRC-DPW) poursuit son activité dans le désert pendant encore quatre semaines après la fin de l'événement pour nettoyer les lieux après le démantèlement de la ville éphémère en ayant soin de ne laisser subsister aucun indice de l’événement.

L’édition 2019, avec 80 000 personnes, a eu lieu du 25 août au 2 septembre 2019 dans le désert de Black Rock avec, comme prévu par le rituel, le grand feu spectaculaire de l’énorme « bonhomme », le Burning Man « l’homme qui brûle », lors du dernier jour des festivités.

 

          

        

La popularité de Burning Man a incité d’autres groupes et organisations à travers le monde à mettre sur pied des manifestations similaires comme : 

Aux Etats-Unis

SOAK : Oregon

InterFuse : Missouri

Xara Dulzura et Fuego de los Muertos : San Diego, en Californie

Apogaea : Colorado

Playa del Fuego : Delaware

Firefly Arts Collective : Nouvelle-Angleterre

Burning Flipside : Texas

AuraMan : l’Indiana

Toast : l’Arizona

Au Canada

Hyperborea : Ontario

L'Osstidburn : Québec

Recompression : Vancouver, Colombie-Britannique

Freezer Burn : entre Edmonton et Calgary, dans la province de l’Alberta, au Canada

En Europe

NoWhere : Edition espagnole près de Saragosse. Elle compte environ 2.000 personnes.

Crème Brûlée : Edition française dans la région parisienne en 2016 puis dans la Creuse. Elle compte actuellement environ 500 à 600 personnes.

Borderland : Edition danoise en juillet.

Where the Sheep Sleep : Edition hollandaise en juillet.

En Asie

Midburn : Edition israélienne depuis 2014, il est le second plus gros festival régional du genre après l'AfrikaBurn en Afrique du Sud. Il accueille environ 8.000 personnes.

Kiwiburn : Edition néo-zélandaise à Whakamaru

En Afrique

AfrikaBurn : Edition sud-africaine située dans le Tankwa Karoo National Park, depuis 2007. Elle compte environ 11.000 personnes chaque année.

 

Burn Burning Burnin

 

L’émission de télévision française intitulée « J’irai dormir chez vous » propose la vidéo d’Antoine de Maximy sur le Burning Man. 

A voir ou à revoir ! (1h24min)

                           

           

           

 

      Dkdi   THE END    Smsp 1

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 07/02/2020