CADILLAC

 

            ARTICLE (& certaines photos) DE ROLAND ROTH

 Cadillac CADILLAC Pict0762

                                                                                                                               Miami Florida : 1991

 

Les voitures Cadillac portent le nom contreversé d’un aventurier gascon, Antoine Laumet (5 mars 1658 - 16 octobre 1730)

qui arriva en Amérique du Nord et débarqua à Port-Royal en Acadie en 1683 à l’âge de 25 ans.

 

 C’est à ce moment-là qu’il décida de changer d'identité pour devenir :

          Antoine de Lamothe sieur de Cadillac.

 

Delamothe Statue d'Antoine de Lamothe Cadillac à Detroit

photo wikipedia

 

Pour trouver son nouveau nom, il s’est inspiré d’un conseiller au parlement de Toulouse : Sylvestre d’Esparbès de Lusan de Gout, baron de Lamothe-Bardigues, seigneur de Cadillac, de Launay et du Moutet.

 

Le vrai patronyme de cet aventurier gascon était Antoine Laumet, né le 5 mars 1658 à Saint-Nicolas-de-la-Grave, actuellement dans le département du Tarn-et-Garonne.

 

Son père fut avocat au parlement de Toulouse et un protégé du cardinal Mazarin.

Sa mère était la fille d’un marchand et propriétaire terrien.

 

Antoine de la Mothe (ou de Lamothe) n’était lié à aucune famille noble en France et on n’a trouvé aucun lien ou mention concernant Cadillac dans les archives.

Il est clair que le fondateur d`une des plus grandes marques de voitures de luxe en Amérique et dans le monde a inventé son histoire dans le but de réussir en Amérique.

Il eut une ascension et une réussite rapide dans la société de la Nouvelle-France.

Il passa plusieurs années à explorer les terres de la Nouvelle-France et de la Louisiane et à faire du commerce.

Il fut Commandant du fort de Michillimakinac en 1694 et il fonda en 1701 le fort Pontchatrain du Détroit et la paroisse Saint-Anne sur la rive nord de la rivière Détroit qui deviendra plus tard la ville de Détroit dans le Michigan.

 

Après avoir été gouverneur de la Louisiane, il rentra en France où il fut nommé gouverneur de Castelsarrasin.

Il s’est donc anobli en usurpant le nom de Cadillac.

 

        LE CHÂTEAU DE CADILLAC

Cha teau des ducs d e pernons cadillac photo fabien lotte  Château des ducs d' Epernons - Cadillac

photo fabien lotte

 

La demeure des Cadillac fut construite sous Henri IV et Louis XIII.

Ce château cumule le caractère militaire et le faste de l’époque avec ses riches décors comme les cheminées monumentales, les tapisseries et les plafonds peints.

Le duc d’Epernon, cadet de Gascogne, fut le précurseur des mousquetaires et il avait une ascension fulgurante à la fin du XVIe siècle sous les rois Henri III et Henri IV.

 

Cadillac Cadillac Cadillac  Cadillac Cadillac Cadillac  Cadillac Cadillac Cadillac Cadillac Cadillac  Cadillac Cadillac Cadillac Cadillac Cadillac    

 

 

Mais c’est Henry Martyn Leland (1843 – 1932),

d'origine quaker du Vermont qui créa la marque Cadillac en 1902 à Détroit.

 

           Henry leland                        8c7486ac7d3070a1a26ee1885b75aa0c

                                   photo wikipedia

 

Leland, fut un industriel de mécanique de précision, fabricant de machines spéciales spécifiques pour tous les domaines professionnels puis de moteurs pour l'automobile.

Il mit au point le concept de l'interchangeabilité des pièces dans la construction automobile.

Il est le fondateur des deux constructeurs américains de prestige actuels :  Cadillac et Lincoln.

 

Il travailla durant sa carrière comme mécanicien renommé pour atteindre la perfection au niveau de la précision chez « Colt », puis chez « Brown & Sharpe ».

En 1890, il s’installa ensuite à Détroit avec sa famille.

Il y fonda sa première entreprise personnelle avec deux associés, la société L&F (Leland & Faulconer).

 

La firme fabriqua entre autres des cardans de transmissions pour les bicyclettes de “Pope et Pierce”, des moteurs à vapeur pour la compagnie de Tramways de la ville de Détroit, des moteurs à pétrole pour les bateaux de Frank Dimmer, puis en 1901, pour l’automobile et Oldsmobile, elle rendit plus silencieuse la boite à vitesse.

Puis par la suite, la société fabriqua le nouveau moteur monocylindre de 4 ch à la place des frères Dodge.

 

Au cours de sa carrière, Leland fut le président de la SAE (Society of Automotive Engineers), ainsi que de la Ligue des citoyens de Detroit (Detroit Citizen's League).

 

Sous-traitant d’Oldsmobile, il leur proposa un nouveau moteur de sa conception, plus efficient que celui d’origine.

 

Oldsmobile refusa, mais entretemps Leland fit la connaissance d’investisseurs qui finançaient les premiers pas du constructeur Henry Ford.

 

En août 1902, Leland fut ravi de pouvoir construire sa propre marque d’automobile avec son associé Robert Faulconer, en reprenant l’usine de Detroit de William M.Murphy et Lemuel W.Bowen, une entreprise de construction automobile fondée en association avec Henry Ford.

Suite à la liquidation de leur société, la « Henry Ford Company » (ex Detroit Automobile Company), le responsable technique, Henry Ford, a claqué la porte.

  

      Kk                    Cadillac model k 05

 

L’histoire de la marque Cadillac commença à ce moment-là.

 

La célèbre marque automobile américaine prendra le nom de Cadillac en 1902, à la suite des commémorations du bicentenaire de la fondation de Détroit par le sieur Antoine de Lamothe-Cadillac.

 

En 2001, pendant les commémorations du tricentenaire de la ville, une statue est érigée en son honneur.

 

Le 22 aout 1902, la « Détroit Automobile Company » changea son nom en « Cadillac Automobile Company ».

 

Les armoiries furent inventées tout comme le nom de Lamothe-Cadillac.

Les armoiries ont été créés en associant celles du baron de Lamothe-Bardigues et en les mélangeant à d’autres armoiries !

De nos jours, le logo de Cadillac est une version avec des formes bien plus stylisées.

      

                           Rr 1 

 

La marque et son blason ont été enregistrés le 18 août 1905, puis la marque fit l'objet d'un dépôt légal le 7 août 1906 sous le numéro 54 931.

 

Les études de la voiture Cadillac démarrèrent en septembre 1902 chez L&F sous la direction de Henry Leland.

Le premier prototype fut présenté le 17 octobre 1902 et il a été essayé par Wilfried Leland, le fils d'Henry Leland et par Alanson P. Brush.

 

Cette première Cadillac n'est finalement pas une voiture de luxe.

Il s’agit d’une petite voiture à moteur monocylindrique horizontal qui fut placé sous le plancher, dotée d’une transmission planétaire à deux vitesses et d’une transmission aux roues par chaînes.

Elle possèda un moteur à un cylindre de 1,6 litre développant 10 ch (7 kW) et a été surnommée «Little Hercules».

La voiture pouvait atteindre 70 km/h et consomma 10 litres d'essence aux 100 kilomètres.

 

Deux autres prototypes ont été construits pour une présentation officielle au salon de l'automobile de New York en janvier 1903.

 

William E. Metzger, le directeur commercial de la société, s’improvisa comme vendeur sur le stand.

 

La Cadillac coûta 750 $, soit 100 $ de plus que l'Olds Curved Dash mais très en dessous des 1 250 $ de la Packard B et très loin des 5 000 $ de la Pierce Great Arrow.

 

La première voiture est vendue à un acheteur de Buffalo (NY) et la seconde à un acheteur de Chicago.

 

Metzger est très vite submergé de commandes suite à l'apparence soignée de la voiture et aussi à la réputation de son concepteur.

Leland est surnommé «Master of Precision».

 

A la fin de ce salon, Metzger peut se vanter d’avoir enregistré 2 286 commandes fermes (les acheteurs avaient versé 10 $ d'arrhes). Il apposa un panneau «Sold Out» sur la voiture exposée pour dire que toute la production de l'année a déjà été vendue.

 

             Cadillac model a 1902 6829587611  Cadillac Modèle 1902

 

La vraie commercialisation commença au début de l’année 1903.

La voiture est d’excellente qualité et remarquable.

 

On en construit 2.500 exemplaires dès la première année de sa sortie.

 

La qualité et surtout la standardisation des pièces seront mises en avant en 1908 à Brooklands par l’importateur Cadillac en Angleterre.

Celui-ci fit démonter entièrement trois Cadillac, en mélange les pièces et en les faisant remonter. Tout s’emboîtait merveilleusement et les voitures fonctionnaient sans aucun défaut.

 

Le Royal Automobile Club décerna à Cadillac  le « Dewar Trophy ».

 

C’est Oldsmobile qui fut à l’époque le principal constructeur américain de voitures avec une production de 165 voitures par mois.

 

Cadillac eut un immense succès et l'usine dut refuser 1 500 commandes l'année suivante pour ne pas être totalement saturée.

Leland décida alors de transférer ses meilleurs ingénieurs de L&F à Cadillac et de fabriquer toutes les pièces de la Cadillac afin de ne plus dépendre de tous les sous-traitants.

 

                 

 

En novembre 1905, les deux firmes fusionnèrent pour devenir la « Cadillac Motor Car Company » et Henry Leland sera son directeur général tandis que Wilfrid Leland sera l’assistant du trésorier William Murphy.

 

En 1905, un modèle plus important fut construit, une quatre cylindres type G.

 

On garda la transmission planétaire avec trois vitesses et une transmission finale par cardan.

 

156 exemplaires de ce modèle seront vendus en 1905 (et 4.000 monocylindres la même année).

 

En 1906, la première Cadillac quatre cylindres, le type G  1906 fut vendue.

 

En 1907, une nouvelle quatre cylindres aura une boîte de vitesse classique.

Cadillac construira 1.600 modèles à quatre cylindres cette année-là.

 

       1921 cadillac suburban                        Cadillac v 16 roadster 1930

                                Cadillac Modèle 1921                                                               Cadillac  Modèle 1930

 

En décembre 1908, Leland abandonna les moteurs monocylindres et lança la première Cadillac à moteur 4 cylindres, la Cadillac Model Thirty.

 

Dès 1908, William Crapo Durant, un homme d’affaires brillant qui a été le fondateur de la General Motors, s’intéressa à Cadillac.

 

Il posséda déjà Buick (depuis 1904), Oldsmobile et une multitude de petits constructeurs artisanaux.

 

Durant a eu l’idée de créer une gamme de produits diversifiés en regroupant plusieurs marques fabriquant chacune une voiture sur un créneau précis du marché.

 

Les bénéfices réalisés par Buick lui permettront d’acheter la société Olds Motor Work qui construisit l’Oldsmobile et aussi la firme Oakland.

Il y eut d’âpres négociations avec les Leland pour l’acquisition de la marque Cadillac afin d’en faire sa division de voitures de luxe.

 

Au départ, 3 millions de dollars étaient proposés pour le rachat.

Leland laissa à son fils Wilfred le soin de diriger les négociations avec Durant.

Après une proposition à 3,5 millions de dollars, Durant refusa l’offre.

Six mois plus tard et après avoir gagné le « trophée Dewar » et suite au succès de la Thirty, Wilfred Leland demanda 4,25 millions de dollars.

Après les hésitations de Durant, une troisième offre est faite à 4,5 millions de dollars.

La transaction sera finalement conclue le 29 juillet 1909 pour un montant de 5 669 250 dollars.

 

Les Leland, père et fils, ont continué de diriger la firme comme si elle leur appartenait toujours.

 

En 1909, la marque se concentra sur un seul modèle, le type 30, avec un moteur de 3,6 litres qui se vendit à 6 000 unités et sera fabriqué jusqu’en 1914 en le perfectionnant d’année en année.

 

C’est en 1914 que sortira de chaîne le fameux modèle  « Type 30 » suivi chaque année d’améliorations technologiques complémentaires comme l’éclairage, le démarreur-dynamo.

C'est Charles Kettering (né en 1876) qui inventa le démarreur électrique développé par sa société DELCO (Dayton Engineering Laboratories Company), une innovation qui ne provenait pas des bureaux d'études de Cadillac.

 

   280px cadillac v8 1936 dutch license registration ah 75 44 pic4                   1938 lincoln k v 12 lebaron convertible sedan fvl    

                    Cadillac Modèle 1936                                                          Cadillac Modèle 1938

 

En 1913, Cadillac fabriqua quelques exemplaires d’automobiles pour enfants.

 

Elles furent propulsées par un moteur électrique et furent très chères et réservées à une clientèle très riche.

Le Prince Olaf de Norvège posséda un de ces exemplaires.

 

En 1914, Cadillac abandonna le moteur à quatre cylindres et embaucha un nouvel ingénieur nommé Mc Call White pour se consacrer uniquement aux moteurs à 8 cylindres en V.

En 1914, son moteur permit à Cadillac d’approcher les 100 km/h.

 

Ce type de moteur, qui exista depuis 1903, fut une invention française car Clément Ader puis Alexandre Darracq en produisirent de façon artisanale.

Puis, en 1910, c’est la société De Dion-Bouton qui en fabriqua une petite série.

 

La Cadillac V8 apparaît en septembre 1914 sous le nom de « Type 51 » et fut la première Cadillac de grand luxe munie d’un V-8 de 5,15 litres développant 70 ch à 2400 tr/mn et d’une boîte avec trois vitesses.

La conduite est à gauche de série et à droite sur demande.

 

Ce modèle eut un énorme succès et Cadillac en fabriquera 13.000 exemplaires la première année, plus de 20 000 l’année suivante en 1915 et 18.000 du type 55 en 1917.

 

Un journaliste américain fit la remarque que « Leland vient de réaliser pour les riches ce que Ford a fait pour les pauvres », une voiture unique pour tous.

Le modèle V8 servira à l'état-major lors de la première guerre mondiale.

 

En 1917, le gouvernement américain demanda à Leland de produire le moteur V8 de Cadillac sous une forme modifiée en tant que moteur d’avion qui fut baptisé « Liberty ».

 

Mais le président de la General Motors refusa que sa division Cadillac produise ce moteur.

Ce désaccord entraîna la démission des Leland en juin 1917.

Henry et Wilfred Leland obtiendront un prêt fédéral pour construire une usine destinée à produire le moteur « Liberty ».

 

Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2  Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2  Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 

 

Henry Leland, à l’âge de 74 ans, va fonder la « Lincoln Motor Company ».

 

Cette société a tiré son nom en hommage à Abraham Lincoln, le 16e président des États-Unis mais aussi le premier homme politique pour qui Leland avait voté.

 

 1931 lincoln model k 14624998668 1924 lincoln limousine 1938 lincoln k v 12 lebaron convertible sedan fvl

               Lincoln Modèle 1931                                        Lincoln Modèle 1924                                         Lincoln Modèle 1938

 

En six mois, Lincoln emploiera 6 000 personnes et deviendra un des plus importants fournisseurs de moteurs d’avion.

 

A la fin de la guerre 14/18, Leland n’avait pas pu rembourser l’ensemble de son prêt et il n’aura plus de commandes.

Il décida de reconvertir son usine qui s’appellera « Lincoln MotorCar Company » en construisant avec un nouveau prêt de 6 millions de dollars une voiture de luxe à moteur V8 similaire à la Cadillac : la Lincoln L (« L » comme « Leland »).

 

La Lincoln L a été une voiture performante mais son prix élevé de 5 000 dollars limita sa diffusion et les premières livraisons ont des retards importants.

En 1920, des problèmes financiers obligèrent Leland de trouver un repreneur qui sera le concurrent : Henry Ford.

 

1978 lincoln town car 03 07 lincoln town car 1973 lincoln mark iv front left 1

             Lincoln Modèle 1978                                                                                                                      Lincoln Modèle 1973

Henry Ford n'était pas trop enthousiaste pour reprendre l’usine Lincoln mais après des hésitations et l’insistance de sa famille, il accepta de racheter Lincoln le 4 février 1922.

 

La société Lincoln était devenue le principal concurrent de Cadillac.

 

Henry Leland restera le président de la société, mais Edsel Ford deviendra le vice-président.

Leland ne supportera pas l’ingérence des méthodes de Ford et le 13 juin 1922 il démissionna pour prendre sa retraite.

 

Henry Martyn Leland est mort à Détroit le 26 mars 1932 à l'âge de 89 ans

 

Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2  Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2  Ceafl14 gif copie 2Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2  Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2 Ceafl14 gif copie 2  

 

 

Pict0004 1972 presidential limousine washington dc 1  Pict0005 

photo RR - Président Kennedy                                                                                                             photo RR. - Président Eisenhover

limousine de son assassinat à Dallas                                                                                                   (musée Henry Ford à Detroit)

(musée Henry Ford à Detroit)

                                         des limousines présidentielles américaines ......

Limousine clinton                  W453 288841 1984 cadillac fleetwood seventyfive pres limo

             Président Clinton

 

     Animated gif cars 15

          Mais revenons à Cadillac :

 

En 1917, avec l’entrée en guerre des États-Unis, 2 095 Cadillac V8 débarquèrent en Europe.

Une partie était destinée aux officiers américain, une autre aux armées Canadiennes et Britanniques.

La revente supposée de ces voitures restées en France après la guerre sera à l'origine de la fameuse affaire Seznec.

 

Après la guerre 14/18, les salariés des usines Cadillac offrirent au général Pershing une Cadillac Suburban dont chaque pièce sera marquée de la mention « Pour la voiture du Général Pershing » et portant un drapeau américain.

 

La première génération de Cadillac V8 après-guerre est produite jusqu’en 1923, à travers les Type 53, 55, 57, 59 et 63.

Avec 191 352 exemplaires produits, la première Cadillac V8 établit définitivement la réputation de qualité de la marque.

 

En 1924, la Cadillac V-63 aura des freins sur les quatre roues et un vilebrequin mieux équilibré ce qui permit au moteur de développer 80 ch.

La production dépassa alors 35.000 unités cette année-là.

 

En 1925, Lawrence P. Fisher, un des sept fameux frères carrossiers, deviendra président de la firme Cadillac.

 

En 1926, avec un prêt de 5 millions de dollars, il doublera la capacité de production.

Owen Nacker concevra un moteur entièrement nouveau.

 

En 1926, la voiture changea de dénomination et deviendra la « 314 ».

 

En 1927, le modèle évolua en série 314-A.

C’est la première Cadillac qui va changer le « design » automobile grâce à un jeune dessinateur californien, Harley J. Earl, qui adopta une approche novatrice qui va déterminer les règles de base du design automobile.

Il créa des voitures complètes en dessinant tous les éléments de carrosseries et d’accastillage pour qu’ils s’harmonisent ensemble le plus possible.

 

Toujours en 1927, Earl est repéré par Fred Fisher qui lui proposa de venir à Détroit pour concevoir le design de la petite sœur de la Cadillac, la nouvelle « La Salle ».

 

Il s’inspira fortement de la Hispano-Suiza française.

 

Présentée en mars 1927, la voiture est un succès avec

10 767 exemplaires produits au cours des 9 mois restants.

 

Le président de la General Motors qui soutenait le projet La Salle, Alfred P. Sloan, invita alors Earl à travailler à plein temps pour la GM.

Le premier grand travail de Earl fut de créer une gamme de 50 carrosseries destinées aux Cadillac et aux La Salle de 1928.

La production de 1927 atteignit 36 369 exemplaires.

 

La Salle devait être une petite Cadillac, mais finalement c’est la Cadillac qui devint une grande La Salle.

 

En 1928, la Cadillac « 341 » aura un moteur d’une cylindrée de 5,6 litres.

La ligne de la voiture s’affinera pour s’inspirer de celle de La Salle.

La V-8 sortit en 1929 avec 18 100 unités produites.

 

En 1930, après le moteur V8, un V12 et un V16 avec 175 ch sous le capot fut conçu.
Ce modèle, une voiture Cadillac de grand luxe, sera un grand succès avec plus de 3250 exemplaires vendus la première année.

Lors des années 1930, la marque sortira les fameuses séries 60 et 70/75 avec leurs moteurs V8 qui seront le fer de lance principal de la marque.

 

En 1932, les carrosseries seront allongées et abaissées et le moteur de 5,8 litres sera augmenté à 115 ch.

Sa production n’est alors que de 2.700 unités.

 

En 1934, la voiture avec les moteurs V-12  et V-16 sera équipée d’un tout nouveau châssis.

 

En 1936, Cadillac sortit ses V-8 en deux séries, la série 60 de 5150 cc et 125 ch et la série 70/75 de 5550 cc et 135 ch qui perpétueront la tradition Cadillac classique.

 

En 1936, on produisit 6 700 exemplaires de la série 60 et 5.200 des autres modèles.

 

A partir de 1937, toutes les Cadillac auront le gros moteur.

 

A partir de 1938, le levier de vitesses sera placé au volant.

La V-16 reviendra en 1938 avec un nouveau moteur plus simple, à soupapes latérales, de 7 litres et 185 ch et elle sera définitivement arrêtée en 1940.

 

En 1940, on comptera 22 000 unités produites.

 

En 1941, la transmission automatique Hydramatic peut s’obtenir sur option.

 

Les nouveaux modèles de 1941 affirment véritablement le statut de Cadillac comme symbole absolu du luxe en Amérique.

 

 

Intéressons-nous à la sous-marque de Cadillac :  LA SALLE (1927 – 1940).

 

1935 lasalle four door touring sedan 9682080887 1 La salle series 39 5067 convertible coupe 1939 1 La salle series 345 b convertible coupe 1932 1

                Lasalle Modèle 1935                                           Lasalle Modèle 1939                                       Lasalle Modèle 1932      

 

Au cours des années 1920, la General Motors chercha un créneau entre la classique Buick et la coûteuse Cadillac.

 

On décida alors de créer une sous-marque de Cadillac qui prendra le nom de La Salle.

 

Ce nom vient de l’explorateur français Cavelier de La Salle.

René-Robert Cavelier de La Salle est né à Rouen le  et il est mort le près de Navasota, dans la colonie française de Louisiane, actuellement dans l'État du Texas.

Il fut un Explorateur qui a parcouru la région des Grands Lacs des États-Unis et du Canada ainsi que le fleuve Mississippi découvrant les territoires situés entre le Saint-Laurent au Canada et le delta du Mississippi en Louisiane actuelle.

 

La première voiture La Salle fut conçue par le principal styliste de la General Motors, Harley J. Earl et a été présentée au printemps 1927.

 

La mécanique est dérivée de celle de la Cadillac mais sa cylindrée est réduite à 4,9 litres.

 

Sa carrosserie fait sensation.

Sa ligne générale ressemble à la Cadillac mais elle est plus affinée, donc plus élégante et plus légère.

 

Elle fut baptisée série 303 et sera produite à 12 000 exemplaires dès la première année.

 

En 1929, la version 303 a été remplacée par le modèle 328 de 5,3 litres et les ventes seront en hausse.

 

En 1930, la voiture La Salle ressembla de plus en plus à la Cadillac, les moteurs ont la même cylindrée et la La Salle est à peine moins chère que la Cadillac.

 

En 1934, pour différencier les deux marques, la La Salle sera équipée d’un nouveau moteur à 8 cylindres en ligne de 3,90 litres, d’un nouveau châssis et d’une très belle carrosserie, de roues avant indépendantes et de freins hydrauliques.

 

En 1934, pas moins de 7 000 exemplaires de La Salle seront vendus et 13 000 en 1936.

 

La salle phaaeton 1928 1                   La salle coupe 1930 1 

                       Lasalle Modèle 1928                                                                           Lasalle Modèle 1930.  

 

En 1937, La Salle, avec son V-8 de 5,3 litres va se différencier du style Oldsmobile pour ressembler au style Cadillac.

Cette fois-ci le succès est là et on vendra 32 000 unités dans l’année.

 

La même politique est reconduite les années suivantes, mais le succès va diminuer car il n’y avait plus assez de différence entre Cadillac et La Salle.

 

L’année 1940 est la dernière année de production des voitures La Salle avec 10 300 exemplaires.
En 1941, la fabrication des La Salle est abandonnée.

 

Dans les années 1950, la General Motors relancera le nom La Salle pour des prototypes mais la production en série ne verra jamais le jour.

 

 

Revenons à Cadillac :

 

Durant la 2e Guerre Mondiale, de 1942 à 1945, les usines Cadillac travailleront pour l’armée américaine.

La production de voitures civiles sera remplacée par la fabrication de voitures blindées, de châssis pour canon de DCA et d’obusiers automoteurs.

La firme sortira notamment des véhicules blindés équipés d’un moteur V-8 et d’une transmission Hydramatic.

 

Après la guerre, Cadillac reprit sa production automobile.

 

En 1945 et 1946, la production affichait des modèles peu différents de ceux de 1942.

 

La fabrication redémarra tout doucement.

Au cours des derniers mois de 1945, la seule Cadillac disponible fut la berline de la Série 61 dont 1 142 exemplaires seulement furent fabriqués.

 

Puis, progressivement la gamme a été rétablie avec 11 modèles répartis en 4 séries.

La production totale de l’année 1946 va atteindre 29 194 exemplaires.

 

La période de 1945 à 1973 fut L’Age d’Or de l’Automobile Américaine et celle entre 1948-1953 fut l’ère des "ailerons".

 

C’est en février 1948 que la GM présenta sa première nouvelle carrosserie d‘après-guerre, qui est partagée entre Oldsmobile et Cadillac.

Cette nouvelle carrosserie adopta un style d’ailes avant et des ailes arrières avec des « ailerons » en bout.

 

En 1950, les ventes Cadillac redécollèrent avec plus de

103 000 voitures vendues grâce à de nouveaux modèles comme la série 61, la séries 62 et 75.

 

En 1950, le sportsman américain Briggs Swift Cunningham II (19 Janvier 1907 – 2 Juillet 2003) fit participer aux 24 Heures du Mans en France une Cadillac Coupé de Ville proche de la série et un engin profilé spécial avec une mécanique Cadillac et qui fut surnommé « le Monstre ».

 

Les deux Cadillac termineront à la dixième et onzième place avec des moyennes honorables.

 

Egalement en 1950, environ 103 000 voitures seront vendues.

 

A cette époque, Cadillac est la voiture de grand luxe la plus vendue au monde.

 

     Omniqjig0umhmfmg0jq3                           Dsc01629

 

En 1953, parallèlement aux véhicules de série, on vit apparaitre la première Cadillac Eldorado, un cabriolet qui sera la première voiture à posséder un pare-brise panoramique et qui sera construite à 532 exemplaires.

 

Son prix atteignit presque le double de celui d’une Cadillac de série.

 

Les modèles de 1954 auront la direction assistée et la puissance passe à 230 ch.

 

La limousine découvrable Cadillac 1956 sera utilisée par le président américain et la Maison Blanche.

 

Cadillac produira en 1957 le modèle Eldorado qui fut équipé d’un V8 de 5,9L avec une puissance de 325 ch.

 

La star de la série sera la voiture de luxe Cadillac Eldorado Fleetwood de 1967, à traction avant, roues avant indépendantes à barres de torsion et dont la vitesse de pointe dépassa les 200 km/h.

 

     1968 eldorado                     Cadillac eldorado 2008

          Cadillac Eldorado Fleetwood 1968                                    Cadillac Eldorado Fleetwood 2008

 

Ses 340 chevaux SAE font de la Fleetwood Eldorado la « traction avant » la plus puissante de la production mondiale.

Sur les 213 000 Cadillac produites en 1967, il y aura 19 730 Fleetwood Eldorado qui sortiront d’usine.

 

Cfe1b834b556217ae456540d2753c402 Cadillac de ville cabriolet 1968 3 Cadillac deville convertible

                                                                                                                              Cadillac Modèle Deville

 

Puis sortiront les voitures de série Calais et Deville avec une motorisation de plus en plus importante mais la production déclinera à partir de la crise pétrolière de 1973.

 

La marque sortit des moteurs réduits à 7,0L et une petite voiture du nom de Cimarron sera lancée.

 

En 1970, la Cadillac Eldorado sera équipée d’un moteur V-8 de 8,2 Litres et développera une puissance de 400 ch (SAE).

 

Les années suivantes Cadillac va continuer à perpétuer à l’infini la démesure atteinte par les automobiles américaines.

 

Mais en 1975, Cadillac présenta une voiture compacte, la Seville à moteur V-8 de 5,7 litres, freins à disques sur les quatre roues mais mesurant tout de même 5,28 m.de long.

 

La démesure des Cadillac se poursuivra jusqu’en 1977, après la première crise pétrolière qui avait débuté à la fin de 1973 et qui contraignit les constructeurs automobiles à appliquer les premières normes anti-pollution sévères en Californie.

 

C’est à la fin des années 1970 que les constructeurs américains perdront peu à peu la mainmise sur leur marché intérieur pour plusieurs décennies et aussi le principal marché mondial.

 

En 1987, c’est Pininfarina qui carrossa le cabriolet Allante.

 

D’autres voitures comme la Catera, la BLS, la STS, et la DTS verront ensuite le jour.

 

Pict0007  Photothe que 0659  Yy 2 

                                                                photos RR

 

Actuellement on peut trouver dans la gamme de Cadillac

des modèles comme le fameux ATS, le SRX Crossover, le puissant Pick up Escalade ou bien encore la série V.

 

Elvis Presley a été un fan de la marque Cadillac.

Au cours de sa vie, il a acheté plus de 100 voitures de cette marque dont la célèbre Cadillac rose et blanche, la Cadillac Eldorado de 1954.

 

Ee Zz Tt 1

photos RR  .....             Country Music Hall of Fame à Nashville                                                  Graceland à Memphis

Unknown 1      Elvis       Cadillac elvis

 

 

Le gangster Al Capone posséda une voiture blindée Cadillac fabriquée personnellement pour lui.

 

Les présidents américains comme Kennedy se déplacèrent également en Cadillac (et en Lincoln).  

 

La limousine du président Obama fut aussi une Cadillac.

Limousine obama         Chargement limousine presidentielle

 

Cadillac a été fortement concurrencée sur son propre marché par les constructeurs de voitures premium allemands puis japonais.

 

Cadillac traversa une crise au milieu des années 1980 jusqu'aux années 1990 suite à une faible présence sur le marché européen qui est due à un prix d'importation élevé et à l'absence de motorisations plus sobres correspondant aux marchés européens.

 

Le 22 août 2002, Cadillac célébra l’anniversaire d’un siècle d’existence.

La Cadillac DeVille sera de nouveau la voiture de luxe préférée des Américains mais fut détrônée par Lincoln dès 1998.

 

Les voitures Cadillac et aussi Mercedes furent dépassées dans les ventes par Lexus qui était devenu le N°1 des voitures de luxe.

 

Mais pendant plus d’un siècle, Cadillac sera la référence de la voiture de luxe américaine et sera une voiture moderne à la pointe de la technologie grâce à ce mariage entre cet aventurier de Gascogne : Antoine de la Mothe Cadillac et de cet américain d’origine anglaise :  Sir Henry Martyn Leland.

Ils ont tous les deux contribué à la renommée de l’industrie automobile américaine et donc du rêve américain.

 

Uu 2  1200px cadillac cien front angle 1280px cadillac escalade front 20090331

 

                            

 

                                     Le CADILLAC RANCH à AMARILLO au TEXAS

photos RR

Dscn6959 Dscn6950 Dscn6958

 

En 1974, trois hommes, Chip Lord, Hudson Marquez et Doug Michels, tous les trois étant membres du groupe d'architectes Ant Farm, avec l'excentrique artiste Stanley Marsh III, eurent l'idée d’un monument rendant hommage à l'ère de l'automobile.

 

Ils plantèrent dans le sol, à environ tous les cinq mètres, dix Cadillac, représentant l’évolution de la gamme entre les années 1949 et 1963, avec le nez dans le sol, penchées au même angle que la pyramide de Khéops à Gizeh en Egypte et alignées dans un champ le long de l'autoroute Interstate 40 (qui est également à cet endroit l'ancienne route 66).

C’est ainsi qu’est né le Cadillac Ranch.

 

Les dix modèles de Cadillac sont :

1949 Cadillac Club Coupe (aka Sedanette) ;

1950 Cadillac Series 62 Sedan ;

1954 Cadillac Coupe DeVille ;

1956 Cadillac Series 62 Sedan ;

1957 Cadillac Sedan ;

1958 Cadillac Sedan ;

1959 Cadillac Coupe ;

1960 Cadillac Sedan (Flat top) ;

1962 Cadillac 4 Window Sedan ;

1963 Cadillac Sedan.

 

Dscn6946 1 Dscn6951 Dscn6952

 

Les voitures ont été décorées et re-décorées de graffitis à la bombe de peinture que l’on trouve sur place.

Les visiteurs sont encouragés à « taguer » les voitures, qui ont depuis longtemps perdu leur couleur d’origine, le gris foncé.

 

 

THE END

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 23/06/2017