HARLEY DAVIDSON

ARTICLE & PHOTOS DE  ROLAND ROTH

Harley                       2 14

 

Voici l’histoire de la célèbre firme américaine de motos :   Harley Davidson, fondée en 1903.

 

   

 

Dans les années 1901/1902, le jeune William S. Harley qui a 21 ans et qui travaille comme dessinateur à l’usine Bart Manufacturing à Milwaukee dans le Wisconsin et Arthur Davidson, 20 ans, modeleur, travaillant dans la même usine, se rencontrent après leur travail pour inventer et concevoir un moteur à combustion interne.

 

Leur projet initial consistait à étudier les plans d’un petit moteur français De Dion-Bouton de 116 cm3, datant de 1895.   Le moteur devra équiper une barque qui servira à accéder plus vite à leurs lieux de pêche sur le lac Michigan.

 

Mais Bill Harley, après s’être intéressé à des techniques allemandes de création d’un cycle à deux roues motorisé,  convainquit son frère Arthur d’utiliser leur moteur sur une motocyclette.

Mais la faible puissance du moteur, à peine 1/2 cheval, ne permettait pas de gravir les côtes et met à mal la structure de l’engin.

Voilà que l’idée initiale  devint une affaire familiale quand Walter Davidson (machiniste) et William Davidson (usineur et outilleur) rejoignirent les Harley dans ce projet, ainsi que Ole Evinrude (ce sera plus tard les moteurs de hors-bords).

Evinrude aurait fabriqué le carburateur pour H-D.

3 les fondateurs de gauche a droite bill harley arthur davidson walter davidson william davidson                                4 17 

Les fondateurs

de gauche à droite :

Bill Harley, Arthur, Walter et William Davidson

 

En 1903, ce beau monde se rencontre dans un petit garage à Milwaukee, une cabane en bois de moins de 20 m2 qui leur servit d’atelier pour élaborer le prototype d’une bicyclette motorisée ou motocycle.

La plupart des pièces majeures ont été fabriquées ailleurs dont certaines aux Railshops Milwaukee West où le frère aîné William A. Davidson était alors contremaître d'atelier à l'outillage.

 

Puis ils fondèrent officiellement la société le 28 août 1903.

5 16                                   6 16 

Fin de l’année 1903, on pourra lire sur la porte du 38, Highland Boulevard à Milwaukee, l’inscription « Harley-Davidson Motor Company ».

De grands inventeurs ont eu comme décor un garage pour débuter leur aventure industrielle comme Henry Ford, Thomas Edison, les Frères Wright ou encore Steve Jobs, Steve Wozniak, Ronald Wayne de Apple et Hewlett-Packard.

 

Le prototype fonctionna le 8 septembre 1904 et il a participé à une course de motos à Milwaukee au State Fair Park.

Il fut monté par Hildebrand Edward qui s'est classé quatrième.

 

L’aventure du groupe commencera par la création d’un moteur monocylindre de 410 cm3, développant 2 puis 3 CV.   Ce moteur fut monté sur un cadre renforcé du côté de la colonne de direction et qui fut peint en noir et décoré de deux filets dorés et d’une lettre en rouge inventée par la tante, Janet Davidson.

7 16 8 17 9 18

Le but recherché est atteint car le motocycle monte allègrement les côtes sans l’aide de pédales.

Pendant les deux premières années, seulement trois prototypes ont été construits.

Le modèle s’appelait « Silent Grey », équipé d’un monocylindre à soupape d’admission automatique et ne possédait pas de boîte de vitesse.

En 1904, des modifications se sont faites sur le moteur qui passe à une cylindrée de 494 cm3 et le dessin du cadre fut également changé.

La production de cette année-là a été de 3 ou 5 engins selon les sources.

William Harley prit des cours de mécanique à l’université du Wisconsin pour parfaire ses connaissances.

 

C’est la première fois qu’une Harley-Davidson circulera  dans la ville de Milwaukee à la vitesse de 40 km/h, suite à l’achat de la première motocyclette par un certain Monsieur Meyer.

 

Il parcourut près de 10 000 km avec l’engin et le revendit à George Lyon, qui le vendit à son tour à Louis Fluke avec  34 000 Km au compteur.

Finalement c’est George Sparrow qui l’utilisera pour aller tous les jours à son travail et l’engin atteindra les 133 000 km.

Il semblerait qu’aucune Harley Davidson, construite entre 1903 et 1904, n’aurait survécu jusqu’à nos jours.

 

En 1905, Walter Davidson démissionna de son travail dans les chemins de fer pour être le premier employé embauché par la nouvelle firme Harley-Davidson Motor Company.                            

Un deuxième employé suivra.

La « moto » s’appellera désormais « The Silent Grey Fellow » (le compagnon gris silencieux).

Le modèle était en effet de couleur grise et équipé d’un silencieux.

10 virginia city   11 tombstone arizona   12 bandera texas

           à VIRGINIA CITY (Nevada)                          à TOMBSTONE (Arizona)                           à BANDERA (Texas)

 

Ceci est tout à fait bizarre de la part de H-D (Harley-Davidson) qui souhaitait avoir un engin le plus silencieux possible alors que c’est la sonorité particulière du moteur qui a fait sa légende et qui a contribué à la fidélité des clients et au culte de la marque.

 

En Janvier 1905, de petites annonces ont paru dans le journal  « Automobile and Cycle Trade Journal » mettant en vente des moteurs nus de Harley-Davidson pouvant être montés par soi-même.

 

En Avril, une petite série de motos était en production, une base très limitée.

Le 4 juillet, un record a été enregistré dans une course à Chicago par une H-D qui parcourut environ 25 km en 19 mn et 2 s.

 

C’est également à Chicago qu’un certain Carl Herman Lang sera le premier concessionnaire Harley-Davidson qui vendit trois motocyclettes sur la douzaine produite dans la cabane de H-D.

 

En 1906, la firme ouvrit son premier vrai atelier sur Chestnut Street devenue l’avenue Juneau à Milwaukee et qui restera jusqu’à nos jours le siège social de la société.

 

La première cabane d’origine restera en place pendant de nombreuses décennies comme étant un hommage aux origines humbles de la société Harley-Davidson.  Malheureusement, ce hangar a été détruit accidentellement par des entrepreneurs, dans les années 1970, lors d'un nettoyage de l’extérieur de l'usine.

13 luckenbach texas 14 fort worth texas 18 madrid new mexico

           à LUCKENBACH (Texas)                                 à FORT WORTH (Texas)                               à MADRID (New Mexico)

 

La production augmentera progressivement à 50 unités avec un personnel de 6 personnes. Le modèle Silent Grey Fellow sera vendu au prix de 200 $.

La production en 1905 et 1906 était surtout axée sur les modèles monocylindres avec un moteur de 440 cm3.

En Février 1907, un prototype avec un moteur V-Twin à 45 degrés a été présenté au Salon Automobile de Chicago.

 

En 1907 également, William S. Harley a été diplômé de l'Université de Wisconsin à Madison avec un diplôme en génie mécanique.

En septembre 1907, la société a été officiellement constituée et les statuts constitutifs ont été signés par les quatre fondateurs de la Harley-Davidson Motor Company. 

 

Les actions de la société seront réparties équitablement entre les quatre fondateurs.

Cette même année, les deux familles fondatrices se partagèrent les rôles dans la compagnie comme suit :                                                                          Walter Davidson sera le premier président de la Harley-Davidson Motor Company, tandis que William Harley a été nommé ingénieur en chef.

Arthur Davidson, quant à lui, s’occupera de la partie commerciale alors que William Davidson sera le patron de l'atelier.        

 

L'entreprise doublera de taille (l’atelier passe à une superficie de 222 m2)  avec 18 employés et enregistra sa première grande commande, de la part des services de la police, commande très importante pour H-D.   

17 fort worth texas 15 fort worth texas 16 fort worth texas

                                              à FORT WORTH (Texas)                                        à FORT WORTH (Texas)

 

La production montera à 147 exemplaires et la technique évoluera vers la fourche « Bottom Link » qui est une fourche springer (à ressort) qui sera modifiée au courant des années, jusqu’en 1957.

En 1908, Harley Davidson a fait ses débuts en compétition par l’intermédiaire de Walter Davidson, âgé alors de 32 ans.

Il s'engagea pour une course d’endurance, la « New York 's Catskill Mountain » avec sa « Silent Grey Fellow » personnelle.                                     Il remporta la course devant 62 autres concurrents.

 

Puis Walter Davidson gagnera l’ « Economic Run » à Long Island en parcourant 300 km avec seulement 1 gallon d'essence ( 3,78 l).

Le monocylindre à ce moment-là développa 4 ch et il atteignit environ 75 km/h.

Les ventes des concessionnaires vont décoller suite aux victoires dans les courses.

 

Un moteur plus puissant sera étudié par Bill Harley, de retour de l'université.

La particularité sera de monter sur la « Silent Grey Felow » un deuxième cylindre avec une bielle en fourche.

Le V Twin Harley est né.

19 taos new mexico 21 gruene texas 22 route 66

             à TAOS (New Mexico)                          à GRUENE/ NEW BRAUNFELS  (Texas)         à SELIGMAN/ ROUTE 66 (Arizona)

Milwaukee va inaugurer un système de numérotation qui fera de l'année 1904 l'année zéro de la production.   Les modèles produits en 1908 seront alors appelés « Model 4 ».                                   

La première moto vendue en 2007 a été livrée au département de la police de Détroit.                                                   

 

La production totale a alors été de 450 exemplaires.

Cette production a bondi de 450 motos en 1908 à 1 149 machines en 1909.

En 1909 Harley Davidson sortit à la vente le V-Twin, son tout premier bicylindre de 810,33 cm3 en V et calé à 45° développant

7 CV et qui atteindra environ 96 km/h.

C'est à l’époque, la moto la plus rapide du marché.

Mais la firme ne vendra que 27 motos V-Twin par rapport aux 1100 monocylindres commercialisés.

 

Le modèle bicylindre va être enlevé de la vente car il n'est pas équipé d'un tendeur de courroie qui fait office d'embrayage, contrairement au modèle monocylindre.

 

Sans cette pièce, rouler avec la moto devient vite une galère, car il faut couper le moteur à chaque arrêt puis redémarrer la motocyclette en pédalant.

 

Ce n’est qu’en 1911 que le bicylindre deviendra fiable.

Ce modèle  V-Twin Harley-Davidson est aussi la première moto de l'histoire équipée d'une poignée de gaz rotative avec des poignées en caoutchouc.

Les premières pièces de rechange virent le jour.

Le simple atelier de 1907 devient une petite usine en doublant sa superficie et continuera à doubler chaque année entre les années 1907 et 1913.

 

En 1910, le monocylindre de 492 cm3 nommé « Model 6 » produit 4,34 CV et le bicylindre deviendra fiable dès 1911.

Harley Davidson utilisera pour la première fois le logo « Bar & Shield ». Son poids est de moins de 100 kg.

 

L’ingénieux Bill Harley place un système d’embrayage nommé « free wheel control » dans le moyeu de la roue arrière qui fera le succès du modèle X8E de 1 000 cm3.

Ce système est commandé de la main gauche par un grand levier.

20 taos new mexico 23 bandera texas 26 billy bobs texas

             à TAOS (New Mexico)                                       à BANDERA (Texas)                                   au BILLY BOB'S (Texas)          

En 1911, environ 150 marques de motos existaient aux Etats-Unis, mais  seulement une poignée d’entre-elles allait survivre durant  la décennie de 1910.

 

Une nouvelle amélioration du modèle V-Twin fut faite sur le moteur en 1911.

Les soupapes d'admission furent actionnées mécaniquement par opposition à celles dites « automatiques » comme sur les premières V-Twin.

La cylindrée ne sera que de 811 cm3, donc inférieure au modèle antérieur, mais aura une performance supérieure.

Après 1913, la majorité des motos Harley-Davidson construites seront des V-Twin.

 

Fin 1912, Harley-Davidson a déjà plus de 200 concessionnaires répartis dans le pays.

 

En 1913, l'atelier de production en briques jaunes a été démoli et une nouvelle structure de 5 étages en briques rouges a été construite.

Cette nouvelle usine, d’une superficie de 28 000 m2, occupera deux blocs le long de Juneau Avenue et la 38ème rue et aura une production de 12 904 motos.

La société H-D domina le marché.

 

Cette même année, H-D a informé les médias que la première machine produite avait dépassé les 160 000 km sans qu’une pièce majeure n’ait été remplacée.

C’est à ce moment-là que les responsables de la firme découvrirent que pour augmenter leurs profits, il était dans leur intérêt de fabriquer des pièces dont la durée de vie est limitée.

27 billy bobs texas 29 12 25 13

30 luckenbach texas 31 luckenbach texas 32 fredericksburg texas

                                                 à LUCKENBACH (Texas)                                                              à FRIEDERICKSBURG (Texas)

 

Contrairement à d'autres fabricants de motos de l’époque, Harley-Davidson n'a pas commencé comme fabricant de bicyclettes.

Des entreprises comme Silver King, Schwinn, et Indian ont produit d’abord des bicyclettes avant d’entrer dans le marché de la moto.

Mais H-D finalement s’est mis aussi à fabriquer des bicyclettes.

 

Tous les vélos fabriqués par Harley-Davidson ont été assemblés dans l’atelier de Milwaukee à Juneau Ave.

Les  vélos étaient peints en une seule couleur, une teinte militaire terne, avec des détails en noir, or et blanc.

Harley-Davidson a produit des bicyclettes pendant quatre années avant de cesser la production en 1921.

Au début de l’année 1914, la production atteindra les 16 284 machines.

 

En 1917, les États-Unis d'Amérique entrent en guerre dans le conflit de la première guerre mondiale en Europe et l’armée réclame 15 à 20 000 motos pour l’effort de guerre.

C’est la première fois que des motos ont été utilisées pour les combats.                                    

Mais les Harley furent déjà utilisées par l'armée dans l'expédition contre Pancho Villa au Mexique.

 

Au début des année 1920, la Harley-Davidson Motor Company sera le plus grand fabricant de motos au monde.

Les motos H-D furent distribuées dans 67 pays avec au  total 

28 189 machines vendues.

33 bisbee arizona 35 bandera texas 36 12

           à BISBEE (Arizona)                                             à BANDERA (Texas)

38 12 39 12 40 11 

 

En 1921, une moto Harley-Davidson, montée par Otto Walker, fut la première à gagner une course avec une moyenne supérieure à 160 km/h.

En 1922, le moteur de laV-Twin passe à 1200 cm3.

 

En 1925, le réservoir d’essence  « Teardrop », en forme de goutte d’eau, fut adopté.

En 1928, différentes modifications améliorèrent les motos, notamment un frein fut monté sur la roue avant et la cylindrée fut encore augmentée.

 

A la fin de l’été 1929, Harley-Davidson présentera son modèle 737 cm3, la « D » qui sera en compétition avec la Indian 101 Scout et l’Excelsior Super X et sera produit entre 1929 et 1931.

 

La Grande Dépression a débuté à peine quelques mois après la commercialisation de leur  modèle « D » de 737 cm3.

Les ventes de Harley-Davidson ont chuté de 21.000 motos en 1929 à 3.703 en 1933.

En dépit de ces chiffres lamentables, Harley-Davidson a fièrement dévoilé sa gamme pour 1934, qui comprenait une Flathead (tête plate) avec un style Art Déco. 

 

Afin de survivre jusqu’à la fin de la Grande Dépression, la société a fabriqué des moteurs industriels basés sur leurs moteurs de motos.

Elle a aussi conçu et construit un véhicule de livraison à trois roues appelé Servi-Car, qui sera produit jusqu'en 1973.

 

Harley-Davidson a été une des deux sociétés fabriquant de motos à avoir survécu à la crise de 1929.

 

Au milieu des années 1930, le premier représentant pour l’export en Afrique, Alfred Rich Child a été chargé par H-D, en tant que directeur des ventes au Japon de négocier un contrat pour donner les droits exclusifs à Sankyo Company (au Japon) pour fabriquer des Harley-Davidson dans ce pays.                                 

Ce sera une 1210 cm3 nommée la VL.

44 11   43 11   42 11

46 12 41 gruene hall texas 44 11

 

Harley-Davidson a donc produit au Japon sous licence.

Le titulaire de la licence japonaise, Sankyo Seiyako Corporation, a rompu ses relations d'affaires avec Harley-Davidson en 1936 et a continué la fabrication de la VL sous le nom Rikuo.

La production de Rikuo continua jusqu’en 1958.

 

Harley-Davidson, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, avait  déjà fourni à l'armée une version militaire spécifique de ses 740 cm3 en ligne WL, appelée la WLA.

(Le A est synonyme de « Army »).

 

Dès le début de la guerre, la société H-D, comme la plupart des autres entreprises manufacturières, a déplacé sa production vers l'effort de guerre.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, H-D fabriqua d’énormes quantités de motos pour l’armée américaine, des modèles WLA/WLC, XA, UA, etc….

Plus de 90.000 motos militaires, pour la plupart WLAs et WLCs (la version canadienne) avaient été produites pour approvisionner aussi les troupes alliées.

Harley-Davidson a reçu deux Army-Navy «E» Awards, l'un en 1943 et l'autre en 1945, des récompenses attribuées pour l'excellence de leur production.

Après la seconde guerre mondiale, Rich Child avait fondé la Rich Child Cycle Co qui distribua les motos BSA et Sunbeam.

L'armée américaine a demandé à Harley-Davidson de produire une nouvelle moto avec un grand nombre de caractéristiques de la BMW R71.

45 13 47 12 48 12

 

Harley a donc largement copié le moteur BMW et sa chaîne cinématique pour produire en 1942 le modèle 750 cm3  XA.

Mais  la moto XA n’est jamais entrée en production de série (seulement 1000 exemplaires fabriqués) car elle fut éclipsée par la Jeep en tant que  véhicule de l'armée à usage général, et la moto WLA, déjà en production, était suffisante pour sa fonction dans la police, l’escorte et la messagerie.

 

La production de la moto WLA a été arrêtée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, mais a repris de 1950 à 1952, ces motos étant alors utilisées pendant la guerre de Corée.

 

Un grand nombre de nouveaux produits fabriqués pour l'armée américaine par Harley-Davidson, durant la guerre ont été repris pour  la production civile après celle-ci, produisant une large gamme de motos bicylindres en V qui eurent du succès à la fois en compétition sur les circuits et auprès des acheteurs privés.

 

Dans le cadre des réparations de guerre envers l’Allemagne, Harley-Davidson a acquis la conception d'une petite moto allemande, la RT DKW 125, qu’ils ont adaptée, fabriquée et vendue de 1948 à 1966.

 

Les expéditions vers l'Union soviétique, dans le cadre du programme Lend-Lease, comptaient plus de 30.000 motos.

 

En 1957, la ligne Sportster fut commercialisée pour contrer l’offensive anglaise de  Triumph, avec la  883, la 883 Custom, la 1200 Roadster (double disque avant) et la 1200 Custom.

Ces deux derniers modèles avaient une puissance de 70 ch.

 

En 1960, Harley-Davidson a consolidé son modèle 165 et le modèle Super-10 de Hummer et introduit le scooter Topper.

La firme a pris 50% de la division moto d’Aeronautica Macchi en Italie.

Cette société, datant de 1912, fabriquait des avions et s’est mise à produire des motos après la seconde guerre mondiale.

Il s'agissait d'une tentative de reprendre un secteur du marché qui était à l'époque de plus en plus accaparé par les constructeurs japonais comme Honda et Yamaha.

49 12                           51 11  

L’assemblage de motos de petites cylindrées entre 125 et 350 cm3 s’est fait près de Varese en Italie, sous le nom d’Aermacchi Harley-Davidson, pour le marché américain et européen et commercialisé sous le nom de « Sprint Harley-Davidson ».

Aermacchi a eu du succès dans le monde du Grand Prix moto avec le pilote Renzo Pasolini en terminant deuxième du championnat du monde en 1972 avec une 250 cm3.

 

Le moteur de la Sprint fut porté à 350 cm3 en 1969 et le restera jusqu'en 1974 quand le modèle à quatre temps a été abandonné.

La moto Bobcat n’a été fabriquée qu’en 1966 et fut la dernière des motos Harley-Davidson à deux temps de fabrication américaine.

Harley-Davidson a remplacé ses modèles légers à deux temps, fabriqués aux Etats-Unis, par des Aermacchi à deux temps M-65, M-65S, et Rapido.

En 1974, le constructeur américain Harley-Davidson a pris le contrôle total de la production italienne des motos Aermacchi

re-badgées H-D.

 

Harley-Davidson a remporté la course sur route des 250 cm3 au Championnat du Monde pendant trois ans, en 1974, 1975 et 1976. H_D a également remporté le championnat du monde des 350 cm3 en 1976.

En 1978, Harley-Davidson a vendu ses activités italiennes aux  frères Castiglioni, fondateurs de la société de motos Cagiva, qui  continueront à produire des motos de marque «HD Cagiva » jusqu'en 1980.

 

Jusque dans les années 1970, pendant de nombreuses années, Harley-Davidson n’évolue presque pas dans la conception de ses produits aux Etats-Unis et se cantonne à ses modèles existants.

 

En 1977, Harley-Davidson présentera sa moto 1000 XLCR Cafe Racer, qui n’aura finalement pas le succès attendu.

Quelques années plus tard, c’est le modèle XR 1000 qui verra le jour.

Cette moto est directement dérivée de la compétition, mais encore une fois ce sera un échec commercial, surtout à cause du  prix de vente prohibitif pour l'époque avec plus de 6 000 dollars.

 

Dès 1969, AMF (American Machine & Foundry) racheta la société H-D et augmenta la production, la rationalisa et réduisit la main-d’œuvre.

Cette stratégie entraîna des grèves qui feront baisser la qualité des motos.

Le  prix des motos produites devient alors très élevé pour des performances très inférieures à celles de ses nouveaux concurrents japonais.

Les ventes baissèrent encore et la société était près du gouffre et  de la faillite.

 

En 1977, après la fabrication réussie de l'édition « Liberté » pour commémorer le bicentenaire de l'Amérique de 1976, Harley-Davidson produisit ce qui est devenu l'un de ses modèles le

 plus controversé, la Harley-Davidson « Confederate Edition ».

La moto était essentiellement une Harley avec une peinture et des détails spécifiquement « confédérés ».

 

En 1981, AMF a vendu finalement l'entreprise à un groupe de 13 investisseurs, dirigé par Vaughn Beals et Willie G. Davidson pour 80 millions de dollars.

Leur décision fut de diminuer la production, tout en innovant au niveau des techniques en introduisant le «juste-à-temps », ce qui améliora la qualité du produit.

 

Dans les années 1980, Harley-Davidson a affirmé que les constructeurs japonais avaient importé des motos aux États-Unis en grandes quantités de nature à nuire ou de menacer les producteurs nationaux.

Après une enquête menée par la Commission américaine du commerce international, le Président Reagan a imposé en 1983, un droit de douane de 45% sur les vélos et les motos de plus de 700 cm3 de cylindrée importés.

 

Harley Davidson a rejeté par la suite les offres d'assistance des fabricants de motos japonaises.

Plutôt que d'essayer de faire correspondre les Harley aux motos japonaises, la nouvelle direction a délibérément exploité le type de motos « rétro ».

Cette construction de motos a adopté le look des anciennes machines et la personnalisation, ce qui fit remonter l’image de marque de H-D.

 

De nombreux composants, tels que les freins, les fourches, les amortisseurs, les carburateurs, l’électricité et les roues ont été sous-traités auprès de fabricants étrangers.

Une meilleure qualité s’en suivie, accompagnée d’améliorations techniques, ce qui permettait lentement le retour de la clientèle auprès de H-D.

 

En 1986, Harley-Davidson a acheté le constructeur de camping-car de luxe « Holiday Rambler ».

Mais en 1996, H-D a revendu Holiday Rambler à la Société Monaco Coach.

80 7 81 7 82 7

 En 2000, Ford Motor Company construisit un pickup, une édition Harley-Davidson pour son Ford F-Series, le F-150 complété  avec le logo Harley-Davidson.

La Ford F150 édition Harley-Davidson continue a être produite jusqu’à nos jours.

 

La marque Buell, représentée par la  Buell Motorcycle Company dont la production se situe à East Troy dans le Wisconsin, a été fondée en 1983 par Erik Buell, un ex-ingénieur de Harley Davidson.

La société Buell, rachetée en 1998 par H-D, est devenue une filiale en propriété exclusive de Harley-Davidson en 2003.

Leur moto se distingue par une architecture très sportive, avec amortisseurs et échappement sous le moteur et l'adjonction, sur certains modèles (X1), d'une injection électronique.

Le modèle XB12S et Ss aura une puissance de 100 ch.

Les moteurs Buell conservent l'architecture originale issue du moteur du sportster, mais ils n'ont plus grand chose de commun avec lui.

Le 17 Novembre 2006, la société Buell a annoncé qu'elle avait produit et livré sa 100 000ème moto.

Le 15 Octobre 2009, Harley-Davidson a annoncé l'arrêt de la ligne de produits Buell dans le cadre de sa stratégie visant à se concentrer sur la marque Harley-Davidson.

La dernière moto Buell a été produite le 30 Octobre 2009, portant le nombre fabriqué à 136.923 unités.

 

Harley-Davidson redeviendra en 1990, avec la sortie du modèle « Fat Boy », le leader des ventes sur le marché des grosses cylindrées, au-delà de 750 cm3.

A ce propos, une histoire s’est racontée lors de l’apparition de ce modèle « Fat Boy » et se répandit rapidement dans le milieu.

Soit disant que sa peinture argentée et d’autres caractéristiques furent inspirées du bombardier B-29 de la seconde guerre mondiale et  le nom de « Fat Boy » aurait été une combinaison des noms des premières bombes atomiques (Fat Man et Little Boy) qui ont été larguées sur Hiroshima et Nagasaki en 1945.

Mais ce n’est qu’une légende.

83 7 84 7 85 7

86 6 87 6 89 6

Le  modèle « FXDB Sturgis » bénéficiant d’un double entraînement par courroie verra le jour en 1991.

Plein de modèles et de modifications se succèdèrent pendant toutes les décennies 1990 et 2000.

À partir des années 2000, plusieurs services de police ont  rapporté des problèmes d'instabilité à grande vitesse sur les motos Touring Harley-Davidson.

 

A Raleigh, en Caroline du Nord, l’officier de police Charles Paul

a été tué et s’est « craché »,sa moto fut détruite suite aux énormes vibrations de sa Touring modèle 2002.

En 2006, la California Highway Patrol a procédé à des essais sur ces modèles Touring de la Police.

Les pilotes d'essai ont déclaré avoir subi de grandes oscillations et des instabilités en roulant sur la piste d'essai.

 

En 2003, Harley-Davidson fêta son 100ème anniversaire.

A cette occasion, le plus grand rassemblement de Harley s’est tenu  à Milwaukee, le berceau de la firme.

 

La société organisa aussi pour célébrer l’événement une super tournée mondiale « The Open Road Tour »  qui passera par les villes d’Atlanta, de Baltimore, de Los Angeles, de Dallas, de Toronto, de Sydney, de Tokyo et de Hambourg.
 

En 2007, les modèles H-D sont équipés d'une injection électronique qui améliore la régularité du couple et la consommation.

Les modèles de châssis sont définis par la lettre  F pour une grosse cylindrée, X pour une petite cylindrée, FL pour une grosse avec la fourche Hydraglide et XL pour une petite cylindrée avec une fourche ordinaire.

 

Le 2 Février 2007 environ 2.700 employés de l'usine Harley-Davidson Inc. l’usine la plus importante située  à York en Pennsylvanie, se sont mis en grève après l'échec de négociation d’un accord sur les salaires et des avantages pour une assurance sur la santé.

L'entreprise de York qui emploie plus de 3.200 travailleurs, syndiqués et non syndiqués, a fermé toute la production de l'usine.

Un accord a pu être signé deux semaines plus tard avec les syndicats.

La grève avait perturbé la production nationale de Harley-Davidson et avait des effets sur l’usine du Wisconsin, où 440 employés ont été licenciés par manque de travail.

De nombreux fournisseurs de Harley ont également licencié du personnel en raison de la grève.

90 6 91 6 92 6

Le commerce parallèle « Harley-Davidson » de vêtements et d'objets de toutes sortes  portant le célèbre logo H-D, Bar and Shield, assure une très bonne publicité à la firme et conforte ses revenus.

Le 1er juin 2006, la construction du Harley-Davidson Museum démarra  dans la Menomonee River Valley à Milwaukee, d’une superficie de 12 000 m2.

 

75 millions de dollars plus tard, en 2008, il ouvrit ses portes en abritant une vaste collection de motos historiques Harley-Davidson ainsi que les archives de l’entreprise avec un espace restaurant, un café et des salles de réunion.

 

Le mythe Harley-Davidson est né et une Harley sera alors un objet de collection qui garde sa valeur, surtout pour les grosses cylindrées. 

 

En août 2009, Harley-Davidson annonça son intention de pénétrer  le marché en Inde et commença à y vendre des motos dès 2010. Une succursale fut créée à Guragon près de New Dehli en 2011 ainsi qu’un réseau de concessionnaires.

En 2009 également et suite à la crise financière, la valeur de Harley-Davidson a chuté de 43% soit de 4,34 milliards de dollars.

La baisse de la valeur a entraîné une baisse de 66% des bénéfices de la société en deux trimestres de l'année précédente.

93 6 94 6 95 6

96 6 97 6 99 6

Le 29 Avril 2010, Harley-Davidson a déclaré qu'il fallait faire une coupe de 54 millions de dollars au niveau des coûts de fabrication de ses installations de productions dans le Wisconsin, et qu’une étude est ouverte  pour délocaliser la production sur d'autres sites aux États-Unis.

Une énorme restructuration a été entreprise au début de 2009 et a entraîné la fermeture de deux usines, un centre de distribution et le licenciement  prévu de près de 25% de l’effectif total (environ 3.500 salariés).

La société a annoncé, le 14 Septembre 2010, qu'elle resterait dans le Wisconsin.

En 2013, HD fête son 110ème anniversaire avec d’importantes manifestations surtout à Milwaukee bien sûr mais aussi partout dans le monde.

 

RASSEMBLEMENTS HARLEY DAVIDSON :

Parmi les réunions annuelles les plus significatives et les plus grandes, on compte aux États-Unis trois célèbres rassemblements de motards passionnés de Harley-Davidson :

 le Sturgis Motorcycle Rally, la Daytona Bike Week et la Laconia Motorcycle Rally dans le New Hampshire.

 

Depuis 1938, le Sturgis Motorcycle Rally se tient chaque année au mois d'août à Sturgis, dans le Dakota du Sud.

Il rassemble aujourd'hui plus d'un demi million de bikers.

Le 73ème rally a eu lieu du 5 au 11 août 2013.

 

PHOTOS DE STURGIS DE REMY MAECHLING

52 re my maechling et be atrice lauer 53 10 54 11

55 10 56 10 57 10

58 10 59 10 63 10

67 9 68 8 71 8

 

 

La Daytona Bike Week se tient quant à elle à Daytona Beach en Floride, de la fin février à début mars de chaque année.

Ce rassemblement dure 10 jours et regroupe environ 500 000 motards.

 

Le Laconia Motorcycle Rally / Bike Week se tient cette année du 8  au 16 juin 2013.

 

En Europe et en France, un certain nombre d'événements se tiennent tout au long de l'année, comme La Faaker See - Bike Week en Autriche (avec 100 000 participants), le Free Wheels France à Courpière (avec 150 000 machines), à Port Grimaud, à Evreux, à St.Tropez   etc ….

 

En Autriche, à Kitzbühel, aura lieu du 19 au 21 juillet 2013

le 18th Kitz Rock & American Bike Days.

 

Quelques mots sur « Willie G » Davidson …..

78 willie g davidson        77 6        79 willie g davidson

                                                             PHOTOS DE REMY MAECHLING

 

William Godfrey « Willie G. » Davidson, né en 1933 a été le Vice-Président et le chef du département « styling », le design de la Harley-Davidson Motor Company de 1963 jusqu’en 2012 où il prit sa retraite.

Il fut à la tête du Harley-Davidson's Willie G. Davidson Product Development Center à Wauwatosa dans le  Wisconsin.

Avant de travailler chez HD, il occupa un poste au département du design de Ford Motor Company.

Il fut à l’origine du look de plusieurs motos Harley-Davidson comme la Super Glide et la Low Rider.

Dans les années 1970, ses conceptions concernaient les versions de 1971 FX Super Glide, celles de 1977 FXS Low Rider  et la 1977 XLCR Sportster.

Willie G. Davidson est le fils de l’ancien Président de H-D, William H. Davidson et le petit-fils du co-fondateur de H-D, William A. Davidson.

67 9        72 8        74 8

                                                                             PHOTOS DE REMY MAECHLING

72 8      70 8      71 8

 

H.O.G (Harley Owner's Group)

 

Depuis 1983, des clubs de Harley se sont fédérés sous le nom de H.O.G (Harley Owner's Group) regroupant une forte communauté fraternelle d’amateurs de Harley.

Le HOG est une façon de promouvoir un produit, mais surtout un mode de vie.

 

Les membres du HOG dépensent généralement 30% de plus que d'autres propriétaires de Harley pour des articles tels que les vêtements ou pour les événements parrainés par Harley-Davidson.

 

En 1991, le HOG qui est devenu international et présent partout dans le monde a organisé le premier Rallye HOG européen officiel à Cheltenham, en Angleterre.

 

Pour l’achat d’une nouvelle moto Harley-Davidson, un abonnement d’un an au HOG est offert, permettant d’avoir des avantages sur des randonnées de groupe organisées, sur les produits exclusifs, sur les primes d’assurances et d’obtenir le bulletin HOG Tales.

 

En 2008, le HOG a célébré à Milwaukee dans le Wisconsin, son 25ème anniversaire en même temps que le 105ème anniversaire de la marque.

Le H.O.G est devenu le plus gros club de motards au monde avec à ce jour plus d'un million de membres et plus de 1400 chapitres.

                                      

Les Harley-Davidson à la Gay Pride de San Francisco en juin 2012

114 5 113 4 112 4

111 5 109 7 110 7

 

Harley Davidson a créé un Café-Restaurant à thème situé sur le Strip à Las Vegas.

 

Selon une récente étude de Harley-Davidson, en 1987, la moitié de tous les motards de Harley avaient moins de 35 ans et leurs revenus annuels étaient en moyenne de 38 000$.

 

En 2005, la moyenne d’âge est passée à 46 ans et le revenu moyen annuel d’un biker est passé à 63 000$..

 

Quelques chiffres de 2011 :

Le chiffre d’affaires de la firme était de 5,31 milliards d’US $

Le résultat d'exploitation était de 829,9 millions d’US $

Les bénéfices de 599,1 millions d’US $

Le total de l'actif : 9,674 milliards d’US $

Le total des capitaux propres : 2,420 milliards  d’ US $ 

Le nombre d’employés était de 6000 environ en Décembre 2011.

Le nombre de motos produites en 2011 était de l’ordre de

230 000.

 

Slogan de Harley-Davidson :

The Harley-Davidson makes good because it is made good ».

« La Harley-Davidson marche bien car elle est bien faite ».

 

CONSEILS PRATIQUES

 

On peut visiter le « Harley-Davidson Museum », ouvert depuis le 12 juillet 2008, au 400 W Canal St. à Milwaukee WI 53201

Téléphone : (877) 436-8738

On peut y voir une exposition sur l'histoire de Harley-Davidson, la culture et les machines y compris les archives sociaux de la société.

Sur place on trouve un restaurant et un café, ainsi que des magasins de souvenirs et des produits du musée.

 

Harley-Davidson propose aussi des visites d'usines dans quatre de ses sites de production :

 

À York, Pennsylvanie – fabrique de motos : Site de production de  la classe Touring, Softail et des véhicules personnalisés.

 

À Tomahawk, Wisconsin - Opérations Tomahawk:

Les installations y fabriquent des side-cars, sacoches, pare-brises, et autres.

 

À Kansas City, Missouri – fabrique de motos et de moteurs :

Site de fabrication de Sportster, VRSC, et d'autres engins.

 

À Menomonee Falls, Wisconsin - Pilgrim Road Powertrain

108 7 106 7 107 7  

Harley-Davidson au cinéma :

La Motocyclette, film franco-britannique de 1968 avec Alain Delon et Marianne Faithfull.

Easy Rider, film américain de 1969 réalisé par Dennis Hopper, avec Peter Fonda,Dennis Hopper et Jack Nicholson.

Electra Glide in Blue, film américain de 1973 de James William Guercio.

Harley Davidson and the Marlboro Man (Harley Davidson et l'homme aux santiags), film américain de 1991 avec Mickey Rourke et Don Johnson.

Ghost Rider, film américain de 2007, avec Nicolas Cage et Peter Fonda.

Wild Hogs (Bande de sauvages), film américain de 2007, avec John Travolta,Tim Allen,Martin Lawrence et William H. Macy.

Wild Hogs 2 : Bachelor Ride (Bande de sauvages 2), avec John Travolta, Tim Allen, Martin Lawrence et William H. Macy.

Captain America: First Avenger et Avengers, films américains sortis en 2011 et 2012 avec Chris Evans et Scarlett Johansson,

 

 

Harley-Davidson dans les séries télévisées :

Sons of anarchy : série américaine créée en 2008 par Kurt Sutter avec Charlie Hunnam et Ron Perlman.

 

                                

Harley-Davidson dans la musique :

Johnny Hallyday : Que ma Harley repose en paix (1998, album : Ce que je sais).

Serge Gainsbourg : Harley David (Son of a Bitch) (1984, album Love on the Beat) et sa version anglaise par les Bollock Brothers.

Brigitte Bardot : Harley Davidson (1967) écrite par Serge Gainsbourg.

Iris : Harley Davidson (1993, album The Train without Its Master).

Neil Young : Unknown Legend (« She rides a Harley-Davidson ») (1992, album : Harvest Moon)

Pat Garrett : Wild Hog (Country Music)

ACM Chairman's Ride

 

Et bien d’autres …..

 

 Harley-Davidson dans la bande dessinée :

Litteul Kevin, 9 volumes Coyote.

Mammouth et Piston, 3 volumes Coyote.

La moto modifiée par le S.H.I.E.L.D de Captain America, Marvel

Je veux une Harley, Fluide Glacial

104 7 103 7 101 7

  Note :

Cet article est spécialement dédié :

- aux motards Rémy Maeschling (ex-Président de l’ICCGE) et Béatrice Lauer

- aux motards Christophe et Madeleine Jung (Vice-Président du club des Sadelschlepper de Niederbronn) qui entamèrent le 21 mai 2013 leur tour du monde pour une année (la première partie européenne en moto)

- aux motards de St. Cyr au Mont d’Or près de Lyon, Alain et Marie-Claude Decock (présidente du club de Old West Country).

 

                                    

 

THE END

 

Mai 2013

 

      

 

 

 

 

 

         

 

         

    

 

 

         

 

Date de dernière mise à jour : 13/01/2016