HISTOIRE DES VETEMENTS OLD WEST / WESTERN

Dscn8880 1    ARTICLE & PHOTOS DE ROLAND ROTH   20637904 2021260344770327 8014568332952264711 n

                     

 

Les origines des vêtements western remontent à l'ouest sauvage et aux légendes mythiques du Far West américain. 

Ils se retrouvent par la suite très vite dans les vieux films de cowboy, les spectacles du Far West et des cowboys, les romans et plus tard chez les stars de la musique country. 

Cet engouement vient d'un style unique des vêtements portés par les hommes et les femmes dans l'Ouest américain du 19ème siècle, surtout après la guerre civile américaine en subissant tout de même de nombreux changements depuis les premiers jours du Far West et ses covered-wagon, les chariots bâchés, ses hors-la-loi et ses cowboys. Les éleveurs du Texas ont conduit leur bétail au nord vers les chemins de fer les plus proches courant des années 1870.

 

Dsc00419 1 Dsc00391 Dsc00401

 

Mais les vêtements portés par les légendes de l'ouest comme Wyatt Earp, Doc Holliday, Wild Bill Hickock ou Billy the Kid, de ce mode de vie de l'ouest américain jusqu'au début des années 1900, sont très différents de la plupart des modes western de nos jours mais qui est la base de la mode western actuelle.

Les vaqueros mexicains et les Américains fuyant la loi constituaient également un grand nombre de cowboys disséminés dans le Far West. 

La tenue vestimentaire de ces premiers cowboys était généralement très simple avec des différences individuelles et régionales et les protègeait de l’environnement.

 

             La tenue de base du cowboy de l’Old West : 

 

P1130304 1         cowgirl         P1020668

 

 LE PANTALON 

Au début du 19ème siècle, les pantalons dans l'Ouest américain étaient traditionnellement en laine, puis pendant les mois d'été ils ont été échangés contre de la toile souvent rentrés à l'intérieur de leurs bottes de cowboy pour éviter que le bas de  vàleurs pantalons ne s'usent. 

Les cowboys portaient aussi des jambières en cuir qui protégeaient les jambes des cactus alors qu'ils marchaient dans les plaines avec leurs troupeaux. 

Les jambières ont été vues pour la première fois vers 1887 et participent au look du cowboy.

 

Après la ruée vers l'or de la fin des années 1840, les mineurs ont commencé à porter pour leur durabilité des salopettes en denim. 

Levi Strauss a repris ces tenues à son compte et les a améliorées pour créer un « jeans » rapidement adoptée par les éleveurs et les cowboys au début des années 1870. Le jean continue d'être l'un des styles de pantalons les plus populaires parmi les cowboys d’aujourd'hui.

HISTOIRE DU JEANS. cliquez

 

 LA CHEMISE 

 

 P1050267         Photothe que 7419         P1050268

 

Les chemises ordinaires étaient généralement en coton ou en laine parfois avec de simples rayures et n'avaient pas de col et traditionnellement fabriquées à partir de denim ou de tartan. Ces chemises, qu’on enfilait par la tête, avaiten partiellement des boutons sur le devant. Souvent la chemise était portée sous un gilet. 

Elle avait des manches longues, un panneau (avant ou/et arrière) minutieusement décoré avec des empiècements stylisés souvent autour des épaules et du cou. 

L'ajout de poches à bouton-pression et de franges est devenu assez courant par la suite. Les chemises les plus élaborées étaient portées par des cowboys de cinéma tels que Roy Rogers ou Elvis Presley et aussi dans la Country Music avec Porter Wagoner.

 

 P1050214 1           Dscn6661 1           Dscn6683 1

 

Les chemises à ce point brodées ne l'étaient pas dans un but esthétique mais au départ les cowboys qui participaient à des rodéos pouvaient être facilement reconnus par les spectateurs lorsqu'ils étaient projetés dans l’arène.

Par exemple dans le célèbre spectacle itinérant de Buffalo Bill, le Wild West Show, la mode de l'Ouest américain était de mise et Bill lui-même arborait régulièrement une profusion de franges et toute la panoplie du parfait cowboy sophistiqué.

 

 LE BANDANA 

Un bandana, un mouchoir en soie ou non, souvent surdimensionné, protégeait le cou du cowboy et des éléments du climat notamment en tant que masque lors des tempêtes de poussière ou encore utilisé par les hors-la-loi comme masque lors des raids bancaires et des hold-up. 

LE BANDANA. cliquez

 

          

 

 

 LE CHAPEAU 

 

P1150100 P1150099 P1020493 1

P1020450      P1020484 1      Dscn6756

 

Au début de l’Old West, les cowboys ne portaient pas de Stetson mais plutôt un chapeau melon. Cependant, l’utilisation du Stetson par l’ « Union Calvary » dans les années 1870 a accru sa popularité et il est rapidement devenu un incontournable pour les cowboys.

Le chapeau de cowboy à larges bords était très pratique et utilisé pour les protéger du soleil ou pour boire dedans. C'est ainsi que le nom du « Chapeau de dix gallons » pouvait contenir cette capacité d'eau. 

Mais c’était plutôt une légende qu’une utilisation concrète par les vrais cowboys.

Leurs chapeaux étaient souvent équipés de cordelettes en cuir ou même en crin de cheval attachées de chaque côté pour empêcher les chapeaux de s’envoler par vent fort.

Ce genre de chapeaux souvent blanc était d’usage surtout par les stars dans les films western au cinéma ou porté par les chanteurs et musiciens dans l'Ouest américain.

COWBOY HATS. CLIQUEZ

 

 LES BOTTES 

Dsc00211         Dsc00208          P1050212 1

P1150106 P1150105 P1020750

 

Qui dit cow-boy, dit boots ! la célèbre botte de cowboy, mais ce n'était pas au départ la chaussure la plus populaire de l’Old West. 

En effet, ce sont les bottes Wellington qui ont été portées le plus parmi les communautés de cowboys jusqu'aux années 1860. 

Puis la tendance s'est portée vers une botte à talon cubain, un bout rond ou pointu et une tige haute, formant ce que nous considérons maintenant comme la botte de cowboy traditionnelle.

Bien que normalement fabriquées à partir de cuir de vachette, certaines bottes sont connues pour être faites de peaux d'animaux plutôt exotiques comme l'alligator, le serpent, le buffle, le wapiti et même l'autruche. 

Il y a rarement des lacets sur les bottes pour les empêcher de se coincer dans les étriers lors de l'équitation et parfois des éperons sont attachés à l'arrière du talon de chaque botte.

L’éperon sert à obtenir de la précision, de l'impulsion et de la correction dans la tenue du cheval.

Il sert également en général, en dernier recours, lorsque le cheval refuse d'obéir à une certaine action.

COWBOY BOOTS. CLIQUEZ

 

P1020794 P1020670 Dscn8614

Dscn8617 P1020753 Dscn8616

                                   

Le cuir s'est inspiré des Amérindiens et les premiers aventuriers et pionniers européens ont rapidement adopté cette matière utilisée pour les ceintures, les bottes et les gants. 

 

Santiag          P1020452          P1020790

 

                                          LA TENUE DES COWGIRLS 

 

  200w 3

 

Les années 1890 ont vu les femmes de l’ouest américain porter des robes victoriennes typiques mais aussi des jupes de « prairie » jusqu'aux genoux, des robes en vichy rouge ou des jupes à franges en daim dérivées de la robe amérindienne.

Les Cowgirls du Far West avaient de bonnes compétences en équitation et au lasso et les hommes avaient honte de leur adresse au tir. 

Comme les hommes, les femmes de l'Ouest ont passé une partie considérable de leur journée dans le ranch ce qui les obligeait à porter des vêtements pratiques. Beaucoup, par nécessité, ont commencé à porter des vêtements similaires à ceux portés par leurs maris, pères et frères. 

 

Dans les années 1900 et dans certaines régions, des femmes portaient des jupes fendues qui sont devenues de plus en plus courantes pour faciliter leur travail dans le ranch et l'équitation. 

En 1910, ce sont des show-girls comme Annie Oakley, Calamity Jane et d'autres girls du Far West qui préparaient l'avenir de la mode des cowgirls. 

Comme ce fut le cas avec la plupart des vêtements dans l'Ouest américain à la fin du 19ème siècle, les vestes masculines et féminines comportaient beaucoup de franges. 

 

45 8             Dscn6755 1             Dscn6735

 

Annie Oakley était régulièrement vue dans une veste à franges lorsqu'elle participait au Buffalo Bill's Wild West show en tant que tireur d'élite.

Après la guerre civile de 1861/65, les vestes boléros sont devenues très populaires chez les cowgirls, parfois avec un design imitant la couleur pie d'une vache, mais principalement dans une couleur correspondante à leur jupe ou leur robe.

Après la Seconde Guerre mondiale, de nombreuses femmes de l'Ouest américain ont commencé à porter des jeans comme leurs homologues masculins.

 

Les vestes western les plus élaborées, avec des broderies et des détails en strass excessifs sur des vêtements tels que les célèbres costumes Nudie, sont devenus de plus en plus populaire parmi les chanteurs country et western de Nashville tels que George Jones, Glen Campbell, Webb Pierce, Hank Snow, Porter Wagoner, Hank Thompson…

 

 P1050219        P1050218        Dscn6690 1

Dscn6720 1                  Dscn6680 1                 Dscn6725

Dscn6683 1                  P1050217                 Dscn6664 

 

 

Des tailleurs de vêtements de rodéo tels que Nudie Cohn et Manuel se sont spécialisés dans une broderie élaborée et une décoration en strass. 

 

Dès le début du cinéma de Hollywood, le mode de vie des cowboys et le style western a suscité un nouvel intérêt pour les vêtements westerns à travers le pays. 

Gene Autry, Roy Rogers et John Wayne ont participé à cette mode sur les écrans de cinéma et aussi à la télévision avec les séries westerns populaires telles que Rawhide, Gunsmoke ou comme la petite maison de la prairie, Chester ou Bonanza.

 

P1150096 P1020661 P1020666

 

La panoplie des vêtements westerns est devenue importante et populaire dans la culture pop au cours des années 1960 et comprenait des chapeaux, des bottes et des jeans de cowboy à la mode ainsi que des chemises à col avec des motifs. Même les Beatles portaient des bottes de cowboy. 

 

Le jean sablé et usé, le cuir vieilli et la robe ultra-décontractée font partie de la panoplie des vêtements westerns modernes et actuels et sont devenus populaires à travers la danse en ligne, pour les fans de musique country du monde entier ainsi que pour l'équitation western.

Les magasins de Western Wear aux Etats-Unis foissonent dans tous les coins de chaque état surtout dans l'ouest et le sud-ouest. C'est de vrais supermarché du vêtement cowboy. Beaucoup sont surtout dédiés aux travailleurs des ranchs, aux vrais cowboys, avec des marques comme Ariat ou Carhartt.

Le "Sheplers" d'Arlington qui se trouve entre Dallas et Fort Worth au Texas est l'un des plus grands au monde.

 

Photothe que 7422 P1150094 Photothe que 7416

Photothe que 7414 Photothe que 7417 Photothe que 7418

Photothe que 7420 P1150102 Photothe que 7421

 

La culture western classique avec les reproductions historiques précises de vêtements de pionniers, de baroudeurs de l’Old West, de la guerre civile, de cowboy, de vaquero mexicain et de vêtements stylisés pour le monde du spectacle est encore très courante dans la culture américaine actuelle.

 

             

 

       

P1130304 1 P1150098 P1020451 1  

 

 

     

                                                                             THE END

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 03/03/2020