LE BANDANA

 

                   ARTICLE & PHOTOS ( sauf 5 ) DE ROLAND ROTH 

 

P1020523 1  HISTOIRE DU BANDANA  Bandana 2

 

Le bandana est un foulard de forme carrée avec, le plus souvent, des motifs imprimés, traditionnellement aux dimensions de 50 à 55 cm de côté et généralement en tissu de soie, en soie et en coton, ou tout en coton.

Le bandana imprimé apparait au 19èmesiècle et se rapproche du foulard.

 

Le terme de bandana vient du mot hindi et sanskrit bandhana, «badhnati», qui veut dire « lien », « attache » ou « bandeau » en référence à une méthode traditionnelle de teinture des tissus. 

Le mot aurait été transformé pour devenir en anglais bandana.

Le bandana peut être utilisé par les hommes et les femmes et se porte autour du cou, pour maintenir les cheveux, noué autour de la tête comme un pirate ou encore noué autour de l'anse d'un sac, au poignet, autour de la cheville ou noué à la chaussure. 

 

 P1020812 1           P1150130​           P1020467 1

 

L’origine du bandana est diverse et il a connu de nombreuses mutations au cours de son histoire.

On pense que le bandana est originaire d'Inde en tant que mouchoir coloré et brillant de soie et de coton.

Au départ, la plupart des foulards étaient unis et uniquement disponibles en bleu, marron, gris ou noir car les colorants rouges étant difficilement durables à l’époque.  

Plus tard, on retrouvera les foulards avec motifs. 

 

En occident, c’est entre 1800 et 1830 que la mode du carré de coton se répand et servant de châle ou simplement de mouchoir. 

Ces carrés de coton représentaient souvent les motifs dits « Paisley » que l'on retrouve sur les bandanas.

Finalement le motif « Paisley » ne viendrait pas du nom de la ville Paisley en Écosse comme on pourrait le penser où on y pratiquait la production de châles, mais plutôt de la région du Cachemire qui faisait autrefois partie de l'Empire Perse. 

 

Les mouchoirs et les tissus bandanas ont été fabriqués sous le nom de bandana par Henry Monteith (1764-1848) à Glasgow en Ecosse dès 1802. 

Les bandanas rouges étaient fabriqués à partir de fils de coton à l'aide de rouge d'Andrinople ou rouge turc. 

Les premiers motifs étaient picturaux. 

Monteith a eu un énorme succès avec sa fabrication de bandanas dans les années 1820 en produisant plus de 20 mouchoirs à la minute. 

 

Bandanas 1 Dscn1805 1 Bandan 1

 

Le port du bandana sur la tête était un usage traditionnel des paysans sévillans en Andalousie au 18èmeet 19èmesiècle.

Le bandana était aussi la cravate des classes ouvrières, des forgerons, des fermiers, des marins, des cow-boys, des mineurs, des ingénieurs de chemin de fer ou de la cavalerie américaine.

Il servait à s’éponger le front et aussi à se protéger les voies respiratoires contre la poussière.

Durant les années 1930, les bandanas rouges étaient utilisés en tant que foulards par les mineurs Américains qui les utilisaient pour se protéger la bouche et le nez contre la saleté et aussi la poussière. 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le bandana faisait partie de l’habillement des « Rosie the Riveter », lessix millions de femmes employées civiles de l’armée américaine, qui travaillèrent dans l'industrie de l'armement et qui produisirent le matériel de guerre durant la Seconde Guerre mondiale alors que les hommes étaient partis au front.

 

P1110484 1      Venons-en aux Cow-boys, aux vaqueros et aux gauchos. 

 

Cette mode des paysans Sévillans fut importée sur le continent américain par les colons espagnols. 

Le bandana fut notamment porté par les gauchos de la pampa en Argentine et du sud du Brésil sous le nom de  « lenço ». 

Il fut également porté par les vaqueros et les révolutionnaires mexicains.

 

  P1130308 1          P1130479          P1110479 1

 

À l’époque de la conquête de l'Ouest entre 1800 et 1890, le coton et la laine étaient les seules matières disponibles pour la fabrication des vêtements et plus rarement, le lin et la soie.  

Les vêtements étaient fabriqués pour leur confort, leur durabilité mais surtout aussi pour leur utilité. 

Ce foulard ou bandana était utilisé par les cowboys sur les pistes lors de leurs déplacements avec leurs troupeaux de bétail. 

 

P1130505 1 P1130477 P1130492

 

Mais on l’utilisait également pour se protéger du froid en hiver, pour absorber la transpiration l’été, pour filtrer l’eau, pour tenir un récipient trop chaud, pour bander une blessure ou même couvrir les yeux d'un cheval rebelle ou apeuré. 

Principalement, le bandana faisait partie de l'équipement des vaqueros et cowboys au même titre que le sombrero ou le Stetson, les éperons et autres équipements. 

Le cowboy porte le bandana sous son col de chemise comme une cravate et simplement et le plus souvent noué 

autour du cou, la pointe devant.

 

Photothe que 7626     P1130445 1     P1130451

 

Les hors-la-loi et autres gangsters de l’époque impliqués dans des vols de diligences, de trains ou de banques, utilisaient le bandana pour se voiler le visage afin de dissimuler leurs traits lors des braquages pour ne pas être reconnus.

Les employés des chemins de fer et les mineurs de l'Ouest américain les portaient également.

 

Après la ruée vers l'or, la pénurie de femme dans les bals a contribué à la naissance de la danse en ligne.

Mais pour pouvoir participer aux danses en couple, un code de couleur des bandanas était utilisé.

L'homme ou la femme qui portait un bandana de couleur bleu était cavalier alors que celui portant un bandana rouge était disponible pour tenir le rôle de cavalière. 

Le bandana se portait alors autour du bras, à la ceinture ou dans la poche arrière du Jeans.

 

Il paraît que c’est la femme du président George Washington, Martha Washington, qui a créé le premier bandana américain en 1775 en tant que souvenir patriotique destiné à stimuler le moral des troupes pendant la révolution américaine. 

Elle se rendait à Philadelphie pour retrouver son mari et elle voulait apporter un cadeau à George Washington et, sur recommandation de Benjamin Franklin, elle a demandé à John Hewston, un graveur, d'imprimer un dessin de George aux côtés de drapeaux militaires et de canons.

 

Photothe que 1572                 JOHN WAYNE                Dscn8091 1

Les westerns hollywoodiens et surtout l'acteur John Wayne ont popularisé le bandana.

 

Plus près de nous, le bandana était arboré par les hippies dans les années 1970 (avec des motifs imprimés), roulé sur le front et noué derrière la tête. C'est l'époque du flower power et des cheveux longs.

 

Egalement dans les années 1970, à San Francisco, le bandana fut un signe d'appartenance codifié de la communauté homosexuelle lorsqu'il était visible dans la poche arrière.

Chaque position désignait un certain type de personne, le bandana de couleur renseignait sur les pratiques et préférences sexuelles. 

 

Les bandanas seront utilisés dans la publicité de la culture Pop, marquant l'appartenance à une équipe sportive, par les vedettes de cinéma ou les artistes et musiciens, notamment par les chanteurs de Country Music.

Img 740  Dscn0757 1Dscn3149 1

            MICHAEL MARTIN MURPHEY                                  JAMES OTTO                                                    GLORIANA

Dsc01894 2 Dsc01885 1​ Img 710

                                                      FRANKIE BALLARD                                                                                 MARK WILLS

 

Les bandanas sont des accessoires vestimentaires utilisés dans la musique rock comme par exemple par le groupe « Guns N' Roses » dont le chanteur Axl Rose le porte dans la vie quotidienne et lors des concerts. 

Le guitariste Keith Richards, des Rolling Stones, en porte un également.

 

À la fin des années 1960 et au début des années 1970, les gangs des Bloods et les Crips portaient respectivement des bandanas avec des motifs Paisley rouges et bleus.

Les bikers ne sont pas en reste et portent également des bandanas pour se protéger sur leurs motos contre les intempéries, le vent, le froid et le soleil.

 

Dans le Rap et le Hip-Hop, le bandana est un signe d'appartenance à un gang et fait aussi partie de la panoplie des danseurs de hip-hop.

Lors des soirées de Country Line Dance, certains danseurs arborent le bandana dans la poche arrière de leur jean.

 

                Dsc03757 1                                 Dsc00398 1

 

Certains sportifs au tennis comme en cyclisme portent un bandana sur la tête pour éviter d'être gênés par la transpiration ou se protéger du soleil.

Cet accessoire est aussi utilisé par l'acteur Johnny Depp pour son look pirate dans les films « Pirates des Caraïbes ». 

 

En France le mot bandana apparaît dans les années 1980 et fut porté entre-autres par le chanteur Renaud sur la pochette de l'album « Marche à l'ombre ».

Des marques comme Levi's vend des bandanas et la maison Hermès proposent des bandanas en soie aux dimensions de 55 cm de côté, en plus de son emblématique carré aux dimensions de 90 cm de côté.

 

        Bandana 1                     Banda 1

 

 

                    THE END

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 25/03/2019