LE CHEWING GUM

                                ARTICLE DE ROLAND ROTH

 P 5         L'HISTOIRE du CHEWING GUM

 

Le chewing-gum ou gomme ou pâte à mâcher est une substance molle, une gomme à laquelle on a ajouté des arômes et des parfums alimentaires.

Il est destiné à être mâché sans être avalé.

Z 2           

 

Le chewing-gum a existé sous certaines formes depuis la période du néolithique.

Du chewing-gum datant de 6.000 ans, fait à partir de goudron d'écorce de bouleau, a été trouvé sur une dent à Kierikki en Finlande.

Ce produit était censé avoir des propriétés antiseptiques et médicinaux avec un désir instinctif de mastiquer.

 

Les Égyptiens, du temps des pharaons, utilisaient de la gomme à mâcher à base de résine de lentisque.

 

Des sortes de chewing-gums ont été également mâchés en Grèce antique, un mastic fait à partir de la résine d’un arbre à mastic, le pistachier lentisque.

 

En Amérique centrale, les Mayas et plus tard les Aztèques ont employé le chiclé, une gomme naturelle de l’arbre sapotillier que l’on trouve beaucoup au Mexique.

                                              N 3

Ils ont concocté une substance gommeuse qu’ils utilisaient quotidiennement notamment pour coller des objets ensemble.

Le chiclé a été utilisé plus tard dans la préparation du chewing-gum.

 

En même temps, les Amérindiens avaient déjà mâché de la résine faite à partir de la sève des arbres, les spruce trees (épicéa).

 

Beaucoup d'autres civilisations et cultures anciennes et plus récentes à travers le monde ont également mâché des substances gommeuses faites à base de plantes, d’herbes et de résines.

 

Les Asiatiques mâchaient le bétel, une pratique toujours utilisée  actuellement en Inde avec la noix d'arec.

Les Amérindiens des Andes chiquaient quant à eux les noix du kolatier et ceux d'Amazonie chiquaient des boulettes de tabac.

Les Européens prirent cette habitude à la suite de l'importation du tabac en France en 1560.

 

La propagation, la modernisation et la commercialisation du chewing-gum sont principalement liées aux Etats-Unis.

 

Les colons de la Nouvelle Angleterre utilisaient déjà cette pratique.

 

John b curtis      JOHN  B. CURTIS

En 1848, John B. Curtis a développé et commercialisé le premier chewing-gum appelé « The State of Maine Pure Spruce Gum » (gomme d’épicéa).

 

En 1850, John Curtis a commencé à vendre, surtout dans les pharmacies, des paraffines aromatisées et parfumées devenant plus populaires que les gommes d'épinette, d’épicéas ( spuce gums).

Par la suite, il créa la première usine de production de chewing gum.

 

Puis on a complétement oublié la gomme d’origine végétale.

 

En effet, vers 1850, une gomme faite à partir de la paraffine issue du pétrole a été développée.

 

F                              O 2 

 

Pour sucrer ces premières gommes à mâcher, on se servira souvent du sucre en poudre dans lequel on plongea à plusieurs reprises la gomme pour lui faire garder sa douceur.

 

Le premier chewing-gum aromatisé a été créé pendant les années 1860 par John Colgan, un pharmacien de Louisville au Kentucky.

Il a mélangé du sucre en poudre avec du tolu aromatique, une poudre obtenue à partir d'un extrait de l’arbre baumier (Myroxylon) originaire d'Amérique du Sud.

Il créa ainsi de petits bâtonnets de chewing-gum assaisonnés qu'il a appelé « Taffy Tolu ».

                                                 Colgans taffy tolu

Colgan a également innové dans sa fabrication de sa première manufacture de chewing-gum en utilisant un chiclé basé sur un dérivé du chiclé de Manilkara, un arbre à feuilles persistantes tropical.

 

Il s’est aussi distingué dans la manière d’emballer le chewing-gum en automatisant la découpe en sticks de chewing-gum, une machine inventée par James Henry Brady, un employé de la Colgan Gum Company.

 

Avec son fils William, son « Taffy Tolu », produit dans sa « Cogan Chewing Gum Company », prospéra jusqu’en 1911.

 

William j white  D’autres tentèrent leur chance dans le domaine du chiclé comme William J. White

Il ajouta du sirop de glucose dans son « Yucatan Chewing Gum ».

 

Le 28 décembre 1869, William Finley Semple, un dentiste de l’Ohio, a été le premier à déposer un brevet d’une gomme à mâcher moderne en dissolvant du naphte et de l’alcool et en y ajoutant une petite dose de réglisse pour le goût.

Semple     WILLIAM FINLEY SEMPLE

 

En 1869, le général mexicain Antonio Lopez de Santa Anna, exilé aux Etats-Unis, a ramené du Mexique et présenté à New-York à Thomas Adams 250 kg de chiclé de son pays, du latex blanc extrait du Sapotier.

 

En 1871, après différentes expériences pour en faire un substitut du caoutchouc, Thomas Adams le met ensuite en vente comme gomme à mâcher avec un succès immédiat.

Adam      THOMAS ADAMS

Il a fait breveter une machine pour la fabrication de cette gomme à mâcher.

Il créa la société « Adams New York gum ».

 

En 1875 fut créé le « Black Jack », c’est le premier chewing-gum parfumé à la réglisse et aussi le premier vendu sous forme de bandelette.

 

1880 : John Colgan améliore le procédé en le rendant sucré.

 

  Q 3         T 2          G 3

 

En 1880, William White a amélioré le produit et a permis à la gomme à être mâchée en gardant le parfum pour une plus longue période de temps en mélangeant du sucre et du sirop de maïs au chiclé.

Il améliora également le procédé et donna naissance à la société Yucatan Gum.

 

En 1888, Thomas Adams invente le Tutti- Frutti qui sera le premier chewing-gum vendu dans des distributeurs automatiques dans le métro de New York.

 

En 1891, la « William. Wrigley Jr. Company » fut créée.

William Wrigley Jr. lança le produit de gomme Juicy fruits et à la menthe verte (spearmint) dans tout le pays grâce à de grandes campagnes de publicité. Ce fut un énorme succès.

 

En 1899, Franck Canning, un dentiste New Yorkais, mit en vente le premier chewing-gum dentaire : le « dentyne ».

 

En 1906, Franck Fleer créa le premier Buble gum « Blibber-Blubber gum » qui n’aura pas trop de succès.

 

A 3  S 5  X 3

 

En 1914, William Wrigley Junior et Henry Fleer créèrent ensemble le chewing-gum « Doublemint ».

 

A la fin de la Première Guerre Mondiale, les Américains stationnés en Europe contribuèrent à la popularité de leur chewing-gum.

 

Par exemple, la Croix-Rouge américaine expédia plus de 4,5 millions de chewing-gum en France en 1918 qui étaient destinés aux troupes américaines.

Puis des sociétés françaises, belges, britanniques ou encore italiennes passèrent des commandes de chewing-gum aux États-Unis pour le commercialiser en Europe.

Dès le début des années 1920, des sociétés européennes commencèrent à fabriquer le chewing-gum.

On vit apparaitre sur le marché des marques comme Malabar, Globo ou encore Bazooka.

 

Les compagnies de chewing-gum américaines commencèrent à se racheter en formant des multinationales comme The American Chicle Co (Adams company, Yucatan gum….).

William Wrigley Jr. Co. devient en 1923, la première compagnie de chewing-gum cotée en bourse.

 

Lors de la prohibition le chewing-gum servait à masquer l’haleine des buveurs d’alcool. Le plus fort goût à l’époque était aux clous de girofle.

 

En 1928, Walter Diemer réinvente le premier Bubble gum en se basant sur le procédé de 1906 mais en le colorant en rose. En plus

 la pâte ne colle pas et reste suffisamment élastique.

 

En 1944, le chewing-gum a encore été plus diffusé à travers le monde par des GI’s américains lors de la deuxième guerre mondiale.

En effet, le chewing-gum faisait partie de leur ration alimentaire pour lutter contre le stress et se concentrer.

 

C'est aussi le début de l'importation en France du chewing-gum.

 

En 1952, Courtland Parret, un ancien G.I de la seconde guerre mondiale, créa en France une société qui fabriqua le premier chewing-gum à la chlorophylle, la marque Hollywood était née.

 

Puis, des gommes synthétiques ont fait l’apparition aux États-Unis et la qualité du chewing-gum se détériora.

 

Après les années 1960, les fabricants américains étaient passés au caoutchouc synthétique basé sur du butadiène, un produit chimique de synthèse, car il était moins cher à fabriquer.

 

E                          C 2

 

En 1960, un dentiste, le Dr Petrulis, inventa le chewing-gum sans sucre parce que l’ammoniaque contenu dans le chewing-gum attaquait les dents.

La société William Wrigley & Co. l’engagea et lança sur le marché le chewing-gum « Blammo ». 

 

Les composants du chewing-gum resteront les mêmes jusqu’en 1970 où le cyclamate, un ingrédient actif remplaçant le sucre, sera interdit.

 

En 1964, la NASA a donné la gomme sans sucre aux astronautes lors des missions spatiales Gemini pour aider à garder leurs dents saines.

 

En 1983, l’aspartame est utilisé à la place du sucre et fut lui-même remplacé par la suite par le sorbitol mieux toléré par les diabétiques.

 

En 2005, l’armée américaine mit au point un chewing-gum avec une solution anti-bactériologique permettant une bonne hygiène buccale pendant les combats.

 

Comment prépare-t-on ce fameux chewing-gum ?

 

Le chewing-gum actuel se compose de base de gomme, d'édulcorants, de plastifiants, d'adoucissants, de colorants.

 

La gomme de base du chewing-gum n’est pas si facile à fabriquer.

Il faut doser les ingrédients avec précision afin d’obtenir des gommes plus ou moins élastiques.

L'élastomère utilisé actuellement à la place du chiclé est un produit alimentaire appelé copolymère isobutylène-isoprène (butyl).

 

On y ajoute d’autres produits comme des arômes, des édulcorants ou du sucre ainsi que divers additifs de fabrication comme des colorants, de la gélatine, des émulsifiants, des stabilisants, des agents gélifiants, des bicarbonates, de la cire de carnauba.

Pas terrible !

 

Tous les produits sont malaxés entre une heure et demie et deux heures comme un pétrin de boulangers, dès fois moins longtemps.

Ce malaxage fait chauffer la gomme qui atteint alors une température entre 50/60 et 95° selon les méthodes utilisées.

 

Puis la pâte obtenue est versée à l'intérieur d'une extrudeuse.

Bien pressée, la machine forme de petites bandes plus ou moins épaisses.

 

Ces bandes passent ensuite dans le laminoir et elles sont découpées en tablettes ou en noyaux de dragées.

Ensuite, on laisse refroidir la pâte en maintenant toutefois une certaine température et une humidité précises pendant 6 à 48 heures.

De ce procédé, qui est très contrôlé, dépend la qualité des gommes à mâcher.

 

 U                 R 2

 

Les tablettes sont alors emballées dans des papiers en aluminium pour conserver toute leur saveur alors que les dragées sont tout d’abord recouvertes de sucre durci avant d’être emballées dans de petites boîtes en carton et mises en paquets.

 

C’est les Etats-Unis suivi de la France qui consomment le plus de chewing-gum dans le monde.

C’est le groupe américain Mars qui a racheté en 2008 la Wm. Wrigley Jr. Company qui est devenue le leader mondial du marché avec des marques comme Freedent, Airwaves, Orbit.

 

La société Cadbury est le deuxième fabricant mondial du secteur avec les marques Hollywood, Trident et Clorets.

 

Ces deux sociétés possèdent près de 20 marques les plus vendues mondialement et contrôlent ainsi les deux tiers du marché mondial.

 

Le marché mondial a doublé entre 1999 et 2009, représentant 23,2 milliards de dollars américains.

 

Je passerai sur les avantages et inconvénients sur la santé chez les enfants et les adultes au niveau digestif compte tenu des ingrédients contenus dans le produit.

 

Il y a aussi des effets sur l'environnement urbain dans toutes les villes du monde sur  leurs trottoirs ou couloirs de métro impactés de chewing-gums usagés jetés par des consommateurs dont la biodégradabilité peut atteindre 5 ans.

 

Depuis environ l’année 2010, Il existe des machines spéciales pour nettoyer les sols afin d'éliminer les chewing-gums collés.

 

Singapour a interdit l'importation et la vente de chewing-gum depuis 1992, excepté le chewing-gum à effets thérapeutiques et réglemente sévèrement la consommation de gomme à mâcher.

 

 

Quelques mots sur deux marques et fabricants très connus :

(ci-dessous : Source Wikipédia)

 

WRIGLEY CHEWING-GUM

 

La William Wrigley Jr. Company est une multinationale américaine fondée en 1891 à Chicago et produisant principalement des chewing-gums.

 

La William Wrigley Jr. Company fut fondée le 1 avril 1891 et vendait à l'origine des produits comme du savon et de la levure chimique.

 

Wrigley jr                            H 2      

En 1892, William Wrigley, Jr., le fondateur, commença à offrir des chewing-gums avec chaque canette de levure.

Le chewing-gum devint finalement plus populaire que la levure elle-même et Wrigley réorienta la production de la société vers les gommes à mâcher.

 

En 2004, Wrigley acheta les affaires Life Savers et Altoids de Kraft Foods pour 1,48 milliard de USD.

Le 13 janvier 2007, Wrigley signa un accord d'achat pour acquérir 80 % des intérêts de A. Korkunov pour 300 millions de USD et les 20 % restants au fur et à mesure.

 

Fin 2007, la société atteint l'objectif qu'elle s'était fixé sept ans plus tôt : dépasser 5 milliards de dollars de chiffre d'affaires pour l'exercice 2007.

Le 28 avril 2008, il fut annoncé que Berkshire Hathaway et Mars Incorporated acquéraient Wrigley pour environ 23 milliards de USD.

 

Le siège du groupe, le Wrigley Building est un célèbre repère dans le Magnificent Mile de Chicago aux États-Unis.

 

La société vend actuellement ses produits dans plus de 180 pays avec 14 usines dans le monde, situées aux États-Unis, Serbie, Mexique, Australie, Royaume-Uni, Canada, Espagne, Nouvelle-Zélande, Philippines, France (à Biesheim), Kenya, Taïwan, Chine, Inde, Pologne, Fédération de Bosnie-et-Herzégovine, Russie.

 

S 5                      V 2

 

 

HOLLYWOOD CHEWING-GUM

Hollywood Chewing Gum est une marque française de chewing-gums (ou gommes à mâcher).

Elle appartient depuis 2012 au groupe américain Mondelēz International (issu d'une scission de l'américain Kraft Foods).

 

La marque Hollywood a été créée en 1952 par Courtland E. Parfet, (1918-2009), un Américain ayant participé au débarquement en Normandie de 1944, agent général pour l'Europe du fabricant de chewing gum Beech-Nut.

En 1955, elle fusionne avec la société Kréma, (qui possède par ailleurs la marque Malabar).

 

 Ty 1                                       Uo   

 

La première affiche publicitaire date de 1958, elle a pour thème le rêve américain, la première publicité télévisuelle arrivera elle en 1968.

Le slogan « Fraîcheur de vivre » est né en 1972, basé sur les valeurs de la jeunesse, de la liberté et de la fraîcheur.

En 1963, Kréma-Hollywood est rachetée par General Foods Corporation et devient General Foods France.

 

En 1986, la gamme sans sucres Hollywood Light est lancée, suivie en 2001 par la gamme Hollywood Blancheur.

 

En 1990, Kréma, Hollywood, Malabar et Kiss Cool sont regroupés dans Kraft Jacobs Suchard, filiale de Kraft Foods, à la suite de la fusion de ce dernier avec General Foods au sein de Philip Morris.

 

En 2000, Kraft Foods cède son activité confiserie de bonbons et chewing-gums à Cadbury.

 

En 2010, Kraft Foods rachète Cadbury et redevient propriétaire des marques héritées de General Foods.

 

En 2012, à la suite d'une scission du groupe Kraft Foods, Hollywood appartient maintenant au groupe Mondelēz International.

 

  Jk  Re  Y 2

 

                     

 

                                                        THE END

 

 

Date de dernière mise à jour : 10/05/2017