LES ARMES WESTERN - SAMUEL COLT

               ARTICLE & PHOTOS DE ROLAND ROTH 

           INTRODUCTION 

P1010687 P1010740 Dsc03565 1

 

Voici une petite saga sur quelques inventeurs d’armes utilisées aux Etats- Unis du 19ème siècle, des armes de légende énormément en vogue dans le Wild West, mais aussi dans toute l’Amérique et qui ont surtout pas mal servies l’armée américaine.

Je m’étalerai que sur l’histoire de quelques principaux inventeurs comme Colt, Remington, Smith & Wesson et Winchester.

 

Le droit de posséder et porter une arme à feu est garanti par le deuxième amendement de la Constitution des États-Unis.

Cependant, chaque état fédéré et dans une certaine mesure les gouvernements locaux (comtés, villes indépendantes) peuvent établir les lois et les ordonnances encadrant la possession et le port d'armes à feu, dissimulées ou non.

 

Selon différentes enquêtes, 40% des ménages déclarent avoir au moins une arme à feu à la maison et presque 30 % des adultes ont déclaré posséder au moins une arme.

 

En 2008, les fabricants d'armes américains ont produit 1,6 million de pistolets, 1,6 million de fusils, 750.000 fusils de chasse et 530.000 revolvers.

Seules 228.000 de ces armes ont été exportées, selon les statistiques les plus récentes du Bureau fédéral de l'alcool, du tabac et des armes à feu (ATF).

 

On estime à près de 300 millions d'armes à feu en circulation aux Etats-Unis avec presque 42 millions de foyers équipés, soit 97 armes pour 100 personnes selon une enquête nationale sur les armes à feu.

Chaque année 30 000 personnes meurent par balles aux Etats-Unis, soit dix fois le nombre des victimes du 11 septembre 2001 !

 

                                 

 

P1010694     P1010912    Img 0520

 

 

         1ère PARTIE 

 

Samuel colt john chester buttre   SAMUEL COLT

Samuel Colt est né le 19 juillet 1814 à Hartford dans le Connecticut aux Etats-Unis.

Le père de Samuel se nommait Christopher Colt et fut un fermier installé à Hartford dans le Connecticut. Mais il avait changé de profession et devint homme d'affaires. La mère de Samuel, Sarah Colt née Caldwell, se suicida quand Samuel n’avait pas encore 7 ans.

A l'âge de onze ans, son père envoya le garçon travailler dans une ferme à Glastonbury.

Très tôt, Samuel a lu des articles sur Robert Fulton et sur la poudre noire mentionnant des choses impossibles, mais qui se réalisèrent. Cette lecture lui donna des idées. En effet, plus tard, il réalisera cette arme « impossible » en créant une arme pouvant tirer cinq ou six fois d’affilée.

 

En 1829, Colt travailla dans l'usine de textiles de son père à Ware dans le Massachusetts.

Il y fabriqua une pile électrique qui lui servit pour faire détoner une charge de poudre.

En 1830, il allait travailler dans la marine marchande. Durant ce temps, Colt fabriqua une maquette de poivrière en bois.

 

Dsc03526 1 Dsc03535 1 Dsc03543 1

 

Colt rentra aux États-Unis en 1832 et il commença à travailler avec son père sur la production de deux armes, un fusil et un pistolet.

Les armes furent un peu bricolées et de mauvaise qualité. Le premier pistolet explosa à l’essai, mais le fusil fonctionna correctement.

 

Plus tard, Colt prit un laboratoire portable et se lança sur la route aux États-Unis et au Canada avec du protoxyde d'azote (gaz hilarant), ceci pour gagner sa vie en faisant des démonstrations publiques des propriétés de ce gaz.

Grand parleur, il réussissait à convaincre son oratoire.

 

Puis il décida à fabriquer des armes en s’appuyant sur des armuriers de Baltimore dans le Maryland.

En 1832, à l'âge de 18 ans, Colt déposa un brevet pour son revolver.

En août 1835, il est parti pour l'Angleterre et la France pour y déposer son brevet.

 

Dsc03546 1 Dsc03548 1 Dsc03547

 

Son premier modèle fut le « Colt Paterson », un revolver à simple action dont le chien est armé à la main tout en faisant tourner le barillet en même temps.

Les premiers revolvers Colt Paterson, à cinq coups, d’un calibre .36 (en centièmes de pouce)  sortirent de production en 1836.

Il a été vendu à la marine de la toute nouvelle République du Texas et aux Texas Rangers combattants contre les Mexicains et les Indiens.

 

En 1846, le capitaine Samuel Walker, le représentant de l’US Army, commanda à Colt 1 000 revolvers.

Ceux-ci ont été modifiés selon les demandes et souhaits de Walker et furent appelés de son nom.

Le colt Walker modèle 1847 possède un nez du chien comportant une encoche pour viser, un barillet à 6 coups et un calibre .44.

Le canon d'une longueur de 22,9 cm est relativement grand et le revolver pèse  2 kg à vide.

Puis Colt commercialisa le Colt Holster Pistol 1848 en calibre .44, le premier revolver de la série des « Dragoon », mais avec un canon qui n’a que 20 cm et donc plus léger.

Cette arme est adoptée par les régiments de cavalerie, les dragons.

 

Colt P1020001 P1130568

 

Jusqu’à la fin de 1837, la « Colt Arms Company » n’avait rien vendu, à part un millier d’armes.

Colt est allé à Washington pour faire une démonstration de son revolver au Président Andrew Jackson qui l’a approuvé en laissant entrevoir des achats militaires pour ce type d’arme.

 

Sans trop rentrer dans les détails, on peut citer les modèles de revolver qui suivirent comme le calibre .31, encore moins lourd, le Colt Baby Dragoon à 5 coups de 1847/48, le Pocket 5 à 6 coups de 1849 (revolver de poche), utilisé par les particuliers, par la police ou par les compagnies de diligence.

Entre 1848 et 1873, Colt produisit 340 000 revolvers Pocket.

 

En 1851, le modèle Navy (cal .36) ou Belt Model (porté à la ceinture) a été une des armes à feu les plus vendues aux Etats- Unis avec environ 215 000 exemplaires.

Le brevet du revolver de Colt aux États-Unis lui a donné un monopole sur la fabrication des revolvers jusqu'en 1857.

 

P1150947 Dscn8505 version 3 P1010918

                                                                                                                                                                     Colt de Wyatt Earp

 

En 1860, Colt fabriqua le New Model Army calibre .44 qui remplaça les Dragoons et qui est 30 % plus léger.

 

Durant la guerre de Sécession, l’usine de Hartford fournissait des armes aussi bien au Nord qu’au Sud.

En 1861, Colt avait vendu 2.000 revolvers aux confédérés à travers l'agent John Forsyth.

Certains journaux New-yorkais le condidéraient comme un sympathisant du Sud et un traître pour l'union.

 

On estime que pendant les 25 premières années de la fabrication, la société Colt a produit plus de 400.000 revolvers.

 

Un revolver « dragoon » a été offert en cadeau par Colt au sultan de la Turquie. En effet, étant en voyage à Constantinople, il a offert ce revolver marqueté et gravé avec des inserts en or au sultan de l'empire ottoman Abdülmecid.

 

Dscn8500     Dsc03583 1    Dscn8499

 

Colt était le premier fabricant américain s’appuyant sur l'art en tant qu’outil de marketing quand il a demandé au peintre américain renommé Catlin pour mettre en évidence ses armes à feu dans ses peintures.

Samuel Colt a engagé des graveurs et des artisans pour décorer les pistolets spéciaux de présentation qui ont été offerts aux rois européens, aux tsars russes, aux militaires et à d'autres hôtes de marque.

Ces armes à feu ont été largement gravées et marquetées avec de l'or et des poignées exotiques comme de l'ivoire ce qui lui a permis d’obtenir de nombreux contrats gouvernementaux.

 

Samuel Colt est mort de la goutte à Hartford le 10 janvier 1862 à l'âge de 47 ans et a été enterré au Cedar Hill Cemetery.

 

Après sa mort, on a estimé que la fortune de Colt qu'il a laissée à son épouse et à son fils de trois ans Caldwell Hart Colt, était évaluée à environ 15 millions de dollars (actuellement environ 400 millions de dollars).

Ses responsabilités professionnelles ont été transmises à son beau-frère, Richard Jarvis.

 

Dscn8496 Dsc03575 1 Dscn8494

 

La société colt a fabriqué plus près de 500.000 armes à feu pendant la vie de Colt.

Jusqu'à présent, la société fondée par Samuel Colt a produit plus de 30 millions de pistolets, de revolvers et de fusils.

 

En 1901, la famille Colt a vendu la société à un groupe d'investisseurs.

Samuel Colt était membre de la franc- maçonnerie.

Il fut intronisé en 2006 au « National Inventors Hall of Fame ».

 

Dsc03548 1 Dsc03571 1 Dsc03549 1

 

                                                            THE END 

       

 

Dsc03568 1     Dsc03523 1     Dsc03911

 

Dsc03835     Dsc03587 1     Dsc03723

Date de dernière mise à jour : 27/04/2017