LES ARMES WESTERN - WINCHESTER

ARTICLE & PHOTOS DE ROLAND ROTH

 

4ème PARTIE

 

Oliver fischer winchester        WINCHESTER

        Oliver Fisher Winchester

 

La « Winchester Repeating Arms Company » a eu son heure de gloire entre la fin du 19ème et le début du 20ème siècle.

C’est le partenariat de Horace Smith et Daniel Wesson de Norwich au Connecticut qui fut à l’origine de la Winchester Repeating Arms Company, les mêmes qui fondèrent plus tard la célèbre société Smith & Wesson Revolver (à lire l’article les concernant sur ce site).

 

En 1855, ce partenariat Smith & Wesson qui se lança dans la fabrication du fusil et pistolet à levier «volcanic» avait cherché des investisseurs.

 

Oliver Fisher Winchester qui a été auparavent fabricant de chemises décida d’investir son argent dans la société d’armes à feu « Volcanic Repeating Arms Company » qui déménagea en 1856 à New Haven sans Smith et Wesson.

Le fusil « volcanic » n'avait que très peu de succès.

A la fin de 1856, la société est devenue insolvable.

 

En avril 1857, Oliver Winchester et son associé John M. Davies, ont racheté l'entreprise en faillite et ils l'ont réorganisée en la nommant « New Haven Arms Company ».

 

En tant que principal actionnaire, Winchester sera le président de la société en 1857.

Oliver Fisher Winchester était né à Boston dans le Massachusetts le 30 novembre 1810. 

 

Ses exigences furent de fabriquer des nouvelles armes qui  tirent plus qu’un coup, qu’elle soient légères, que les cartouches soient métalliques et non en papier et qu’il y ait un cran d'arrêt pour éviter les balles perdues.

 

 Dscn8488           Dsc03523          Dscn8489

 

Benjamin Tyler Henry fut embauché par Winchester comme armurier dans la nouvelle société.

 

En 1860, Winchester lui demanda de travailler sur les mélanges de poudre pour améliorer la propulsion et de développer la cartouche de « rimfire » métallique autonome.

 

Henry a également créé un nouveau design du fusil basé sur le « Volcanic » pour utiliser les nouvelles munitions.

Il conserva la forme générale du mécanisme de culasse et du magasin tubulaire.

 

En 1861, Winchester et Henry vont donc créer le premier fusil à répétition sans barillet avec un chargement par la culasse avec un magasin de 15 cartouches.

Le fusil sera appelé « Henry » du nom de son concepteur.

 

Ce fusil aura très vite la cote auprès des cowboys, des hommes de loi et des truants ainsi qu’auprès des chercheurs d'or.

 

Img 0521 Dsc03734 P1010836 

 

Mais lors de la guerre de Sécession, l’armée ne lui commanda pratiquement que très peu de fusils.

 

Mais il vendra aussi quelques centaines de fusils directement aux combattants.

Il n’eut pas d’autre choix que de se tourner vers l’exportation et les particuliers.

 

Après la guerre, Oliver Winchester prit le contrôle total de la compagnie, la réorganisa à nouveau et la nomme la société « Winchester Repeating Arms Company ».

Il fait évoluer le fusil Henry (ou « Henry rifle ») en modifiant  le design de base du fusil Henry et en l’améliorant pour devenir le fusil Winchester modèle 1866, qui utilisa les mêmes cartouches de calibre .44 que le Henry (des munitions à percussion annulaire) mais avec un magasin amélioré permettant un chargement plus efficace.

Une trappe de chargement sur le côté droit fut inventée par l'employé de Winchester, Nelson King).

 

La première vraie carabine Winchester, le célèbre modèle Winchester 1866 était née, surnommée « Yellow Boy » et ce  fut un immense succès avec plus de 118 000 pièces vendues entre 1866 et 1873.

 

Dsc03589 Dscn8498 Dsc03567

                                

 

Les fusils Winchester se caractérisent par leur levier d'armement.

Ce mécanisme permet d'éjecter la douille vide très rapidement et en même temps de charger une nouvelle cartouche dans la chambre par un mouvement de va-et-vient du levier actionné par l’utilisateur.

Ceci permet au tireur une cadence de tir plus élevée que celle des fusils classiques tout en gardant toujours la cible dans sa ligne de mire pendant le réarmement.

 

Le prochain modèle qui fut aussi très populaire sortit en 1873 . Ce sera la Winchester modèle 1873 qui utilisait des cartouches à percussion centrale.

 

Le modèle 1873 fut suivi par le modèle 1876, une version plus large que le Henry qui a utilisé le même levier de basculement et le chargement de cartouches en laiton, les cartouches étant plus longues et plus puissantes.

 

En 1876, l'entreprise de New-Haven occupait plus de 600 ouvriers avec un chiffre d'affaires de 1 812 500 dollars.

 

Les deux Winchester, les « modèle 66 » et « modèle 73 » seront toutes les deux connues par leur surnom « The Gun That Won the West » (le fusil qui a gagné l'Ouest).

 

Oliver Winchester est mort en décembre 1880.

Son fils, William Wirt Winchester qui lui succéda est mort de tuberculose quatre mois plus tard.

La veuve de William Wirt Winchester, Sarah Winchester, a utilisé son héritage pour construire la Winchester Mystery House.

La mystérieuse Maison Winchester est une demeure située en Californie à San José, près de Santa Clara, célèbre dans le folklore américain pour sa réputation de maison hantée.

Winchester house 910px   photo wikipedia

 

Dsc03542 1 P1010912 Dsc03588 

 

En 1883, John Moses Browning vendit ses brevets à la société Winchester et participa à la conception des modèles 1885 à un coup, du modèle 1886 et du modèle 1892 à répétition.

 

À partir de 1883, John Browning travailla en partenariat avec la Winchester Repeating Arms Company et il a conçu une série de fusils et de fusils de chasse, notamment le modèle Winchester modèle 1885 Single Shot, le fusil à action levier modèle Win87 modèle, le modèle 1897 et les fusils modèle 1886, modèle 1892, modèle 1894 et modèle 1895.

 

John Browning concevra aussi en 1894 un modèle pour la chasse avec un calibre puissant, le 32-40, puis le 38-55.

 

Plus tard le fusil 30-30 WCF à poudre sans fumée est mis sur le marché : c’est la Winchester 94.

Cette nouvelle arme très maniable sera beaucoup utilisée  dans les étuis de selle des films western d’Hollywood et plus tard par la télévision.

En 1897, Browning développa le modèle 1897 et cessera sa collaboration avec Winchester en 1901.

 

Dès le début du 20ème siècle, l’âge d’or de Winchester touche à sa fin.

La « Winchester Repeating Arms Company » se trouva en concurrence avec les nouveaux modèles John Browning qui sont fabriqués sous licence par d'autres sociétés d'armes à feu.

On trouva sur le marché le premier fusil à chargement automatique commercial suivi des fusils modèle 1905, modèle 1907 et modèle 1910 de Raymond.

Winchester, après dix ans d’études a conçu le modèle 1911 pour contourner les brevets des fusils à chargement automatique de Browning.

Un ingénieur de Winchester, T.C. Johnson, a eu un rôle déterminant dans le développement de ces armes.

 

De nombreux nouveaux modèles seront encore développés au cours du 20ème siècle comme le célèbre modèle 12 utilisé par l'US Army.

 

Pendant la Première Guerre mondiale, la société Winchester produisit le fusil 303 Pattern 1914 Enfield pour le gouvernement britannique et un fusil semblable le 30-06 M1917 Enfield pour les États-Unis.

 

Lors de cette guerre, Browning a développé et produit environ 27 000 unités du Browning Automatic Rifle (BAR) et, en collaboration avec Winchester une mitrailleuse Browning .50.

 Dsc03555 Dscn8490  Dsc03554

                              Dsc03910            Dsc03911

 

Comme la capacité de la production de Winchester après la première guerre mondiale était devenue excédentaire, la société se lançat à fabriquer tout et n’importe quoi comme

des couteaux de cuisine, des patins à roulettes, des réfrigérateurs par exemple.  

 

Winchester a fusionné avec Simmons Hardware Company.

 

Les marques de Winchester et Keen Kutter ont collaboré ensemble pendant les années 1920, mais en 1929 elles se sont séparées pour revenir à leur métier de base.

 

La Grande Dépression a mis un point final aux problèmes de l'entreprise et la  « Winchester Repeating Arms Company » a été mise sous séquestre et rachetée le 22 décembre 1931 suite à sa faillite par la « Western Cartridge Company » de la famille Olin.

En 1935, Western Cartridge fusionna avec sa filiale pour former « Winchester-Western Company ».

 

En 1944, la division d'armes à feu et de munitions fut réorganisée en tant que division Winchester-Western des industries d'Olin.

 

La carabine US M1 a été conçue par une équipe de Winchester.

 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Winchester a produit le fusil M1 Garand et après la guerre fut le premier fabricant civil du fusil M14.

 

Une nouvelle ligne d'armes à feu a remplacé la plupart des produits anciens en 1963-1964.

La réaction de la presse spécialisée était extrêmement négative en disant que Winchester avait sacrifié la qualité en vendant à bas prix et Winchester n'était plus considéré comme une marque de prestige.

 

Les coûts de la main-d'œuvre ont augmenté lors des années 1960 et 1970 et une grève prolongée en 1979-1980 a finalement convaincu Olin que les armes à feu ne pouvaient plus être produites de manière rentable à New Haven.

En décembre 1980, l'usine de New Haven a été vendue à ses employés et il leur a accordé une licence pour créer les armes de Winchester.

 

En 1981, la société devient « U.S. Repeating Company » puis elle fut rachetée par la « FN Herstal ».

 

Actuellement, la marque Winchester fait partie de la Société Olin et son nom est utilisé sous licence par deux filiales du groupe Herstal, Fabrique Nationale (FN) de Belgique et Browning Arms Company d'Ogden dans l’Utah (USA).

 

Dsc03541          Dsc03633 1        Dsc03551 

 

La « Repeating Arms » aux États-Unis avait fait faillite en 1989.

 

Le 16 janvier 2006, la « Repeating Arms » avait annoncé la fermeture de son usine de New Haven où des fusils Winchester avaient été fabriqués pendant 140 ans.

 

Avec cette fermeture de l'usine, la production du fusil modèle 94 (le descendant du fusil Winchester original), le fusil modèle 70 et le fusil modèle 1300 a été arrêtée.

 

Le 15 août 2006, Olin Corporation, propriétaire des marques Winchester, a annoncé qu'elle avait conclu un nouveau contrat de licence avec Browning pour fabriquer des fusils de la marque Winchester.

 

En 2008, « Fabrique Nationale » d’Herstal (FN) a annoncé qu'elle produirait des fusils du modèle 70 dans son usine de Columbia en Caroline du Sud.

En 2013, l'assemblage a été transféré au Portugal.

 

À l'été 2010, « Fabrique Nationale » d'Herstal (FN) a repris la production du modèle Winchester 1894 et l'évolution du Winchester 1300, maintenant appelé Winchester SXP.

 

 

                                         THE END

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 25/05/2017