LES MISSIONS DE SAN ANTONIO au TEXAS

Dsc09714          ARTICLE & PHOTOS DE ROLAND ROTH 

 

            

 

Dsc09765       Dsc09760 1

 

Les  Missions de San Antonio  sont composées de cinq missions espagnoles à San Antonio au Texas inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco depuis le 5 juillet 2015.

Dans l'ordre géographique, de San Antonio au nord vers le sud, les missions sont situées comme suit :

 Mission Valero (the Alamo) 

 Mission Concepción 

 Mission San José 

 Mission San Juan Capistrano 

 Mission Espada 

 

     Un jour, Chistophe Colomb est arrivé et a découvert le Nouveau Monde, ce fut en 1492.

 

Mais Christophe Colomb n'est pas le premier à mettre les pieds sur le continent américain. 

D’autres humains ont migré sur ce continent venant de l’Asie et cela 13 000 à 40 000 ans avant lui. 

Il ne fut pas le premier navigateur à traverser l'océan Atlantique depuis l'Europe.
D’après des fouilles archéologiques au nord du continent américain, des peuples européens comme les Vikings ou des pêcheurs basques, normands et bretons avaient déjà débarqué sur ce nouveau continent.

Les Vikings sont sans doute la première civilisation européenne à mettre pied en Amérique. 

Vers l'an 1000, Leif Erikson navigua depuis le Groenland jusqu'à un endroit en Amérique du Nord qu'il appellera Vinland, lieu imprécis pour le moment, peut-être dans la baie du St. Laurent au nord du Cape Breton.

 

         Texasbar copie

 

                  Mais revenons aux missions et au Texas !

 

Dsc09690 Dsc09763 Dsc09691

 

L'Espagne a commencé à fonder des missions dans toute la Nouvelle-Espagne, le Mexique actuel et une grande partie du sud-ouest américain surtout entre le 17èmeet le 19èmesiècle.

Le but de ces missionnaires dominicains, jésuites et franciscains catholiques espagnols était de propager le christianisme auprès des indigènes locaux, les Amérindiens. 

Ils faisaient partie d’un plan pour faciliter la colonisation prévue à travers toutes ces régions du sud-ouest espagnol américain. 

L’implantation des missions au Tejas oriental (le Texas) avait comme objectif principal de répondre à la crainte espagnole de l'empiétement français dans la région suite à la fondation du Fort Saint-Louis en 1685 dans l’actuel Texas, sur les berges de la Garcitas Creek près du fleuve Lavaca.

C’est l'explorateur français René Robert Cavelier de La Salle et les membres de son expédition, parmi lesquels le missionnaire jésuite Zénobie Membre qui fondèrent ce fort.

Les premiers avant-postes permanents français s’étiraient le long de la côte du Golfe du Mexique dix ans plus tard.

Les missionnaires introduisirent les fruits, les légumes, le bétail européen et un semblant d’industrie dans la région de l’actuel Texas. 

En plus de la mission, les Espagnols construisirent le presidio (fort) et le pueblo (village) qui permettaient à la couronne espagnole d’étendre ses frontières et de consolider ses territoires coloniaux. Au total, 26 missions ont été implantées pour différentes durées dans le futur état du Texas.

La politique du gouvernement de la Nouvelle-Espagne obligeait les missionnaires franciscains à créer dans ces missions un style de vie communautaire identique à celui des villages espagnols et de sa culture. 

Les Amérindiens ont ainsi acquis des compétences professionnelles en se servant de bœufs, mulets et chevaux, puis de charrues et d’outils agricoles.

Ils apprenaient aussi le tissage nécessaire pour s’habiller mais aussi la maçonnerie et la menuiserie pour construire de nouveaux bâtiments, ceci sous la direction d'artisans engagés par les missionnaires.

Eduqués par les missionnaires dans le christianisme et dans le système politique et économique espagnol, les Natifs pouvaient être incorporés dans la communauté et société coloniales avec le statut officiel qui se nommait la « laïcisation ».

Le réseau des missions ne suffisait pas pour protéger les Amérindiens et contenir l’avance croissante des éleveurs et autres intérêts commerciaux qui cherchaient à contrôler les terres des missions.

Entre 1824 et 1830, suite à la création de la nouvelle République du Mexique, toutes les missions encore en activité au Texas furent officiellement laïcisées à l'exception de celles du district d'El Paso, qui le furent qu'en 1852.

 

Dsc09688 Dsc09762 1 Dsc09761 1

 

                                Texasbar copie

 

                           Voici ces 5 missions texanes près de San Antonio : 

 

                                 Texasbar copie

 

Dsc09515      Mission San Antonio de Valero 

           (The Alamo)                        Dsc09545 1

 

La mission qui est la mieux connue est la Mission Valero ou Alamo.

Les quatre autres font partie du « San Antonio Missions National Historical Park ».

L'aqueduc d'Espada est également inclus au parc national et il est situé à l'est de Mission San Juan Capitrano, de l'autre côté de la rivière.

La mission Alamo à San Antonio, qui ne fait pas partie du parc, est située dans le centre-ville de San Antonio et appartient à l'État du Texas (au Texas General Land Office précisément).

Cette première mission espagnole, se situant le long de la rivière San Antonio, fut fondée le 1er mai 1718 en l’honneur de San Antonio de Padoue, le saint patron du fondateur de la mission, le père Antonio de Olivares ainsi qu’en honneur du vice-roi de la Nouvelle-Espagne représenté par le marquis de Valero. 

 

Dsc09520 Dsc09535 1 Dsc09415

 

Plus tard, on connaîtra la mission sous le nom d'Alamo.

Au début, cette mission a été construite à l'ouest de San Pedro Springs et a été déplacée plusieurs fois pour finalement être installée sur la rivière de San Antonio.

Les premiers bâtiments de la mission étaient construits en adobe et furent remplacés par le premier bâtiment de pierre en 1727.

Mais le bâtiment actuellement connu sous le nom d’Alamo et ses dépendances ne datent que de 1744 et le reste de la mission n’existe plus. 

La mission originale de l’époque comprenait un grenier à grains, un atelier pour les artisans et des chambres pour les prêtres, les résidents locaux et les soldats. 

 

Dsc09435 1 Dsc09532 Dsc09533

Dsc09433 Dsc09412 Dsc09529

 

Un mur entourait les bâtiments pour se protéger des raids fréquents des Indiens Apaches et Comanches.

La mission possédait à l'extérieur du rempart des terres et des fermes agricoles.

Les activités de la mission prirent fin en 1793 et les terres étaient réparties entre les 39 Indiens Coahuiltecan restés à la mission.

 

Dsc09410 Dsc09419 Dsc09406

Dsc09409 Dsc09414 1 Dsc09381

 

Par la suite, une unité de l'armée mexicaine prit possession des lieux et en 1806 l’ancienne mission devint un hôpital militaire. 

Pendant la Révolution du Texas en 1835 et 1836, les bâtiments furent transformés en fort et la célèbre bataille d'Alamo s’y déroula.

Les bâtiments sont actuellement la propriété de l'État du Texas et exploités en tant que mémorial. 

 

                   Texasbar copie

 

Dsc09711           Mission Concepción 

 

En 1716, cette mission a été fondée sur la rivière Angelina dans l'est du Texas par des frères franciscains sous le nom de Nuestra Señora de la Purísima Concepción de los Hainais.

Ainais, était le nom de la tribu indienne de l’endroit.

En 1730, on déménagea temporairement la mission à ce qui est actuellement Austin.

Puis, la mission a été à nouveau déplacée en 1731 à San Antonio en s’appelant Misión Nuestra Señora de la Purísima Concepción de Acuña. 

Le nom a été changé parce que la mission n'a plus de rapport avec la tribu des Ainais et son nouveau nom a été donné en l’honneur du vice-roi du Mexique. 

 

Dsc09694 Dsc09693 Dsc09686

 

La mission a hérité des terres d’une autre mission, San Francisco Xavier de Najera, située à 5 kilomètres au sud de San Antonio de Valero et qui fut fermée. 

La plupart des Amérindiens de la mission étaient des Coahuiltecans. 

N’aimant pas le dur labeur de la mission, beaucoup se sont enfuis et ont été ramenés de force par les soldats et les prêtres. 

La mission actuelle a été achevée en 1755 et c’est la plus ancienne église de pierre non restaurée des États-Unis.

Elle fut imaginée en forme de croix avec des murs de 1,25 m d'épaisseur. 

 

Dsc09692 Dsc09683 Dsc09685

Dsc09696 Dsc09709 Dsc09708

 

La mission fut fermée en 1794 et la propriété a été partagée entre les Amérindiens résidants qui finalement quittèrent les lieux vers 1800.

C'est la mieux conservée des missions du Texas. Elle est située au 807 Mission Road. 

La restauration de l'intérieur de la mission s'est achevée en mars 2010 après six mois de travaux.

 

Dsc09704 Dsc09702 Dsc09697

Dsc09699 Dsc09694 Dsc09689


La Mission Concepcion a été classée en monument historique national le 15 avril 1970.

Elle fait partie maintenant du National Park Service. 

 

                                   Texasbar copie

 

Dsc09713 2   Mission San José   Dsc09754 1

 

La Misión San José y San Miguel de Aguayo a été fondée en 1720 par le père Antonio Margil.

L'église actuelle a été érigée en 1768. 

Il existe d'autres missions portant le nom de San José dont la Mission San José située à Fremont en Californie et la Misión San Jose de Comondú en Baja California (Basse Californie).

 

 Dsc09739 1 Dsc09747 1 Dsc09726 1

Dsc09734 1 Dsc09750 1 Dsc09731 1

Dsc09749 1 Dsc09744 1 Dsc09735 1

 

La Mission San Antonio de Valero a été surpeuplée par des réfugiés d’autres missions fermées dans le Texas de l’est et suite à cela, le père Antonio Margil obtint la permission du gouverneur de Coahuila et du Texas, le marquis de San Miguel de Aguayo, de construire une nouvelle mission.

Cette nouvelle mission nommée San José et San Miguel de Aguayo date donc du 23 février 1720 et s’occupait des Indiens Coahuiltecan. 

Au début, les premiers bâtiments étaient faits de paille et de boue, genre adobe, puis furent remplacés par des bâtiments en dur.
Un grand mur extérieur entourait la mission et englobait des chambres pour 350 Indiens.

 

Dsc09737 1 Dsc09732 1 Dsc09728 1

Dsc09726 1 Dsc09719 1 Dsc09718 1

Dsc09717 1 Dsc09715 2 Dsc09722 1

 

Les activités de la mission ont officiellement pris fin en 1824. 

Puis, les bâtiments abritèrent des soldats, des sans-abris et des bandits de grand chemin. 

La mission a été restaurée dans les années 1930. 

Elle est située au 6519 San Jose Drive à 5 miles (8 km) au sud de San Antonio de Valero. 

Elle fut classée monument historique national en 1941 et inscrite administrativement au registre national le 15 octobre 1966.

 

                                       Texasbar copie

 

Dsc09803         Mission San Juan Capistrano 

 

La Misión San Juan Capistrano a été fondée en 1716 sous le nom de Misión San José de los Nazonis dans l'est du Texas et fut déplacée à San Antonio et changea de nom en 1731. 

Elle est située sur Mission Road à 5 km au sud de Mission San José et elle a été inscrite au registre national le 23 février 1972.

Comme d’autres missions locales, San Juan Capistrano s’occupait des autochtones, les Indiens Coahuiltecan. 

 

Dsc09805 Gjtu Dsc09807 

Dsc09799 Dsc09804 Dsc09797

 

Il existe une autre mission portant le nom de San Juan Capistrano en Californie et qui est la Mission San Juan Capistrano à San Juan Capistrano.

La mission était souvent attaquée par les Indiens Apaches. 

En 1762, la mission comprenait une chapelle en pierre avec des chambres pour les prêtres et les soldats qui vivaient à la mission. 

De nombreuses pièces en adobe ont été construites le long des murs d’enceinte pour abriter les 200 habitants amérindiens. 

En 1794, la mission a été laïcisée en partageant la propriété entre les Indiens habitants dans la mission. 

L'église qui a été restaurée reste toujours une paroisse très active. 

 

Fgh 1 Dkirt Dlo

Vnfh Sjfh Paid

 

 

                               Texasbar copie

 

Dsc09790             Mission Espada 

 

En 1689, les Espagnols ont trouvé les restes d'une colonie française, le Fort Saint-Louis, et sur place ils ont pris contact avec les Indiens Caddo vivants près de la Red River.
Ceux-ci ont souhaité se convertir au christianisme (ce qui est assez rare) et en 1690 Alonso De León a monté une expédition pour établir une mission dans l'est du Texas.

La Misión San Francisco de la Espada a donc été fondée près du village Hasinai de Nabedaches et fut achevée à la fin du mois de mai 1690 sous le nom de Nuestro Padre San Francisco de los Tejas.

La première messe dans la mission a eu lieu le 1er juin 1690. 

La mission fut rebaptisée en 1721, San Francisco de los Neches.

 

Dsc09794 Dsc09786 Dsc09766

Dsc09784                 Dsc09787                 Dsc09779

 

Puis, elle a été déplacée en 1731 à San Antonio et elle a été nommée Mission San Francisco de la Espada.

A ses débuts, la mission a dû faire face à de nombreuses difficultés, notamment des inondations, des périodes de sécheresse donc pas de récoltes. Le pire fut une épidémie qui a décimé la moitié de la population locale, les indiens Hasinai.

Les missionnaires pensaient que la cause de cette épidémie qui tua les Indiens était de leur fait.

Le 25 octobre 1693, les missionnaires ont enterré la cloche de la mission car ils craignaient des représailles des Indiens.
Finalement, ils ont mis le feu aux bâtiments et se sont retirés au Mexique.

Dsc09782 Dsc09776 Dsc09778

Dsc09772 Dsc09777 Dsc09769

Dsc09770 Dsc09768 Dsc09795

                                                                                                                                           L'acqueduc d'Espada

La structure actuelle qui subsiste fait maintenant partie du parc historique national des missions de San Antonio et a été inscrite au registre national des monuments historiques le 23 février 1972.

 

              

 

                                Texasbar copie

 

                                                             THE END 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 01/08/2018