NATIONAL PARKS of the UNITED STATES 2/3

Dsc02492      ARTICLE & PHOTOS DE ROLAND ROTH

NATIONAL PARKS USA

Parcs nationaux des Etats-Unis

 

                            2ème PARTIE

 

SOURCE WIKIPEDIA pour cet article

 

Les États-Unis comptent 61 parcs nationaux opérés par le National Park Service, une agence du département de l'Intérieur.

 

Voici la suite des parcs que j’ai pu visiter ces 25 dernières années

 

 

GRAND TETON (WYOMING)

Création : 26 février 1929

Photos libre de droit par Freeimage

Z 3 X 2 V 1

S 3 N 2 D 3

 

Le parc national de Grand Teton est un parc national américain situé au nord-ouest de l'État du Wyoming, aux États-Unis.

Couvrant une superficie de 1 254 km2, ce parc est célèbre pour ses paysages montagneux dominés par le Grand Teton, qui culmine à 4 197 mètres d'altitude. Ses roches, âgées de plus de deux milliards d'années, sont parmi les plus anciennes de la planète, mais le relief actuel, de formation récente, ne date que d'une dizaine de millions d'années.

Les Canadiens français sont à l'origine du toponyme, établi alors qu'ils exploraient les environs pour le compte de la Compagnie du Nord-Ouest. L'occupation humaine de la région remonte à plus de 10 000 ans, lorsque des Paléoaméricains l'arpentaient pour chasser et pratiquer la cueillette.

Au fil des siècles, ces nomades améliorèrent leurs techniques et technologies jusqu'à l'arrivée des premiers explorateurs d'origine européenne.

Les indiens Shoshones furent ensuite remplacés par les colons, qui commencèrent à s'y installer vers la fin du 19ème siècle.

Le parc est créé le 26 février 1929 malgré de fortes réticences de la population locale. Il est étendu en 1950, en partie grâce à des terres offertes par le richissime homme d'affaires John Davison Rockefeller Junior.

Depuis, le National Park Service est chargé de la protection de ses richesses naturelles et culturelles, qui attirent chaque année plus de deux millions de visiteurs.

Avec le tout proche parc national de Yellowstone et d'autres zones protégées avoisinantes, il fait partie du Greater Yellowstone Ecosystem, immense territoire où les bisons, les grizzlis et de nombreuses autres espèces sauvages peuvent jouir de l'un des derniers grands écosystèmes intacts d'Amérique du Nord.

 

GREAT SAND DUNES (COLORADO)

Création : 13 septembre 2004

Dscn8458 Dscn8416 Dscn8415

Dscn8450 1 Dscn8446 1 Dscn8436 1

Dscn8431 Dscn8426 1 Dscn8427

Dscn8418 1 Dscn8417 Dscn8413

Le parc national et réserve de Great Sand Dunes est un parc national américain, situé dans l'État du Colorado.

Les plus hautes dunes d'Amérique du Nord ont une hauteur maximale de 230 m.

Elles voisinent des prairies, des fruticées et des zones humides. Elles furent formées par les dépôts sablonneux du Rio Grande de la San Luis Valley.

Le parc contient aussi des lacs alpins, six sommets de plus de 13 000 pieds et des forêts primaires.

 

 

GREAT SMOKY MOUNTAINS (TENNESSEE / NORTH CAROLINA)

Création : 15 juin 1934

Photos libre de droit par Freeimage

Smoky mountains 4 1542429 Smoky mountains 7 1542399 Smoky mountains 5 1542424 1

Smoky mountains 1 1542417 Smokies 5 1229113 Fall stream 1331605

Le parc national des Great Smoky Mountains est situé dans les États américains du Tennessee et de la Caroline du Nord.

Il a été fondé en 1934 et fut officiellement inauguré en 1940 par le président Franklin Delano Roosevelt.

Il englobe les crêtes des Great Smoky Mountains qui font parties des Blue Ridge Mountains.

C'est le parc qui attire le plus de visiteurs parmi tous les parcs nationaux américains, avec plus de 9 millions de personnes chaque année. Il est devenu un site du patrimoine mondial en 1983.               

Il est traversé de part en part par le sentier des Appalaches. Sa surface de 2 108 km2 en fait l'une des plus grandes zones protégées de l'Est des États-Unis. Les entrées principales se trouvent sur la route US 441 à Cherokee du côté de la Caroline du Nord et de Gatlinburg du côté du Tennessee.

Avant l'arrivée des colons européens, le parc faisait partie des terres de la tribu Cherokee. L'installation des pionniers commença au 18ème siècle ainsi qu'au début du 19ème siècle. En 1830 le président Andrew Jackson signa l'Indian Removal Act qui débuta par l'expulsion de toutes les tribus indiennes situées à l'est du Mississippi vers l'actuel État de l'Oklahoma. La plupart des Cherokees sont partis mais quelques-uns, conduits par Tsali, se sont réfugiés dans les Great Smoky Mountains. Certains de leurs descendants vivent dans la réserve de Qualla située au sud du parc.                                                                                                                  

Après l'installation des Européens, l'industrie du bois a pris de l'ampleur et une ligne de train, la Little River Railroad, a été construite à la fin du 19ème siècle pour transporter le bois depuis les régions reculées. La coupe effrénée d'arbres détériorant le paysage, des visiteurs et des locaux se sont associés pour lever des fonds afin de préserver la zone.

Le National Park Service souhaitait un parc dans l'est du pays mais ne voulait pas dépenser d'argent pour le créer. Bien qu'autorisée par le Congrès en 1926, la création du parc prit du temps car il n'y avait pas suffisamment de terrain propriété de l'état fédéral.  

John Rockefeller Jr. fit un don de 5 millions de dollars, le gouvernement des États-Unis ajouta 2 millions de dollars et des citoyens du Tennessee et de Caroline du Nord participèrent pour assembler le terrain du parc, lot par lot.

Le parc fut officiellement créé le 15 juin 1934. Durant la Grande Dépression, le Civilian Conservation Corps, la Work Projects Administration et d'autres institutions fédérales créèrent des sentiers, des tours de surveillance d'incendies et d'autres infrastructures pour améliorer le parc. Le parc fut déclaré réserve de biosphère en 1988 et classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1983. 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

 

GUADALUPE MOUNTAINS (TEXAS)

Création : 15 octobre 1966

P1140562 P1140557 P1140556

P1140555 P1140547 P1140543

P1140539 P1140531 P1140521

Le parc national des Guadalupe Mountains se trouve à l'ouest de l'État du Texas, aux États-Unis. 

Il jouxte au nord le parc national des grottes de Carlsbad, dans l'État voisin du Nouveau-Mexique, où se trouvent aussi la grotte de Lechuguilla.

Il ne faut surtout pas manquer d'aller voir McKittrick Canyon et sa rivière, qui jaillit et disparaît tour à tour dans un lit dont quelque 70 espèces de reptiles et de batraciens ont fait leur repaire.

Sur les hauteurs croissent des bosquets de pins à bois lourd, de sapins de Douglas et même des trembles, restes d'une forêt qui couvrait la région en des temps où le climat était plus frais et les chutes de pluie plus abondantes qu'aujourd'hui.

S'il n'est pas rare de rencontrer, au hasard d'une excursion, élans, cerfs, racoons, porcs-épics, renards argentés, loups, coyotes et autres mammifères communs à ces lieux, il est par contre exceptionnel d'apercevoir l' ours brun et le couguar qui, de nature plus solitaire, restent à l'écart.

 

HALEAKALA (MAUI - HAWAII)

Création : 1er juillet 1961

P1110371 P1110374 P1110373

P1110376 P1110379 P1110390

P1110391 P1110383 1 P1110393

P1110392 P1110395 P1110396

P1110404          P1110410         P1110408

 

Le Haleakal, aussi appelé East Maui Volcano ou Mauna Haleakal, est un volcan des États-Unis situé dans l'archipel et État d'Hawaï, sur l'île de Maui.

Ce volcan bouclier se présente sous la forme d'une montagne allongée dans le sens sud-ouest-est. Son sommet culminant à 3 055 mètres d'altitude est formé d'une vaste caldeira mesurant 9,5 kilomètres de longueur pour 3,5 kilomètres de largeur.

Cette caldeira s'est formée non pas avec l'effondrement du sommet du volcan sur lui-même mais de la coalescence des vallées de Koolau et de Kaupo qui entaillent les flancs du volcan vers le nord-est et le sud-est en direction de l'océan Pacifique.

Les différentes éruptions ont donné naissance à des cônes et des cratères volcaniques qui s'alignent du sud-ouest à l'est, matérialisant le rift ayant construit le volcan avec celui partant du sommet en direction du nord.

Le flanc Sud-Est ainsi que le sommet et la caldeira du volcan sont inclus dans le parc national de Haleakal. La Haleakal Highway permet de gagner en voiture le sommet du volcan où se trouvent le centre des visiteurs du parc ainsi que le complexe astronomique comportant l'observatoire du Haleakal.

La dernière éruption répertoriée sur le Haleakal se serait produite aux alentours de 1750 mais elle n'est pas confirmée par les analyses des roches.

Le volcan a connu 39 autres éruptions entre 8000 av. J-C. et le 15ème siècle.

 

HAWAII VOLCANOES (BIG ISLAND - HAWAII)

Création : 1er août 1916

P1110545 P1110561 Photothe que 4857

Photothe que 4858 Photothe que 4861 Photothe que 4856 

Photothe que 4866 Photothe que 4891 Photothe que 4862

Le parc national des volcans d'Hawaï est l'un des deux parcs nationaux des États-Unis situé dans l'État d'Hawaï. Il est désigné site du patrimoine mondial depuis 1987.

Il comprend deux volcans : le Kilauea, l'un des plus actifs du monde, et le Mauna Loa, le plus haut volcan du monde. Le parc permet aux visiteurs de découvrir sa géologie, sa faune et sa flore. Certains secteurs du parc sont interdits d'accès ou sont soumis à autorisation en raison du risque volcanique.

Sa fréquentation, 1 352 123 visiteurs en 2011, est relativement stable après une légère baisse en 2008. Le parc national des Volcans se trouve à Big island et est l'attraction la plus spectaculaire de l'île.

Le volcan Kilauea est actif depuis des siècles et comporte de vastes champs de lave, plusieurs cratères et des cônes de cendre.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                

 

JOSHUA TREE (CALIFORNIA)

Création : 31 octobre 1994

Img 4004 Img 3943 Img 3931

Img 3957    Img 3964    Img 3930

Img 3965 Img 3966 Img 3993

Img 3980 Img 3987 Img 3995

Le parc national de Joshua Tree, situé dans le sud-est de la Californie, est déclaré parc national en 1994. Il se trouve dans les comtés de Riverside et de San Bernardino et abrite deux écosystèmes de désert distincts : le désert du Colorado, aux altitudes basses, et le désert des Mojaves aux élévations plus hautes. Ce dernier est l'habitat du Joshua tree, arbre de Josué, une espèce que l'on rencontre uniquement au Sud-Ouest des États-Unis.                                                                                                                                                                                                                                     Le parc du Joshua tree abrite des buissons, des ocotillos ou encore des cactus. C'est dans la partie du parc située dans le désert de Mojave que le Joshua tree s'épanouit. Il supporte les températures extrêmes qui y règnent perpétuellement, pouvant vivre près de 200 ans.

Le tronc est constitué de nombreuses fibres et non d'anneaux. Il est alors difficile d'évaluer l'âge de l'arbre. Le parc fut par ailleurs un lieu de retraite privilégié pour le milieu hippie de Los Angeles vers 1970. Le milieu musical californien (The Byrds, le groupe Crosby, Stills & Nash, Tom Waits, Neil Young ou même The Eagles) le consacrèrent comme l'épicentre de la culture californienne entre le milieu des années 1970 et 1975.

l est alors difficile d'évaluer l'âge de l'arbre. L'arbre a donné son nom au cinquième album du groupe irlandais U2.                                                                                                                                                                                                                 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      

 

KING CANYON (CALIFORNIA)

Création : 4 mars 1940

Dscn7594 Dscn7593 Dscn7608 1

Dscn7630 Dscn7626 Dscn7780

Dscn7646 1     Dscn7648     Dscn7632     Dscn7649

Le parc national de Kings Canyon est un parc national situé aux États-Unis en Californie.

Il fait partie, avec le parc national de Sequoia, de la réserve de biosphère de Sequoia et Kings Canyon, qui a été reconnu en 1976 par l'UNESCO.    Il est géré conjointement avec le parc national de Sequoia par le National Park Service.

Le Kings Canyon est un large canyon de granite creusé par les glaciers et la Kings de plus de 1 200 mètres de haut.

 

LASSEN VOLCANIC (CALIFORNIA)

Création : 9 août 1916

Dsc02153 Dsc02159 Dsc02163

Dsc02167 Dsc02179 Dsc02169 

Dsc02187 Dsc02190 Dsc02194

Le parc national volcanique de Lassen, appelé aussi parc national Lassen Volcanic, est un parc national américain caractérisé par ses paysages volcaniques. Couvrant une superficie de 429 km2, il est situé dans une zone montagneuse et boisée au nord de la Californie à la jonction des comtés de Lassen, Plumas, Shasta et Tehama.

La région est soumise à une activité volcanique depuis plusieurs millions d'années mais l'histoire géologique récente du parc est liée au pic Lassen, un volcan de la chaîne des Cascades (Cascade Range) devenu célèbre à la suite de son éruption de 1915.

Les Amérindiens peuplent la région depuis plusieurs milliers d'années et y vivent de la cueillette et de la chasse. Les premiers Européens s'installent dans la région au début du 19ème siècle.

Le nom du parc est un hommage à Peter Lassen, un immigrant d'origine danoise, qui en 1848 aide des colons désireux de se rendre en Californie à traverser la région.

La zone est classée le 6 mai 1907 sous la forme de deux monuments nationaux dénommés Cinder Cone National Monument et Lassen Peak National Monument. C'est le 9 août 1916 que la zone est finalement élevée au rang de parc national à la suite de l'éruption spectaculaire du pic Lassen l'année précédente.

Depuis, le National Park Service est chargé de la protection de ses richesses géologiques, naturelles et culturelles, qui attirent chaque année près de 400 000 visiteurs.                                                                                                                                                                                                                       

 

MESA VERDE (COLORADO)

Création : 29 juin 1906

Dscn8187 Dscn8188 Dscn8189

Dscn8190 1 Dscn8193 1 Dscn8197

Dscn8200 Dscn8206 1 Dscn8205

Dscn8208 Dscn8210 Dscn8212 1

Dscn8215 1 Dscn8218 Dscn8203

Le parc national de Mesa Verde (Mesa Verde signifie « Plateau vert » en espagnol) est un parc national des États-Unis d'Amérique, situé dans le sud-ouest de l’État du Colorado. Il couvre une superficie de 211 km2. L'entrée se trouve à quinze kilomètres à l'est de la ville de Cortez.

4400 sites ont été répertoriés. Ils ont été occupés entre le 5ème et 14ème siècle par des Amérindiens Anasazis, ancêtres des Pueblos, qui y construisaient des bâtiments troglodytiques sous les falaises du canyon.

Il est donc l'un des rares exemples persistants à ce jour de la culture amérindienne. Les bâtiments ont entre 700 et 1400 ans. Les villages avaient leurs fonctions propres, qui pouvaient être soit agricoles, artisanaless ou religieuses. La région est devenue parc national le 29 juin 1906 et site du patrimoine mondial de l'Unesco le 6 septembre 1978.

Le parc a subi deux gros incendies dans les années 1990 et la végétation commence seulement à reprendre le dessus. Les principaux sites à visiter dans le parc sont Balcony House et Cliff Palace qui sont les principales maisons troglodytiques du parc.

Elles se visitent uniquement en été (9 octobre date de fermeture, réouverture au printemps). Cliff Palace est reconnu comme étant le plus spectaculaire, notamment par sa taille car il possède 150 pièces et pouvait abriter jusqu'à 100 personnes.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 

                                                                                                                                                                                                                                                                        

 

 

                        A SUIVRE …….

 

SUITE DES PARCS NATIONAUX – voir la 3ème PARTIE

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 09/02/2017