NATIONAL PARKS of the UNITED STATES 1/3

Dsc02156          ARTICLE & PHOTOS DE ROLAND ROTH

     NATIONAL PARKS USA

             Parcs nationaux des États-Unis

 

                              1ère PARTIE 

 

                              SOURCE WIKIPEDIA pour cet article

 

Les États-Unis comptent 61 parcs nationaux opérés par le National Park Service, une agence du département de l'Intérieur.

Les parcs nationaux sont établis par décision du Congrès. Le premier parc national, Yellowstone, fut créé par une loi signée par le président Ulysses S. Grant en 1872 et fut suivi par Sequoia et Yosemite en 1890.

L'acte organique de 1916 créa le National Park Service afin de « conserver les paysages et les objets naturels et historiques et la vie sauvage qui s'y trouvent, ainsi que de permettre d'en profiter d'une manière qui les préserve dans le même état pour les générations futures ».

Les parcs nationaux sont en général constitués de milieux naturels très variés situés sur de grandes superficies.

Un grand nombre de parcs ont été d'abord protégés en tant que monuments nationaux par le président des États-Unis grâce à l’Antiquities Act, avant d'être nommé parc national par le Congrès.

7 parcs nationaux sont associés à une National Preserve dont 6 en Alaska. Bien qu'administrés conjointement, ils sont considérés séparément par le National Park Service et leurs superficies ne sont pas incluses dans celles des parcs.

Le parc national le plus récent est le parc national des Pinnacles qui a acquis le statut en 2013.

27 États disposent de parcs nationaux, de même que les zones insulaires des Samoa américaines et des îles Vierges des États-Unis.

La Californie est l'état disposant du plus grand nombre de parcs (9), suivi de l'Alaska (8), de l'Utah (5) et du Colorado (4).

Le plus grand parc national est Wrangell - Saint-Élie (Alaska) d'une superficie de plus de 32 000 km2, tandis que le plus petit est celui de Hot Springs (Arkansas) d'une superficie inférieure à 24 km2.

La superficie totale des parcs nationaux est d'environ 210 000 km2, soit une superficie moyenne de 3 620 km2, la superficie médiane étant de

1 280 km2. L'Alaska abrite les 5 plus grands parcs du pays et 74% de la surface totale des parcs nationaux des Etats-Unis.

Le parc le plus visité est Great Smoky Mountains qui a accueilli plus de 9 millions de visiteurs en 2008, suivi de Grand Canyon (plus de 4 millions).

14 parcs nationaux sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. Plusieurs parcs nationaux ont été supprimés ou transformés en zones protégées par le passé.

             

Voici un petit aperçu des Parcs Nationaux que j’ai pu visiter ces 25 dernières années

 

ARCHES (UTAH)

Création : 12 novembre 1971

Dsc01465 1 Photothe que 1614 Photothe que 1612

Photothe que 1586 Dscn7646 Dscn7641

Dscn7608 Dscn7587 Dscn7564

 Dscn7542 Dscn7528 Dscn7530

 

Le parc national des Arches (Arches National Park) est un site protégé situé en Utah, dans l’ouest des États-Unis, non loin du Parc national de Canyonlands.

Il est connu pour sa formidable concentration d’arches rocheuses naturelles, mais aussi par des falaises et buttes travaillées par l'érosion.

 

Parmi les figures notables du parc, on peut citer  :

 

Delicate Arch :

Photothe que 1651 Photothe que 1657 Photothe que 1656

C'est la plus photographiée des 2 000 arches du parc.

Les habitants de la région l’ont d’abord surnommée « culotte d’institutrice », puis « culotte de vieille fille » et enfin « jambière de cowboy ».

Devenue le symbole de l’Utah : on la retrouve dessinée sur les plaques d’immatriculation, les timbres. Le relais de la torche olympique des jeux de 2002 est passé dessous.

Son nom lui a été attribué par Frank Beckwith au cours d’une de ses expéditions en 1933-1934. Son âge est estimé à 70 000 ans et son espérance de vie serait de 10 à 15 000 ans.

C’est pourquoi, dans les années 1950, l’administration du parc avait pensé la protéger de l’érosion par un revêtement transparent plastique.

Mais l’idée fut vite abandonnée.

 

Park Avenue 

Dscn7524                                   Dscn7526 

À l'entrée du parc, on traverse Park Avenue et ses falaises semblables aux gratte-ciel de la célèbre avenue de New York.

Une scène du film Thelma et Louise fut tournée à cet endroit.

 

Petrified dunes :

Dscn7591                                   Dscn7588

anciennes dunes pétrifiées, fossilisées.

 

Balanced Rock :

Dscn7534 Un rocher qui tient en équilibre sur un socle.

Il s'agit des restes de la base d'une très ancienne arche effondrée.

 

Double Arch :

Photothe que 1615 Deux arches presque perpendiculaires partagent une extrémité commune

 

Double "O" Arch :

Double o arche Deux arches, situées l’une au-dessus de l’autre.

 

Fiery Furnace :

Dscn7550 Une zone labyrinthique du parc formée de colonnes et de lames de roches,

séparées par d'étroit passage, montrant les fins pans de roches susceptibles de se transformer en arches dans l'avenir.

 

Landscape Arch :

Dscn7628 Elle se trouve à Devil's Garden (le jardin du diable)

 qui est la plus grande concentration d'arches du parc. Avec ses 89 mètres de long (en fait plus de 100 m d'une base à l'autre), à 32 mètres au-dessus du sol, Landscape Arch est la plus grande arche naturelle du monde.

À l'endroit le plus mince, sa largeur est de 3,35 mètres et son épaisseur de seulement 1,80 mètre.

 

         

BADLANDS (SOUTH DAKOTA)

Création : 10 novembre 1978

Dsc04975 Dsc04967 Dsc04964

Dsc05062 Dsc05058 Dsc05045

Dsc05031 Dsc05013 Dsc04999

Dsc04994 Dsc04989 Dsc04977

Situé au Sud-Ouest de l'État du Dakota du Sud, au Nord des Grandes Plaines, le parc national des Badlands est un parc naturel national qui offre des paysages érodés (buttes, pinacles et flèches) et des prairies.

La région est également riche en sites paléontologiques : Badlands National Park dispose de nombreux fossiles de l'ère oligocène                               (23 à 35 millions d'années avant notre ère).

Ils permettent aux scientifiques d'étudier l'évolution des espèces de mammifères comme les chevaux, les moutons, les cochons et les rhinocéros.

Une zone particulière du parc (Stronghold unit) est gérée conjointement avec une tribu Sioux (Oglala) et inclut des sites de Ghost Dances.

 

 

BIG BEND (TEXAS)

Création : 12 juin 1944

P1020323 P1020321 P1020318

P1020303 P1020302 P1020301

P1020300 P1020292 P1020288

P1020285 P1020282 P1020269

Le parc national de Big Bend est un parc national situé au Texas, aux États-Unis.

Le nom du parc est dérivé de la grande courbure (big bend) du cours du Río Grande, qui constitue la frontière internationale entre le Mexique et les États-Unis sur plus de 1 600 km et le parc administre approximativement un quart de cette frontière.

La superficie du parc est de 3 242 km2, c'est la région protégée la plus grande du désert de Chihuahua connu pour ses espèces de cactus.

On exploita dans la région le sulfure de mercure jusque vers 1939.

Il était prévu de faire un parc commun avec le Mexique, mais la partie mexicaine ne fut créée qu'en 1994 sous le nom de zones de protection de la faune et de la flore du Canyon de Santa Elena et des Maderas del Carmen.

Le nombre annuel de touristes est d'environ 350 000.

Plusieurs villes fantômes se trouvent à l'ouest de Big Bend parmi lesquelles Terlingua, Study Butte, Polvo et Shafter.

Le parc est classé réserve de biosphère par l'UNESCO.

 

 

BRYCE  CANYON (UTAH)

Création : 25 février 1928

Photothe que 1668 Photothe que 1667 Photothe que 1670

Photothe que 1684 Photothe que 1683 Photothe que 1680

Photothe que 1678 Photothe que 1677 Photothe que 1675

Photothe que 1673 Photothe que 1212 Photothe que 1210

Photothe que 1207 Photothe que 1206 Photothe que 1673

 

Le parc national de Bryce Canyon est un parc national américain situé dans le Sud de l'Utah aux États-Unis.

D'une superficie de 145 km2, le parc est renommé pour ses formations géologiques composées de roches colorées aux formes coniques et âgées de dizaines de millions d'années.

Le parc est constitué de zones élevées et semi-arides et présente un ensemble d'immenses amphithéâtres naturels parsemés de nombreux hoodoos produits par l'érosion du plateau de Paunsaugunt.

L'occupation humaine de la région remonte à une dizaine de milliers d'années mais aucune preuve archéologique n'indique pourtant que l'homme y vivait en permanence.

Les régions environnantes du parc sont habitées par des peuplades précolombiennes entre le 2ème siècle et le 12ème siècle, puis par des Amérindiens Païutes qui y limitent leurs activités à la chasse et la cueillette.

Les premiers explorateurs européens arrivèrent au sud de l'Utah à la fin du 18ème siècle et les premiers colons, des mormons, s'y installèrent à la fin du 19ème siècle.

À la suite du travail que le charpentier Ebenezer Bryce a effectué dans la région, cette petite communauté nomma le lieu Bryce Canyon.

Il s'agit cependant d'un amphithéâtre naturel et non d'un canyon.

En 1928, Bryce Canyon et sa région environnante deviennent un parc national. Les membres du personnel du National Park Service ont depuis pour mission de protéger les richesses du parc tout en accueillant et en sensibilisant le million de touristes qui visitent le parc chaque année.

 

 

CANYONLANDS (UTAH)

Création : 12 septembre 1964

Photothe que 1648 Photothe que 1647 Photothe que 1641

Photothe que 1639 Photothe que 1630 Photothe que 1628

Photothe que 1626 Photothe que 1622 Photothe que 1620

Photothe que 1619 Dscn7741 Dscn7785

Dscn7730 Dscn7703 Dscn7699

Dscn7690 Dscn7659 Dscn7679

Le parc national de Canyonlands est situé près de Moab, dans l'Utah.

La superficie du parc est de 1 366 km2. Il offre aux visiteurs une série de paysages colorés et façonnés par l'érosion du fleuve Colorado, en amont du lac Powell et du Grand Canyon et de la Green River, dans un milieu semi-désertique.

Les affluents du Colorado sont parfois de simples rigoles qu'un orage peut transformer en torrents furieux.

Alors, ils dévorent leurs berges, arrachent terre et rochers et alimentent le Colorado.

Le parc est en fait divisé en 3 parties distinctes délimitées par les deux cours d'eau (qui se rejoignent au milieu du parc).

Les 3 parties sont Island in the Sky, the Needles et The Maze. Chaque partie présente ses propres particularités.

Il propose des points de vue surplombant les canyons et de nombreux chemins pour VTT et véhicules tout-terrain.

 

 

 

CAPITOL REEF (UTAH)

Création : 18 décembre 1971

9 35  7 39 8 39

4 39 3 36 2 39

         1 33         5 37           6 38

Le parc national de Capitol Reef est un parc national américain situé au centre de l'État de l'Utah, aux États-Unis.

D'une superficie proche de 979 km2, le parc est célèbre pour ses formations géologiques composées de roches colorées âgées de dizaines de millions d'années.

Le parc est constitué de zones élevées et semi-arides et il est caractérisé par un important plissement monoclinal de la croûte terrestre en partie mis à nue par l'érosion.

Le nom Capitol Reef (littéralement « le récif du Capitole ») provient de la forme monumentale de certaines roches issues d'un ancien récif corallien présent à cet endroit il y a plusieurs millions d'années, lorsque la zone était recouverte par une mer.

Le milieu naturel se caractérise essentiellement par de nombreuses espèces animales et végétales pouvant résister à un climat semi-aride.

Néanmoins, les zones plus humides à proximité des rivières et aux altitudes plus élevées sont également colonisées par des espèces plus adaptées à ces milieux.

Les régions environnantes du parc sont habitées par des peuplades amérindiennes de la culture Fremont entre les 7ème et 17ème siècles, puis par des Amérindiens Païutes et Utes qui y limitent leurs activités à la chasse et la cueillette.

 

Le 18 décembre 1971, Capitol Reef devient un parc national.

 

 

CARLSBAD CAVERNS (NEW MEXICO)

Création : 14 mai 1930

P1140360 P1140510 P1140503

P1140494          P1140456         P1140448

P1140439 P1140393 P1140383

 P1140375 P1140516 P1140358

Le parc national de Carlsbad Caverns ou parc national des grottes de Carlsbad est un parc national aux États-Unis situé dans les montagnes Guadalupe au sud-est du Nouveau-Mexique dans le comté d'Eddy.

Le parc s'étend sur 189 km2 et comprend 83 grottes séparées dont les plus célèbres sont celles de Carlsbad Caverns.

Elles représentent les grottes les plus profondes du pays (486,8 mètres).

Dans Carlsbad Caverns se trouve l'une des plus grandes chambres souterraines.

Le parc est inscrit sur la liste du patrimoine mondial depuis le 6 décembre 1995.

Les grottes abritent des milliers de chauve-souris.

Il y a plus de 1 000 ans, les Indiens ont occupé les grottes et ont laissé des dessins sur les parois.

Au 19ème siècle, les pionniers utilisèrent le guano des chauves-souris (Tadarida brasiliensis) pour fertiliser leurs champs.

Un cow-boy nommé Jim White passa son temps à explorer le réseau de voies souterraines. Il prit des photographies de la grotte avec Ray V. Davis.

Elles furent exposées à Carlsbad en 1915 et firent sensation.

L'exploration continua dans la deuxième moitié du 20ème siècle avec la découverte de la Guadalupe Room en 1966, de la Bifrost Room en 1982 et de la Chocolate High en 1993.

La colonne naturelle du Bicentenaire mesure 32 mètres de hauteur.

 

 

CRATER LAKE (OREGON)

Création : 22 mai 1902

Dsc02210 Dsc02217 Dsc02215

Dsc02261 Dsc02257 Dsc02246

Dsc02274 Dsc02291 Dsc02227

Dsc02268 Dsc02219 Dsc02213

Le Crater Lake est un lac de cratère dans la caldeira du volcan Mazama, aux États-Unis, dans l'État de l'Oregon.

Il fait partie du parc national de Crater Lake. À l'ouest du lac se trouve une petite île inhabitée : l'île Wizard.

Pour les Amérindiens, le Crater Lake serait né de l'affrontement de la divinité maléfique du feu qui résidait sur le mont Mazama et de la divinité de la neige qui occupait le mont Shasta.

C'est cette dernière qui eut le dessus sur son adversaire qui quitta les lieux en laissant derrière lui la caldeira.

Les premiers Européens à découvrir le lac en 1853 étaient des chercheurs d'or, John Wesley Hillman et ses compagnons.

Frappés de la beauté du bleu des eaux, ils le nomment Deep Blue Lake. En 1886, William Gladstone Steel et le géologue Clarence Dutton organisèrent une expédition scientifique pour mesurer la profondeur du lac et cartographier le secteur.

En 1902, le parc national de Crater Lake est créé et une route, la Rime Drive, est aménagée par la suite pour permettre aux touristes de faire le tour de la caldeira.

 

 

DEATH VALLEY (CALIFORNIA)

Création : 31 octobre 1994

Img 3488 Img 3499 Img 3508

Img 3518 Img 3556 Img 3520

Img 3513 Img 3537 Img 3542

Img 3551 Img 3567 Img 3578

Img 3580 Img 3586 Img 3591

Img 3611 Img 3629 Img 3621

Le parc national de la vallée de la Mort est situé à l'est de la Sierra Nevada, en Californie, et s'étend en partie sur le Nevada.

Avec plus de 13 600 km2, ce parc de zone aride, intégralement situé dans le désert des Mojaves, est l'un des plus grands parcs nationaux américains (le plus grand en dehors de l'Alaska).

Topographiquement, il présente le plus grand intervalle d'altitudes de la partie continentale des États-Unis : le fond de la vallée de la Mort, mesuré à Badwater est à 85,5 mètres sous le niveau moyen de la mer, alors que le mont Whitney, situé à 123 kilomètres à peine, s'élève à plus de 4 400 mètres.

Le cœur du parc, nommé « Death Valley National Monument », a été créé en 1933 et a été promu au rang de parc national en 1994, puis a été significativement étendu.

En plus de la partie centrale du parc, une petite portion, nommée le « Trou du Diable » (Devil's Hole) est située plus loin à l'est dans le Nevada, près de la réserve naturelle d'Ash Meadows (Ash Meadows National Wildlife Preserve).

Le parc est constitué de deux vallées principales, Death Valley et Panamint Valley, toutes deux formées au cours des derniers millions d'années.

Le parc est séparé de l'océan Pacifique par cinq chaînes de montagnes qui assèchent complètement les entrées d'air océanique, pourtant initialement chargées d'humidité.

En partie de ce fait, la vallée de la Mort détient le record de chaleur absolu officiellement mesuré à la surface du globe avec 56,7 °C à Furnace Creek le 13 juillet 1913, depuis l'invalidation, le 13 septembre 2012, par l'Organisation météorologique mondiale de ce qui était jusque là considéré comme le record absolu à savoir les 57,7 °C enregistrés le 13 septembre 1922 à El Azizia en Libye.

Le sol de la vallée de la Mort est riche en minéraux divers, dont le borax, exploité pendant longtemps par une société minière pour être utilisé dans la production de savon et dans l'industrie verrière.

Le produit fini raffiné était expédié depuis la vallée dans des chariots tirés par un attelage de 18 mules et deux chevaux.

D'une superficie supérieure à celle de l’Île-de-France, le parc abrite des écosystèmes très variés, allant des dépressions hyperarides aux sommets enneigés de la Panamint Range. De même, la faune et la flore sont relativement riches et s'adaptent aux contraintes naturelles que représentent l'altitude et l'aridité.

 

 

EVERGLADES (FLORIDA)

Création : 30 mai 1934

Dsc02260 Dsc02028 Dsc02241

Dsc02023 Dsc02254 Dsc01704

Dsc02249 Dsc01808 Dsc01821

Dsc01777 Dsc01788 Dsc01714

Dsc01762 1 Dsc01691 Dsc01731

Le parc national des Everglades, situé en Floride, aux États-Unis, s'étend sur les comtés de Miami-Dade, Monroe et de Collier.

Ce parc national renferme le plus vaste milieu naturel subtropical du pays et englobe 25 % de la région marécageuse originelle des Everglades.

Visité par environ un million de personnes par an, le parc a été déclaré réserve de biosphère en 1976 (avec le parc national de Dry Tortugas), inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979 et classé zone humide d'importance internationale en 1987.

Contrairement à la plupart des autres parcs nationaux des États-Unis, le parc national des Everglades a plus été créé pour protéger un écosystème fragile que pour des raisons géographiques.

36 espèces considérées comme menacées vivent dans le parc, dont la panthère de Floride, le crocodile américain et le lamantin des Caraïbes.

Le parc est également la principale zone de reproduction des limicoles tropicaux d'Amérique du Nord et contient le plus grand écosystème de mangrove du continent américain.

Plus de 350 espèces d'oiseaux, environ 300 espèces de poissons d'eau douce ou salée, 40 espèces de mammifères et 50 espèces de reptiles vivent dans le parc.

Toute l'eau douce de Floride est « recyclée » dans le parc, dont celle de l'aquifère Biscayne.

Les Everglades sont un lent système mouvant de rivières coulant vers le sud-ouest à environ 400 mètres par jour.

Elles sont alimentées par la rivière Kissimmee et par le lac Okeechobee.

Bien que des Hommes aient vécu dans les Everglades durant des milliers d'années, la région ne fut pas cultivée ou urbanisée avant 1848, date à laquelle on commença à contrôler et utiliser le cours de l'Okeechobee pour alimenter l'aire métropolitaine du sud de la Floride.

Les écosystèmes du parc national des Everglades ont souffert de l'activité humaine et la restauration de ceux-ci est l'un des objectifs politiques du sud de la Floride.

 

 

GREAT BASSIN (UTAH / NEVADA)

Création : 27 octobre 1986

Photothe que 1706 Photothe que 1707 Photothe que 1711

Photothe que 1725 Photothe que 1723 Photothe que 1721

        Photothe que 1716        Photothe que 1717          Photothe que 1713

  Le parc national du Grand Bassin est un parc national situé aux États-Unis, dans l’État du Nevada, à proximité de la frontière avec l’Utah.

Le parc tient son nom du Grand Bassin, une région sèche et montagneuse située entre la Sierra Nevada et les Montagnes Rocheuses.

Il couvre une superficie de 312 km2.

Le parc est particulièrement connu pour ses pins de Bristlecone, qui peuvent vivre jusqu’à 5 000 ans et pour les grottes Lehman situées au pied du pic Wheeler, deuxième plus haut sommet du Nevada.

Les grottes étaient protégées depuis le 24 janvier 1922 (Lehman Caves National Monument) et ont été incorporées au parc lors de sa création en 1986.

C'est une région de montagnes, de bassins sédimentaires et de hauts plateaux. La région offre une grande variété de paysages : ceux du parc national du Grand Bassin sont protégés.

Faune et flore sont présentes, bien que discrètes, surtout autour des lacs dont la salinité généralement assez élevée est due à l'endoréisme.

Couvrant quelque 10 % des États-Unis, le Grand Bassin est la région la plus sèche du pays.

 

 

GRAND CANYON (ARIZONA)

Création : 26 février 1919

Img 3826 Img 3830 Img 3834

Photothe que 1237 Photothe que 1236 Photothe que 1232

Img 3840 Img 3850 Img 3844

Img 3861 Img 3854 Img 3871

Img 3873 Img 3875 Img 3878

Le Grand Canyon, en hopi Ongtupqa, en Yavapai Wi:kai:la, est un canyon des États-Unis situé dans le Nord-Ouest de l'Arizona. La gorge a été creusée par le fleuve Colorado dans le plateau du même nom. Fondé en 1919, le Parc National du Grand Canyon couvre un territoire protégé de 4 927 km2.

Il est fréquenté chaque année par plus de cinq millions et demi de visiteurs. La diversité et la singularité naturelle et paysagère du site l'ont fait reconnaître patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 1979.

Les conquistadors espagnols sont les premiers hommes blancs à atteindre la région.

En 1540, le vice-roi de Nouvelle-Espagne, Antonio de Mendoza, envoie une expédition depuis le Mexique actuel vers le Nord, afin de découvrir les cités d'or de Cibola.

Le capitaine Don García López de Cárdenas découvre alors le Grand Canyon, mais renonce à le traverser faute d'avoir trouvé un passage entre les deux rives.

Des missionnaires sont envoyés par la suite afin d'évangéliser les populations autochtones.

La région reste méconnue jusqu'au milieu du 19ème siècle.

Mais la conquête de l'Ouest et la croissance démographique poussent les Américains à cartographier le secteur.

En 1869, John Wesley Powell, un vétéran de la Guerre de Sécession, descend le fleuve Colorado en bateau : son expédition coûte la vie à trois des neuf hommes.

Le récit de Powell éveille l'intérêt des géologues et des amoureux de la nature.

La descente du Colorado est réalisée pour la première fois avec des embarcations légères par Geneviève et Bernard de Colmont et Antoine de Seynes de septembre à novembre 1938.

En effet seules des barques très lourdes et solides avaient parcouru ce canyon de 1 700 km avec une perte d’altitude de 1 500 m parsemé par environ un millier de rapides dont un tiers très violents.

Le film dirigé par Roger Verdier "La Rivière Enchantée" et produit par Bernard de Colmont, en 1942, retrace cette épopée.

355 espèces d'oiseaux, 89 de mammifères, 47 de reptiles, 9 d'amphibiens, 17 de poissons ainsi que des milliers d'espèces d'invertébrées sont recensées dans le parc du Grand Canyon.

Le puma, le lynx, le coyote et la chèvre des montagnes rocheuses sont des mammifères qui vivent sur les deux rives mais ils sont difficiles à observer.

 

                         A SUIVRE .......

 

SUITE DES PARCS NATIONAUX  –  voir la 2ème PARTIE

 

 

Date de dernière mise à jour : 16/12/2016