HISTOIRE DU TEXAS

ARTICLE &  PHOTOS DE ROLAND  ROTH

Photo 25 Photo 26 Photo 504

                                 TEXAS - THE LONE STAR STATE            

 

                             

                                      HISTOIRE & COMMENTAIRES

 

L’étymologie du mot Texas vient du mot amérindien Caddo « Tejas » qui signifie « allié » ou « ami ».

Il faut savoir que le Texas est 1,5  fois plus grand que la France.

C’est l’état le plus grand des Etats-Unis après l’Alaska et le deuxième plus peuplé après la Californie avec 24 millions d’habitants.

Sa capitale est Austin mais Houston est l’agglomération la plus peuplée.

Photo 505 Photo 509 Photo 507

L'identité de l'État du Texas est basée sur un folklore vivant comme le rodéo, le western et la Country Music, associée à l'image mythique du cow-boy.

Mais la culture du Texas repose surtout sur un héritage très diversifié comme les amérindiens, afro-américains, hispaniques et anglo-saxons (surtout saxons !)

Les texans ont une mentalité bien différente des autres Américains et un accent dès fois difficile à comprendre, mais c’est des gens très sympathiques, tout à fait charmants et accueillants.

                                                                                                                    

Mais au Texas, tout est plus grand, je dirais plus gigantesque, plus beau, plus ancien et meilleur, encore plus que dans le reste des Etats-Unis !

Photo 511 Photo 512 Photo 510

 

« Il est dur d’être humble … quand vous êtes un Texan ! »

« Ne te mesure pas au Texas ! »

« Je ne suis pas né au Texas, mais j’y vais aussi rapidement que possible ! »

 

On peut dire du Texas et des Etats-Unis en général que le réseau routier y compris les autoroutes, est souvent très mal entretenu ( il est tellement grand ) et dès fois dans un état lamentable. Il en est de même pour le réseau électrique aérien qui est un vrai capharnaüm, en ville et à la campagne, avec 50 ans au moins de retard sur nous autres.

Je ne parle pas des dancings et autres dance halls où la sécurité fait défaut et ils seraient vite fermés en France.

 Photo 515 Photo 513 Photo 508

 

Au niveau des voitures, le parc des belles américaines s’est rétrécit au profit des voitures japonaises et coréennes qui pullulent, évidemment on ne voit aucune marque de voitures françaises !!

Photo 517 Photo 518 Photo 516

 

Un peu d’histoire :

La présence humaine au Texas, remonterait à environ 11 200 ans.

Les Paléoindiens y vivaient à la fin du Pléistocène (vers 9200 – 6000 avant J.-C.)

Certains groupes vivent à l’est du Texas et commencèrent à se sédentariser dans les premiers siècles de l'ère chrétienne et à pratiquer l’agriculture, à ériger les premiers tertres funéraires.

Avant l'arrivée des Européens, le Texas était occupé par des peuples amérindiens : Alabama, Apache, Aranama, Atakapa, Caddo, Comanche, Coahuiltecan, Cherokee, Choctaw, Coushatta, Hasinai, Jumano, Karankawa, Kickapoo, Kiowa et Wichita.

Photo 520                            Photo 519 

 L’exploration du Texas par les Européens a été faite au 16ème et 17ème siècle et en premier par les Espagnols avec Alvarez de Pineda en 1519.

En 1528, le conquistador Álvar Núñez Cabeza de Vaca fut le premier Européen à fouler le sol de l’actuel Texas.

Il fut suivi par Francisco Vázquez de Coronado en 1541 à la recherche d’or et de pierres précieuses.

L’année suivante en 1542, les survivants de l’expédition d’Hernando de Soto s’y implantèrent.

 

Le Texas faisait partie de la Nouvelle-Espagne suite à cette colonisation espagnole de 1680 à 1821 avec l’installation de colons, de forts et de missions comme celle de San Antonio (Alamo), de San Francisco de Los Tejas, de San Juan Capistrano etc…..

Photo 521                               Photo 524

 Photo 523                        Photo 522

Entre-temps, le Texas connut son épisode française.

L’explorateur Français René Robert Cavelier de la Salle débarqua en 1685 dans la baie de Matagorda pour y construire le Fort Saint Louis.

Les Français explorèrent le pays jusqu’au Rio Grande et sur la Trinity River. Ils perdirent deux navires dans l’aventure.

Après avoir cherché des renforts au Canada en 1687, La Salle fut assassiné lors d’une mutinerie.

La minuscule colonie ne résista pas longtemps aux attaques des amérindiens et aux différentes épidémies, mais la France persista à revendiquer le Texas jusqu’au traité de Paris en 1763.

Entre 1685 et 1689, les Espagnols explorèrent la région pour chercher les Français, et vont trouver finalement le Fort Saint Louis abandonné et il sera rasé l’année suivante.

Photo 530 Photo 529 Photo 528

Tout au long du 18ème siècle, les explorateurs, les aventuriers, les missionnaires, les pionniers, les coureurs des bois et les contrebandiers sillonnèrent le Texas, tel que l’américain Zebulon Pike de 1806 à 1807.

Ils introduisirent au Texas les premiers chevaux, des objets en métal et en verre qui transformèrent le mode de vie des amérindiens.

En 1731 la colonie du Texas ne représentait que 500 Tejanos (texans) et à peine 1000 en 1760.

 

La tradition de l'élevage au Texas remonte à la colonisation espagnole.

Les bêtes étaient gardées par des vaqueros, les ancêtres des cow-boys, qui maîtrisaient déjà la technique du rodéo pour capturer les bovins sauvages au moyen d'un lazo (lasso).

 Photo 559Photo 555 Photo 531

A la fin de la guerre de Sept Ans en Europe et du traité de Paris en 1763, la France perdit le Canada et la Louisiane occidentale du Mississippi au profit de l’Espagne. Napoléon 1er vendra ensuite le reste de la Louisiane aux Américains en 1803, pour la somme de 80 millions de Francs.

Le Texas se libéra de la tutelle coloniale espagnole en 1821 suite à la guerre d’indépendance mexicaine et sera une république fédérale mexicaine dotée d’une constitution en 1824  et d’une religion d’état, le catholicisme.

En 1821/1822, Moses Austin, puis son fils Stephen Austin avaient fait venir 300 familles Anglo-saxonnes au Texas avec comme lieu de résidence San Felipe de Austin en mettant en place une justice et une milice ancêtre des Texas Rangers.

En tout, 24 empressarios ont participé au développement démographique du Texas dont, un peu plus tard le fameux Henri Castro, né en 1786, un français de famille juive d’origine portugaise.

Il était un ancien garde impérial de Napoléon et consul de France à Rhodes Island aux States dès 1827, et fonda Castroville en implantant des colons Alsaciens. (à lire le reportage sur Castroville dans les archives du site)

Photo 532 Photo 533 Photo 534 

                                  Photo 535 Photo 536

                                                                Peintures historiques de Charles Shaw

 

Le Mexique voulait décourager les Américains de s’installer durablement au Texas et finit par interdire la colonisation du Texas. Mais rien n’y fit, le nombre de colons s’accrut de 7000 en 1830 à plus de 30 000 en 1834 contre seulement 7800 Mexicains.

D’ailleurs les présidents Américains John Quincy Adams et Andrew Jackson avaient tenté en 1827 et 1829, d’acheter le Texas aux Mexicains, mais c’était peine perdue.

 

Début des années 1830, la guerre civile se déclara entre des rebelles texans et l’armée mexicaine.

Le Texas entra en révolution contre les troupes mexicaines en octobre 1835 par la bataille de Gonzales. 

Photo 537 Photo 538 Photo 539

                                      Photo 525 Photo 526 

En 1835, Samuel Houston fut nommé à la tête des troupes texanes.

Mais le général mexicain Santa Anna décida de mener une expédition punitive avec 5000 soldats contre la rébellion texane. Du 26 février au  6

 mars 1836 Santa Anna tenait un siège au Fort Alamo, l’ancienne mission espagnole.

Lors de la bataille, les héros Davy Crockett, William Travis, Jim Bowie…. soit au total 189 personnes périrent et devinrent des héros du Texas.

Les survivants furent exécutés sur ordre du général Santa Anna.

Photo 540 Photo 542 Photo 543                                        

Photo 544 Photo 541 Photo 545

                                                                              DAVY CROCKETT

Le 2 mars 1836 à Washington-On-The-Brazos, les 59 délégués texans signèrent la déclaration d’indépendance du Texas par rapport au Mexique.

 

Sam Houston donna l’ordre à Gonzales (sud du Texas) pour lancer l’attaque décisive  le 21 avril 1836 avec 900 hommes contre les troupes mexicaines lors de la bataille de San Jacinto (près de Houston).

Photo 546 Photo 547 Photo 548

                                    Peintures historiques de la bataille de San Jacinto  de Charles Shaw

Photo 549  Photo 551 Photo 550

                                     

Le général Santa Anna a été fait prisonnier après la bataille et a dû signer le traité de Velasco le 14 mai 1836, reconnaissant ainsi l’indépendance du Texas.

Sam Houston devint le premier président de la République du Texas et reconnu officiellement par le gouvernement américain.

La capitale de la nouvelle république se trouvait d’abord dans la nouvelle ville de Houston et fut transférée ensuite à Austin en 1839.

Le rattachement du Texas à l’union des Etats-Unis a été demandé par le Texas le 29 décembre 1845 (28ème état).

Photo 552             Photo 52 monument de le bataille de san jacinto             Photo 553

Puis s’en suivit le temps des guerres américano-mexicaines de 1846 à 1870. Les Américains envahirent le Mexique en 1847, et fut suivi du traité de paix de Guadalupe Hidaldo qui permit à ces derniers de récupérer la Californie et le Nouveau Mexique.

 

En tant qu’état esclavagiste, le Texas participa à la guerre de sécession aux côtés des confédérés (sudistes).

 

Photo 64 ge ne ral santa anna Photo 65 gan du ge ne ral santa anna Photo 61 samuel houston

            SANTA ANNA                                          GANT DE SANTA ANNA                                              SAM HOUSTON                  

Photo 63 re volver de sam houston  Photo 62 samuel houston Photo 554

          REVOLVER DE SAM HOUSTON                        SAM HOUSTON

 

Six drapeaux différents ont donc flotté sur le Texas :

Celui de l’Espagne, de la France, de l’état Mexicain, de la République du Texas, de l’Etat des confédérés (les sudistes) et des Etats-Unis d’Amérique.

 

De nos jours, l’état est resté très conservateur et dominé par le parti républicain.

Il est frappé de plein fouet par l’immigration latine, surtout mexicaine de part sa géographie.

Le Texas, économiquement très dynamique, est favorisé par l'élevage, les hydrocarbures, toutes les industries pétrochimiques et la haute technologie spatiale et biotechnologique soutenues par un réseau très dense d'universités.

 

Photo 557       Le tatou est l'un des animaux symboles du Texas.

 

 

Plusieurs espèces d’animaux sont protégées par le gouvernement du Texas comme le Bison, le Puma, le Pronghorn et le Loup rouge.

 

Photo 514 Photo 556 Photo 558

 

                                                                 THE END

          

 

 

août  2010

 

 

Date de dernière mise à jour : 10/01/2016