LA VIE DE WYATT EARP 2/3

ARTICLE & PHOTOS  DE  ROLAND  ROTH (et Internet)

 

 
   

         2ème PARTIE

Photo 1565

 

 

Et voici la suite de l’histoire de la vie mouvementée de

 

WYATT BERRY STAPP EARP (1848-1929)

 

Nous sommes donc à TOMBSTONE en cet automne 1881.

 

Hoto 89 Photo 94 wyatt earp Photo 1642

 

 

D’importants événements et un drame se préparent à TOMBSTONE, c’est le :

 

GUNFIGHT AT THE OK CORRAL

RÈGLEMENTS DE COMPTES A OK CORRAL

 

 Nous sommes le :  mardi 25 octobre 1881 

 

Ike et Billy Clanton ainsi que Tom et Frank McLaury se trouvent au Chandler’s Milk Ranch aux pieds des Dragoon Mountains pour prendre leurs petits déjeuners et font le plan de leur journée à venir.

Ike Clanton et Tom McLaury chargent un chariot de bœufs, attachent un cheval derrière le chariot et entament les miles qui les séparent de Tombstone.

Ils arrivent entre 10 et 11 heures du matin, mettent leurs chevaux au parking (Lol) et parquent le chariot au West End Corral.

Pendant ce temps-là, Billy Clanton et Frank McLaury quittent le Chandler’s Milk Ranch pour une chevauchée à travers Antelope Spring en prenant leur temps avant de retourner et se diriger sur Tombstone.

 

Photo 1644 Photo 1643 Photo 1645

 

En fin d’après-midi, Ike et Tom qui sont attablés au

‘Grand Hotel’ commencent à boire avec de vieux copains en discutant des derniers duels de rues et autres batailles rangées.

Tom s’est mis à une table de jeux pour faire un poker tandis qu’Ike, à 11h, fait un tour en ville.

A 13h, Ike rentre dans l’Alhambra Saloon pour casser la croûte. Voilà que Doc Holliday éméché, fait son apparition dans le saloon et commence à l’insulter, le traite de tous les noms et essaye de l’intimider pour le provoquer en duel.

Morgan et Wyatt Earp passent par là en venant de l’Eagle Brewery et empoignent leurs revolvers pour pouvoir intervenir.

Ike Clanton se précipite dans la rue.

Il recule, disant qu’il ne veut pas se battre en demandant à Wyatt qu’on ne lui tire pas dans le dos. 

Selon certaines sources, Virgil l’assomma et le désarma.

Selon d’autres sources, Clanton partit précipitamment après que Wyatt lui ait dit : Rentres à la maison Ike, tu parles trop pour un homme qui veut se battre ».

En tout cas, Ike continuera à boire toute la nuit et à jouer au poker jusqu’au matin.

 

Photo 1648 Photo 1647 Photo 1649

 

Voici le résumé de la fameuse journée en direct "Live"  :

 

Photo 1651 Photo 1652 Photo 1653

 

Mercredi 26 octobre 1881

 

Il est : 6h15 du matin

Virgil Earp quitte l’Occidental Saloon après une nuit complète de poker.

Au petit matin, marchant dans les rues de Tombstone, Virgil rencontre Ike Clanton qui lui demande de passer le message à

Doc Holliday : « ce damné fils de pute a obtenu un duel », puis en partant, il profère des menaces à Virgil, du genre : « vous aurez la bagarre avant que vous ne le croyiez »

Il aurait lancé d’autres menaces en disant : « dès que ces damnés Earp’s  apparaîtront dans la rue, aujourd’hui, le bal sera ouvert, nous serons là pour le combat, nous nous occuperons de ces fils de pute ».

Il ne croyait pas si bien dire !

 

Il est : 8h45

Par cette froide journée, Ned Boyle réveille Wyatt Earp et l’informe des dernières menaces d’Ike Clanton.

Puis Wyatt se lève et part vers l’Oriental Saloon, craignant des troubles en ville.

Harry Johnes informe Wyatt qu’Ike est armé d’une Winchester et d’un colt six-coups.

Wyatt Earp avait 32 ans à ce moment-là.

 

Il est : 9h05

Après une nuit blanche alcoolisée, Ike Clanton rentre au Kelly’s Wine House pour continuer à boire et à proférer et menacer Holliday et les Earp’s.

Puis il change de local pour le Hafford’s Saloon.

L’officier Andy Bronk informe Virgil Earp de la situation et celui-ci retourne se coucher en espérant que la situation va se calmer.

 

Photo 14 ike clanton courtesy of new york historical society                  Photo 16 wyatt earp                 Photo 15 virgil earp 

      IKE CLANTON                                         WYATT EARP                                            VIRGIL EARP

 

Il est : 9h25

Virgil est réveillé à nouveau et apprend qu’Ike est à la « chasse » avec une Winchester, en criant dans la rue aux passants « dès que les Earp’s se montrent, le bal sera ouvert ».

 

Il est : 12h10

Ike est toujours au Hafford Saloon et se plaint que les Earp’s ne se montrent toujours pas.

Puis il quitte le saloon et dans une colère monstre veut pourchasser Holliday.

 

Photo 17 hafford s corner saloon the chafin collection        Photo 19 doc holliday        Photo 1655

                                                                                        DOC HOLLIDAY

 

« Big Nose » Kate, la compagne de Holliday, sort de son lit dans la pension de famille de Fly et rentre dans la galerie photos de celui-ci.

Un homme rentre avec une carabine et ressort aussitôt.

Mr. Fly informe Kate que Clanton cherche Holliday.

Kate aussitôt réveille Doc pour l’avertir qu’Ike veut le trouver   avec un fusil à la main.

Il s’assoit sur le lit en disant : « si Dieu veut bien me laisser vivre assez longtemps pour qu’il puisse me voir ».

 

Il est : 12h15

Wyatt Earp quitte précipitamment l’Oriental Saloon pour voir Virgil.

Après discussion, les deux se séparent, Wyatt prenant Allen Street et Virgil la Fifth Street et tourne sur Fremont Street.

 

Photo 1656           Photo 1659           Photo 1657

 

Il est : 12h20

John Clum, le maire et propriétaire du journal « Tombstone Epitaph » qui allait déjeuner au Grand Hotel, voit passer Ike à l’angle de la Fourth et Fremont Street.

Il lui lance ironiquement : « Hello Ike, une nouvelle guerre ? ».

Il ne se doutait pas de la tempête qui se préparait.

 

Il est : 12h30

Enfin Virgil Earp trouve Ike sur la 4ème rue entre Fremont et Allen Street, toujours avec sa Winchester à la main et le six-coups dans son holster.

Virgil prend Ike par surprise, par derrière, et attrape le fusil dans sa main gauche.

Ike se retourne, lâche sa Winchester et veut dégainer son revolver.

Virgil lui frappe la tête avec son pistolet et Ike tombe au sol sur ses genoux et fut désarmé.

Virgil demanda à Clanton s’il le chasse, lui ? il répond que les Earp’s, oui, et rajoute : « si je t’avais vu une seconde plus tôt, je t’aurai tué ».

 

Il est : 12h35

Virgil escorte Ike chez le juge Wallace au tribunal, mais le magistrat n’est pas là.

Virgil va à la recherche du juge et confie le prisonnier à son frère policier, Morgan Earp.

 

Il est : 12h40

Wyatt Earp va retrouver Ike et s’assoit en face de lui.

Clanton lui dit : « je vais vous rendre la pareille à vous tous, si j’avais un six-coups maintenant je vous tuerai tous ».

Morgan qui se tient à la droite de Wyatt et détenant les armes confisquées, dit à Ike :

« si tu veux te bagarrer, je te donne ton arme » et il lui tend son revolver.

Ike tente de se lever pour prendre l’arme, mais l’adjoint au sheriff Campbell le plaque dans son siège et disant qu’il ne tolère pas de désordre.

« Damné voleur de vaches, tu as menacé nos vies, je le sais, je pense qu’il serait justifié de t’abattre à n’importe quel endroit où tu te trouves, mais si tu es anxieux pour faire un duel, j’irai n’importe où sur terre pour te rencontrer, même auprès des tiens ».

Ike réplique : « je veux te voir dehors, je veux juste quatre pieds de terrain pour m’y battre ».

 

Il est : 12h55

Ike aura à payer une amende de 27,50 $.

Virgil lui demande où il veut qu’on lui dépose ses armes ?

Il répondit : « partout où je peux les récupérer, tu peux me frapper ton six-coups sur la tête » ?

Virgil déposa finalement les armes au Grand Hotel.

 

Photo 1661 Photo 1662Photo 1660

 

Il est : 12h58

Wyatt Earp sort du tribunal et rencontre Tom McLaury qui lui dit :

« si tu veux te battre, je suis prêt à t’affronter n’importe où ! »

Wyatt répond : « All right, faisons un duel ici même ! »

et en même temps il gifla McLaury de sa main gauche tout en mettant son pistolet bien en vue sur sa hanche droite, mais n’a fait aucun geste pour le dégainer.

Wyatt dit : « tire ton flingue et utilises-le ! »

Mais Tom ne répond pas et Wyatt le frappe à la tête avec son arme et s’éloigne.

 

Il est : 13h11

Wyatt marche jusqu’au Hafford’s Corner et rentre dans le Saloon du même nom pour acheter un cigare.

Il ressort aussitôt et se tient devant la porte.

Quelques instants après Frank McLaury et William (Bill) Clanton se dirigent d’un pas guerrier vers le Grand Hotel et tournent dans la 4ème rue pour rentrer dans la boutique de Spangenberg, l’armurier.

Ils y retrouvent Tom McLaury et Ike Clanton.

Wyatt hardiment les suit pour voir ce qui se passe.

 

Il est : 13h17

Une douzaine de badauds sont attroupés devant la boutique de l’armurier Spangenberg.

Un cheval stationne sur le trottoir avec la tête qui rentre dans la boutique.

Wyatt, en tant que marshal adjoint de la ville, prend le cheval illégalement parqué et le conduit en dehors du trottoir.

Frank McLaury se précipite alors dehors et attrape les rênes des mains de Earp et s’éloigne dans la rue avec son cheval.

Virgil, entendant que son frère est seul face aux Cowboys, se précipite pour assister celui-ci et tous les deux voient les Cowboys en train de charger leurs armes.

 

Il est : 13h19

Virgil s’approche de quelques mineurs qui lui apprennent que deux autres Cowboys rodent dans les parages et qu’Ike Clanton aurait été vu en train de les rejoindre en leur disant qu’il a été frappé à la tête avec un revolver.

Un des hommes à cheval répondit qu’il est temps d’engager le combat.

Une rumeur circule qui dit qu’Ike Clanton a télégraphié à Charleston pour que d’autres Cowboys se joignent à eux.

Virgil rentre dans le bureau de Wells Fargo Express pour récupérer un fusil.

 

Photo 1664 Photo 1666 Photo 1669

 

Il est : 13h38

Les Cowboys, armés, sortent de l’armurerie pour se diriger vers la 4ème rue où les Earps étaient réunis au Hafford’s Corner.

Les Cowboys tournent dans Allen street et disparaissent dans le Dunbar Corral.

 

Il est : 13h54

Des représentants du comité de sécurité des citoyens s’approchent de Virgil Earp pour lui offrir leur aide afin de désarmer les Cowboys.

Virgil demande à son frère Wyatt d’assurer le calme pendant qu’il va demander aux badauds de se déplacer sur le trottoir près de Hafford’s Corner.

 

Photo 1667 Photo 1665 Photo 1670

                                                                  Photo 1654

 

Il est : 14h11

Les Cowboys quittent le Dunbar Corral et rentrent dans OK Corral.

Un ingénieur des chemins de fer, passant à côté d’eux, les surprend en train de proférer des menaces envers les Earp’s.

L’ingénieur ne connaissant rien de ce qui se trame, se renseigne  auprès de la foule rassemblée dans les parages, où il peut trouver Wyatt Earp et informe Virgil que tous les Cowboys sont armés et qu’ils lancent des menaces et se préparent à un affrontement en traversant le Corral.

 

Il est : 14h17

L’attroupement au Hafford’s Corner s’est agrandi.

Doc Holliday et Morgan Earp se tiennent à l’intersection et cherchent un signe des Cowboys.

Quelques instants après, ils aperçoivent Frank McLaury qui se tenait au coin de la 4ème rue et Fremont Street après être passé par le Corral.

Les deux parties observent chaque signe et mouvements des autres et Frank qui est partiellement caché  surveille les positions des Earp’s.

 

Photo 1671 Photo 1663 Photo 1678

Il est : 14h19

Le sheriff Johnny Behan est chez le coiffeur dans  Allen Street et voit un attroupement.

Il quitte précipitamment le coiffeur pour s’engouffrer dans le Hafford’s Saloon, retrouvant ainsi Virgil Earp.

Virgil qui boit un coup avec Johnny Behan, demande à celui-ci de l’accompagner et de l’aider à désarmer les Cowboys.

Mais Johnny refuse catégoriquement en disant qu’il y aura certainement un affrontement si les Earp’s descendent dans la rue.

Puis il se décide à sortir seul à la rencontre des contrevenants pour les désarmer.

Au bar, deux hommes offrent leur service, assistance et armes à Virgil.

L’un d’entre eux, W.B. Murray, dit à Virgil que dans cette affaire  il allait avoir des problèmes et que s’il le souhaite, il peut lever une troupe de 35 hommes armés à tout moment.

Virgil lui demande combien de temps les Cowboys sont restés dans le Corral, car il ne veut pas aller les désarmer vu qu’il n’y a rien d’illégal de posséder des armes dans des écuries de location. Par contre s’ils sortent dans la rue, il pourra leur retirer les armes et les arrêter.

 

Il est : 14h29

Le sheriff Behan sort du saloon pour aller parler aux Cowboys et trouve Frank McLaury posté au coin de la Fourth et Fremont Street, tenant son cheval. Il refuse de déposer ses armes.

Behan demande à Frank de le suivre pour rejoindre les autres et ils se dirigent vers l’entrée arrière de OK Corral, dans la cour latérale entre Fly’s Rooming House et Harwood House, à côté de la Fly's Photographic Gallery.

C’est la boutique du photographe, juste à l’extérieur de la fenêtre où se trouve Doc Holliday.

 

Il est 14h42

C’est décidé, Wyatt et Morgan Earp, accompagnés de Doc Holliday veulent passer à l’action.

Wyatt demande à Doc Holliday de ne pas se mêler de cette histoire, mais il refuse.

Virgil Earp rejoint ses frères Wyatt, Morgan et Doc Holliday au coin de Fourth et Fremont Street.
John L. Fonck les avertit des intentions et menaces des Cowboys.

Virgil lui dit qu’il a demandé à Wyatt, Morgan et Doc Holliday de lui aider à désarmer les Clanton’s et les McLaury’s.

Virgil tend à Doc le fusil qu’il a récupéré à la « Wells Fargo » et lui retire sa canne.

Il lui demande de cacher l’arme sous son manteau pour ne pas affoler les gens dans la rue.

 

Photo 1672 Photo 1673 Photo 40 ok corral photo courtesy arizona historical society tucson copie

 

Il est : 14h 46

Virgil lance : « Venez ! » et les quatre hommes se mettent en marche à partir de Hafford’s Corner en passant par la Fourth Street, pour retrouver et désarmer les Cowboys tout en ne sachant pas où ils sont et combien ils sont.

Morgan s’inquiète ne sachant pas s’ils sont à cheval.

Mais Wyatt dissipe sa crainte.

Les quatre hommes tournent sur Fremont Street et scrutent la rue de long en large, de gauche à droite, devant et derrière eux.

Le vent froid pique leurs joues et s’engouffre sous leurs longs manteaux mais ils continuent leur marche en avant.

Pas de signe des Cowboys ! est-ce un piège ?

Finalement, lorsque Virgin est à hauteur de l’Union Market, anciennement Bauer’s, il aperçoit 6 hommes debout sur un terrain vague à l’ouest de la Fly's Photographic Gallery.

 

Photo 1658 Photo 1675Photo 23 l epitaph actuellement

 

Il s’agit de Frank et Tom Mclaury, des frères Ike et Billy Clanton, de Billy the Kid Clairborne ainsi que du sheriff Behan.

Celui-ci quitte précipitamment les Cowboys et se dirige d’un pas pressé vers les Earp’s.

A chaque pas, il regarde en arrière au-dessus de ses épaules car il s’attend à un danger imminent.

Behan lève ses bras pour tenter de dissuader les Earp’s d’approcher du Corral.

Ils l’ignorent et continuent leur chemin.

Agitant son arme, Behan clame envers Virgil : « Pour l'amour de Dieu, n'allez pas là-bas où ils vont vous assassiner ».

Mais Virgil est résolu et continue son chemin en répondant au sheriff : « Johnny, je vais y aller pour les désarmer ».

Behan répond : « je les ai désarmés ! ».

Sur ce, Virgil change son revolver sur le côté gauche de sa ceinture et prend sa canne dans la main droite.

Wyatt place son pistolet dans la poche de son manteau.

 

Behan demanda aussitôt aux lascars présents de rendre les armes.

Frank McLaury lui répond : « uniquement, si tu désarmes les Earp’s ».

Billy Clanton lui affirme qu’il n’est pas venu en ville pour se battre et qu’il veut rentrer à la maison, tandis que Clairborne dit  qu’il est juste venu convaincre ses copains de quitter la ville.

 

Sur ce, le sheriff Behan a pensé avoir évité un conflit armé pouvant mal se finir et leur demande de les suivre dans son bureau.

Mais personne n’obéit !

 

Photo 1679Photo 1676 Photo 1677

 

Il est : 14 heure 47 minutes : 00 seconde

 

                                  Cela se précise, la tension est à son comble :

 

Virgil Earp avait donné à Wyatt, Morgan et Doc Holliday la procuration d’assistant Marshal pour être dans la légalité.

 

Le sheriff Behan crie à Virgil : « J’ai désarmé ces hommes, nous ne voulons pas d’ennuis ».

Puis Behan se réfugie sous le porche de la porte de Fly’s House pour se mettre à l’abri dans le cas où !

Virgil Earp demande au sheriff : «  les as-tu arrêtés, Behan ? »

Behan répondit : « je n’avais pas de raison de le faire ! »

Virgil Earp poussa le sheriff  de côté en grommelant « hors de mon chemin »

Avec ses deux frères et Doc Holliday, Wyatt continue d’avancer, pendant que Behan leur intime l’ordre de partir.

Mais rien n’y fait.

 

Sentant le moment de vérité proche, les Cowboys se placent dans un coin du terrain vague en dehors de la vue des Earp’s.

Quand Wyatt ses frères et Doc tournent au coin de Fly’s et déboulent sur le site d’OK Corral, ils découvrent les Cowboys debout, en rangée, avec Ike placé légèrement en avant par rapport aux autres.

 

OK Corral est une « Livery Stable », un lieu de location de chevaux, de voitures et de pension pour les chevaux des voyageurs  et dont le propriétaire est John Montgomery.

 

Billy Clanton et Frank McLaury ont leurs mains sur le six-coups. Tom McLaury, debout, a sa main posée sur sa carabine Winchester rangée sur son cheval.

Les Earps avec Doc Holliday sont également armés jusqu’aux dents et avec leurs longs  manteaux noirs de type Prince Albert, marchent de front et en ligne, Virgil en tête.

 

Le sheriff Behan avec Billy Clairborne, se tiennent devant la Fly’s House.

Virgil, en tant qu’homme de loi et vétéran du groupe, prend le commandement et dit : « Les gars, levez vos mains, je veux vos armes, vous êtes en état d’arrestation ».

On peut entendre un click quand Billy et Franck arment leurs revolvers.

Ike fait un mouvement vers sa ceinture.

Virgil s’écrie : « c’est pas ce que j’ai dit »

Voilà les protagonistes à 3 mètres les uns des autres en s’observant.

Un long silence plane sur le Corral.

 

Puis alarmé, Virgil lève ses deux mains et s’écrie : « arrêtez, je n’ai pas voulu cela ! ».

 

Photo 1679 Photo 1681 Photo 1680

 

Après avoir prononcé ces mots, Billy Clanton sort son six-coups et les deux premiers coups de feu retentissent.

 

Il est :14h47 : 02

Wyatt dégaine son revolver de sa poche.

 

« Wyatt Earp affirmera plus tard que Johnny Behan leur a dit que le groupe était désarmé, mais voyant le pistolet dans les mains de Billy Clanton qu’il leva vers lui et sachant que Frank McLaury a une réputation de bon tireur et d’homme dangereux, il sortit son arme et visa Franck et la fusillade générale a démarré ».

 

Les deux premiers coups de feu sont tirés par Wyatt qui tire sur Frank McLaury et qui réplique tout en ne sachant pas qui a tiré le premier.

Billy Clanton fait feu sur Wyatt Earp. Le tir de Billy Clanton passa à côté de Wyatt.

 

 Photo 1683 Photo 1682 Photo 1687

 

Il est : 14h47 : 04

Le cheval de Tom McLaury s’est cabré, empêchant Tom de saisir sa Winchester dans le fourreau de sa selle. Il utilise l’animal comme écran de protection et sort son revolver d’en dessous de sa  chemise et tire à deux reprises par-dessus le dos du cheval.

 

Il est : 14h47 : 05

Virgil change sa canne de main et fait feu.

Il tire sur Frank McLaury et trois coups sur Billy Clanton.

Frank McLaury, tenant les rênes de son cheval, titube, chancelle et tombe vers la rue en répliquant tant bien que mal.

Il est atteint au ventre.

Tom McLaury met en danger les Cowboys avec son cheval qui tournoie et se cabre sur place.

 

Il est : 14h47 : 09

Après les quatre premiers tirs, Ike Clanton se met à courir et se rue sur Wyatt Earp, l’agrippant à la manche.

Comme il était désarmé, Wyatt le repousse avec son bras gauche en lui disant : « le duel a commencé ! combat ou fous le camp ».

 

Ike Clanton court aussitôt pour se mettre en sécurité dans la véranda du Fly's Photography Studio où se trouvaient également Johnny Behan et Billy Claiborne, échappant ainsi à deux tirs de Doc Holliday.

Ike continue à courir à travers le hall, sort à l’arrière de la boutique, tourne au coin de la galerie, franchit une barrière, passe par les dépendances, traverse Allen Street, rentre dans le Kellog’s Saloon, double les tables de jeux et le violoniste, sort par la porte arrière dans la rue et s’engouffre dans le Alfred Henry Emanuel’s Building dans la Toughnut Street pour se protéger derrière un fût de mescal.

Le trouillard !

 

Photo 1684 Photo 1685 Photo 1686

 

Il est : 14h47 : 15

Sous le bruit des balles et les cris des combattants, les chevaux des Cowboys se sont échappés dans la rue par le côté sud.

A ce moment-là, Virgil Earp recule et rejoint Doc Holliday.

Doc tire son premier coup de feu qui atteint la poitrine de Billy Clanton.

 

Frank McLaury, blessé au ventre depuis le début des hostilités, essaie de battre en retraite pour se diriger vers la rue en passant à dix pas de Doc Holliday.

Mais il s’arrête, se tourne avec son six-coups dans la main et il vise Doc et dit : « je te tiens maintenant » et il fait feu ».

Mais comme Doc est très maigre, il n’offre pas une grande cible au tireur et la balle le touche en le frôlant, tout en le blessant à la hanche, en brisant le holster du revolver.

 

Il est : 14h47 : 19

Deux autres coups de feu claquent.

Doc Holliday profite pour vider la grenaille de son fusil deux coups sur Tom McLaury.

Touché mortellement, celui-ci tombe en arrière, vacille et s’écroule dans Fremont Street, touché par les balles.

 

Il est : 14h47 : 20

Morgan Earp, en position assise, fait feu sur Frank McLaury et le touche en dessous de l’oreille droite et le tue instantanément.

Ce dernier titube et tombe en arrière contre la Fly House du côté de la Fremont Street.

 

Billy Clanton, blessé et cloué au sol  sur ses genoux, mourrant, vise et trouve la force de tirer sur Virgil Earp.

La balle se loge dans son mollet droit.

Celui-ci tombe sur ses genoux.

 

Entre-temps, Billy Clanton tire une autre balle sur Morgan Earp qui lui transperce l’épaule.

Wyatt crie : « vient à côté de moi, Morg ! ».

Holliday réplique aussitôt et tire sur Billy et le manque.

 

Billy Clanton, livré à lui-même, s’apprête à tirer une nouvelle fois. Virgil Earp, tire une balle, le touche entre les côtes et le cloue au sol. Billy essaye de se relever, mais il n’a plus de forces.

Lentement il glisse à terre et s’écroule.

 

Photo 1688 Photo 1689 Photo 1698

 

Il est : 14h47 : 25

Virgil Earp dirige Wyatt et Morgan vers l’arrière du terrain dans la Fremont street.

Doc Holliday, se dirigeant aussi vers la rue, passe à côté du cadavre de Frank McLaury et s’exclame : « le fils de pute a tiré sur moi et je voulais le tuer » et il se fraye un chemin dans la foule qui s’est attroupée dans la rue.

 

Il est : 14h 47 : 28

Fin des hostilités ! Le règlement de comptes d’OK Corral est fini  !

 

 Wyatt s’exclame : « Doc, aides Morgan ! » tandis qu’il se précipite vers son frère Virgil également blessé.

 

Après 28 secondes de fusillade et 30 coups de feu plus tard le résultat du règlement de comptes d’OK Corral est le suivant :

Sur les 8 hommes s’étant affrontés :

3 sont morts, Billy Clanton et Tom et Frank McLaury,

3 sont plus ou moins blessés, Virgil et Morgan Earp et Doc Holliday,

2 sont indemnes et sans une égratignure : Wyatt Earp dont une balle est passée à peine à deux centimètres de lui dans son manteau et Ike Clanton qui s’est enfuit avant la fusillade, en refusant d’y participer.

 

 

Photo 57 billy clanton           Photo 58 frank mclaury courtesy arizona historical society tucson copie           Photo 59 tom mclaury 

                 BILLY CLANTON                             FRANK McLAURY                                    TOM McLAURY

Camilius S. Fly, le photographe, quitte sa galerie à côté du lieu des combats et enlève le revolver de la main de Billy Clanton qui gît à terre mourrant.

Il n’a plus d’air, mais arrive encore à murmurer pour demander de lui donner d’autres cartouches !

Le comité de vigilance et sécurité de la ville s’est réuni en quelques minutes et 70 hommes armés convergent sur les lieux de la scène.

 

Les Earp’s et Holliday sont anxieux car ils réalisent qu’ils n’ont plus de munitions et se demandent si ces hommes qui s’approchent sont des amis ou des ennemis !

Le sheriff Behan et d’autres sortent de leurs cachettes et arrivent par une épaisse brume sur les lieux et Behan tente de prendre la situation en main en interpellant Wyatt : « je veux te voir pour t’arrêter, Wyatt ! ».

Earp lui répond : « je ne serais pas arrêté aujourd’hui, Behan ! tu avais dit que tu avais désarmé ces hommes ! ».

Il est : 14h49

Les blessés, côté Earp, rentrent dans un drugstore en ville pour se faire soigner. Puis Virgil et Morgan Earp sont ramenés à leur domicile.


 

Photo 63 morgan earp                  Photo 62 virgil earp                  Photo 64 doc holliday

           MORGAN EARP                                           VIRGIL EARP                                                  DOC HOLLIDAY

 

Le docteur Matthews examine les cadavres dans une cabane derrière les étables de Dunbar.

 

Les trois cadavres sont transportés dans le Dexter Corral et placés dans une arrière-salle pour attendre les croque-morts.

Puis ils sont exposés avec de coûteux habits de ville dans leurs cercueils dans la morgue de l’entreprise de pompes funèbres Ritter & Ryan.

Sur le dessus de chaque cercueil, on a pu lire une inscription « Assassiné dans les rues de Tombstone ».

 

Photo 65 tom mclaury frank mclaury et billy clanton photo courtesy arizona historical society tucson Photo 1690 Photo 1691

Photo 1693 Photo 1692 Photo 1694

 

Deux corbillards, avec dans l’un les frères Tom McLaury (28 ans) et Frank McLaury (33 ans) et dans le second Billy Clanton

(19 ans), accompagnés par la fanfare de la ville, les emmenèrent par Alley Street le 27 octobre 1881, pour leur dernière demeure, vers le cimetière de « Boothill » à Tombstone.

 

        *****************************************************************************************************************************************

 

Le 29 octobre 1881, le maire de Tombstone suspend temporairement Virgil Earp de son poste de marshal et le remplace par James Flynn.

Virgil a servi au total pendant 163 jours.

Ike Clanton porte plainte pour meurtre contre les Earp’s et Doc Holliday auprès du juge Wells Spicer.

 

Le 30 octobre 1881, le juge de paix Wells Spicer a décidé que Virgil et Morgan Earp étaient physiquement incapables d’assister à leur procès, et Doc Holliday n’a pas été convoqué !

Photo 71 wells spicer juge de paix de tombstone the chafin collection             Photo 73 courthouse tombstone              Photo 72 john behan photo arizona historical society tucson copie

         WELLS SPICER                                COURTHOUSE DE TOMBSTONE                                  JOHN BEHAN

 

Ce même jour ou plutôt la nuit, Virgil Earp a eu une drôle de visite d’une personne voilée, apparemment un homme déguisé en femme.

Quand James Earp a ouvert la porte, le visiteur marmonna quelques mots concernant une fausse adresse et il ou elle s’est éclipsé(e) rapidement.

Les Earp’s craignant que ce fut un assassin, s’installèrent au Cosmopolitan Hotel.

 

Le 04 Novembre 1881, Will R. McLaury, le frère des Cowboys tués lors du gunfight arrive à Tombstone.

Il est avocat à Fort Worth au Texas. Il s’est joint immédiatement à l’équipe engageant les poursuites contre les accusés. Il a réussi à obtenir de la cour que Wyatt retourne en prison sans possibilité de caution.

 

Les deux accusés de meurtre sont arrêtés par H.M. Woods, le 07 novembre 1881, et sont incarcérés dans la prison de fortune dans la 6ème rue.

Pendant 60 jours, les deux chambres servant de cachots, furent gardées jours et nuits par des amis lourdement armés afin d’éviter une tentative d’assassinat de la part des Cowboys.

 

Photo 1695    Photo 1697    Photo 1696

 

Pendant le procès qui dura tout le mois de novembre, le sheriff John Behan et son ami Billy Allen qui étaient présents sur les lieux de l’affrontement seront les premiers témoins.

Allen a certifié que c’est Doc Holliday qui a tiré la première balle, suivi de la deuxième tirée du côté des Earp’s pendant que Billy Clanton avait les mains en l’air.

John Behan certifiait quant à lui, que Billy Clanton avait dit de ne pas tirer sur lui et qu’il ne voulait pas se battre.

Il prétendit également que Tom McLaury avait ouvert son manteau pour faire voir qu’il n’était pas armé, mais que les deux premiers coups de feu, ainsi que les trois prochains du côté des Earp’s, ont été tirés.

Il était clair que le sheriff Behan voulait tourner l’opinion publique contre les Earp’s et Holliday.

Wyatt Earp, qui a été convoqué, a lu sa déposition.

 

Le 29 novembre 1881, le verdict de la justice tomba et fut publié deux jours plus tard dans le journal « Nugget ».

 

Voici ce que déclara le juge Wells Spicer :

« Compte tenu des faits et des circonstances du cas présent, et en tenant compte des menaces proférées, de la personnalité des prévenus et de la situation dans laquelle ils se trouvaient, situation générant les résultats tragiques que nous avons vécus avec toutes les conséquences qui en découlent, liés à la finalité des choses, je ne peux pas m’empêcher de conclure, que les accusés de ces meurtres sont dans leurs bons droits et qu’ils ont pris dans le cas présent les mesures nécessaires qui s’imposaient pour la réalisation de leur devoir officiel ».

 

 Il en conclut donc à la légitime défense des  trois frères Earp et de Doc Holliday, et ils furent tous les quatre acquittés.

 

Au début de ce mois de décembre, par un froid intense avec un petit voile de neige et du verglas dans les rues, la tension était à son comble et les habitants étaient très excités à Tombstone.

 

Le président Chester A. Arthur, 21ème président des USA, a mis en garde les citoyens du comté de Cochise de sévir contre l’anarchie et d’instaurer la loi martiale.

 

Le 14 décembre 1881, la diligence de Tombstone emmena le maire Clum pour Benson.

Elle fut attaquée par des inconnus et Clum a réussi à se soustraire de ses assaillants dans la pénombre du soir, sauvant ainsi sa vie.

 

Depuis cette malheureuse affaire d’OK Corral, à part les Earp’s et Doc Holliday, d’autres personnes influentes ont été menacées ou ont subi des tentatives d’assassinat, comme le marshal Williams, le maire Clum, le juge Spicer et Tomas Fitch.

 

Mais toute cette histoire aura une suite très sanglante, qui laissera sur le carreau pas mal de monde, avec plus d’une vingtaine de Cowboys.

 

Photo 1700 Photo 1699 Photo 1701

 

LA VENGEANCE ET LA VENDETTA

 

Le clan des Clanton’s et des McLaury’s, du moins ce qu’il en restait, et leurs copains Cowboys, n’acceptaient évidemment pas ce jugement du tribunal de Tombstone et ils décidèrent de se venger.

 

Sur la liste des gens à descendre figuraient Wyatt, Virgil, Morgan Earp, Doc Holliday, le maire John Clum, le juge Wells Spicer, le sheriff Williams, E.B. Cage, James Vizina et Tom Fitch.

 

Le juge Spicer reçut en premier une lettre de menaces de mort qui indiquait « Tôt ou tard, ce n’est qu’une question de temps » s’il ne quitte pas immédiatement la ville.

Puis Doc Holliday reçut une petite boîte enveloppée de tissus de soie avec un ruban rose.

A l’intérieur, dans du coton blanc, se trouvait une balle calibre 45 avec une petite carte signée « bons souhaits ».

Doc s’exclama : « j’en ai une autre comme celle-là que je vais vous mettre dans quelques jours dans la nuque ».

 

En décembre 1881, les Clanton’s retournèrent en procès contre leurs adversaires à Contention City, ce qui ne donna rien de plus.

 

Le 28 décembre 1881, huit semaines après le règlement de comptes, Virgil Earp marcha vers 23h30 entre l’Oriental Saloon au croisement d’Allen Street et 5th Street et sa chambre au Cosmopolitan Hotel, quand il a fait l’objet dans la pénombre d’une attaque armée.

Des coups de feu retentirent (19 au total selon les impacts retrouvés), tirés du vieux Palace Saloon par des inconnus qui s’enfuirent par la 6th Street pour se volatiliser dans la nuit.

 

Virgil retourna dans l’Oriental Saloon où se trouvait Wyatt qui l’accompagna à son domicile au Cosmopolitan Saloon.

Deux des balles tirées blessèrent Virgil à l’épaule et au bras gauche, fracturant l’humérus, le mutilant et l’handicapant à vie, Ce fut le diagnostic réalisé par le docteur Mathews appelé sur les lieux.

C’était un miracle que Virgil n’a pas été tué sur le champ dans la nuit !

D’autres balles se logèrent dans les bâtiments ou entrèrent par  une fenêtre dans le « Eagle Brewery Saloon », ne blessant heureusement personne.

Les coups de feu provenaient de fusils à deux canons et tirés par trois personnes.

Un vieux chapeau marqué Ike Clanton a été retrouvé dans l’immeuble en face sur Allen Street d’où les coups de feu étaient partis.

Deux témoins identifièrent plus tard les fugitifs comme étant Ike Clanton, Hank Swilling et Frank Stilwell.

 

Wyatt Earp avait demandé au nouveau marshal Crawley Dake de devenir son assistant marshal, mais celui-ci refusa

.

Le 17 janvier 1882, une sévère confrontation entre Doc Holliday et Johnny Ringo a eu lieu, les deux étant prêts à dégainer, avant d’être désarmés.

 

Photo 82 john ringo photo courtesy jack burrows                      Photo 83 wyatt virgil morgan earp 

            JOHNNY RINGO                                                                  LES EARP's

 

Wyatt Earp vendit ses parts de la concession de jeux de l’Oriental Saloon, quand Rickabaugh les céda à Milt Joyce, un adversaire de Wyatt Earp.

Le 02 février 1882, Wyatt Earp envoya un message à Ike Clanton, lui demandant une réconciliation, mais celui-ci refusa.

Le 09 février 1882, Ike Clanton a été acquitté par le tribunal de Contention City, suite aux charges retenues contre lui concernant l’attaque armée contre Virgil Earp.

Son alibi : il était à Charleston lors de la tentative de meurtre.

 

Le samedi 18 mars 1882, Wyatt et Morgan Earp ont été invités à un divertissement au Schieffelin Hall organisé par le maire John Clum.

La Lingard Troupe jouait une représentation nommée  « Stolen Kisses ».

Après le spectacle, Wyatt et Morgan se retirèrent au Campbell & Hatch Saloon sur Allen Street pour y jouer une partie de billard.

 

Photo 84 morgan earp Photo 1709 Photo 90 crystal palace tombstone

 

A 22h50, un inconnu tira des coups de feu à travers la porte vitrée  du saloon où Morgan joua une partie avec Bob Hatch, le propriétaire du local.

Morgan avait le dos tourné vers la porte vitrée et deux coups de feu retentirent, la première balle le touchant dans le dos.

 

L’assassin a pu parfaitement observer ce qui se passait dans le saloon à travers la vitre de la porte et se trouvait à environ 3 mètres de celle-ci.

Après avoir tiré, il s’échappa dans la pénombre de la nuit.

La balle qui traversa l’abdomen de Morgan ressortit de l’autre côté en traversant le local et se logea dans la hanche de Geo A.B. Berry, debout près du poêle, et lui infligea une douloureuse blessure.

Une deuxième balle tirée, destinée certainement à Wyatt, traversa la salle pour se loger sous le plafond, juste au-dessus de la tête de Wyatt Earp, assis sur une chaise et étant spectateur de la partie de billard.

Morgan tomba à terre après le premier coup de feu et on le transporta dans la salle de jeux, à côté, en l’allongeant sur une chaise longue.

Morgan murmura à l’oreille de son frère Wyatt : « Laisse tomber, je n’y arriverai pas, ce fut ma dernière partie de billard ».

Malgré le médecin arrivé sur les lieux, Morgan succomba à sa blessure, 40 minutes plus tard après une terrible agonie.

 

Les suspects de ce meurtre furent Pete Spence, Franck Stilwell, Joe Doe Fries, et Florentino "Indian Charlie" Cruz.

 

Marietta , la femme de Pete Spence affirma que les hommes cités plus haut, s’étaient réunis cette nuit dans son logis pour discuter du meurtre de Morgan Earp.

 

Le lendemain, 19 mars 1882, les cloches de Tombstone retentissaient toute la journée.


Le 20 mars 1882, Wyatt Earp, son frère James et quelques amis emmenèrent le corps de Morgan Earp à la gare de Contention City.

Le convoi parcourut les rues de Tombstone tandis qu’à nouveau  les cloches sonnaient.

James devait accompagner le corps jusqu’à la maison familiale à Colton en Californie où l’attendait la femme de Morgan pour les funérailles.

Puis c’est Virgil et sa femme Allie qui montèrent dans le train avec Wyatt et Warren Earp, Doc Holliday, Turkey Creek Johnson, Texas Jack Vermillion et Sherman McMasters, tous armés jusqu’aux dents, avec fusils et des revolvers.

A la gare de Tucson, Wyatt faisait le gué pendant que les autres dînaient dans le train.

Wyatt aperçu le reflet étincelant de fusils de l’autre côté du quai. Des hommes prirent la fuite et Wyatt les poursuivit à travers la voie ferrée.

Quand le train quitta la gare de Tucson après 7 heures du matin, on a pu entendre un coups de feu et un homme s’écroula.

Dans le compartiment du wagon, Virgil s’inquiéta pour son frère, quand il le vit par la fenêtre lui faire un signe positif du pouce.

 

On retrouva le corps de Franck Stilwell criblé de 6 balles, sur les rails de la Southern Pacific Railroad.

Que faisait-il là près du train des Earp’s ? personne n’a jamais pu le savoir !

Plus tard, Wyatt affirma que c’est lui qui tua Stilwell, en voyant Ike Clanton et Fank Stilwell avec des armes à la main.

 

Un mandat d’arrêt fut lancé par un juge de Tucson contre les meurtriers présumés de Stilwell, Wyatt Earp, Warren Earp, Doc Holliday, Texas Jack Vermillion et Mc Masters.

Il est fort possible que Johnny Ringo, Curly Bill Brocius et Ike Clanton étaient de la partie.

Pendant ce temps, au ranch de Pete Spence dans les dragoons, Indian Charlie confessait au sheriff Behan qu’il avait participé à l’assassinat de Morgan Earp.

 

Wyatt Earp retourna à Tombstone. (sa dernière fois ! )

 

Photo 1704         Photo 1706         Photo 1705

 

Le 21 mars 1882, six hommes armés de fusils entrèrent au Cosmopolitan Saloon dont le sheriff Johnny Behan qui interpella Wyatt Earp :

« je veux te voir ».
Wyatt dans une position délicate répliqua : « tu m'as vu une fois de trop ».

Crawley Dake le sanctionne d’une amende officielle de 2600 $ pour avoir poursuivi les Cowboys, mais le meurtre de sang-froid de Stilwell le place hors la loi.

Un télégramme arriva à 13h de Tucson ordonnant au sheriff Behan d’arrêter Wyatt pour meurtre.

Il a 50% de chance d’être emprisonné dans un pénitencier et 50% d’être acquitté.

Devant le choix, soit de subir un procès pour assassinat ou de quitter la région, il choisira la deuxième solution.

En effet, l’opérateur du télégraphe qui est un ami de Wyatt avait alerté celui-ci du contenu du télégramme et a retenu la missive  pour le sheriff pendant une heure afin de permettre à Wyatt de régler ses affaires, de faire ses adieux à ses amis et de quitter Tombstone.

 

Photo 1707              Photo 1708             Photo 94 wyatt earp

 

Il sera désormais un « Wanted Man », un homme recherché.

 

Le 22 mars 1882, Wyatt avec son frère Warren, Texas Jack Vermillion, Doc Holliday, Sherman McMasters, Turkey Creek Johnson et pour un certain temps Dan Tipton, Charlie Smith, Fred Dodge, Johnny Green et Lou Cooley  se mirent à roder à South Pass dans les Dragoon Mountains à la recherche de Pete Spence.

Mais apparemment Spence était en prison. (il ne décédera qu’en 1914 à Globe/Arizona)

Sur le Woodcamp de South Pass, ils trouvèrent Florentino Cruz "Indian Charlie".

Ils lui extirpèrent des confessions sur l’assassinat de Morgan Earp.

Cruz disait qu’il faisait le gué pour 25 $, tandis que Franck Stilwell, Hank Swilling, Curly Bill ou Johnny Ringo tuèrent Morgan !

Wyatt Earp alors tua froidement « Indian Charlie ».

 

Un jury refusa de condamner Wyatt Earp pour ce meurtre, prétextant que Earp était toujours officiellement fonctionnaire de police et possédait ainsi un mandat d’arrêt contre Indian Charlie.

 

Pendant ce temps-là, le sheriff Behan se lance à la poursuite de la bande à Earp.

Le sheriff de Pima County, Bob Paul refuse de se joindre à lui car les poursuivants sont composés d’Ike Clanton, Phin Clanton et Johnny Ringo, les ennemis des Earp’s.

 

Le 23 mars 1882, non loin de là, à Burleigh Springs au sud de Tombstone, Wyatt Earp et ses acolytes découvrirent Curly Bill Brocius et huit autres Cowboys de la bande.

Quand Wyatt et les siens se dirigèrent vers la source, Curly Bill et Pony Deal se présentèrent à eux avec des fusils à canons sciés.

 

Une fusillade en règle s’en suivi, entre les deux camps, en tuant net Curly Bill, l’assassin du sheriff White, et blessant grièvement Johnny Barnes.

Ce dernier et le  reste de la bande s’enfuirent à bride abattue à travers les broussailles.

Du côté de Wyatt Earp, personne ne fut blessé, mais le cheval de Texas Jack fut tué.

 

Le 27 mars 1882, Earp et son gang se présentèrent au Henry Clay Hooker ranch, au nord de Willcox pour se rafraîchir, eux et leurs chevaux.

L’hospitalité de Hooker fut excellente.

 

Pendant les deux prochaines semaines, Wyatt Earp et ses compères continuaient à écumer la région de Tombstone.

Le sheriff Behan avec son adjoint Phineas Clanton, Johnny Ringo et environ une vingtaine de ranchers et hors-la-loi redoublèrent leurs efforts pour attraper la bande à Earp, mais sans succès.

 

Puis le 08 avril 1882, Wyatt décida de quitter le territoire de l’Arizona et se dirigea avec ses hommes vers Silver City au Nouveau Mexique.

 Au milieu du mois d’avril 1882, Wyatt Earp et Doc Holliday prennent la direction du Colorado, après être passés par Silver City et Albuquerque au Nouveau-Mexique et Gunnison au Colorado.

 

Le 1er mai 1882, John P. Clum vend son journal « The Tombstone Epitph » et quitta Tombstone.

 

Le 22 mai 1882, Doc Holliday est arrêté à Denver au Colorado, puis relâché.

A Gunnison au Colorado, Wyatt écrit à Josie, sa compagne retirée dans sa ville natale, San Francisco.

 

En un an et quelques mois après le règlement de comptes d’OK Corral, Wyatt Earp et ses copains avaient éliminé :

 

Billy Clanton, Frank McLaury, Tom McLaury, Frank Stilwell, , Dixie Gray, Florentino Cruz « Indian Charlie », Curly Bill, Johnny Barnes, Jim Crane, Harry Head, Bill Leonard, Joe Hill, Luther King, Charley Snow, Billy Lang, Zwing Hunt, Billy Grounds et Hank Swilling.

Quant à Pete Spence, il se rendit de lui-même à la justice pour assurer sa sécurité.

   

 Photo 1650                      Photo 1646

 

 

                                  FIN  de la  2ème PARTIE

      

 

 

La suite et  fin  au prochain numéro :  avec la 3ème partie de LA VIE DE WYATT EARP de :

L’  « Après Tombstone »  jusqu’à sa mort en 1929.

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 13/10/2016