LOUISIANE 1/2

           ARTICLE & PHOTOS DE ROLAND ROTH

                              PREMIERE PARTIE

 

 2 1 copie 3

 

                SON HISTOIRE, SES TRADITIONS

 

PARTEZ A LA DECOUVERTE DE LA LOUISIANE ET DES CAJUNS

                    « LAISSEZ LES BONS TEMPS ROULER » 

 

La Louisiane est le 18ème état des Etats-Unis d’Amérique.

 

Elle est ceinturée au nord et à l'est par les états de l'Arkansas et du Mississippi, au sud par le golfe du Mexique et à l'ouest par l'immense Texas.

La superficie est d’environ 125 000 km2 sur un territoire d’à peu près 500 km de long et autant de large.  

Sa population compte environ 4 200 000 habitants.

Son climat est semi tropical, chaud et humide.

La température moyenne annuelle est de 19°C (en janvier 10°C et en  août 28°C).

La pluie tombe en abondance au mois d’août.

Le pays connaît une grande quantité de cyclones et de tornades.

4 15 5 14 6 14

L'état du pélican est un des plus grands producteurs nationaux de canne à sucre et de patates douces.

La Louisiane compte également des cultures de riz, coton, maïs, pommes de terre, soja, noix de pécan.

La production forestière est aussi très importante.

 

Les richesses minérales de gaz naturel, sel, soufre, carbone et sable sont en tête de la production américaine mais indiscutablement devancées par celles du pétrole.

Le fleuve Mississippi est le boulevard de l’Amérique.

8 15 7 14 9 16

Les natifs indiens l'appelaient Meschacebe, ce qui signifie « le Père des eaux », les Espagnols Rio de Flores ("la rivière des fleurs"), les Français, le fleuve Colbert.

Le Mississippi fut le chemin de l'exploration de l'Amérique, le boulevard de son commerce, la veine de son agriculture avec 3 780 km de long.

Il peut avoir un débit qui peut passer de 20 000 m3/ seconde à plus de 90 000 m3/ seconde lors des périodes de crues.

Sa pente est très faible et ses eaux mettent un mois pour parcourir les 1 500 derniers kilomètres qui le séparent de son gigantesque delta.

 

La Louisiane est une réserve naturelle depuis 1963 et possède un  grand nombre d'espèces d'arbres, dont le principal est le cyprès. Le cyprès vit les pieds dans l'eau dans les bayous en laissant pendre ses guirlandes de mousse espagnole.

13 15 12 14 16 15

Le mot  Bayou vient de l'indien choctaw « bayuk ».

Il signifiait à l’origine petit cours d'eau, mais aujourd'hui on ne fait plus la distinction entre marais et rivières.

La Louisiane est devenue « le Pays des Bayous ».

Sur ses rives, on découvre une faune et une flore abondantes dont le cocodrie (l’alligator), le chaoui (le raton laveur), la barbue (le poisson chat) et le ragondin.

Les Cadiens y pêchent des écrevisses, des crabes ...

11 14 15 13 14 15

La flore compte en Louisiane environ 4500 espèces.

Les cyprès, les palmiers nains et les chênes bordent les bayous, où fleurissent quantité de plantes aquatiques comme les jacinthes d'eau, les nénuphars, les iris et les lys.

17 13 19 11 18 14

Il existe une multitude de plantations en Louisiane.

La plantation est située au milieu d'une très grande propriété, au bord d'une rivière ou du Mississippi.

En général, elle est entourée d'une végétation abondante comme les chênes avec leur mousse espagnole, les magnolias, les peupliers et les saules pleureurs.

La vaste maison est ceinturée d'un balcon couvert soutenu par des colonnes.

Les pièces de réception au rez-de-chaussée et les chambres à l'étage sont réservées à la famille du planteur.

En arrière de la maison se trouvent les dépendances comme la  cuisine, l’office, la garçonnière, la chapelle, l’infirmerie et les différents ateliers.

Tout à l’arrière, on trouve souvent les modestes maisons des esclaves.

20 11           21 11          22 10

23 11 24 11 25 11

26 11 27 10 57 9

 

            Un peu d’Histoire ! 

 

Entre 1539 et 1542, le conquistador Hernando de Soto part de la Floride et explore le Mississippi jusqu'à son embouchure.

Il y meurt de fièvre sans avoir trouvé les fabuleuses richesses de l’Eldorado qu'il espérait y trouver.

Cette tentative est considérée comme un échec et dissuade l'Espagne de coloniser cette région.

 

En 1682, l'explorateur français Cavelier de La Salle descend tout le Mississippi jusqu'à son embouchure et prend solennellement possession de cette contrée le 9 avril.

Il la baptise Louisiane en l'honneur du roi Louis XIV.

La colonisation de celle-ci a débuté en 1699.

66 869 7 68 7

La Nouvelle-Orléans a été créée en 1718 quand les Français arrivèrent progressivement, tout d’abord des soldats et des marins qui ont épousé des Indiennes avant l’arrivée des femmes blanches.

67 8 70 7 71 7

De 1720 à 1725 pas mal d’Allemands sont également venus s’installer en Louisiane.

Avant cette colonisation, la population locale était uniquement constituée d’Indiens.

Les esclaves noirs sont arrivés à partir de 1720 environ.

 

Le grand dérangement au Canada eut lieu de 1755 à 1785.

 

Les Cajuns sont les descendants des colons français venus de Bretagne, Poitou, Normandie pour s’établir en Acadie (à l’Est du Canada) alors territoire français.

 

L'Acadie, terre française du Canada depuis 1604, fut cédée à l'Angleterre par le traité d'Utrecht en 1713.

Les immigrants ont refusé de prêter serment  les obligeant à abandonner leur foi catholique et à combattre la France en faisant allégeance à la couronne d’Angleterre.

Le gouverneur Charles Lawrence ordonna la déportation de ces insoumis en les expulsant de leurs terres à partir de juillet 1755.

 

Quelque 18 000 Acadiens sont chassés de leurs maisons et dispersés dans les colonies anglaises de l'Amérique du Nord, en Angleterre et en France où ils reçurent un accueil très mitigé.

 

Ne sachant où se fixer, près de 4 000 d'entre eux, après un long périple de 9 années d’errance, parvinrent en Louisiane, où ils furent bien accueillis.

Ils ignorèrent que la Louisiane était espagnole depuis 1763.

 

Ces nouveaux arrivants s’installèrent dans les zones marécageuses du Mississippi : les bayous.

Habiles cultivateurs et pêcheurs, ils s’adaptèrent à ce nouveau climat grâce aux Indiens Mic-Mac et vivront plus d’un siècle en autosuffisance, isolés du Canada et de la France.

Appelés aujourd'hui indifféremment Acadiens, Cadiens, Cadjins ou Cajuns, c'est grâce à eux que la Louisiane a conservé des traditions francophones.

P1160167 114 4 113 mr mcgees

Le roi Louis XV, suite au traité secret de Fontainebleau signé le 3 novembre 1762, céda secrètement à l'Espagne les territoires de la Louisiane situés sur la rive droite du Mississippi (à l’ouest avec La Nouvelle-Orléans) suite à la défaite de la France dans la guerre de Sept Ans.

La partie orientale de la Louisiane sera cédée à la Grande-Bretagne par le traité de Paris de 1763, alors même que le traité de Fontainebleau est encore gardé secret.

Le traité de Paris prévoyait une période de 18 mois pendant lesquels les Acadiens pouvaient émigrer en Louisiane sur la rive droite.

Beaucoup de Cadiens s'installèrent en Acadiane où ils découvriront que ce territoire avait également été cédé par la France.

 

Les Français qui étaient installés à l’Est du Mississippi sont également partis, petit à petit, en terre espagnole pour ne pas rester sur le territoire des Anglais.

La plus grande influence culturelle de la Louisiane est venue de Saint-Domingue, quand beaucoup de Français blancs ont quitté l’île pendant la révolution haïtienne entre 1789 et 1804, pour s’installer en Louisiane et aussi à Cuba.

 

En 1800, l'Espagne rend à la France les territoires de la Louisiane situés à l'ouest du Mississippi.

En 1803, Napoléon Bonaparte vend la Louisiane aux États-Unis pour 15 millions de dollars.

 

                                                     SAINT-MARTINVILLE

40 10 41 10 39 10

38 10 42 9 48 10

Les soldats de Napoléon ont été les premiers à s’installer à Saint-Martinville, puis suivirent les pirates de Jean Lafitte.

Les colons et les nobles de France qui avaient fui la Révolution Française s’établirent également en Louisiane (ils sont enterrés au cimetière de Saint-Martinville).

En 1809, suite à la guerre de Napoléon contre l’Espagne, les Français de Cuba, des gens de couleur affranchis, des esclaves noirs ont été expulsés de l’île (Cuba) et sont venus peupler la Nouvelle-Orléans ainsi que des Français arrivés directement de la métropole.

 

C’est en 1812 que la Louisiane devint officiellement le 18ème État des États-Unis.

La première Constitution est publiée simultanément en français et en anglais.

La capitale de l'État est Bâton Rouge, qui fut à l'origine un lieu indien décrit dès 1697 par Le Moyne d'Iberville comme « le Baton Rouge », « un mât sans branches », rougi par des têtes de poissons et d'ours qui y furent attachées en sacrifice.

En 1825, l’adoption d'un Code civil, rédigé en français, est presque entièrement calqué sur le Code napoléonien et concrétisa  le bilinguisme de l'état.

47 10 45 11 46 11

43 9 52 10 50 10

En 1864, en pleine guerre de Sécession, sous l'autorité des Nordistes, la nouvelle Constitution de la Louisiane fait de l'anglais la seule langue officielle pour les lois, documents, procès-verbaux. L'article 142 stipule pour la première fois que l'enseignement élémentaire doit se faire en anglais.

Désormais, la langue française est en sursis.

 

La Louisiane pouvait être divisée en trois états :

- le Nord qui était protestant, puritain composé de familles écossaises, irlandaises et anglaises,

- le Sud plutôt catholique avec les Créoles, Français et Acadiens,

- la Nouvelle-Orléans qui fut un monde à part.

35 9 36 10 37 10

En 1901, suite à la découverte de pétrole en Louisiane, de nombreux nordistes anglophones, blancs, arrogants et racistes, sont venus s'installer en Louisiane, n’ayant aucune intention de

s'intégrer à la culture cajun.

Les cajuns, quant à eux, se voyaient progressivement contraints d'adopter la langue anglaise pour avoir accès au travail.

 

Suite à l’expansion économique américaine de la fin du 19ème siècle, de nouvelles lois furent instaurées comme par exemple :

à partir de 1916 et ceci jusqu’en 1960, il était interdit de parler français à l’école.

Des générations d’écoliers étaient brimées en classe à longueur d’année.

A l’époque, c’étaient les plus pauvres qui parlaient le français.

 

En Louisiane, il y eut un grand mélange de populations et de cultures.

Ceci engendra du racisme.

Mais les mélanges entre Noirs et Blancs étaient très fréquents.

53 9 54 10 55 9

56 9 49 10 51 10 

La cuisine de Louisiane est très particulière avec un mélange d’Espagnol, d’Africain, de Créole et de Français, avec du riz, des épices, du piment rouge, des fruits de mer, du poisson, des écrevisses, du poulet et autres volailles, du cochon et des saucisses fumées.

 

En 1921, la nouvelle constitution confirme la disparition officielle de la langue française.

Elle n'y fait même plus allusion.

81 6                       80 6

 79 4                      78 4

C'est au début des années 1930 que la musique cajun va connaître une nouvelle révolution.

La crise de 1929 avait très durement frappé la Louisiane.

Le président T. Roosevelt a souhaité éradiquer les particularismes culturels des minorités.

L’anglais devient obligatoire : une nation, une langue.

A l’école, les Cadiens sont punis lorsqu’ils parlent le français.

 

La découverte du pétrole, la 1ère guerre mondiale, l’industrialisation, sortent la Louisiane de son isolement.

Un vaste programme de modernisation du pays fut lancé avec la construction d'autoroutes, de ponts, de digues, d'usines, de ports et de raffineries.

 

Dans les années 1930, l’américanisation de la Louisiane entraîne la musique Cajun vers la Country et le Swing, les String-Band, l’amplification et les textes en anglais.

 

En 1948, Iry Lejeune relance le style traditionnel et l’accordéon, c’est la renaissance de la musique cadienne.

Initié par des intellectuels et des musiciens, le mouvement s’accélère en 1964 avec le Festival de Newport et la création en 1968 du CODOFIL (Conseil pour le développement du Français en Louisiane), un organisme semi étatique, qui revalorise l’héritage français, la langue, la culture et la musique.

 

Parler Français … 

En 1968, sous l'impulsion de J. Domengeaux, la Louisiane devient officiellement un État bilingue.

 

La Nouvelle-Orléans, en anglais New-Orleans, fondée en 1718 par Le Moyne De Bienville, est le 1er port américain et un grand centre chimique, mais aussi une station touristique très fréquentée pour son architecture coloniale (Vieux Carré), le carnaval du mardi gras et le style de jazz New-Orleans.

Le musicien et chanteur Louis Armstrong y est né et a commencé sa carrière avec l'orchestre Hot Five.

 

La ville de Lafayette a été fondée à la fin du 18ème siècle par des Acadiens.

28 10 30 11 29 11

Elle fut ainsi baptisée en l'honneur du Marquis de Lafayette pour sa participation à l'insurrection américaine ( de 1777 à  1782).

La ville est aussi un centre pétrochimique important.

Une particularité louisianaise montre qu’à la différence des 48 autres États des Etats-Unis qui sont divisés en county (comtés) (à l’exception de l’Alaska qui est divisé en boroughs), la Louisiane est subdivisée en 64 parish (paroisses), ayant un rôle administratif identique aux comtés dans les autres États.

Ce particularisme vient du mode d'administration française.

Le modèle a été copié sur l'organisation territoriale de l'église catholique qui fut particulièrement active pendant la colonisation de la Louisiane (ordres missionnaires Jésuites, Ursulines ….)

33 11 31 11 33 11

Les emblèmes de la Louisiane sont le magnolia, la fleur fétiche de l’état depuis 1900 pour son abondance et sa beauté.

Le magnolia orne les allées, les parcs et les jardins.

L’autre emblème de la Louisiane est aussi le pélican, le pélican brun, un grand consommateur de poissons et qui vivait autrefois à l'embouchure du Mississippi.

32 10 33 11 34 10

 

LA LOUISIANE AUJOURD’HUI  !

Actuellement, les francophones de Louisiane vivent encore difficilement leur particularité.

Cependant, les enquêtes statistiques datant de 1990 estimaient que la population acadienne était alors de 1 990 000 personnes dont  796 000 personnes qui étaient encore francophones et dont près de 25% ont moins de 19 ans (contre seulement 10% en 1980).

58 9 59 9 60 9

Ceci semble démontrer l'émergence d'une nouvelle génération de francophones pour qui de grands efforts sont entrepris dans le domaine de l'enseignement.

Dans le cadre des accords franco-louisianais, des instituteurs français, des Québécois et des Belges viennent sur place pour enseigner le Français aux jeunes Louisianais.

Certaines écoles enseignent même toutes les matières en français. Depuis plus de 30 ans, surtout grâce à l'action de Jimmie Domengeaux, la langue française tient maintenant une grande place en Louisiane aussi bien au niveau de la culture sur les ondes des radios, de la télévision, de la chanson et du théâtre.

 

QUELQUES PERSONNAGES CELEBRES DE LOUISIANE.

 

96 cavelier de la salle     *   CAVELIER DE LA SALLE Robert (Rouen 1643 - Texas 1687)

 

Originaire de Rouen, il est au départ un novice de la Compagnie de Jésus. Il enseigne dans divers collèges.

Il s'embarque pour Montréal en 1667 et se lance dans le commerce des peaux de bisons tout en explorant la région des lacs Ontario, Érié et Michigan.

Parti des Grands Lacs avec 23 hommes pour une grande expédition vers le Sud, il descend le Mississippi pendant l'hiver 1681-1682 et poursuit en dépassant le point atteint en 1673 par l'explorateur Louis Joliet et le missionnaire jésuite Jacques Marquette (au niveau de l'actuelle Memphis dans le Tennessee).

 

Cavelier de La Salle est en vue de la mer des Caraïbes le 6 avril 1682 et prend solennellement possession le 9 avril 1682 de toute la vallée du Mississippi en érigeant une croix et une colonne aux armes de la France.

Il la baptise Louisiane, la « Terre de Louis », en l'honneur de Louis XIV.

 

97 jean baptiste le moyne de bienville   *   LE MOYNE DE BIENVILLE Jean-Baptiste (Montréal 1680 - Paris 1768).

98 pierre le moyne d iberville      *   LE MOYNE D'IBERVILLE Pierre (Montréal 1661 - La Havane 1706).

 Ce sont les fils de Charles Le Moyne, un colon français originaire de Dieppe qui fut engagé par les Jésuites comme interprète auprès des indiens Hurons.

 

Pierre est connu pour ses exploits militaires contre les Anglais.

Il s'établit en 1698 à l'embouchure du Mississippi et devient le premier administrateur de la Louisiane.

 

Son frère Jean-Baptiste quant à lui fonde en 1718 La Nouvelle-Orléans pour le compte de la Compagnie d'Occident de Law.

La ville est baptisée de son nom en l'honneur du régent de France Philippe d'Orléans.

En 1721, la population de la ville ne compte que 372 habitants parmi lesquels 147 hommes, 65 femmes, 38 enfants, 28 serviteurs, 73 esclaves et 21 Indiens.

En 1729 les plans du Vieux Carré furent dessinés, qui reste encore aujourd'hui le quartier le plus pittoresque et le plus animé de la ville de la Nouvelle-Orléans.

 

99 jean lafitte *   LAFITTE Jean (1780 Bordeaux - l825 au Yucatan (Mexique) ? ou l854 dans l’Illinois?

Personnage légendaire qui est aussi célèbre auprès des Américains que le marquis de La Fayette.

Corsaire/gentleman, il pourchasse les navires espagnols et anglais à partir de la baie de Barataria, dans tout le golfe du Mexique.

 

Les Anglais lui offrirent 30 000 dollars et le grade de capitaine pour attaquer La Nouvelle-Orléans, mais il a choisi le camp des Américains et participe à la victoire du général Jackson sur les Anglais à Chalmette en 1815.

Cette victoire signifie le rattachement définitif de la Louisiane aux Etats-Unis.

Le président des Etats-Unis, James Madison, l’absout de ses activités de piratage grâce à cet acte patriotique.

D’après ce qu’on dit, Jean Lafitte aurait reconstitué une communauté d'un millier de corsaires au Texas.

En 1820, il quitte le territoire américain et part proposer ses services, entre deux pillages, aux indépendantistes mexicains contre l'Espagne, avant de terminer sa vie au Yucatan en 1825.

 

Une autre version d’un historien fait retrouver sa trace en 1832 à Saint Louis (Missouri), en tant que fabricant de poudre à canon.

Il se serait intéressé à la doctrine socialiste avant de partir pour l'Europe, en 1847, pour y rencontrer Marx et Engels.

Revenu aux États-Unis, il serait mort en Illinois en 1854.

 

LA LEGENDE D’EVANGELINE

73 6 74 7 76 4

                      75 4                   72 7

Juste avant le Grand Dérangement, deux jeunes Acadiens, Louis Arceneaux et Emmeline Labiche se fiancèrent officiellement.

Les bans furent publiés et le trousseau de la future mariée fut préparé.

A ce moment-là, les Anglais déportèrent la population sur des bateaux vers la Louisiane.

Louis et Emmeline se perdirent de vue.

Emmeline se retrouva avec sa grand-mère au Maryland, où son visage angélique inspira son surnom :  Evangéline.

Après quelques années, les exilés repartèrent vers la Louisiane, dans le hameau de Saint-Martinville.

Évangéline y retrouva avec une joie intense, devant le chêne aujourd'hui célèbre, son fiancé dont elle était sans nouvelles depuis leur séparation.

Mais celui-ci lui avoua qu’il s’était marié entre temps avec une autre femme, car l’attente était trop longue.

Evangéline, ne pouvant pas supporter ce terrible aveu, perdit la raison et va mourir de chagrin.

On l'enterra à Saint-Martinville.

 

LES 10 DRAPEAUX DE L'HISTOIRE DE LA LOUISIANE

86 espagne 1541   ESPAGNE  1541                          87 france 1682  FRANCE 1682

88 grande bretagne 1763   GRANDE-BRETAGNE 1763      89 espagne 1769   ESPAGNE 1769

90 france 1801   FRANCE 1801                               91 etats unis 1803   ETATS-UNIS 1803

92 floride occidentale 1810FLORIDE OCCIDENTALE 1810 93 louisiane 1861   LOUISIANE 1861

94 etats unis 1861   ETATS-UNIS 1861                       95 etat de louisiane 1912   ETAT DE LOUISIANE 1912

 

LA SAUCE  TABASCO

100 6 101 6 102 6

La sauce Tabasco est une sauce pimentée liquide de marque déposée, à base de piments rouges fermentés dans des  tonneaux en chêne avec du vinaigre et du sel.

Elle tire son nom des piments de Tabasco (un état méxicain).

Il existe plusieurs variétés de la sauce originale, dont une au piment vert.

La sauce est fabriquée à l’île Petite Anse, près de St. Martinville et de New Iberia en Louisiane depuis 1868 par la société McIlhenny, du nom de son fondateur, Edmund McIlhenny.

Originellement, tous les piments du Tabasco étaient cultivés sur l’île Petite Anse.

Actuellement, une petite parcelle y est toujours cultivée et récoltée à la main, mais le reste des piments entrant dans la composition du Tabasco provient de plusieurs pays d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud.

Pour contrôler la maturité des piments récoltés, chaque ouvrier les compare à un petit bâton rouge. Les piments qui ne correspondent pas à la couleur du bâton ne sont pas sélectionnés.

103 6 104 6 107 6

105 6 106 6 108 6

Les piments sont ensuite broyés et mélangés à du sel, pour être placés dans des tonneaux en chêne.

Le sel utilisé dans le Tabasco provient d'une mine de sel de l'île Petite Anse qui est une des plus grandes mines des Etats-Unis.

Les tonneaux sont stockés dans les entrepôts de l'île Petite Anse et y subissent une maturation de trois années.

Après cette maturation, le moût est filtré pour retirer les peaux et les grains.

Le produit obtenu est alors mélangé avec du vinaigre, malaxé et embouteillé.

La forme de la bouteille d’origine ainsi que l'étiquette en forme de diamant sont toujours utilisées de nos jours.

La société est aujourd'hui dirigée par la sixième génération de la famille McIlhenny.

 

LA CUISINE CAJUN 

64 9 63 9 62 8

La cuisine louisianaise est la seule cuisine typique des États-Unis. C'est un mélange astucieux d'influence française, espagnole, africaine et créole.

Ainsi le Gumbo, un plat traditionnel, est un vrai melting pot : okras (légumes pimentés africains), épices (créoles), roux (base de sauce française), riz et fruits de mer (proche de la paëlla espagnole).

Mais il y a aussi : le Jambalaya, les écrevisses préparées sous toutes les formes, le Bread Pudding en dessert  etc...

109 6 65 8 61 9

RECETTE DE L’ETOUFFEE D’ECREVISSES

Pour 6 personnes

 

170 g de beurre, 60 g de farine,  2 gros oignons émincés,

1 gros piment vert haché fin, 2 branches de céleri et feuilles hachées fin, 2 gousses d’ail émincées, poivre blanc, sel,

1 cuillère à café de poivre de Cayenne, 1 à 2 tasses d’eau,

1 kg de queues d’écrevisses décortiquées, 1 cuillère à soupe de jus de citron, oignons hachés, persil haché, 750 g de riz bouilli chaud.

 

Avec le beurre et la farine, faire un roux brun moyen.

Ajouter les oignons, le piment, le céleri, l’ail.

Cuire en brassant fréquemment jusqu’à ce que les légumes soient tendres et dorés (environ 30 minutes).

Ajouter les queues d’écrevisses, les assaisonnements, le jus de citron et mélanger.

Graduellement ajouter l’eau selon la consistance désirée.

Porter à ébullition, baisser le feu et mijoter jusqu’à ce que les queues soient tendres.

Ajouter les oignons verts et le persil.

Servir sur le riz

 

                                                +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Le  langage Cajun est issu d’un vieux français du 16e siècle, émaillé de mots anglais.

Alors qu’au Québec l’expression « Lâche pas la patate » veut dire « tiens bon », en Louisiane celle-ci signifie « garde tes racines ».



110 6 111 4 84 6

 

MOTS ACADIENS / CAJUNS

 

ASTEUR :  De nos jours. 

BASSET :  De petite taille. 

BEC :  Bouche, baiser. 

BERCEUSE :  Fauteuil à bascule. 

BLEU :  Triste. 

BOUGUE :  Individu. 

CALIN :  Paresseux. 

CAMISOLE :  Chemise de nuit. 

CHABEC :  Bateau. 

CHAOUI :  Raton laveur. 

CHAR :  Voiture. 

CHEVRETTE : Crevette. 

CHIQUER :  Manger, mâcher. 

COCODRIL :  Alligator. 

COLLER :  Enlacer. 

COMMIS DE LA BARRE :  Garçon de café. 

CONSTABLE :  Gendarme. 

 DIABLE-SAUTERELLE :  Criquet. 

DOCTEUR DES BÊTES :  Vétérinaire. 

GAVAGNER :  Gaspiller. 

GIGUER :  Danser. 

LINGE :  Vêtements. 

LOI :  Justice. 

MARAIS ROND :  Mare. 

MARINGOIN :  Moustique. 

MOUILLIASSEUX :  Pluvieux. 

MUSIQUE À BOUCHE :  Harmonica. 

OUAGON :  Charrette. 

OUAOUARON :  Grenouille. 

PAPIER :  Journal. 

PIQUE-BOIS : Pivert. 

SARCHER :  Chercher. 

TAC-TAC :  Maïs grillé. 

TIENDRE :  Tenir. 

TRAIN : Bruit. 

 

 

A SUIVRE ….

LA LOUISIANE /  DEUXIEME  PARTIE                                                                                                                                                                                                               SES FAIS-DODOS, SA MUSIQUE CAJUN….

 

JOLIE LOUISE 

par Francis Cabrel  & Zachary Richard

 

                             THE END

 

 

 

OCTOBRE 2013

Date de dernière mise à jour : 09/08/2016