HISTOIRE DE LA COUNTRY MUSIC 1/3

                                   THIS IS COUNTRY MUSIC

                                         

                            L'AVENTURE DE LA COUNTRY MUSIC

               VIE, INFLUENCES, EVOLUTION DES DIFFERENTS GENRES ET STYLES

                                                        1ère PARTIE

 

                         DIFFERENTS GENRES DE LA COUNTRY MUSIC

 

  OLD TIME MUSIC         APPALACHIAN FOLK         HILLBILLY         COUNTRY BOOGIE          SINGING COWBOY          

  JUG BAND    JODELING  (TYROLIEN)    CLOSE HARMONY    WESTERN SWING    WESTERN SWING REVIVAL

 

 

OLD TIME MUSIC

Fiddlin johncarson 1     FIDDLIN' JOHN CARSON

La Old Time Music ou Old Time Mountain Music est un genre de musique Folk Nord-américain ayant ses racines comme l’Appalachian Folk, dans des pays comme le Pays de Galles, l’Ecosse, l’Irlande, la France, l’Allemagne, l’Espagne ou l’Italie ainsi que certains pays africains.Cette musique incluait des balades anglaises, de la musique traditionnelle irlandaise et écossaise apportée par les premiers immigrants, des hymnes religieux et du blues africano-américain, basée sur un mélange musical qui favorisait la folk dance en Amérique du Nord, comme la square dance, la buck dance, et la clogging.

Au départ, c’est surtout une musique instrumentale centrée sur une combinaison entre le violon irlandais et d’autres instruments à cordes comme le banjo africain ou la guitare espagnole, le dulcimer allemand, la mandoline italienne, la lap-steel hawaïenne ou encore le dobro américain (créé par la National Company en 1926), le violoncelle, le hammered dulcimer, le dulcimer des Appalaches, le mouth bow, la jew’s harp et le washboard (la planche à laver) de New Orleans.

La Old Time Music est la plus ancienne des musiques country enregistrées comme d’ailleurs l’Appalachian Folk dès le début des années 1920 et propagée grâce à l’avènement du phonographe vers le public plutôt urbain du Nord.

Suite à cela, les maisons de disques apparurent et seront très vite importantes et influentes, celles-ci étant à la recherche de nouveaux marchés et de nouvelles musiques.

Mais les stations de radios jouaient également un rôle très important dans la diffusion de ce genre de musique, surtout dans le sud des Etats-Unis, qui comptait déjà en 1922, plus de 500 radios avec des émissions musicales destinées à la population rurale.

Dès 1925, une station de radio de Nashville, financée par une compagnie d’assurance, présentait dans ses locaux, un programme hebdomadaire de musique « Old Time ». 

Cette émission atteindra rapidement une immense popularité.

Son présentateur-vedette,  Georges D. Hay, lui donnera le nom de « Grand Ole Opry », du nom de l’émission qui précédait la sienne axée  sur la musique d’opéra.  Le nom « Grand Ole Opry » restera lié à cette émission jusqu’à nos jours (voir l’article sur le Grand Ole Opry).

Le respect de la tradition de l’Old Time s’est perpétré durant les années 1930 et 40, rappelant les racines de la Country Music.

Fin des années 1940, le Bluegrass est l’héritier de la Old Time Music pour contrer la modernisation de la Country Music traditionnelle.

 

Quelques artistes d’Old Time Music : Fiddlin’John Carson, Uncle Dave Macon, Snuffy Jenkins, Charlie Poole, Clarence Tom Ashley, Dock Boggs ……

 

 

APPALACHIAN FOLK

Bascom lamar lunsford    BASCOM LAMAR LUNSFORD

L’Appalachian Folk, comme son nom l’indique, est une musique traditionnelle de la région des Appalaches, dans l’est des Etats-Unis.

Elle dérive des influences variées de musiques européennes, africaines et indiennes comme indiqué plus haut pour l’Old Time Music.

Les musiciens des Appalaches ont influencé le développement de l’Old-Time Music, du Hillbilly, et plus tard cette musique est à l’origine de la Country Music traditionnelle et du Bluegrass.

L’Appachian incluait le banjo, le violon, la fretted dulcimer (instrument à 3 ou 4 cordes pincées de la famille des cithares), la mandoline, la contrebasse et la guitare entre autres.

On trouvait ce genre de musique essentiellement dans l’ouest de la Pennsylvanie, de la West Virginie, dans l’ouest de la Caroline du Nord, dans l’est du Kentucky et au Tennessee.

Compte tenu de l’isolation des habitants des Appalaches, leur musique fut leur seul moyen d’expression narrant leur dure vie quotidienne, leur pénible travail, la religion, bref la vie et la mort.

La musique montagnarde resta pratiquement pareille pendant les années 1930, et sera un prolongement de la Old Time Music.

Roy Accuf, devenu star du Grand Ole Opry, créa un band « The Smokey Mountain Boys » continuant à défendre la musique des Appalaches dans cette institution.

Le déclin de l’Appalachian Folk se fera sentir au début des années 1940 et s’ouvrira à une Country Music aux sons plus modernes de la musique du sud-ouest.

Quelques premiers artistes d’Appalachian Folk : Fiddlin' John Carson, Henry Whitter, Bascom Lamar Lunsford, Sara Carter, Clarence Tom Ashley, Frank Proffitt, Dock Boggs. Lorraine Lee Hammond, Wilma Lee & Stoney Cooper, Guy Carawan, Kossoy Sisters, Sam Rizzetta. …..

 

Artistes de la Country Music et du Bluegrass  ayant été sérieusement influencés par l’Appalachian Music  : Roy Acuff,   Loretta Lynn, Dolly Parton, Earl Scruggs, Chet Atkins et Don Reno.

 

Artistes ayant chanté ou réécrit des versions d’Appalachian songs :   Bob Dylan, Jerry Garcia, et Bruce Springsteen

 

 

HILLBILLY

Carter family 1928     THE CARTER FAMILY

Le Hillbilly, tout comme la Old Time et l’Appalachian Folk, sont intimement liés les uns aux autres, vu leur origine, leur style musical, les instruments utilisés et les artistes pratiquants ces genres musicaux.

Le Hillbilly a été la musique traditionnelle des blancs aux Etats-Unis en opposition au Rhytm and Blues qui fut la musique de noirs.

L’expression « Hillbilly » est restée jusqu’en 1949, puis remplacée par le terme « Country and Western » ou « Country Music ».

L’expression Hillbilly a été attribuée aux populations rurales, simples, incultes, l’équivalent chez nous de péquenots ou bouseux. Les 30 juin et 1er juillet 1922, les premiers enregistrements de Hillbilly  ont été gravés sur 78 tours par « Victor Records », avec comme artistes Eck Robertson né en 1887 dans l’Arkansas, et Henry Gilliand  âgé de 74 ans.

Il y avait 6 titres dont 2 sont des duos de violons, 2 sont des solos par Eck Robertson et les 2 autres titres sont joués, accompagnés d’un pianiste de studio. Le label « Victor » commercialisera le disque 78 tours « Sally Goodin & Arkansas Traverler », un an plus tard avec un énorme succès.

Sans le savoir, Eck Robertson et Henry Gilliand  venaient de graver sur disque les premiers morceaux de la Country Music. 

En 1923, paraissait l’enregistrement « The Little Old Log Cabin In The Lane » de Fiddlin’ John Carson par Okeh Record.

Puis en 1924, Columbia Records commença par publier de la musique Hillbilly, notamment le chanteur Vernon Dalhart, un texan, qui connut un énorme succès avec ses titres « Wreck of The Old » et  « Lonesome Road Blues ».

Puis les découvreurs de talents mandatés par les maisons de disques commencèrent à sillonner le Sud pour  enregistrer des centaines d’artistes, en utilisant des studios mobiles installés dans des granges, des chambres d’hôtels, des boutiques ou avec l’aide de studios de radios locales. 

La ville de Nashville, seule ville importante du sud des Appalaches et carrefour commercial et économique, est devenue le centre de cette activité musicale.

La Carter Family était composée de A. P. Carter, de son épouse Sara Carter et de sa belle-sœur Maybelle Carter. Ce groupe interpréta surtout des ballades. Il possédait un répertoire varié de plusieurs milliers de chansons et un jeu de guitare très fluide appelé le « Carter style », ce qui fit leur succès.

Jimmie Rodgers, durant sa courte carrière, avec sa personnalité, son style de musique et sa notoriété nationale, enregistrera environ  111 faces de disques, dont une grande partie était des compositions tirées de son expérience personnelle, avec toutefois une prédominance pour le blues. 

Il était sans aucun doute, le premier soliste de cette musique et fut le modèle des chanteurs qui le suivirent comme Gene Autry et Hank Snow.   Il fit sortir la Country Music de son isolation appalachienne qui était personnifiée par le style Old Time et il fut le véritable fondateur de la Country Music.

 

Pionniers du Hillbilly  : Samantha Bumgarner, Eva Davis, Riley Puckett, Don Richardson, Fiddlin' John Carson, Al Hopkins, Ernest V. Stoneman, Charlie Pooleet et les Skillet Lickers, Uncle Dave Macon….

Le Hillbilly est devenu plus tard, dès 1939, le :  Hillbily Boogie quand Johnny Barfield enregistra « Boogie Woogie ».

 

 

 

COUNTRY BOOGIE

The delmore brothers1 1    THE DELMORE BROTHERS

Ce genre de musique fut d’abord appelé Hillbilly Boogie ou Okie Boogie.

Précurseur du Rockabilly, c’est un croisement bluesy du Honky Tonk et un peu de Nashville Sound, tout en gardant un rythme Rock n’ Roll interprété avec des instruments Country.

Le Country Boogie qui s’est développé dans les années 1940 est surtout joué en instrumental, avec de grands solos endiablés et un tempo assez vif, également façonné par des mélodies populaires aux rythmes noirs, du style « Boogie Woogie », genre Western Swing .

Delmore Brothers enregistra le morceau « Freight Train boogie » considéré comme étant une évolution de Country Music et de Blues.

D’autres artistes comme Arthur Smith ont eu un grand succès avec les morceaux « Guitar Boogie » et « Banjo Boogie ».

Merrill Moore et Tennessee Ernie Ford jouèrent et chantèrent également du Country Boogie.

 

 

 

SINGINGS COWBOYS

Roy rogers in the carson city kid 1    ROY RODGERS

Les chansons Cowboys et la musique Western ont été popularisées durant les années 1939/1940 par les films western produits par Hollywood, grâce au cinéma parlant, et ceci dès les années 1920.

Ces héros américains aux chapeaux blancs, bien propres sur eux, bien rasés, dans des habits rutilants, assis le soir au coin d’un feu de camp, guitare à la main, transmettaient leurs émotions à travers leurs chansons de cowboys.

Dans les films western, les « Cowboys chantants » ou « Singing Cowboys », étaient acteurs, mais aussi chanteurs et furent très populaires.

Ces Cowboys du cinéma western ont ringardisé jusqu’à nos jours l’image de la Country Music, qui n’a aucune origine de ce côté-là.

 

L’un des premiers interprètes  et star de films western a été Ken Maynard en 1923.

Il enregistra deux chansons avec Columbia Records avant son premier film sonorisé.

L’image du Singing Cowboy a été figée en 1925 par Carl T. Sprague, qui chanta au Texas le premier ‘cowboy song’ « When The Work’s All Done This Fall ».

 

Gene Autry  jouait dans les films le « Cowboy chantant » en cantonnant ce dernier uniquement aux scènes de bagarres et d’actions. 

D’autres stars du genre sont :  Roy Rogers du groupe Sons of The Pioners et Patsy Montana  avec son célèbre morceau « I Want To Be A Cowboy Sweetheart » en 1935.

 

Bob Wills, musicien Country, fera également du cinéma western et sa mixture de Country Music et de Jazz donnera naissance au Western Swing (voir ci-dessous).

Les premiers musiciens de Country Music n’avaient jamais voulu incorporer une batterie ou des percussions dans les groupes, car jugées impures et trop bruyantes.

Et c’est Bob Wills qui les utilisera en premier dès 1935.

Bob Wills, encore lui, fut aussi l’un des premiers à introduire la guitare électrique dans son band.

Le « Grand Ole Opry » refusa au milieu des années 1940, à un batteur de monter et jouer sur scène.

 

De même le « Louisiana Hayride » (l’équivalent de l’Opry) pourtant moins conservateur refusa également les percussions sur scène.

Mais les usages changèrent au début des années 1960, ou tous les groupes de Rockabilly entre autres utilisèrent la batterie.

Après 1945, l’évolution du cinéma américain et les nouvelles technologies ont apaisé peu à peu le style de la Country Singing Cowboys.

En 1955  Rex Allen fut pratiquement le dernier « Cow-boy chantant » du cinéma dans le film « Down Laredo Way ».

 

Artistes de ce style de musique :

Tex Ritter, Tex Fletcher, Gene Autry, Johnny Westren, The Sons of The Pioneers, Patsy Montana, Riders In The Sky,  Johnny Bond,  Roy Rogers, Kirby Grant, Ken Curtis, Eddie Dean, Monte Hale, Bob Steele, Dick Foran,  John Wayne, Michael Martin Murphey….

 

 

JUG BAND MUSIC

3bcd2e0ed62e600fad783f512c829e03 1    THE MEMPHIS JUG BAND

L’origine du Jug Band est également associée aux traditions du folklore rural des Appalaches.

Cette musique est née dans le Kentucky, à Louisville, au début du 20ème siècle.

Mais la Jug Band Music s’est surtout développée et fut très populaire à Memphis dans le Tennessee dans les années 1910 et 1920.    

Par contre, à la différence des trois styles cités plus haut, ce genre de musique est joué plutôt dans les villes par des Afro-américains, en mélangeant le folklore des Appalaches avec le Ragtime, le Blues et le Jazz.

Jug veut dire pichet en Anglais : un pichet de whiskey.

En fait ce fut un musicien qui sortait des sons en soufflant dans l’anse du pichet.

Les instruments utilisés dans le Jug étaient les mêmes que dans la Appalachian Music, donc des instruments à cordes, mais souvent accompagnés par toutes sortes d’ustensiles de cuisine et de ménage bricolés !      par exemple : la planche à laver (washboard), le siphon de baignoire équipé d’un balai et d’une corde à linge, des lames de scie, des peignes recouverts de papier de soie, la contrebassine (washtub bass), des cuillers en guise de percussion sur des seaux métalliques, des Kazoos.

C’était une musique très énergique qui a contribué au développement du Rock n’ Roll dans le années 1950.

 

Groupes célèbres de la Jug Band Music :

The Memphis Jug Band, Gus Cannon's Jug Stompers, Earl Will Batts, Jed Davenport, Clifford Hayes, Dr. West's Medicine Show & Junk Band, Jack Kelly's Jug Busters, Noah Lewis, Dan Sane, Mungo Jerry, Dan Sane, , Whistler & his jug band,  The Grateful Dead et The Lovin' Spoonful ….

 

 

JODELING

Wilffull 1    WILF CARTER

Cette technique vocale particulière, le Yodel ou chant Tyrolien, se pratique dans pas mal de cultures à travers le monde (en Perse, en Georgie, en Afrique centrale …) mais surtout au Tyrol autrichien, allemand, italien et en Suisse.

Le Yodel a aussi été utilisé par les montagnards suisses pour communiquer entre eux.

Dans la Country Music, c’est Jimmie Rodgers qui a été un grand précurseur de cette façon de chanter dans les années 1920/30, notamment avec son album « Blue Yodel ».

 

Quelques artistes s’étant adonnés au Yodeling :

Wilf Carter, Jimmie Rodgers, Ira Louvin, Rosalie Allen, Don Walser, Elton Britt, Patsy Montana, Gene Autry, Hank Williams ….

 

 

 

CLOSE HARMONY

Standing seated pose 2    THE LOUVIN BROTHERS

La Close Harmony se réfère à la tradition du chant en duo dans la Country Music qui remonte à bien loin, au début du 20ème siècle, quand les familles se réunissaient sous forme de loisir communautaire dans leurs maisons ou dans les églises, pour chanter et exprimer leur dévotion religieuse.

Dès les premiers enregistrements de la Country Music des années 1929/1930, il était de tradition que les meilleurs teams d’harmonie venaient de la même famille, entre frères ou sœurs ou frères et soeurs.

Les groupes ainsi formés, de la même famille, chantaient en duo, voire en trio, comme la Carter Family.

Mais c’est tout de même les duos ou groupes de frères qui prédominèrent et qui ont popularisé cette musique.

Leurs répertoires englobaient souvent des chants sacrés, populaires, et aussi du Blues, et la plupart d’entre eux étaient de talentueux auteurs-compositeurs.

Le plus souvent leurs chants étaient accompagnés par des guitares et des instruments à cordes, mettant en avant l’harmonie et la qualité émotionnelle de leurs voix.

La Close Harmony est devenue très populaire grâce aux

Louvin Brothers et s’est développée fin des années 1940, début 1950, à partir du Bluegrass.

Le phénomène fut ralenti par l’arrivée du Rock n’Roll, limitant l’écoute de la Country Music.

The Everly Brothers, à partir de la fin des années 1950, est le maillon de la chaîne ayant favorisé la diffusion de la Close Harmony à un large public international de la Pop, influençant immensément les Beatles, les Hollies, Simon and Garfunkel et bien d’autres de la musique Rock et Pop pour plusieurs décennies.

 

Artistes de la Close Harmony : The Louvin Brothers et The Delmore Brothers, The Dixon Brothers, The Osborne Brothers, The Monroe Brothers (avec Bill Monroe, le père du Bluegrass ), The Stanley Brothers …..The Bailey Brothers, The McCoury Brothers, The Whitstein Brothers, The York Brothers, The Blue Sky Boys, Jim & Jesse, Anglin Brothers, Armstrong Twins, Kalin Twins ….    

 

 

WESTERN SWING

Bob wills photograph cropped 1     BOB WILLS

Le Western Swing est un style de la Country Music très dynamique et diversifié et qui s’est développé dès les années 1920 et début des années 1930, à travers le sud-ouest américain, essentiellement au Texas ou le Western Swing est appelé Texas Swing.

 

Le Western Swing est une mixture de Jazz Dixiland, de Blues, de Folk, , de musique western, de polka, de Swing, de Jazz manouche et de mélodies Pop.

Au départ, le Western Swing n’était qu’une musique de danse et des « dance bands » l’ont propagé dans les « dance halls » des petites villes des grandes plaines depuis San Antonio / Texas à Shreveport / Louisiane et Oklahoma City.

Mais les musiciens jouaient également avec leurs violons et guitares dans les réunions familiales et les ranchs.

Le terme Swing commençait à être utilisé à partir de 1932, dans le hit « It Don't Mean a Thing (If It Ain't Got That Swing) ».

 

Le Western Swing est interprété par un groupe jouant d’instruments traditionnels à cordes, souvent complété par une batterie, saxophone, piano et la steel guitar.

Cette musique américaine très entraînante et sulfureuse a également favorisé la naissance du Rock n’ Roll.

Dans les années 1930 et début 40, des musiciens comme Bob Wills ont contribué à la renommée de ce type de musique qui est finalement restée présente tout au long du siècle dernier, surtout dans les années 1970 et 1990.

 

Bob Wills a d’ailleurs co-fondé avec Milton Brown début des années 1930, le string band « Light Crust Doughboys », le premier groupe professionnel du genre, avec Fred "Papa" Calhoun au piano, et jouant dans les  dance halls et présent sur les ondes radio.

En1943, Wills créa à Waco / Texas, un nouveau groupe, les « Texas Playboys ».

 

En 1942, le titre de « The King of Western Swing » a été remporté par Spade Cooley.

Le Western Swing déclina après la deuxième guerre mondiale, surtout à cause d’une taxe fédérale de 30% appliquée par le gouvernement sur les dancings et Night clubs.

Le Western Swing a été un des genres qui a influencé le Rockabilly et le Rock n’ Roll. D’ailleurs Bill Haley, fin des années 1940, début 1950 joua du Western Swing avec son groupe, intitulé à l’époque « Bill Haley and The 4 Aces of Western Swing ».

 

Quelques artistes renommés du Western Swing sont :

Bob Wills and The Texas Playboys, The Light Crust Doughboys, , Milton Brown and His Musical Brownies, Spade Cooley and His Orchestra, Bad Bob & His Good Friend, Bill Boyd, et plus récemment : Asleep at the Wheel, The Hot Club of Cowtown, The Cornell Hurd Band, Buddy Jones, Pee Wee King.

 

 

WESTERN SWING REVIVAL

Asleep at the wheel photo 1   ASLEEP AT THE WHEEL

Le Western Swing Revival est légèrement différent du Western Swing traditionnel, mais c'est toujours resté un mélange entraînant de Jazz, de musiques et chansons Country et de mélodies populaires des années 1940/50.

Le Western Swing Revival marque la période où ce genre musical s'est réaffirmé dans le courant de la Country Music.

Le Western Swing traditionnel a été en perte de vitesse après la deuxième  guerre mondiale, et avait perdu tout doucement son succès au profit du Honky Tonk et de la Country-Pop.

 

Mais c’est au début des années 1970, que le style Western Swing réapparut sous sa nouvelle forme avec des artistes comme :

Merle Haggard, Asleep at the Wheel, Wayne Hancock, ou encore Big Sandy & His Fly-Rite Boys, Riders in The Sky et The Cornell Hurd Band, Dan Hicks, Don Walser, Prairie Oyster  et accessoirement Shelby Lyne, Carl Smith, Lee Roy Parnell, James Hand, Steve Wariner, George Strait, Brad Paisley …..

 

 

 

FIN DE LA 1ère PARTIE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 09/08/2016